Leonor de Borbón

Infos
Leonor de Todos los Santos de Borbón Ortiz (en français : Léonor de Tous les Saints de Bourbon), infante d’Espagne, est née le lundi 31 ocotobre 2005 à Madrid, en Espagne. C’est un membre de la famille royale espagnole et la future reine d’Espagne.
Leonor de Borbón

Leonor de Todos los Santos de Borbón Ortiz (en français : Léonor de Tous les Saints de Bourbon), infante d’Espagne, est née le lundi 31 ocotobre 2005 à Madrid, en Espagne. C’est un membre de la famille royale espagnole et la future reine d’Espagne.

Famille

L’infante Leonor est la fille aînée de Felipe de Borbón (1968), prince des Asturies (et, en tant que tel, héritier du trône d’Espagne), et de son épouse, la journaliste espagnole Letizia Ortiz (1972). Par son père, elle est la petite-fille du roi Juan Carlos I (1938) et de la reine Sofía d’Espagne. La princesse Leonor a une sœur cadette, l’infante Sofía de Borbón (2007).

Biographie

Baptême

frame Le samedi 14 janvier 2006, la princesse Leonor est baptisée au palais royal de la Zarzuela, lors d’une cérémonie publique à laquelle assistent de nombreux officiels espagnols. L’office religieux est dirigé par l’archevêque de Madrid, monseigneur Antonio Rouco Varela, et la princesse est aspergée avec de l'eau du Jourdain, puisée par les frères franciscains de Jérusalem. Les parrains de la petite fille sont ses grands-parents, le roi et la reine d’Espagne.

Titulature

Conformément à l'article du décret de 1987, le premier enfant du prince et de la princesse des Asturies porte le titre d'Infante d'Espagne, avec le prédicat d'Altesse royale.

Place dans la succession au trône

L'infante Leonor vient à la deuxième place dans l'ordre de succession au trône espagnol, juste après son père, le prince des Asturies, mais avant sa sœur cadette, l'infante Sofía, et sa tante, l'Infante Elena, duchesse de Lugo, qui occupe maintenant la quatrième place. Sa venue au monde pose la question d'une éventuelle modification des règles de successions dynastiques, auxquelles plusieurs pays d’Europe du Nord (dont la Suède et la Belgique) ont déjà répondu en privilégiant l'enfant premier né, quel que soit son sexe. Selon l’actuelle constitution espagnole, Leonor d'Espagne ne pourra régner que si elle n’a jamais de frère, ou si cette même constitution est modifiée avant la naissance de celui-ci, comme le promet le président du gouvernement, José Luis Rodríguez Zapatero. Toutefois, une telle modification paraît, pour l'instant, peu probable, car elle est difficile à mettre en place (et non pas parce qu'elle obligerait le prince des Asturies à céder le trône à sa propre sœur aînée, comme beaucoup de gens le pensent). En effet, une telle modification de la constitution ne peut être faite qu'avec l'accord des deux-tiers des Cortes generales (c'est-à-dire du Sénat et du Congrès des députés réunis). Or, si les deux chambres votaient le projet et qu'il était accepté par plus des deux-tiers de chaque chambre, il faudrait alors dissoudre ces deux chambres et convoquer de nouvelles élections afin que les nouvelles chambres revotent le même projet et l'acceptent à la majorité simple (et non plus aux deux-tiers comme la première fois). Il y a actuellement 350 députés et le parti du président du gouvernement José Luis Rodríguez Zapatero ne dispose que d'une faible majorité (164 postes contre 148 pour le parti populaire). Seul le roi peut dissoudre les chambres des Cortes sur la demande du président du gouvernement et José Luis Rodríguez Zapatero ne prendra certainement pas le risque de perdre sa majorité avant les prochaines élections, c'est-à-dire en 2008. Il est donc peu probable de voir cette loi passer avant 2008. Il est intéressant de noter que l'infante porte le nom de Leonor, forme hispanisée d'Aliénor, qui est un prénom traditionnel des familles royales de Castille et d'Aragon. Ce prénom est entré dans la famille royale de Castille avec Aliénor d'Angleterre (1161-1214), fille d'Aliénor d'Aquitaine et reine de Castille par son mariage avec Alphonse VIII. Cinq reines d'Aragon ont porté le nom d'Aliénor, ainsi que trois reines de Castille, deux reines de Navarre et quatre reines de Portugal. Le prénom est ensuite passé aux Habsbourgs, puis aux Bourbons. Dans le cadre de la discussion sur les règles de succession au trône, l'infante a donc été dotée d'un prénom dynaste. Il s’agit cependant d’une prénom moins chargé symboliquement que celui d’Isabelle (en référence à la reine Isabelle II, seule femme à avoir hérité du trône d'Espagne), qui aurait constitué une vraie revendication au trône.

Divers

Le 31 octobre 2007, jour du deuxième anniversaire de l’infante, le quotidien El País annonce la mise en vente d’une poupée de collection « Leonor » par une usine d’Alicante. La présidente de la région de Madrid, Esperanza Aguirre, a par ailleurs annoncé le 5 février 2007 qu’elle allait donner le nom des filles du prince des Asturies, Leonor et Sofía, à deux nouveaux hôpitaux qui s’ouvriront prochainement dans les environs de la capitale espagnolehttp://www.elpais.com/articulo/madrid/HOSPITALES/LEONOR/SOFIA/elpepuespmad/20070705elpmad_5/Tes.

Notes et références

Bourbon, Leonore de Leonore de Bourbon Leonore de Bourbon ast:Leonor de Borbón ca:Elionor de Borbó i Ortiz cs:Infanta Leonor de:Leonor von Spanien en:Infanta Leonor of Spain es:Leonor de Borbón gl:Leonor de Borbón is:Leonor Spánarprinsessa it:Infanta Leonor di Spagna nl:Leonor van Spanje no:Leonor av Spania pl:Eleonora Burbon pt:Leonor de Bourbon Ortiz sv:Leonor av Spanien
Sujets connexes
Alicante   Aliénor   Aliénor d'Angleterre (1161-1214)   Aliénor d'Aquitaine   Alphonse VIII de Castille   Belgique   Castille   Cortes   Eau   El País   Elena de Borbón y Grecia   Espagne   Esperanza Aguirre   Français   Habsbourg   Infant   Isabelle   Isabelle II d'Espagne   José Luis Rodríguez Zapatero   Jourdain   Jérusalem   Letizia Ortiz   Madrid   Prince des Asturies   Royaume d'Aragon   Sofía de Grèce   Suède   Zarzuela  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^