Sénégal

Infos
290px Le Sénégal est un pays d'Afrique de l'Ouest appartenant à l'Afrique sub-saharienne. Il est bordé par l'océan Atlantique à l'ouest, la Mauritanie au nord et l'est, le Mali à l'est et la Guinée et la Guinée-Bissau au sud. La Gambie forme une quasi-enclave dans le Sénégal, pénétrant à plus de 300 km à l'intérieur des terres (et séparant du reste du pays la région naturelle de Casamance). Les îles du Cap-Vert sont situées à 560 km de la côte sénégalais
Sénégal

290px Le Sénégal est un pays d'Afrique de l'Ouest appartenant à l'Afrique sub-saharienne. Il est bordé par l'océan Atlantique à l'ouest, la Mauritanie au nord et l'est, le Mali à l'est et la Guinée et la Guinée-Bissau au sud. La Gambie forme une quasi-enclave dans le Sénégal, pénétrant à plus de 300 km à l'intérieur des terres (et séparant du reste du pays la région naturelle de Casamance). Les îles du Cap-Vert sont situées à 560 km de la côte sénégalaise. Le pays doit son nom au fleuve qui le borde à l'est et au nord et qui prend sa source dans le Fouta Djallon en Guinée. Le climat est tropical et sec avec deux saisons : la saison sèche et la saison des pluies. Pendant la période coloniale, plusieurs comptoirs appartenant à différents empires coloniaux s'établissent le long de la côte. La ville de Saint-Louis devient capitale de l'Afrique occidentale française puis ce sera la ville de Dakar en 1902 laquelle deviendra ensuite la capitale de la république sénégalaise au moment de l'indépendance en 1960. Depuis 2000, le président actuel est Abdoulaye Wade réélu en 2007. Intégré aux principales instances de la communauté internationale, le Sénégal fait également partie de l'Union africaine et de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Étymologie

L'origine du nom Sénégal reste controversée. Dès 1850 l'abbé David Boilat, dans ses Esquisses sénégalaises, y voyait une déformation de l'expression wolof suñu gaal, c'est-à-dire « notre pirogue ». Très populaire, c'est la version la plus souvent relayée par les médias. Elle est pourtant contestée depuis les années 1960 et plusieurs autres étymologies ont été avancées, par exemple celle qui rattache le toponyme à une tribu berbère du Sahara, les Zenaga. Mais le débat n'est pas clos aujourd'hui.

Histoire

Préhistoire

Mégalithes Pendant la préhistoire, la présence d'un peuplement assez ancien est estimé très antérieure à l’ère chrétienne. Des bifaces en amande du paléolithique inférieur ont été découverts dans la presqu'île du Cap-Vert, ainsi que d'autres objets en pierre plus élaborés (hachereaux, racloirs) dans la région de Rufisque et au bord des rivières du Sénégal oriental.

Néolithique

Ndeté-Yalla, Reine du Walo, en tenue royale Au néolithique, l'outillage se diversifie et la céramique fait son apparition. Les fouilles menées dans les régions côtières ont mis au jour des restes de cuisine qui témoignent d'une importante population de pêcheurs et commerçants (marigot de Khant dans le delta, embouchure du Saloum). La métallurgie se développe à l'époque protohistorique (premier millénaire avant J.-C.), où l'on retrouve des tombeaux en forme de tumulus. Dans le centre du pays, débordant sur l'actuelle Gambie, on trouve un ensemble de cercles de mégalithes sur un secteur de 100 km sur 250 km. On retrouve ce type d’alignement dans le nord est de la république centrafricaine.

Premiers royaumes

Les peuplements se sont progressivement consolidés pour aboutir à la création des premiers royaumes qui se forment au , en particulier le Djolof avec de lointaines parentés avec l'empire du Ghana, sur le territoire de l'actuel Mali. L'islam est introduit pour la première fois au . Parmi les différents royaumes, le plus puissant au était l'empire du Djolof qui regroupait le Cayor, le Baol entre autres royaumes.

La colonisation

Conquête coloniale

Signare du Sénégal Palais présidentiel et ancien palais du Gouverneur général La conquête coloniale commence dès la découverte de ces terres en 1442 par le navigateur vénitien Cada-Mosto pour le compte du Portugal. Les Portugais se lancent alors rapidement dans la traite des Noirs, mais devront bientôt faire face à la concurrence des négriers britanniques, français et hollandais. Les Hollandais fondent un comptoir sur l´île de Gorée, la France établit en 1659 celui de Saint-Louis qui deviendra la première capitale du Sénégal. En 1677 les Français occupent à leur tour l'île de GoréeL'île de Gorée est un des principaux centres du commerce des esclaves avec Saint-Louis et le fort de l'île James (en Gambie).

L’ordre colonial

L'ordre colonial s'impose avec Faidherbe, gouverneur du Sénégal de 1854 à 1861 et de 1863 à 1865 qui jette les bases de la future Afrique occidentale française (AOF). Respectueux des coutumes indigènes, il étend l'influence française très au-delà du Sénégal, travaille à développer l'économie locale et créé le port de Dakar. Après Saint-Louis, Dakar devient, en 1902, la capitale de l'Afrique occidentale française, l'une des colonies françaises. En janvier 1959, le Soudan français (actuel Mali) et le Sénégal fusionnent pour former la Fédération du Mali, qui devient complètement indépendante le . Cette indépendance est la conséquence des transferts de pouvoirs convenus dans l'accord signé en France le . Des difficultés politiques provoquent le démembrement de la fédération le .

Le Sénégal indépendant

Le 20 août 1960, le Sénégal se retire de la fédération du Mali et proclame son indépendance.

La Sénégambie

Le Sénégal et la Gambie s'unissent en 1982 pour former la confédération de la Sénégambie, mais celle-ci ne fut que théorique et n'a jamais été mise en application. Elle est finalement dissoute en 1989.

Conflit en Casamance

Des affrontements ont lieu depuis 1982 de manière intermittente entre les séparatistes installés dans le sud de la Casamance et les forces gouvernementales. Après plusieurs tentatives infructueuses, un nouvel accord a été signé à Ziguinchor le entre le ministre de l'Intérieur Ousmane Ngom et l'abbé Augustin Diamacoune Senghor, chef de la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). Un autre foyer de conflit entre des Casamançais et la Guinée-Bissau s'est développé en avril 2007 : Combats en Casamance.

Relations avec la Mauritanie

En 1989, la Mauritanie et le Sénégal ont rejeté violemment et respectivement les communautés du pays voisins alors que la plupart étaient nés depuis longtemps dans leur nouveau pays d'adoption et s'étaient bien implantés dans le tissu social et économique. Selon le HCR, des réfugiés sont toujours établis le long du fleuve Sénégal . En 2007, le président de la Mauritanie a déclaré lors de sa campagne, être en faveur du retour de ses compatriotes vivant au Sénégal et au Mali contre leur gré .

Politique

C'est l'un des pays les plus démocratiques et les plus stables d'Afrique et, face à un continent familier des coups d’État, le « modèle sénégalais » (table-ronde régionale sur le Sénégal animée par Jean-Claude Marut, CEAN-IEP de Bordeaux, 15 janvier 2004) était souvent mis en avant dans le passé, même si Amnesty International dénonce encore quelques arrestations à caractère politique Arrestation d'Idrissa Seck Libération d'Idrissa Seck et abandon des charges contre lui. La loi sur la décentralisation, mise en application en janvier 1997, accorde des pouvoirs significatifs aux assemblées régionales.

Pouvoir exécutif

Le Président de la République est le chef de l'État, élu au suffrage universel direct pour une durée de cinq ans renouvelable une fois. Il nomme le Premier ministre qui choisit à son tour les ministres de son cabinet et propose leur nomination au Président de la République. Le premier Président était Léopold Sédar Senghor, leader charismatique et poète de renom. En 1981 son Premier ministre Abdou Diouf prend sa succession, mais en 2000 le Parti démocratique sénégalais l'emporte avec Abdoulaye Wade, réélu en 2007. L'actuel chef du gouvernement est Cheikh Hadjibou Soumaré.

Pouvoir législatif

Longtemps monocaméral, le Parlement du Sénégal est à nouveau doté de deux chambres, puisque le Sénat, supprimé en 2001 à la suite d’un référendum constitutionnel, a été rétabli en mai 2007. Assemblée nationale Instituée le 20 août 1960, l’Assemblée nationale accueille 150 députés, élus au suffrage universel direct pour une durée de cinq ans. Le scrutin est majoritaire à un tour au niveau des départements à concurrence de 90 députés et proportionnel sur une liste nationale à concurrence de 60 députés. L’Assemblée est aujourd’hui présidée par Macky Sall, ancien Premier ministre. Les élections législatives sénégalaises de 2007 se sont soldées par une très large victoire de la coalition présidentielle, mais près des deux-tiers des électeurs ne s’étaient pas rendus aux urnes, notamment en raison d’un mot d’ordre de boycott de la part des partis d’opposition. Les sénateurs seront au nombre de 100. 35 ont déjà été élus au suffrage indirect dans les départements, les 65 autres seront désignés par le chef de l’État. Pape Diop, le maire de Dakar est le Président.

Pouvoir judiciaire

En 1992 la Cour suprême du Sénégal a été supprimée et remplacée par trois organes spécialisés, la Cour de cassation, le Conseil d'État et le Conseil constitutionnel, assez semblables à leurs homologues français. Leurs magistrats sont nommés par le Président. Ce sont les plus hautes instances judiciaires du pays. Le Sénégal a aboli la peine de mort le http://www.peinedemort.org/National/pays.php?pays=93 Abolition de la peine de mort au Sénégal.

Géographie et climat

Vue satellite de la presqu'île du Cap-Vert Le Sénégal a une importante façade maritime à l'ouest avec l'océan Atlantique. Le fleuve Sénégal constitue une frontière au nord avec la Mauritanie et à l'est avec le Mali. Au sud-est, la frontière avec la Guinée est traversée par les contreforts de la montagne du Fouta-Djalon et au sud-ouest avec la Guinée-Bissau par une forêt tropicale. La Gambie forme une enclave et sépare la région de la Casamance avec le reste du pays. Le territoire sénégalais est compris entre 12°8 et 16°41 de latitude nord et 11°21 et 17°32 de longitude Ouest. Sa pointe ouest (la presqu'île du Cap-Vert, et particulièrement l'emplacement du Club Med de Dakar) constitue la partie la plus occidentale de toute l’Afrique continentale. Le pays s’étend sur 196 192 km². Si on le compare à ses voisins, le Mali et la Mauritanie, le Sénégal est un pays de petite taille.

Climat

Le climat est du type sahélien avec : Réserve naturelle de Popenguine
- une saison des pluies de juin à octobre avec un pic en août, septembre et variable selon la latitude (moins de précipitations dans le nord par rapport au sud). C'est la période des moussons ;
- une saison sèche de novembre à juin avec des alizés continentaux. Les températures suivent les saisons :
- en été, période de pluie, les températures sont à leur maximum ;
- mais sont au minimum au mois de janvier. Sur le littoral, la mer apporte de la fraîcheur, les températures sont de l'ordre de 16°C à 30°C mais le centre et l'est du Sénégal peuvent avoir des températures allant jusqu’à 41°C. Pendant l'hiver en Europe, le Sénégal devient une destination appréciée permettant de développer une activité touristique.

Divisions administratives

Défini par un décret de 1996, le découpage administratif actuel a cependant subi quelques retouches dans l'intervalle, par exemple la création de la région de Matam en 2001 ou celle du département de Koungheul en 2006. En 2007, le Sénégal compte 11 régions, 35 départements, 92 arrondissements, 43 communes d'arrondissement, 67 communes et 324 communautés rurales. Les villes principales sont :
- Dakar, 1 009 256 hab. (2004) ;
- Saint-Louis, 154 496 hab. (2001) ;
- Ziguinchor, 158 370 hab. (2007) ;
- Thiès, 311 324 hab. (2005) ;
- Kaolack, 185 976 hab. (2007).

Réserves et parcs nationaux

Pélicans au Parc national des oiseaux du Djoudj Parcs et réserves naturelles représentent 8% du territoire national . Ils jouent un rôle majeur dans la préservation de l'environnement et contribuent de manière significative à l'essor touristique. Dans ces aires protégées on dénombre au total 169 espèces de mammifères et 540 espèces d'oiseaux. Le Sénégal compte six parcs nationaux : le Parc national du Niokolo-Koba dans l'est du pays ; le Parc national des oiseaux du Djoudj ; le Parc national de la Langue de Barbarie dans la région de Saint-Louis ; le Parc national des îles de la Madeleine au large de Dakar ; le Parc national du delta du Saloum dans le sud, ainsi que le Parc national de la Basse-Casamance, fermé depuis quelques années en raison des troubles dans la région. Le pays compte également une trentaine de réserves naturelles de plus petite taille, telles que le Parc forestier et zoologique de Hann à Dakar, la Réserve de Guembeul, la Réserve de Bandia, la Réserve naturelle de Popenguine ou l'Aire marine protégée de Bamboung.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Indicateurs généraux

La plupart des études démographiques réalisées au Sénégal s'appuient sur les trois recensements effectués en 1976, 1988 et surtout 2002. En 2004, la Direction de la Prévision et de la Statistique a publié en outre des « Projections de populations du Sénégal issues du recensement de 2002 » anticipant l'évolution probable de la population du pays jusqu'en 2015 . Selon ces sources, la population du Sénégal – qui comptait environ 1 million d'habitants en 1900 et 2, 8 millions au moment de l'indépendance en 1960 – s'élèverait aujourd'hui à 11 343 328 personnes (estimation au 31/12/2007) et pourrait atteindre 13 709 845 fin 2015. Cette population croît donc très rapidement, avec un taux de fécondité supérieur à 4 enfants par femme. Depuis longtemps la population était plutôt concentrée sur la façade atlantique, mais l'exode rural a accru l'inégalité de cette répartition. Désormais un Sénégalais sur quatre vit dans la presqu'île du Cap-Vert et la capitale est au bord de l'asphyxie. Outre celle de Dakar, les régions les plus urbanisées sont Ziguinchor, Thiès et Saint-Louis. Les moins urbanisées sont celles de Kolda, Matam et Fatick. C'est dans la région de Tambacounda que l'on trouve la plus faible densité (11 habitants au km²).

Exil

Si le Sénégal accueille en outre des migrants, saisonniers ou non, des pays limitrophes ou lointain : Arrestations et renvois de migrants, une forte communauté sénégalaise vit à l’extérieur. Cette diaspora représente une ressource essentielle pour le pays, à la fois économique et identitaire. Les NTIC favorisent le maintien des liens familiaux et des réseaux traditionnels. Ce sont principalement des hommes jeunes qui s’installent en Europe, principalement en France, ou en Amérique du Nord, notamment au Québec avec un projet de retour vers le pays au bout de quelques années. L’accroissement de l’immigration clandestine dans les pires conditions notamment vers les îles Canaries est une préoccupation majeure pour le Sénégal et les pays d’accueil. Les plus désespérés veulent ignorer les risques, sensibles à la réussite de quelques-uns, et notamment de personnalités de la diaspora — nées au Sénégal ou de parents sénégalais — particulièrement dans les milieux artistiques ou sportifs.

Groupes ethniques

On observe une grande diversité ethnique : Wolofs (43, 3 %), Peuls (23, 8 %), Sérères (14, 7 %), Diolas (3, 7 %), Malinkés (3, 0 %), Soninkés (1, 1 %) Mandjacks (2%) et quelques autres ethnies moins nombreuses et plus localisées, sans compter les Européens et les Libanais assez présents en milieu urbain.

Économie et développement

Puits d'eau au Sénégal Stand du Sénégal au Salon international de l'agriculture (Paris, 2007) À l'origine, les colonies ne devaient que produire de la matière première et une main-d'œuvre gratuite. Il était interdit de développer une activité industrielle. « Pas même un clou » selon Colbert. - : « Ainsi la charte de l'exclusive coloniale issue de l'Edit de Fontainebleau de 1727 renforçait le principe d'interdit industriel édicté par Colbert et selon lequel pas un clou ne devait sortir des colonies... Elle fut assouplie en 1763 pour permettre aux colonies d'exporter vers l'étranger du tafia, alors interdit d'importation en France pour ne pas concurrencer les eaux de vie du royaume. En 1866, le Second Empire confirma une disposition de la Restauration de 1814, selon laquelle les colonies doivent satisfaire à leurs dépenses. » Le Sénégal possède la troisième économie de la sous-région ouest-africaine après le Nigéria et la Côte d'Ivoire. Compte tenu de sa situation géographique et de sa stabilité politique, le Sénégal fait partie des pays africains les plus industrialisés avec la présence de multinationales qui sont majoritairement d'origine française et dans une moindre mesure américaine.

Partenariats économiques

Son économie est principalement tournée vers l'Europe et l'Inde. Ses principaux partenaires économiques sont la France, l'Inde, l'Italie. Cependant, depuis plusieurs années, la Chine est un partenaire de plus en plus grandissant comme en témoigne les sommets Chine-Afrique. Le Sénégal est membre de l'Union économique et monétaire ouest-africaine

Produits commerciaux

Comparé aux autres pays du continent africain, le Sénégal est très pauvre en ressources naturelles, ses principales recettes provenant de la pêche et du tourisme :
- la pêche constitue la principale source de devises au Sénégal. Depuis la réduction de la taxe de douane, cela a dopé l'exportation au détriment de l'écosystème des fonds marins ;
- le tourisme est développé essentiellement sur le littoral avec de grands complexes hôteliers internationaux et des hôtels locaux de grande qualité.

Les difficultés économiques

Le poids de la dette extérieure de ce pays pauvre très endetté (PPTE) et le secteur agricole qui emploie à peu près 70% de la population sénégalaise laisse peu de marge pour un décollage économique. De plus, l'agriculture sénégalaise est très sensible aux aléas climatiques et aux invasions acridiennes. En 1994, la monnaie est dévaluée et une politique de libéralisation est activement menée. Le Sénégal essaye de rentrer dans les conditions requises par le Fonds monétaire international (FMI) afin de bénéficier d'un allègement de la dette pour le développement du pays. Depuis 2006, le Sénégal est dans la liste des pays éligibles .

Transport

Les infrastructures

L'aéroport international de Dakar-Léopold Sédar Senghor est le principal point d'entrée aérien vers le Sénégal. Le 25 mai 1971, l'avion supersonique Concorde fait un premier vol de démonstration Paris-Dakar en 2h52mn (dont 2h07 en vol supersonique) et le 21 janvier 1976 ouvre pour la première fois sa ligne commerciale Paris-Dakar-Rio. Le président Senghor assiste à son arrivée à l’aéroport de Dakar ainsi que les premiers passagers supersoniques de l'histoire de l'aviation. Le 1 avril 1982, c'est la fin de la liaison Paris-Rio. Depuis le 23 février 2001, la compagnie aérienne Air Sénégal International, filiale du groupe Royal Air Maroc, propose des destinations vers l'Europe et l'Afrique. Elle a été sacrée meilleure compagnie aérienne africaine en 2003. Elle est membre de l’IATA depuis le 28 mai 2002 . Le réseau routier est bon à l'ouest, mais se dégrade en allant de plus en plus profondément dans le pays. Le réseau de transport est bien développé dans les grandes villes avec les taxis, les bus ou les « cars rapides » plus ou moins en bon état (dans les banlieues et villes secondaires, ce sont des taxis clandos collectifs ou des charrettes). À l'intérieur du pays, ce sont des grands cars blancs Ndiaga Ndiaye et taxis-brousse. La gare de Dakar est la plus ancienne du Sénégal. Elle n'offre plus qu'une seule destination pour les voyageurs, Bamako au Mali – la liaison avec Saint-Louis étant désormais réservée au transport de marchandises. Le transport maritime est constitué soit de chaloupes pour rejoindre l'île de Gorée à partir de Dakar, soit de bateaux pour des croisières sur le fleuve Sénégal, soit de gros bateaux de transport de marchandises qui bénéficient de l'un des 3 ports en eau profonde de l'Afrique et d'un terminal pour les containers.

Les limites

Les réseaux sont plus denses à l'Ouest du pays le long du littoral mais la circulation des marchandises et des personnes est particulièrement difficile vers Dakar et la presqu'île du Cap-Vert. Les infrastructures sont plus rares dans le Sénégal oriental et le désenclavement de ces régions constitue également un défi car les moyens de transport restent souvent traditionnels à l'intérieur du pays. De gros efforts sont effectués au niveau des équipements. Ainsi de nombreux projets sont en cours :
- construction d'une autoroute à péage entre Dakar et Diamniadio ;
- nouvel aéroport international Blaise Diagne ;
- aménagement de Saint-Louis pour en faire un port de cabotage ;
- aménagement du port de Ziguinchor pour recevoir des containers .

Culture

Le musée d'Art africain à Dakar

Diversité linguistique

La Constitution de 2001 a reconnu au français le statut de langue officielle et à six langues celui de langues nationales, le wolof — langue parlée par le plus grand nombre de personnes même appartenant à d'autres ethnies — le sérère, le peul, le mandingue, le soninké et le diola. Cinq autres langues vernaculaires ont été promues peu après (hassaniya, balante, mancagne, noon et manjaque), et d'autres ajouts de langues codifiées sont en cours. Au total ce sont près d'une vingtaine de langues qui pourraient bénéficier du statut de langue nationale au Sénégal.

Littérature

La littérature du Sénégal a longtemps été connue dans le monde surtout à travers la personnalité exceptionnelle de Léopold Sédar Senghor, à la fois poète et homme d'État, chantre de la négritude et figure emblématique de la francophonie. Parmi les autres auteurs désormais classiques figurent notamment les romanciers Cheikh-Hamidou Kane, Birago Diop, Boubacar Boris Diop, mais aussi Ousmane Sembène qui portera à l'écran quelques-uns de ses propres romans. De leur côté les femmes sont particulièrement actives, voire incisives. En 1980, Mariama Bâ décrit avec une grande sensibilité la société polygame dans Une si longue lettre. Aminata Sow Fall, dans la Grève des Bàttu (1986), montre que le petit peuple n'était pas dépourvu de ressources. Plus récemment, Fatou Diome rencontre le succès avec Le Ventre de l'Atlantique (2004), un roman qui met en scène, souvent avec humour, les rêves d'évasion des jeunes Sénégalais.

Architecture

La colonisation a laissé ses marques sur l'architecture du pays, comme à Gorée ou à Saint-Louis, et ces sites figurent aujourd'hui sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Sobre et fonctionnel, mais plus éphémère, l'habitat traditionnel utilise les matériaux locaux (pierre, terre, bois, paille), comme pour les cases peules ou les cases à impluvium casamançaises. C'est précisément de Casamance qu'est originaire l'architecte diola aujourd'hui le plus productif dans son pays et à l'étranger, Pierre Goudiaby Atepa. Il a conçu plusieurs grandes réalisations contemporaines, telle la Porte du Troisième millénaire à Dakar.

Arts plastiques

La styliste Oumou Sy lors d'un défilé Ousmane Sow, sculpteur

Mode

Oumou Sy, costumière et styliste

Cinéma

Le cinéma sénégalais est l'un des plus anciens d'Afrique. Ses représentants les plus connus sont les cinéastes Ousmane Sembène — également romancier — et Djibril Diop Mambéty, auxquels il faut ajouter Safi Faye, réalisatrice de films documentaires. Ces productions sont souvent mieux appréciées à l'étranger qu'au Sénégal où beaucoup de salles ont fermé, concurrencées par le marché plus florissant de la vidéo. On remarque également que nombre de films d'origines diverses ont été tournés dans ce pays au climat propice et aux paysages des plus photogéniques.

Musique

Touré Kunda Djembé, sabar, kora, xalam et balafon font partie des instruments traditionnels toujours très populaires. Les grands noms de la musique sénégalaise contemporaine sont : Youssou N'Dour, auteur-compositeur, musicien et interprète ; NGueweul Rythme, groupe griot; Omar Pène, auteur-compositeur, musicien et interprète ; Didier Awadi, meilleur rappeur africain en 2004 ; Cheikh Lô, auteur-compositeur, musicien et interprète ; Baba Maal auteur-compositeur ; Ismael Lô auteur-compositeur ; Thione Seck, auteur-compositeur-interprète de mbalax ; Ndongo Lô auteur-compisiteur-interprete de mbalax décédé le 16 janvier 2005 ; Foumalade, meilleur tube des années 2003, 2004 et 2005 au Sénégal ; Viviane Ndour, meilleure artiste sénégalaise 2006 et reine du mbalax.

Cuisine

Au Sénégal, la cuisine fait un large usage du poisson et des céréales (riz et mil) dans les plats nationaux. Riche de multiples influences, elle inclue également la semoule de blé et le maïs.

Éducation

Salle de classe dans un village Le Sénégal est l'un des pays du continent qui peut se targuer d'avoir un enseignement de qualité avec des équivalences de diplômes avec des universités étrangères les plus prestigieuses tant en France qu'aux États-Unis. Ceci permet également des échanges avec des étudiants qui viennent étudier au Sénégal dans le cadre d'études spécifiques sur le pays ou des étudiants sénégalais qui partent à l'étranger afin de diversifier leurs connaissances dans le cadre de recherche. La population étant très jeune, la demande en formation est très forte sans compter la jeunesse des autres pays africains plus pauvres qui tente de terminer leurs études sur Dakar.

Sport

Stade Léopold Sédar Senghor à Dakar

Infrastructures

Le Paris-Dakar

Le rallye Dakar (ou « Le Dakar », anciennement rallye Paris-Dakar) est un rallye-raid professionnel, qui se dispute chaque année au mois de janvier, principalement sur le continent Africain avec arrivée en banlieue de Dakar sur une belle plage de sable face à l'océan Atlantique. Mais suite à des morts d'enfants de villageois, la contestation est devenue internationale grâce au CAVAD, Collectif pour les Victimes anonymes du Dakar qui réunit des associations françaises, africaines, portugaises, espagnoles, marocaines, maliennes, guinéennes et sénégalaises.

Football

Logo de la FSF Le football est un sport très apprécié des Sénégalais. L'équipe nationale de football, les très adulés Lions de la Téranga, est affiliée à la Fédération sénégalaise de football et à la FIFA depuis 1962. En 2002, au Mali, elle a manqué de peu la coupe d'Afrique face au Cameroun en finale et demi finaliste de l'édition suivante. La même année (2002)s'est aussi qualifiée pour la phase finale de la coupe du monde de la FIFA organisée en Corée et au Japon. L'équipe du Sénégal bat la France (championne du Monde et d'Europe en titre) en match d'ouverture de la coupe du monde. Parmi les grands footballeurs sénégalais, on peut citer El-Hadji Diouf, Henri Camara, Khalilou Fadiga, Habib Beye, Tony Sylva, Mamadou Niang ou, dans le passé, Jules Bocandé, mais aussi le manager Pape Diouf, aujourd'hui président de l'OM.

Lutte sénégalaise

La lutte sénégalaise est une pratique ancrée dans la tradition. La lutte sénégalaise n'a rien perdu de sa popularité, à travers des combats aussi brefs que spectaculaires. Ce sport est incarné par d'impressionnants champions tels que Yékini, qui, en 2005, l'a emporté sur Tyson, un redoutable adversaire qui avait su conserver le titre pendant près de 5 ans, mais sera battu à deux reprises par un autre poids lourd sénégalais, Sérigne Dia, dit Bombardier. D'importants enjeux économiques sont désormais liés à ce sport. Et les cachets mis en jeu peuvent atteindre de nos jours près de 350 000 000 FCFA, soit 45 000 dollars. Le boxeur Battling Siki

Boxe

La boxe a connu ses lettres de gloire avec Battling Siki (1897-1925), champion du monde à 25 ans et premier Africain à remporter un titre mondial de boxe, reste dans toutes les mémoires. Plus près de nous, le Franco-sénégalais Souleymane Mbaye est devenu champion de France WBC des lourds-légers.

Basket-ball

Le basket-ball est moins prisé que le football, c’est cependant un sport très pratiqué, stimulé par les succès de son équipe nationale de basket-ball, les Lions du Sénégal et des joueurs tels que DeSagana Diop, Boniface N'Dong, El Kabir Pene ou Maleye N'Doye.

Autres sports

Les autres sports sont également bien représentés : l'équipe sénégalaise de pêche sportive (Moussa Mbengue, Abdoulaye Kébé, Cyril Calendini, Dominique Dussaut) est devenue championne du monde en 2002 et 2003. Séduits par des conditions météorologiques souvent clémentes et les ressources côtières, les visiteurs viennent nombreux pour pratiquer les sports nautiques tels que la plongée sous-marine ou le surf, et la réputation des Almadies ou de la vague de Ouakam n'est plus à faire. De son côté, l'aviation de loisir – notamment l'ULM – permet une approche inédite des paysages, dans une contrée dépourvue de vraies montagnes. Cap Skirring et le Sine-Saloum constituent alors des destinations de choix.

Religions

École célébrant Mardi Gras à Dakar ; à l'arrière-plan, la mosquée Seydou Nourou Tall La population sénégalaise est très majoritairement musulmane (88 à 94% selon les sources ), mais les chrétiens (surtout les catholiques) sont également présents (4 à 12%), et l'animisme est pratiqué principalement dans le sud-est du pays, mais cohabite souvent avec les autres religions. Le Sénégal est réputé pour sa tolérance religieuse. Il n'est pas rare de trouver des membres d'une même famille ayant des religions différentes. Les mariages interreligieux sont nombreux. Les fêtes musulmanes et chrétiennes sont également fêtées et respectées par les différentes confréries musulmanes et les autres communautés.

Société et vie quotidienne

Médias

Les médias tant privés que publics sont bien représentés et ont une relative liberté : Atteintes à la liberté d’expression. La presse sénégalaise représente surtout les opinions politiques des divers partis. Il y a très peu de magazines spécialisés au niveau national (ex : la presse féminine).

Syndicalisme

Le syndicalisme a été dans ses débuts une force d'opposition au colonialisme mais à présent ce sont diverses factions politiques qui soutiennent les organismes syndicaux. Ces syndicats ont la capacité d'organiser une grève dans deux états voisins ou de participer à des réunions sur le NEPAD.

Condition féminine

La condition féminine est l'une des meilleures d'Afrique car les femmes peuvent travailler, s'instruire, devenir des ministres... Par contre, il reste encore des luttes à gagner pour la condition de la femme au foyer et la disparition des mutilations sexuelles principalement à la campagne.

Santé

Une maternité dans le Sine-Saloum La santé a toujours été à la pointe au Sénégal grâce à des partenariats entre la France et le Sénégal qui a débuté dès la période coloniale par l'ouverture des premières écoles de médecine. Les Sénégalais se portent mieux et vivent plus longtemps – l'espérance de vie à la naissance est de 55, 34 ans pour les hommes, de 58, 09 ans pour les femmes et de 56, 69 ans pour la population globale – et le taux de prévalence du SIDA est l'un des plus faibles d'Afrique (0, 9%). Cependant quelques endémies restent préoccupantes, comme le paludisme ou les bilharzioses, et de grandes disparités subsistent dans le pays, si l'on songe par exemple que 70% des médecins et 80% des pharmaciens et des dentistes sont installésChiffres cités par Christian Saglio, Sénégal, Grandvaux, 2005, p. 17 et 325dans la capitale. La médecine traditionnelle avec des tradipraticiens reste souvent la solution la moins onéreuse pour les plus démunis.

Personnalités

De nombreuses personnalités de renommée internationale ou ayant eu une influence historique, culturelle sont d'origine sénégalaise ou tout simplement nées au Sénégal. On peut citer en politique l'ancien député français puis président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor qui deviendra membre de l'Académie française, l'historien et anthropologue Cheikh Anta Diop ou encore, le chanteur Youssou N'Dour.

Notes et références

Voir aussi

Liens connexes

-Listes en rapport avec le Sénégal

Liens et documents externes

-
-
-
-
-

Bibliographie

: (généralités uniquement)
- Mamadou Cissé, Langues, État et société au Sénégal, SudLangues n° 5, décembre 2005, 35 p.
- Catherine et Bernard Desjeux, Sénégal, le pays du donner et du recevoir, Grandvaux, Brinon, 2004, 117 p.
- Collectif, Sénégal et Gambie, Guide Évasion Hachette, Paris, 2005 (6 éd.), 246 p.
- Collectif, Le Petit Futé Sénégal, Nouvelles Éditions Université, 2007-2008, 336 p.
- Collectif, Sénégal et Gambie, Le Guide du Routard, 2007, 279 p.
- Muriel Devey, Le Sénégal, Khartala, Paris, 2000, 306 p.
- Momar Coumba Diop, Le Sénégal contemporain, Khartala, 2003, 655 p.
- Katharina Kane, Sénégal et Gambie, Guide Lonely Planet, 2006 (3 éd.), 348 p.
- Armand Lunel, Le Sénégal, Rencontre, Lausanne, 1966, 192 p.
- Catherine Mazauric, Le Goût du Sénégal, Mercure de France, 2006, 143 p.
- Émile Mondot, Étude sur le Sénégal, Université de Paris (Thèse), Paris, 1865
- Donald Cruise O'Brien, Momar Coumba Diop et Mamadou Diouf, La Construction de l'État au Sénégal, Karthala, 2003, 231 p.
- Mylène Rémy, Le Sénégal aujourd'hui, Jaguar, Paris, 2004, 240 p.
- Michel Renaudeau et René Sintzel, Majestueux Sénégal, Atlas, 1999, 122 p.
- Christian Saglio, Érik Orsenna (préface) Sénégal, Grandvaux, Brinon, 2005, 327 p.
- af:Senegal am:ሴኔጋል an:Senegal ar:سنغال ast:Senegal az:Seneqal bat-smg:Senegals bg:Сенегал bn:সেনেগাল bpy:সেনেগাল br:Senegal bs:Senegal ca:Senegal cs:Senegal cy:Sénégal da:Senegal de:Senegal diq:Senegal el:Σενεγάλη en:Senegal eo:Senegalo es:Senegal et:Senegal eu:Senegal fa:سنگال ff:Senegal fi:Senegal frp:Sènègal ga:An tSeineagáil gd:Seanagal gl:Senegal - Sénégal he:סנגל hi:सेनेगल hr:Senegal ht:Senegal hu:Szenegál id:Senegal ie:Senegal ilo:Senegal io:Senegal is:Senegal it:Senegal ja:セネガル ka:სენეგალი kg:Senangale ko:세네갈 kw:Senegal la:Senegalia lb:Senegal li:Senegal lij:Senegal lmo:Senegal ln:Senegale lt:Senegalas lv:Senegāla mk:Сенегал ml:സെനിഗള്‍ mr:सेनेगाल ms:Senegal nah:Senecallān nds:Senegal nl:Senegal nn:Senegal no:Senegal nov:Senegal oc:Senegal pam:Senegal pl:Senegal pms:Senegal ps:سېنېګال pt:Senegal ro:Senegal ru:Сенегал scn:Senegal se:Senegal sh:Senegal simple:Senegal sk:Senegal sl:Senegal sq:Senegali sr:Сенегал sv:Senegal sw:Senegal ta:செனகல் tg:Сенегал th:ประเทศเซเนกัล tl:Senegal tr:Senegal uk:Сенегал vec:Senegal vi:Sénégal vo:Senegalän wa:Senegal wo:Senegaal zh:塞内加尔 zh-min-nan:Senegal
Sujets connexes
Abdou Diouf   Abdoulaye Wade   Afrique   Afrique de l'Ouest   Afrique occidentale française   Afrique sub-saharienne   Air Sénégal International   Aire marine protégée de Bamboung   Aminata Sow Fall   Amnesty International   Animisme   Années 1960   Arrondissements du Sénégal   Assemblée nationale du Sénégal   Augustin Diamacoune Senghor   Aéroport international Blaise Diagne   Aéroport international de Dakar-Léopold Sédar Senghor   Balafon   Balante (langue)   Bamako   Basket-ball   Battling Siki   Bilharziose   Birago Diop   Blé   Bombardier (lutteur)   Boubacar Boris Diop   Boxe   Boycott   Cap-Vert   Cap Skirring   Casamance   Cheikh-Hamidou Kane   Cheikh Anta Diop   Cheikh Hadjibou Soumaré   Cheikh Lô   Chômage   Coefficient de Gini   Communauté des États sahélo-sahariens   Communautés rurales du Sénégal   Communes d'arrondissement du Sénégal   Communes du Sénégal   Concorde   Confrérie du Sénégal   Conseil constitutionnel (Sénégal)   Conseil d'État (Sénégal)   Coup d'État   Cour de cassation (Sénégal)   Côte d'Ivoire   Dakar   Dakar (région)   David Boilat   DeSagana Diop   Dette extérieure   Diamniadio   Diaspora   Didier Awadi   Diola   Diola (peuple)   Djembé   Djibril Diop Mambéty   Djolof   Département de Koungheul   Départements du Sénégal   El-Hadji Diouf   El Kabir Pene   Empire colonial français   Empire du Ghana   Endémie   Espérance de vie   Europe   Fatick (région)   Fatou Diome   Fonds monétaire international   Football   Foumalade   Fouta-Djalon   Franc CFA   France   Francophonie   Français   Fédération du Mali   Fédération internationale de football association   Fédération sénégalaise de football   Gambie   Gare de Dakar   Guinée   Guinée-Bissau   Habib Beye   Hassaniya   Henri Camara   Impluvium   Inde   Islam   Italie   Jules Bocandé   Kaolack   Khalilou Fadiga   Kolda (région)   Kora (musique)   Le Lion rouge   Liste des présidents du Sénégal   Liste du patrimoine mondial   Louis Léon César Faidherbe   Luigi Cada-Mosto   Lutte sénégalaise   Léopold Sédar Senghor   Macky Sall   Maleye N'Doye   Mali   Malinkés   Mamadou Niang   Mancagne (langue)   Mandingue (langue)   Manjaque   Mariama Bâ   Matam (région)   Mauritanie   Maïs   Mbalax   Mil (céréale)   Monocamérisme   Mouvement des forces démocratiques de Casamance   Musée d'Art africain   Noon (langue)   Négritude   Océan Atlantique   Olympique de Marseille   Omar Pène   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Ouakam   Oumou Sy   Ousmane Ngom   Ousmane Sembène   Ousmane Sow   Paludisme   Paléolithique   Pape Diop   Pape Diouf   Parc forestier et zoologique de Hann   Parc national de la Basse-Casamance   Parc national de la Langue de Barbarie   Parc national des oiseaux du Djoudj   Parc national des îles de la Madeleine   Parc national du Niokolo-Koba   Parc national du delta du Saloum   Paris   Parlement du Sénégal   Parti démocratique sénégalais   Peine de mort   Peul   Peuls   Pierre Goudiaby Atepa   Plongée sous-marine   Pointe des Almadies   Port autonome de Dakar   Porte du Troisième millénaire   Premier ministre   Produit intérieur brut   Président   Prévalence   Pélican   Pêche sportive   Québec   Rallye Dakar   Rio de Janeiro   Riz   Royal Air Maroc   Royaume de Cayor   Rufisque   Référendum de 2001 au Sénégal   Régions du Sénégal   République centrafricaine   République populaire de Chine   Réserve de Bandia   Réserve de Guembeul   Réserve naturelle de Popenguine   Sabar   Safi Faye   Sahara   Sahel africain   Saint-Louis (Sénégal)   Saint-Louis (région)   Salon international de l'agriculture   Saloum   Semoule   Seuil de pauvreté   Seydou Nourou Tall   Signare   Sine-Saloum   Soninké   Soninkés   Soudan français   Sports nautiques   Stade Léopold Sédar Senghor   Suffrage universel   Surf   Syndrome d'immunodéficience acquise   Sénat du Sénégal   Sénégambie   Sérère (langue)   Sérères   Tambacounda (région)   Taux de fécondité   Thione Seck   Thiès   Thiès (région)   Tony Sylva   Touré Kunda   Tradipraticien   Tube (musique)   Tumulus   Tyson   Ultra-léger motorisé   Union africaine   Union économique et monétaire ouest-africaine   Viviane Ndour   Wolof (langue)   Wolof (peuple)   Youssou N'Dour   Yékini   Zenaga   Ziguinchor   Ziguinchor (région)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^