Alpes-de-Haute-Provence

Infos
Le département des Alpes-de-Haute-Provenceen occitan Aups d'Auta Provença selon la norme classique ou Aup d'Auto Prouvènço selon la norme mistralienne (04) est un département français de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants se nomment les Bas-Alpins, en référence à l’ancien nom du département.
Alpes-de-Haute-Provence

Le département des Alpes-de-Haute-Provenceen occitan Aups d'Auta Provença selon la norme classique ou Aup d'Auto Prouvènço selon la norme mistralienne (04) est un département français de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants se nomment les Bas-Alpins, en référence à l’ancien nom du département.

Histoire

left :Article détaillé : Histoire des Alpes-de-Haute-Provence Le département des « Basses-Alpes » est l'un des 83 départements créés à la Révolution française, le 4 mars 1790, en application de la loi du 22 décembre 1789. Il englobe le nord-est montagneux de la Provence, et a été amputé du canton de Sault lors de la formation du Vaucluse en 1793. En 1970, son nom a été changé en « Alpes-de-Haute-Provence ».

Politique

- Liste des sénateurs des Alpes-de-Haute-Provence
- Liste des conseillers généraux des Alpes-de-Haute-Provence
- Liste des circonscriptions législatives des Alpes-de-Haute-Provence
- Liste des préfets des Alpes-de-Haute-Provence

Géographie

:Article détaillé : Géographie des Alpes-de-Haute-Provence Limitrophe de l'Italie, le département des Alpes-de-Haute-Provence est entouré par les départements des Alpes-Maritimes, du Var, de Vaucluse, de la Drôme et des Hautes-Alpes. Il peut être divisé en trois zones de relief, de climat, de peuplement et d'économie :
- Les plateaux, collines et vallées de Haute-Provence, qui regroupent un tiers de la surface mais deux tiers de la population, la quasi-totalité de l'activité économique en-dehors du tourisme de montagne et les villes les plus importantes du département. La vallée de la Durance, artère du département, coupe cette zone en deux moitiés ;
- Les Préalpes, zone de montagne intermédiaire aux vallées encaissées et aux villages très enclavés ;
- Les Grandes Alpes, qui regroupent là les vallées de l'Ubaye, de la Blanche et du haut Verdon (en amont de Colmar-les-Alpes), où l'économie s'est reconstruite autour du tourisme de montagne (stations de ski). En Haute-Ubaye, les sommets dépassent 3000 m d'altitude.

Cours d'eau

La rivière principale est la Durance, qui circule à l'ouest du département. C'est dans cette vallée qu'on trouve les axes de circulation les plus importants (autorute A51, voie ferrée, nationale). La quasi-totalité du département est dans le bassin versant de la Durance, à l'exception de l'extrême sud-est (cantons d'Annot et Entrevaux) draîné par le Var. Ses principaux affluents dans le département sont l'Ubaye, la Bléone, l'Asse et le Verdon pour la rive gauche, le Buëch, le Jabron et le Largue pour la rive droite. Tous ces affluents ont un caractère torrentiel, et sont soumis à des crues violentes et brutales lorsque de violents orages s'abattent en automne, ainsi qu'à des hautes eaux liées à la fonte des neiges au printemps pour les cours d'eau de montagne. La Durance, le Verdon et la Bléone ont été aménagés au avec la construction de plusieurs barrages et la déviation d'une partie des cours d'eau pour l'irrigation et la production d'électricité.

Climat

:Article détaillé : Climat des Alpes-de-Haute-Provence Le climat des Alpes-de-Haute-Provence est un climat méditerranéen dégradé par l'altitude et la latitude. De fait, si dans les basses vallées et plateaux de Haute-Provence règne un climat méditerranéen d'arrière-pays, plus contrasté que sur la côte, celui de la vallée de l'Ubaye est caractéristique des Grandes Alpes, avec une continentalité assez marquée : les hivers y sont très rigoureux et les étés orageux. Entre les deux, les deux influences se mélangent dans la zone des Préalpes. Les caractéristiques des deux tendances climatiques se retrouvent dans tout le département avec plus ou moins d'intensité :
- un air sec et très peu de brouillard (moins de 20 jours par an) ;
- des précipitations peu fréquentes (moins de 80 jours par an) et brutales (cumuls annuels de 650 à 1500 mm) ;
- des orages fréquents en montagne l'été ;
- un excellent ensoleillement en toute saison (2550 à 2850 heures par an) ;
- de grandes amplitudes thermiques, aussi bien diurnes (plus de 10 °C) qu'annuelles (18 °C) ;
- des hivers frais et lumineux ;
- des étés très chauds à peine tempérés par l'altitude. De ce fait, la Haute-Provence est très intéressante pour tous les astronomes européens à la recherche d'un ciel nocturne souvent dégagé et épargné par la pollution lumineuse. De nombreux observatoires amateurs ont été construits, et l'Observatoire de Haute-Provence, un des plus grands observatoires d'Europe continentale, est un centre de recherche en astronomie très actif.

Démographie

Un département rural

Le département des Alpes de Haute-Provence est l'un des moins densément peuplés de France, à peine plus de 20 habitants par km². La population se concentre essentiellement dans les vallées de la Durance, de la Bléone (jusqu'à Digne) et sur les plateaux proches, le reste du département étant très peu peuplé (moins de 10 habitants au km² sur une bonne partie du territoire). La moitié des communes a moins de 200 habitants, 17 communes en ont moins de 50, et de nombreux hameaux ont été abandonnés. Les villes sont d'une taille modeste : seuls Digne et Manosque s'approchent ou dépassent les 20000 habitants. Les arrondissements de Barcelonnette et de Castellane sont les deux arrondissements les moins peuplés de France (les seuls de moins de 10 000 habitants). La ville de Castellane est aussi la plus petite sous-préfecture de France.

Historique

La population était autrefois répartie assez régulièrement sur le territoire, y compris dans les zones montagneuses où l'agriculture de montagne était bien développée. Mais dès le milieu du , elle commença à diminuer en raison d'un fort exode rural. De plus de habitants en 1850, elle tomba à moins de après la Première Guerre mondiale. Il fallut ensuite attendre 1960 pour que la tendance revienne à la hausse, assez fortement d'ailleurs, passant de moins de habitants en 1954 à près de en 1999 et en 2005. Cependant, si ce chiffre se rapproche du nombre d'habitants qu'avait le département 150 ans plus tôt, la répartition est très différente, e l'activité aussi.

Gentilé

Les habitants des Alpes-de-Haute-Provence sont appelés les Bas-Alpins en référence à l'ancien nom du département.

Économie

Jusqu'assez récemment, l'économie des Alpes de Haute-Provence était dominée par l'agriculture, mais depuis ces dernières décennies le tertiaire a pris le dessus. L'industrie est toujours restée très minoritaire.

Agriculture

Dans les Alpes de Haute-Provence, l'agriculture a eu une place très importante dans l'économie, mais la polyculture vivrière a laissé place à une agriculture beaucoup plus spécialisée orientée autour des fruits, des céréales et de produits à haute valeur ajoutée (miel, parfums, cosmétiques, olives). Les espèces cultivées sont tempérées, surtout en altitude, et méditerranéennes, surtout à basse altitude. La production est d'une grande variété.

Industrie

L'industrie est très peu présente dans le département, et se limite à Saint-Auban (usine Arkéma, anciennement Elf-Atochem), Sisteron (au nord de la ville) et Manosque (usine de l'Occitane). Quelques fabriques plus spécialisées (huile d'olive, parfums, vins) produisent des produits à haute valeur ajoutée.

Tertiaire

L'économie des services prend de plus en plus d'importance, notamment avec le développement du tourisme.

Tourisme

En dépit de la faible densité de population et du relatif enclavement, le tourisme dans les Alpes de Haute-Provence est un peu développé, essentiellement autour des curiosités naturelles, du patrimoine et des sports de plein air.

Lacs artificiels

Les lacs de Serre-Ponçon et de Sainte Croix, tous deux artificiels, ainsi que plein d'autres plus petits, sont des plans d'eau appréciés par les amateurs de sports nautiques. Ils ont permis a des régions très rurales de connaître un essor économique autour du tourisme.

Montagne

Le département des Alpes de Haute-Provence est principalement montagneux, et le tourisme s'est développé dans plusieurs directions :
- Les sports d'hiver, avec plusieurs stations dans les vallées de l'Ubaye, de la Blanche et du haut Verdon, par exemple Pra Loup , Le Sauze, Val d'Allos ou Chabanon ;
- Les curiosités naturelles, en particulier géologiques, en grande partie regroupées dans la réserve géologique de Haute-Provence, plus grande réserve géologique d'Europe, qui sont particulièrement abondantes dans le département.

Patrimoine architectural

Isolée et rurale, la Haute-Provence a gardé de nombreux vieux villages et vielles constructions typiques de l'architecture provençale. Le plus remarquable des monuments des Alpes de Haute Provence est le Monastère de Ganagobie qui abrite une communauté de moines bénédictins de la congrégation de Solesmes (il s'agit en fait d'une abbaye depuis 1992, et qui était autrefois connue sous le nom de "Prieuré de Ganagobie"). L'abbaye datant de plus de 1000 ans, est particulièrement remarquable pour ses extraordinaires mosaïques du XIIe siècle, son architecture romane, mais aussi pour ses vitraux créés par le moine dominicain Kim En Joong. Plus de personnes la visitent chaque année. Parmi les plus connus sont également, la citadelle de Sisteron, ainsi la cathédrale de Forcalquier ou encore plusieurs villages classés plus beaux villages de France.

Sports de plein air

La Haute-Provence est une région privilégiée pour la pratique des sports de plein air, qu'ils soient aériens (planeur, parapente), terrestres (randonnée à pied, à vélo ou à cheval) ou aquatiques (sports nautiques ou d'eau vives). Les gorges du Verdon abritent des sites d'escalade réputés, et peuvent se descendre en raft ou en canyoning.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abbaye   Alpes-Maritimes   Anciennes communes des Alpes-de-Haute-Provence   Annot   Arrondissements des Alpes-de-Haute-Provence   Asse (rivière)   Barcelonnette   Bléone   Cantons des Alpes-de-Haute-Provence   Castellane   Climat des Alpes-de-Haute-Provence   Climat méditerranéen   Communes des Alpes-de-Haute-Provence   Conseil général des Alpes-de-Haute-Provence   Digne-les-Bains   Drôme (département)   Durance   Département français   Entrevaux   Exode rural   Forcalquier   France   Gentilé   Géographie des Alpes-de-Haute-Provence   Hautes-Alpes   Histoire des Alpes-de-Haute-Provence   Intercommunalités des Alpes-de-Haute-Provence   Italie   Jean-Louis Bianco   Lac de Sainte-Croix   Le Sauze (station)   Liste de ponts des Alpes-de-Haute-Provence   Liste des conseillers généraux des Alpes-de-Haute-Provence   Liste des préfets des Alpes-de-Haute-Provence   Liste des sénateurs des Alpes-de-Haute-Provence   Monastère de Ganagobie   Norme classique de l'occitan   Norme mistralienne   Observatoire de Haute-Provence   Occitan   Pra Loup   Première Guerre mondiale   Provence   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Préalpes   Région française   Révolution française   Sault (Vaucluse)   Ubaye (rivière)   Val d'Allos   Var (département)   Var (fleuve)   Vaucluse   Verdon (rivière)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^