Cordoue

Infos
Cordoue (Córdoba en espagnol) est une ville située dans le sud de l'Espagne, en Andalousie. Cordoue est la capitale de la province du même nom. La ville est située sur le Guadalquivir. Elle compte habitants. Son centre historique est classé depuis 1984 patrimoine mondial de l'UNESCO.
Cordoue

Cordoue (Córdoba en espagnol) est une ville située dans le sud de l'Espagne, en Andalousie. Cordoue est la capitale de la province du même nom. La ville est située sur le Guadalquivir. Elle compte habitants. Son centre historique est classé depuis 1984 patrimoine mondial de l'UNESCO.

Histoire

Époque romaine

Cordoue est un ancien peuplement ibérique et est occupée par Claudius Marcellus, un Romain, en 169 Elle était la capitale de la province d'Hispania Baetica. Différents monuments datant de l'époque romaine sont encore visibles dans cette ville. Au troisième ou au quatrième siècle, Cordoue devient un siège épiscopal. Le premier évêque de Cordoue a probablement été Ossius qui est présent au premier concile de Nicée en 325. Il a été conseiller de l'empereur Constantin.

Époque wisigothe

Lors de l'effondrement de l'Empire romain d'Occident au Ve siècle, la ville passe sous la domination des Vandales, puis des Wisigoths jusqu'en 711, à l'exception d'un bref intermède byzantin, entre 544 et 571.

Époque musulmane

Les musulmans conquièrent la ville en 711. Elle devient alors le principal centre administratif et politique de l'Espagne musulmane. À partir de 756, elle est la capitale de l'émirat de Cordoue, fondé par le prince omeyyade Abd al-Rahman Ier, puis à partir de 929 d'un califat indépendant, après que l'émir Abd al-Rahman III a rompu tout lien avec les Abbassides de Bagdad et s'est lui-même proclamé calife. Les règnes d'Abd al-Rahman III (912-961), de son fils al-Hakam II (961-976) et du hadjib (vizir) al-Mansur ibn Abi Amir (981-1002) constituent la période la plus glorieuse de l'histoire de la ville, même si les califes eurent tendance à la négliger au profit de leur nouvelle capitale, Madinat al-Zahra, fondée en 936. Tout au long du , Cordoue rivalise avec Bagdad par sa taille, sa population et surtout sa magnificence. À son apogée vers l'an mil, Cordoue est une des villes les plus peuplées d'Occident, les estimations variant entre 250 000 et 500 000 habitants. La ville aurait alors compté plus de mille mosquées et six cent bains publics. La ville s’est surtout étendue vers l’est: à la fin du , Cordoue était en effet au centre d'une agglomération complexe. La ville de Cordoue au sens propre, la medina, que les Arabes appelaient Kurtuba, était alors entourée d’une enceinte, au-delà de laquelle se sont développés des faubourgs non fortifiés, appelés djanib ou rabad. La medina elle-même était la seule partie fortifiée de la ville. Grande Mosquée de Cordoue De 785 à 987, les musulmans y ont entrepris la construction de la Grande Mosquée, qui reste le principal monument de la ville. Le géographe al-Idrisi, qui écrit deux cents ans plus tard, nous dit que la medina était divisée en cinq villes, chacune close par une enceinte. Le palais califal, qui formait une véritable ville dans la ville, était l'une de ces cinq villes. On y trouvait aussi un quartier juif. À l’est de la Grande Mosquée s’étendait le quartier des souks. À l’est de la medina, s’étendait un djanib surnommé en espagnol ajarquía, mot signifiant « côté oriental » : ce faubourg était très développé, constitué de nombreux quartiers, dont le quartier mozarabe (les chrétiens et les juifs étaient assez nombreux à Cordoue, mais la ville semble avoir été l’une des plus islamisées de l’Andalousie à l’époque califale). À l’ouest s’étendait un autre faubourg, moins densément occupé, le « côté occidental ». Au sud enfin, de l’autre côté du fleuve, s'était développé la Secunda Ar-Rabad, le « second faubourg ». L’artisanat était très présent à Cordoue : on y travaillait le cuir (le cuir cordouan est célèbre : le mot « cordonnier » dérive d'ailleurs de « Cordoue »), mais aussi le textile. Une autre grande industrie de la ville était la fabrication de papier et de livres : Cordoue est sans doute une des villes les plus cultivées du monde à cette époque. Un effort systématique a été entrepris par le calife al-Hakam II pour constituer une bibliothèque contenant tous les ouvrages capitaux, anciens et récents connus à l’époque. Un réseau de dépisteurs, de collecteurs, de copistes, étendu à l’ensemble du monde islamique, a acheminé vers Cordoue une fabuleuse collection d’ouvrages, égale en importance à celle des califes Abbassides. On cite le chiffre de volumes. À Cordoue même une armée de scribes et de relieurs veillait à l’entretien de ces trésors. En 858, remontant le Guadalquivir, le chef viking Hasting pille CordoueMichel Dillange. Les Comtes de Poitou Ducs d'Aquitaine (778-1204). La Crèche : Geste éditions, 1995. ISBN 2-910919-09-9, p 57-58. Durant les années 1009 à 1031, le califat s'effondre et se divise en plus d'une dizaine de petits États, les taifas. Cordoue n'est plus que la capitale d'un de ces États, qui tombe en 1069 aux mains de l'émir de Séville. Occupée ensuite par les Almoravides en 1086, puis par les Almohades en 1149, la ville cesse d'être capitale et commence son long déclin.

Époque chrétienne

La Mosquée, aujourd'hui « surmontée » d'une cathédrale Cordoue reste sous contrôle musulman jusqu'en 1236, date de la prise de la ville par Ferdinand III de Castille. La ville continue à décliner, n'étant plus désormais qu'une agglomération secondaire de l'Andalousie castillane, dépassée en particulier par Séville. Son relatif renouveau démographique ne date que du . Les musulmans y restent tolérés pendant les premières décennies de la domination castillane, mais la Grande Mosquée est aussitôt convertie en église. En 1523, l'édification d'une cathédrale, aujourd'hui appelée la « Capilla mayor » (littéralement la « Grande chapelle »), est entreprise au cœur de l'ancienne mosquée. Les nombreuses ouvertures de la mosquée sur la ville (qui assuraient une grande luminosité à l'intérieur de l'édifice) sont alors murées. En 1808, au cours des guerres napoléoniennes, la ville est mise à sac par les troupes françaises.

Patrimoine

La ville et le pont romain Patio cordouan Petite rue des fleurs - Tour de la Grande Mosquée

Patrimoine religieux

- Grande Mosquée, en espagnol Mezquita.
- Synagogue , une des trois synagogues espagnoles restantes du moyen-âge.
- Églises fernandines et alphonsines
- Monastères et couvents (certains désaffectés)

Patrimoine civil et militaire


- Alcázar des Rois chrétiens
- Palais de Viana avec ses patios fleuris
- Résidences et palais seigneuriaux
- Tour de la Calahorra
- Porte du Pont
- Placa Vieja
- Murailles et tours d'époques musulmane et chrétienne

Patrimoine archéologique

- Vestiges archéologiques romains (temple, mausolée)
- Vestiges archéologiques musulmans (minarets conservés dans les églises, bains arabes, ...)
- Site archéologique de Madinat al-Zahra
- Pont romain
- Munyat al-Rummaniya

Trame urbaine héritée du moyen âge

- Quartiers de la Judería
- Quartier de la Magdalena
- Quartier de San Lorenzo, avec son église

Parcs et jardins

- Jardins de la Victoire
- Jardins du Duc de Rivas
- Jardins de la Agricultura
- Jardins del Conde de Vallellano
- Jardins de Juan Carlos I
- Parc Cruz Conde
- Sotos de la Albolafia
- Le balcon du Guadalquivir
- Parc péri-urbain de "Los Villares"
- Parc des Miraflores
- Jardins d'Alcazar

Personnages illustres

Trois grands philosophes naquirent à Cordoue, Sénèque le stoïcien romain, l'Arabe Averroes et le Juif Maïmonide, ainsi que le poète latin Lucain et, plus tard, le peintre Bartolomé Bermejo.

Jumelage

Cordoue a pour ville partenaire :
-
- (18 août)
-
-

Voir aussi

- Grande Mosquée de Cordoue
- Maison de Cordoue
- Julio Romero de Torres : peinture début XXe.

Liens

-
-
- Cordoue, Ville Européenne de la Culture 2016 ,

Sources de l’article

Notes


- Catégorie:Ville espagnole de plus de 250 000 habitants Catégorie:Commune de la province de Cordoue Catégorie:Patrimoine mondial en Espagne ar:قرطبة (إسبانيا) be-x-old:Кордава (горад) bg:Кордоба (Испания) bs:Kordoba (grad) ca:Còrdova cs:Córdoba (španělské město) cy:Córdoba da:Cordoba de:Córdoba (Spanien) en:Córdoba, Spain eo:Kordovo (Hispanio) es:Córdoba (España) et:Córdoba eu:Kordoba fa:قرطبه fi:Córdoba (Espanja) gl:Córdoba, España he:קורדובה (ספרד) hr:Córdoba, španjolski grad it:Cordova ja:コルドバ la:Corduba lad:Kordova lt:Kordoba (Ispanija) nds:Córdoba nl:Córdoba (Spanje) no:Córdoba (Spania) pl:Kordowa pt:Córdoba (Espanha) qu:Córdoba (Ispaña) ro:Córdoba, Spania ru:Кордова (Испания) simple:Cordoba sk:Córdoba (mesto v Španielsku) sr:Кордоба sv:Córdoba, Spanien th:กอร์โดบา (สเปน) tr:Kurtuba (İspanya) ur:قرطبہ vo:Córdoba (zif, Spanyän) yi:קארדאבע zh:科爾多瓦 (西班牙)
Sujets connexes
Abbassides   Abd al-Rahman III   Abd al-Rahman Ier   Al-Andalus   Al-Hakam II   Almanzor   Almohades   Almoravides   An mil   Andalousie   Artisanat   Bagdad   Bartolomé Bermejo   Califat de Cordoue   Calife   Cathédrale   Commune d'Espagne   Constantin Ier (empereur romain)   Empire romain d'Occident   Espagne   Espagnol   Faubourg   Ferdinand III de Castille   France   Grande mosquée de Cordoue   Guadalquivir   Hadjib   Hasting   Hispanie   Ier concile de Nicée   Izquierda Unida   Julio Romero de Torres   Liste du patrimoine mondial   Lucain   Madinat al-Zahra   Maison de Cordoue   Marcus Claudius Marcellus (consul en -166)   Maïmonide   Mosquée   Mozarabe   Munyat al-Rummaniya   Napoléon Ier   Omeyyades   Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture   Philosophe   Provinces d'Espagne   Raphaël (archange)   Rome antique   Royaume wisigoth   Sénèque le Jeune   Séville   Vandales   Viking   Vizir   Wisigoths  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^