Euloge Schneider

Infos
Euloge Schneider Jean Georges (20/10/1756-1794), né à Wipfeld, en Franconie, Allemagne, ancien prêtre et accusateur auprès du tribunal criminel de Strasbourg ; arrêté en décembre 1793, il fut guillotiné à Paris le 1 avril 1794.
Euloge Schneider

Euloge Schneider Jean Georges (20/10/1756-1794), né à Wipfeld, en Franconie, Allemagne, ancien prêtre et accusateur auprès du tribunal criminel de Strasbourg ; arrêté en décembre 1793, il fut guillotiné à Paris le 1 avril 1794.

Avant la Révolution

Euloge Schneider était poète, ancien professeur de grec à Bonn et traducteur d'Anacréon et de Saint-Jean Chrysotome. Vicaire général de Strasbourg avant d'embrasser les idées nouvelles.

Sous la Révolution

Sous la Révolution, il organisa un réseau constitué d'hommes, venus comme lui d'Allemagne et anciens prêtres, les Schneidériens. Euloge Schneider pratiquait des réquisitions forcées, levait les taxes sur les riches, infligeait des amendes et exposait les contrevenants à la vindicte publique. Ses pratiques terroristes ressemblaient à celles de Louis Antoine Léon de Saint-Just et de Philippe-François-Joseph Le Bas qui travaillèrent avec lui pendant toute la durée de leur premier séjour en Alsace comme envoyés de mission auprès des armées.

Arrestation d'Euloge Schneider

Dans la nuit du 12 au 13 décembre 1793, Louis Antoine Léon de Saint-Just et Philippe-François-Joseph Le Bas font arrêter Euloge Schneider, puis ses principaux collaborateurs et mettent un terme à la propagande révolutionnaire. Le faste insolent affiché par Euloge Schneider qui entrait dans Strasbourg, accompagné de sa jeune femme, "traîné par six chevaux et environné de gardes, le sabre nu" servit de prétexte. Exposé pendant quatre heures à la vue du peuple "pour expier l'insulte faite aux mœurs de la République naissante", qualifié de ci-devant prêtre et né sujet de l'empereur, il fut envoyé à Paris, où il fut jugé et condamné à mort et exécuté le 1 avril 1794.

Les Schneidériens

De Barr à Haguenau, leur influence s'étendait sur tout le Bas-Rhin non occupé ; ils épuraient ou remplaçaient les municipalités, veillaient à l'application du "maximum" et dénonçaient les suspects. Schneider, Euloge Schneider, Euloge de:Eulogius Schneider es:Euloge Schneider
Sujets connexes
Anacréon   Loi du maximum général   Paris   Philippe-François-Joseph Le Bas   Strasbourg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^