Grenade-sur-l'Adour

Infos
Grenade-sur-l'Adour est une commune française, située dans le département des Landes et la région Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Grenadois. Elle tire son nom du mot Grenata, riche en grains. Localisation des Landes en France
Grenade-sur-l'Adour

Grenade-sur-l'Adour est une commune française, située dans le département des Landes et la région Aquitaine. Ses habitants sont appelés les Grenadois. Elle tire son nom du mot Grenata, riche en grains. Localisation des Landes en France

Communes limitrophes

Larrivière-Saint-Savin Bordères-et-Lamensans Bascons

Histoire

Bastide fondée en 1322 par les Anglais. L'occupation anglaise, qui fit la prospérité de la cité, cessa en 1442. Endommagée par les Huguenots et en 1814 par Wellington. Passage de plusieurs souverains (Charles VII, Henri IV, Louis XIII). Située au carrefour de l'Armagnac, du Tursan et de la Chalosse, Grenade sur l'Adour (Terra Granata, terre riche en grains) est une ville frontière sur l'Adour. L'implantation de la bastide par les Anglais en 1322 correspondait à un objectif défensif et stratégique. Elle permettait de contrôler la navigation en direction de l'océan mais aussi la traversée du fleuve pour les échanges nord-sud. La place centrale des tilleuls (5200m²) est l'une des plus importantes des bastides landaises. Sa vocation a toujours été commerciale. Elle est bordée de couverts qui constituaient des portions de rues à part entières. De petites rues pittoresques rappellent l'existence d'anciennes fortifications : rue des remparts, rue des anciens fossés, rue du chemin de ronde… En vous promenant vous admirerez également de belles façades à colombages. L'église gothique du remaniée au est classée dans l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (portail ogival, très belle descente de croix encadrée par le retable, chœur orné de boiseries chaire du …). Le 13 juin 1944, au cours d'une action des maquisards dirigée par maître Vielle, adjoint au maire, un important convoi allemand était intercepté aux portes de la ville infligeant à l'ennemi des pertes sensibles. En représailles, la population rassemblée sur la place publique et tenue sous la menace des mitrailleuses assistait, impuissante, à l'incendie de ses principaux édifices et à l'arrestation de cinquante otages dont bon nombre furent déportés. En juin 1948, Grenade-sur-l'Adour faisait ériger une stèle devant la mairie. Le 11 novembre de cette même année, la ville était citée à l'ordre du corps d'armée par le secrétariat d'État aux forces armées (guerre) recevant le 12 juin 1949, la croix de guerre avec étoile de vermeil. La commune s'étend sur près de 2 000 hectares. Elle doit son paysage de barthes au passage de l'Adour qui matérialise la frontière sud de son territoire et confère aux abords de la Bastide un cadre très agréable. Forte de ses 2305 habitants, en constante croissance démographique, Grenade s'affirme donc comme attractive d'autant que la dynamique économique locale se caractérise par un tissu commercial et de services très étoffé, qui profite tant aux habitants qu'à une clientèle de passage liée à l'axe routier Bordeaux-Pau. La richesse de l'activité associative, sportive, culturelle, profite d'un large ensemble d'équipements municipaux. Côté tourisme, elle peut également se prévaloir de structures d'hébergement et de restauration renommées ainsi que d'activités culturelles et de découvertes (sentiers de randonnées, boucle de 12 km).

Administration

Démographie

Lieux et monuments

- Église de Grenade : L'église gothique dont l'origine remonte au possède sa façade à deux tours, édifiée en 1833 à l'image de saint Sulpice. Une très belle descente de croix est encadrée par le retable, dans le chœur orné de boiseries. Eglise de Grenade sur Adour de nuit
- Arcades : En tant qu'ancienne bastide, la place de Grenade sur l'Adour comporte encore sur deux côtés des arcades.
- Berges de l'Adour : Les berges de l'Adour, dotées de tables et bancs permettant de pique niquer sur place, offrent un lieu de promenade agréable sous les arbres. Les berges de l'Adour
- Fronton : Les Landes sont un département dans lequel se pratique la pelote basque, ce qui explique la présence d'un fronton sur l'une des places de Grenade sur l'Adour. Fronton
- Abri : Un certain nombre d'abris, certains restaurés comme celui-ci, se trouvent encore dans le village. Abri

Personnalités liées à la commune

- Alain Vidalies, homme politique français, né le 17 mars 1951 à Grenade-sur-l'Adour.
- Antoine Simon Durrieu, général français, né en 1775 à Grenade-sur-l'Adour.
- Jean-Louis Vielle alias René est né à Geaune (Landes) le 22 janvier 1895. Après l’invasion de la zone libre, il devient un agent du réseau Hilaire-Buckmaster, puis chef de la résistance dans la ville de Grenade. Il fut tué dans la nuit du 12 au 13 juin 1944, lors d’un combat qui eut lieu sur le territoire de Bordères-et-Lamensans (Landes) au lieu-dit "Maras", alors qu’il commandait un groupe de dix résistants chargés d’attaquer un convoi allemand. Il fut abattu par un officier allemand blessé qui appelait à l’aide et auprès duquel il s’était approché. En guise de représailles, les Allemands procédèrent à des arrestations à Grenade suite à cette embuscade. 30 civils seront arrêtés, 17 déportés seuls 7 survécurent. La rue principale de Grenade-sur-l’Adour porte aujourd'hui son nom et sa mémoire est honorée chaque année le 13 juin.
- Jean Cassaigne, né à Grenade sur Adour le 30 janvier 1895, parti comme missionnaire sur les hauts plateaux du Vietnam en 1926 où il fonda la léproserie de Djiring. Nommé évêque de Saigon en 1941, il démissionne en 1955 après avoir décelé les premiers signes de la lèpre sur son corps. Il rejoint la léproserie de Djiring où il meurt le 31 octobre 1973.

Événements

- Fêtes patronales début Juin.

Jumelage

Voir aussi

- Communes des Landes
- Tourisme dans les Landes ==
Sujets connexes
Alain Vidalies   Antoine Simon Durrieu   Aquitaine   Arrondissement de Mont-de-Marsan   Arthur Wellesley de Wellington   Bascons   Bastide (ville)   Bordères-et-Lamensans   Canton de Grenade-sur-l'Adour   Charles VII de France   France   Geaune   Général   Henri IV de France   Landes (département)   Larrivière-Saint-Savin   Résistance intérieure française   Tourisme dans les Landes   Union pour la démocratie française   Zone libre  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^