Langues sames

Infos
Le same (ou « lapon », terme dépréciatif d'origine scandinave), dénommé sámegiella ou sápmelaš ou encore sápmi, est une langue qui fait partie de la famille des langues finno-ougriennes. Il est parlé par environ 35 000 Saami, en Laponie, vaste territoire allant du centre de la Suède à l'extrémité de la péninsule de Kola (Russie), en passant par le nord de la Norvège et de l
Langues sames

Le same (ou « lapon », terme dépréciatif d'origine scandinave), dénommé sámegiella ou sápmelaš ou encore sápmi, est une langue qui fait partie de la famille des langues finno-ougriennes. Il est parlé par environ 35 000 Saami, en Laponie, vaste territoire allant du centre de la Suède à l'extrémité de la péninsule de Kola (Russie), en passant par le nord de la Norvège et de la Finlande.

Introduction

Le same se subdivise en 9 aires linguistiques, parfois qualifiées de « dialectes ». Bien que ce terme soit le plus approprié aux yeux des linguistes (le pourcentage d'intercompréhension des locuteurs d'origines différentes étant suffisamment important), certains spécialistes (hors du conseil same et des institutions linguistiques norvégiennes et suédoises) les considèrent aujourd'hui comme des langues à part entière :
- Groupe du Sud, avec 1 dialecte :
- same du Sud (lullisámegiella, 500 locuteurs, en Suède) ;
- Groupe du Centre, avec 3 dialectes :
- same d'Ume (ubmisámegiella, une vingtaine de locuteurs) ;
- same de Pite (bihtánsápmi ou biđonsámegiella, une vingtaine de locuteurs) ;
- same suédois de Lule (julevsámegiella, 2000 locuteurs) ;
- Groupe du Nord, avec 1 dialecte :
- same du Nord (davvisámegiella, ou plus couramment davvisápmi, la variété la plus parlée : 30 000 locuteurs, essentiellement en Norvège, mais aussi en Suède et en Finlande) ;
- Groupe de l'Est, avec 4 dialectes :
- same d'Inari (anárašgiella, 400 locuteurs, Finlande, autour du lac Inari) ;
- same skolt (nuortalašgiella, 300 locuteurs, nord de la Finlande et Russie) ;
- same de Kildin (gjelddasámegiella, 800 locuteurs, Russie, partie médiane de la presqu'île de Kola) ;
- same de Ter (darjjesámegiella ou darjjisápmi, moins de 10 locuteurs, Russie, partie orientale de la presqu'île de Kola). Le décès de Marja Sergina, le 23 décembre 2003, a entraîné l'extinction du dialecte d'Akkala (áhkkilsámegiella, du groupe oriental), à Babinsk, dans la péninsule de Kola.

Histoire

Mère et enfant, 1917 En 1948, les spécialistes des dialectes sames K. Bergsland et I. Ruong décident de réformer l'écriture du same du nord en vue de préserver la langue. Les Saami de Finlande dont la tradition écrite est plus marquée décident de rester à l'écart de cette réforme et choisissent de conserver leur orthographe basée sur leur propre phonétique. Les résidents de la Péninsule de Kola utilisent un alphabet cyrillique adapté : ainsi, un conte bilingue (sames de Kildin et du Nord) pour enfants, publié en 1994, est titrée Мун ка̄нѣц / Mu ustibat (Mon ami), où l'on voit l'utilisation des macrons et de signes employés dans d'autres langues non-slaves. Depuis 1979, le same du nord est officiellement employé par les trois pays nordiques et promu par les différentes administrations scolaires, les radios, la télévision et la presse écrite. Les institutions sami comme le conseil saami ou la Fédération nationale des Saami de Suède en on fait leur langue officielle. Elle apparait aussi dans la signalisation routière locale.

Écriture du same

Depuis 1948, les langues sames sont écrites au moyen de l'alphabet latin, complété de quelques lettres. Il y a eu une modification en 1985. Les caractères supplémentaires sont :
-Ń/ń (souvent remplacé par ñ ou ng, ou tout simplement inusitée)
-Á/á
-Č/č
-Đ/đ
-Ŋ/ŋ
-Š/š
-Ŧ/ŧ
-Ž/ž NB : Si le est simplement redoublé "ii" à l'écrit, le "á" représente une voyelle longue mais a une aperture différente de son homologue courte : á = (très ouvert, comme en finnois, entre ê et a dans "bar"), mais a = , avec une couleur postérieure comme dans "pâte". Plus rarement :
-Ä/ä
-Ö/ö
-Æ/æ

Exemples en davvisápmi

Distribution géographique des langues sames Il va de soi que ce vocabulaire succinct est, par définition, incomplet, notamment parce que les termes spécialisés de la toponymie, de la pêche ou de l'élevage ne peuvent être représentés ici. Il est difficile de trouver un cours de same (les meilleurs sont en norvégien bokmål, mais de bons cours de base sont également disponibles en anglais auprès du groupement d'éditeurs Davvi Girji o.s. . Par ailleurs, il existe en français une introduction à la langue et à la culture same (du Nord, essentiellement) : Parlons lapon, cité ci-dessous. Mais cela ne saurait remplacer l'apprentissage solide d'une « langue de contact » (le mieux étant le bokmål), l'inscription à un cours (là encore, la Norvège offre les meilleures possibilités) et l'expérience du terrain.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

Jocelyne Fernandez, Parlons lapon : les Sames, langue et culture, L'Harmattan, Paris, 1997, ===
Sujets connexes
Bokmål   Finlande   Finnois   Langue   Langues finno-ougriennes   Langues ouraliennes   Laponie   Macron   Meänkieli   Norvège   Péninsule de Kola   Russie   Saami   Signalisation bilingue   Suède  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^