Tissu conjonctif

Infos
Les tissus conjonctifs (TC) sont des tissus dont les cellules sont séparées par de la matrice extracellulaire, contrairement aux épithéliums où les cellules sont jointives. Ces tissus, totalement absents chez les animaux les plus primitifs constituent la majorité de la masse du corps des organismes évolués (2/3 du volume total chez l'homme). Ils sont impliqués dans les fonctions de soutien, de protectio
Tissu conjonctif

Les tissus conjonctifs (TC) sont des tissus dont les cellules sont séparées par de la matrice extracellulaire, contrairement aux épithéliums où les cellules sont jointives. Ces tissus, totalement absents chez les animaux les plus primitifs constituent la majorité de la masse du corps des organismes évolués (2/3 du volume total chez l'homme). Ils sont impliqués dans les fonctions de soutien, de protection, de mouvement, de réponse immunitaire et de croissance ...

Éléments constitutifs

Tous les tissus conjonctifs sont formés par une association de trois éléments : les éléments cellulaires, les substances fondamentales et les fibres.

Éléments cellulaires

Les cellules indigènes : les fibroblastes, ont un aspect en faisseau avec de nombreux prolongements. Ils sont riches en organites car ils ont un rôle de synthèse important. Ce sont eux qui élaborent les deux autres constituants de ce tissus. On trouve aussi dans les tissus conjonctifs des cellules en transit. Elles appartiennent principalement au système immunitaire de l'organisme:(macrophage, granulocyte, lymphocyte, etc.)

Substances fondamentales

Les fibroblastes produisent des substances endogènes : des protéines associées à des chaînes glucidiques: les protéoglycanes. Ces protéoglycanes sont associés à un acide pour former un piège à eau. Le rôle nutritif est assuré par de l'eau, des sels minéraux et des protéines que l'on trouve en quantité abondante. Ces substances contribuent aussi à la protection contre les chocs et les compactions que pourrait subir les organes.

Fibres

On trouve dans les tissus conjonctifs trois types de fibres :
- Les fibres de collagène (1 à 12 micromètre) C'est une substance constituée d'une molécule de base :le collagène, celles-ci peuvent s'agglomérer entre elles et donnent des fibres de collagène longues et sinueuses présentant une grande résistance sans élasticité.
- Les fibres de réticuline (0, 2 à 2 micromètre) Elément fibrilaire qui peuvent être bifurqués et s'anastomoser, denses inextensible et souples (richesse en ciment : glycoprotéine ) ou l'on retrouve des fibrilles élémentaires de collagène de type III.
- Les fibres élastiques (0, 2 à 1 micromètre) Elles offrent une capacité d'extension et de contraction (120% à 150%), tout en conservant une grande résistance. On observe deux constituants :
- un composant amorphe : l'élastine, sclèroprotèine, polymère insoluble, hydrophobe, précurseur de la tropoèlastine.
- ainsi que qu'un composant fribrillaire : fibres oxytalanes, renfermant du collagène IV et des lipoprotèines.

Classification

Les tissus conjonctifs sont constitués de cellules et de matrice extracellulaire, qui est elle-même composée de fibres (collagène, réticuline ou élastine) et de substance fondamentale. On classe les tissus conjonctifs selon la prédominance d'un de ces trois constituants :

Tissus conjonctifs lâches

Ces tissus sont à prédominance cellulaires et sont intéressants car renfermant des propriétés d'excrétion de substance venant des fibres de collagènes. Exemple : tissu palléal du sein

Tissus conjonctifs denses

Ces tissus sont à prédominance fibraires et assurent un rôle mécanique.
- prédominance de collagène : tissus conjonctifs fibreux.
-non orienté. Exemple : derme profond
-orienté
-unitendu. Exemple : tendons
-bitendu. Exemple : cornée
-semi-orienté, c'est-à-dire mêlant des zones de tissu conjonctif dense fibreux orienté et des zones de tissu conjonctif dense fibreux non orienté. Exemple : le derme.
- prédominance de réticuline : tissus conjonctifs réticulaires. Exemple : organes hématopoïétiques
- prédominance d'élastine : tissus conjonctifs élastiques. Exemple : cartilage de l'oreille, de l'épiglotte

Tissus conjonctifs œdémateux

Ces tissus sont à prédominance de substance fondamentale. La gelée de Wharton en est un exemple.

Tissus conjonctifs adipeux

Il est constitué de nombeuses adipocytes contenant une énorme vacuole lipidique. On le retrouve dans le derme ou le mésentère. Il joue 3 rôles:
-protection thermique (les lipides sont de bons isolants contre le froid)
-protection mécanique (amortisseurs des chocs)
-reserve énergétique

Principaux tissus conjonctifs

Ces tissus comprennent :
- Les mésenchymes ou tissus conjonctifs de soutien. Comme leur nom l'indique, ces tissus sont purement de soutien. Leur cellule caractéristique est le fibroblaste, ainsi nommée car elle secrète la plus grande part de la matrice extracellulaire existant dans l'organisme. Ces tissus constituent de grandes membranes, riches en fibres de collagène et limitées par une couche de type épithélial sur chaque face (le mésothélium). Ils séparent les différents compartiments du cœlome des animaux et possèdent également une fonction de soutien : ils sont enroulés autour des organes et les maintiennent en place.
- Le tissu musculaire est formé de syncitium (cellule résultant de la fusion de plusieurs cellules et comportant plusieurs noyaux). La matrice y est particulièrement réduite, mais chaque cellule en est malgré tout entourée (c'est donc bien un conjonctif). Ces cellules sont contractiles et sont impliquées dans tous les mouvements qui peuvent s'y produire. Chez les animaux diploblastiques qui n'ont pas de conjonctifs, leur fonction est prise en charge par des cellules épithéliales spécialisées de l'ectoderme.
- Le cartilage est un tissu conjonctif riche en collagène II. Du fait de sa solidité, il sert de squelette chez les vertébrés primitifs (poissons chondrichtyens).
- L'os a une matrice extracellulaire contient notamment du collagène I qui garantit sa cohésion et des cristaux d'hydroxyapatite qui garantissent sa solidité. Il constitue le squelette léger et très résistant qui caractérise la majorité des vertébrés et est certainement en très grande partie responsable de leur succès évolutif. Il a aussi comme fonction de constituer une réserve de calcium (ion fondamental pour le fonctionnement cellulaire), ce qui explique le fonctionnement dynamique (avec destruction et reconstruction perpétuelle) de l'os chez les vertébrés.
- Le sang est un tissu conjonctif liquide. Il circule à l'intérieur des vaisseaux sanguins et permet d'amener les différentes molécules de l'organisme du lieu où elles sont disponibles vers celui où elles sont utilisées.
- Catégorie:Vocabulaire de l'anatomie bg:Съединителна тъкан ca:Teixit conjuntiu cs:Pojivová tkáň cy:Meinwe cyswllt da:Bindevæv de:Bindegewebe en:Connective tissue es:Tejido conjuntivo eu:Ehun konektibo fi:Tukikudos hr:Vezivno tkivo it:Tessuto connettivo lt:Jungiamasis audinys mk:Сврзно ткиво nl:Bindweefsel nn:Bindevev no:Støttevev om:Connective tissue pl:Tkanka łączna pt:Tecido conjuntivo ru:Соединительная ткань sr:Везивно ткиво sv:Bindväv th:เนื้อเยื่อเกี่ยวพัน tr:Bağ doku uk:Сполучна тканина vi:Mô liên kết zh:结缔组织
Sujets connexes
Acide   Cartilage   Cellule (biologie)   Collagène   Derme   Ectoderme   Fibroblaste   Gelée de Wharton   Glycoprotéine   Granulocyte   Hydroxyapatite   Hématopoïèse   Ion   Lymphocyte   Macrophage   Matrice extracellulaire   Muscle   Mésenchyme   Mésentère   Mésothélium   Oreille   Os   Poisson   Protéoglycane   Réticuline   Sang   Sein   Squelette   Substance fondamentale   Tissu biologique   Vaisseau sanguin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^