Sarajevo

Infos
Sarajevo et la rivière Miljacka Sarajevo (prononcer Sarayévo ; en Cyrillique, Сарајево ; anciennement Bosna-Seraï) est la capitale et la plus grande ville de Bosnie-Herzégovine. Avant la guerre, le dernier recensement de 1991 évaluait la population à habitants et de nos jours, la population de Sarajevo est estimée à environ Sarajéviens. La ville est considérée comme l'une des plus importantes villes des Balkans et son h
Sarajevo

Sarajevo et la rivière Miljacka Sarajevo (prononcer Sarayévo ; en Cyrillique, Сарајево ; anciennement Bosna-Seraï) est la capitale et la plus grande ville de Bosnie-Herzégovine. Avant la guerre, le dernier recensement de 1991 évaluait la population à habitants et de nos jours, la population de Sarajevo est estimée à environ Sarajéviens. La ville est considérée comme l'une des plus importantes villes des Balkans et son histoire est particulièrement riche depuis sa création par les Ottomans en 1461. La ville a été le lieu de l'assassinat par Gavrilo Princip de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche, qui marqua le début de la Première Guerre mondiale ; et plus récemment elle accueillit les Jeux Olympiques d'hiver de 1984 et fut assiégée durant la guerre de Yougoslavie dans les années 1990. Sarajevo fait partie du canton de Sarajevo, un des dix Cantons de Bosnie-Herzégovine. La rivière Miljacka traverse la ville.

Étymologie

Sarajevo vient du turc saray qui signifie « palais, château du gouverneur » (que l'on retrouve dans le français « sérail ») et ova : champ.

Géographie

Localisation

Localisation de Sarajevo Sarajevo est située à proximité du centre du triangle formé par la Bosnie-Herzégovine, et couvre une surface de 142 km². La plus grande partie de la ville est construite dans la vallée de Sarajevo, situé à une altitude moyenne de 500 mètres et entourée de montagnes. La rivière Miljacka coule à travers la ville de l'est à l'ouest. La rivière Bosna prend sa source dans la rivière Vrelo qui se trouve dans la périphérie de Sarajevo près d'Ilidža et est un des plus grands espaces naturels du pays.

Relief

La ville est entourée de cinq grandes montagnes, qui ont servi aux Jeux Olympiques d'hiver en 1984. Elles font toutes parties du massif montagneux des "Alpes" Dinariques qui s'étendent à travers la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Monténégro. Les montagnes attirent les touristes pour les activités de ski et de randonnées. Dans l'ordre alphabétique il y a :
-Bjelašnica : 2067 mètres, sud-ouest
-Igman : 1502 mètres, sud-ouest
-Jahorina : 1913 mètres, sud-est
-Trebević : 1627 mètres, sud-est
-Treskavica : 2088 mètres, sud

Problème(s)

Les catastrophes naturelles ne sont pas une grande menace dans la région, bien que de petits tremblements de terre surviennent de temps en temps.

Climat

Sarajevo jouit d'un climat continental, située entre les zones climatiques de l'Europe centrale au Nord et de la Méditerranée au Sud. Sarajevo connaît des étés chauds, avec des températures de 35°C pas inhabituelles et des hivers froids, où la neige est garantie du fait de l'altitude la ville. Sarajevo compte trois stations météorologiques situées sur la montagnes de Bjelasnica et Butmir et dans la ville. Les mois les plus chaud sont juillet, avec une température moyenne de 19°C, ainsi que le mois d'août qui a une température moyenne de 16°C. Le mois le plus froid de l'année est janvier, avec une température moyenne de -1°C. La température annuelle moyenne est 10°C. Sarajevo reçoit plus de 900 mm de précipitations par an. Le mois le plus pluvieux est octobre, avec 89, 4 mm. Le mois de février est le mois le plus sec avec 61, 4 mm de précipitations. La pression de l'air moyenne est de 942, 3 millibars et elle est relativement constante tout au long de l'année.

Histoire

Le site de Sarajevo est occupé par l'homme depuis l'âge de pierre, comme en témoignent les poteries Butmir retrouvées lors de l'extension de l'université de Sarajevo. Plusieurs habitations illyriennes existaient dans la région avant la conquête par Rome en l'an 9. Pendant l'occupation romaine, la ville Aquae Sulphurae existait sur le site actuel d'Ilidža, un quartier périphérique de Sarajevo au sud-ouest de la ville. L'année communément admise pour la création de la ville est 1461, quand le premier gouverneur Ottoman de Bosnie, Isa-Beg Isakovic, transforma un groupe de villages en ville et en capitale d'état en construisant notamment un marché couvert, un bain public, un hôtel et un château pour le gouverneur (Saray) qui donna à la ville son nom actuel. Sarajevo était florissante au XVI siècle quand les donateurs et bâtisseurs Gazi Husrev-beg construisirent la plupart de ce qui est aujourd'hui la vieille ville, aujourd'hui le quartier du Baščaršija. Vers la fin du XVII siècle, Sarajevo était la ville la plus importante des Balkans après Istanbul. Ancien bâtiment de la presse à Oslobodenje après la guerre Dans une attaque conduite par le prince Eugène de Savoie en 1697 contre l'empire Ottoman, Sarajevo fut brûlée. La ville fut reconstruite en partie par la suite. Plus tard, la capitale de Bosnie fut transférée à Travnik. En 1878, la Bosnie est occupée par l'Autriche-Hongrie, et Sarajevo atteint rapidement les standards de l'âge industriel. L'élément déclencheur de la Première Guerre mondiale, l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche et de sa femme, se déroula à Sarajevo le 28 juin 1914. Après la guerre, Sarajevo est intégré au royaume de Yougoslavie (le pays des Slaves du Sud), en tant que capitale de la province de Drinska. Après la Seconde Guerre mondiale, Sarajevo prit rapidement de l'importance et devint un important centre industriel régional dans la République fédérale socialiste de Yougoslavie. Les quartiers modernes furent construits à l'est de la vieille ville. La ville atteint sa taille maximale au début des années 1980 lorsque furent organisé les Jeux Olympiques d'hiver de 1984. Le 6 avril 1992, Sarajevo fut encerclée par les forces serbes. Le siège de la ville dura jusqu'en octobre 1995, période durant laquelle elle subit de nombreuses destructions et une baisse dramatique de sa population. Les accords de Dayton mettent fin au conflit et au siège avec le rétablissement de l'électricité et du gaz. La reconstruction de Sarajevo débuta dès la fin de la guerre en 1995. En 2003, la majeure partie de la ville a été reconstruite: il reste seulement quelques ruines visibles dans le centre ville et des traces d'impact de balles dans les banlieues pauvres. Des immeubles modernes ont depuis été construits à travers toute la ville.

Administration

Siège de la présidence de la Bosnie-Herégovine Sarajevo est la capitale du pays, ainsi que de la Fédération de Bosnie et Herzégovine et du Canton de Sarajevo. La ville est composée de quatre municipalités et dispose, comme quelques villes dans le pays, d'un gouvernement municipal. Une douzaine d'ambassades sont présentes dans la ville. L’administration est divisée en trois branches : exécutif, législatif et judiciaire.

Divisions administratives

Divisions de Sarajevo La ville se compose d'un ancien quartier turc, la vieille ville appelée Baščaršija, datant du ; d'une ville nouvelle du , regroupant les administrations ; et de quartiers contemporains industriels. Sarajevo est divisée en quatre municipalités (en bosniaque Općina), qui représentent le quatrième niveau politique en Bosnie-Herzégovine après les états, les entités et les cantons. Les quatre municipalités sont, d'ouest en est : Novi Grad, Novo Sarajevo, Centar et Stari Grad.

Branche exécutive

La branche exécutive (bosniaque : « Gradska Uprava ») est constituée du maire, son cabinet, et de nombreuses institutions. Le rôle de l'exécutif est inscrit dans la constitution de la ville. Le maire actuel de Sarajevo est Muhidin Hamamdžić du Parti Social Démocratique de Bosnie-Herzégovine (SDP). Les députés de la ville sont Željko Komšić et Slavo Vlaški et appartiennent au Parti pour la Bosnie-Herzégovine et le SDP respectivement. Pour aider le maire, le pouvoir exécutif est aussi composé d'institutions : (Gradska služba za opću upravu), (Gradska služba finansija), (Gradska služba za lokalno poslovanje), (Gradska služba za urbano planiranje) et (Gradska služba za komunalne poslove).

Branche législative

La principale entité législative de la ville est Gradsko Vijeće, ou conseil municipal. Les conseillers municipaux sont élus par les municipalités en fonction de leur population, la municipalité de Novi Grad ayant le plus de siège au conseil municipal et Stari Grad le moins de siège. Le conseil municipal est composé de 24 membres, d'un secrétaire, de deux députés et du chef de la majorité. Sur les 28 membres, 15 appartiennent au SDP, 7 au Partie de Bosnie et Herzégovine, 5 au SDA et 1 au HDZ. Le président du conseil municipal est Mira Jadrić-Winterhalter et les députés sont Emin Svrakić et Vladimir Zubić.

Branche judiciaire

La cour constitutionnelle de Bosnie-Herzégovine est située à Sarajevo, constituée de neuf membres. Quatre membres sont nommés par la chambre des représentants de la Fédération de Bosnie et Herzégovine, deux appartiennent à l'assemblée nationale de la République serbe de Bosnie et trois membres étrangers sont nommés par le président de la Cour européenne des droits de l'homme. La cour suprême de la Fédération de Bosnie et Herzégovine, et la cour cantonale du Canton de Sarajevo sont également situées dans la capitale.

Démographie

Comme aucun recensement officiel ne fut entrepris depuis 1991, la taille exacte de la population de Sarajevo est inconnue. La dernière estimation réalisée par le gouvernement du canton de Sarajevo, datant de décembre 2002, faisait état de 297 399 habitants dans la ville et de 401 118 habitants dans l'agglomération de Sarajevo. Une estimation réalisée en 2004 fait état d'une population pour l'agglomération de Sarajevo de habitants. Avant la guerre, Sarajevo était multiculturelle brassant les populations serbes orthodoxes, croates catholiques et musulmanes. La guerre a fait plus de 10 000 morts et provoqué le départ de la ville de nombreux serbes et croates. Il ne reste plus que 35 000 serbes sur les 150 000 présents avant la guerre et des croates. Selon les statistiques officielles du gouvernement, la densité de la population de Sarajevo est de 2470, 1 habitants par km². La partie la plus densément peuplée est la municipalité de Novo Sarajevo (7524, 5 hab km²), et la moins densément peuplée est la municipalité de Stari Grad (742, 5 hab. km²) Les bosniaques représentent le groupe ethnique le plus important, avec plus de 230 000 habitants soit 77, 4% de la population de la ville. La seconde plus importante communauté est constituée par les serbes, qui représentent 12% des habitants de la ville. Les croates représentent la troisième communauté avec 7, 5% de la population totale. Le restant de la population est constitué principalement de juifs, roms et dans une moindre mesure de chinois et d'africains.

Économie

Sarajevo est une des régions les plus importantes économiquement de Bosnie-Herzégovine. Son économie repose largement sur l'activité industrielle ainsi que le tourisme. En tant que centre des différents niveaux politiques, de nombreux habitants de Sarajevo travaillent pour le gouvernement. De nombreuses entreprises nationales et internationales sont aussi présentes et contribuent à sa bonne santé économique.

Entreprises

L'activité industrielle de Sarajevo comprend les boissons, le textile, l'automobile, la sidérurgie, la pharmacologie ainsi que l'alcool et les cigarettes. Une variété d'institutions économiques se trouve à Sarajevo. La banque centrale de Bosnie-Herzégovine à son siège dans la ville, comme de nombreuses banques privées. Au total, 19 banques ont leurs sièges à Sarajevo. La ville accueille aussi la bourse (Sarajevo Exchange of securities), l'institut de comptabilité et d'audit de la Fédération de Bosnie et Herzégovine. Parmi les entreprises implantées dans la ville, on peut noter Air Bosna, BH Telecom, Bosmal, Bosnalijek, CBS Bank, Dnevni Avaz, Energopetrol, Oslobodenje, Fabrika Duhana Sarajevo, Sarajevska Pivara, et Unioninvest.

Tourisme

La bibliothèque de Sarajevo. Vue sur le quartier ancien de la ville et ses mosquées. Le tourisme est l'une des principales activités économiques de Sarajevo, et est en forte croissance depuis la fin de la guerre. La chaîne des montagnes et les infrastructures issues des Jeux Olympiques en font une destination idéale pour les sports d'hiver. Sa riche histoire de 600 ans est aussi une raison du nombre élevé de touristes.

Transports

Les facteurs géographiques et historiques ont contribué à la faible extension de la ville au regard de sa population. Il est ainsi difficile de trouver des places de parking, notamment durant la période estivale quand la population de la ville s'accroît avec l'arrivée des touristes. Les sarajeviens utilisent largement les transports en commun. Les principaux modes de transport sont le tramway, le trolleybus et les autobus. Les premières lignes de tramway construites en Europe furent construites à Sarajevo à la fin du par le gouvernement d'Autriche-Hongrie. De nos jours, le réseau de tramway s'étale sur 16 kilomètres de long. Sarajevo compte 7 lignes de tramway, 4 lignes de trolleybus et 9 lignes de bus. La plupart vont d'est en ouest, et sont situés sur la rive nord de Miljacka. Un projet de métro fut planifié les dernières années, mais if fut finalement abandonné. Le chemin de fer a toujours été très développé à Sarajevo. La principale gare de la ville est située un peu au nord du centre-ville. L'aéroport international de Sarajevo (Code AITA SJJ) est situé à quelques kilomètres au sud-ouest de la ville. Durant la guerre, l'aéroport fut utilisé par les avions des Nations unies et des organisations humanitaires. Depuis les accords de Dayton signé en 1996, l'aéroport a connu un essor grandissant. Les deux grandes artères de la ville sont Titova et Zmaj od Bosne. Une autoroute reliant la capitale à Budapest est en cours de modernisation.

Communication et média

En tant que capitale et plus grande ville de Bosnie-Herzégovine, Sarajevo concentre les principaux médias du pays. La plupart des chaînes de télévisions ont leur siège dans la ville, comme les journaux et magazines les plus populaires. La presse écrite est la forme la plus populaire de média. Les deux journaux de «références» sont Oslobodenje et Dnevni Avaz. Le siège de ces deux journaux est situé dans la municipalité de Novi Grad, côte-à-côte. La télévision est très populaire à Sarajevo, même si le nombre de chaînes dont dispose la plupart des sarajeviens est limité. FTV est la chaîne de télévision de la Fédération de Bosnie et Herzégovine. Il existe aussi une chaîne de télévision et de radio publique au niveau national, Public Broadcast Service of Bosnia and Herzegovina. De nombreuses radios indépendantes existent, bien que l'audience soit concentrée sur quelques radios, Radio M, Radio Grad, eFM Student Radio et Radio Stari Grad. Radio Stari Grad est la radio la plus écoutée. Radio Liberté peut toujours être écoutée, et de nombreuses stations américaines et européennes sont disponibles dans la ville.

Culture

Jumelages

Église orthodoxe serbe Sarajevo est jumelée avec
-
-
-
-
-
-
-
-

Sports

Sarajevo accueillit les Jeux Olympiques d'hiver en 1984. Cependant le sport a toujours joué un rôle important dans la vie de la cité. Un des sports préférés des sarajeviens est le football. La ville compte deux clubs de football, FK Sarajevo et NK Željezničar Sarajevo, tous les deux ayant une longue tradition des rencontres européennes et internationales. Le stade de l'équipe nationale est le Kosevo stadium. Le deuxième sport préféré est le basket-ball, dont le club de la ville, Bosna Sarajevo, remporta l'Euroligue en 1979. Le club d'échec Bosna est aussi particulièrement réputé. En 2009, Sarajevo accueillera les Jeux Olympiques spéciaux d'hiver.

Éducation

La première université à Sarajevo fut une école soufiste fondée en 1531 par Gazi Husrev-beg. Au fil des ans, de nombreuses écoles religieuses virent le jour. La bibliothèque de Sarajevo, à son apogée, était aussi réputée que la madrassa de Beyazid II. L'annexion de la Bosnie par l'empire austro-hongrois introduisit le mode d'éducation occidentale dans la ville. Le premier lycée fut établit en 1887. Sarajevo compte de nos jours 46 écoles élémentaires et 19 lycées. L'université de Sarajevo comprend les facultés de médecine, droit, agriculture, philosophie et économie.

Archevêché

- Archidiocèse de Sarajevo
- Cathédrale du Cœur de Jésus de Sarajevo

Voir aussi

Bibliographie

- Žujo Valerijan, Mustafa Imamović, Muhamed Ćurovac (1997) : Sarajevo : Svjetlost.
- Miroslav Prstojević (1992) : Zaboravljeno Sarajevo (Forgotten Sarajevo). Sarajevo : Ideja.
- Fabio Maniscalco (1997) : Sarajevo, Itinerari artistici perduti (Sarajevo, Artistic Itineraries Lost). Naples : Guida ===
Sujets connexes
Accords de Dayton   Agglomération   Agriculture   Air Bosna   Autobus   Automobile   Autoroute   Autriche   Autriche-Hongrie   Aéroport   Balkans   Banque   Banque centrale   Basket-ball   Baščaršija   Belgrade   Boisson   Boisson alcoolisée   Bosnie-Herzégovine   Bourse (économie)   Capitale   Catastrophe   Chemin de fer   Cigarette   Civilisation chinoise   Climat continental   Code AITA   Cour européenne des droits de l'homme   Croatie   Degré Celsius   Diète   Droit   Empire ottoman   Empire romain   Eugène de Savoie-Carignan   Euroligue de basket-ball   Football   François-Ferdinand d'Autriche   Gare   Gavrilo Princip   Gazi Husrev-beg   Igman   Ilidža   Illyrie   Industrie   Islam   Jahorina   Jeux Olympiques   Jeux Olympiques d'hiver de 1984   Juifs   KK Bosna   Kosevo stadium   Lycée   Monténégro   Médecine   Métro   Organisation des Nations unies   Pharmacologie   Philosophie   Pouvoir exécutif   Pouvoir judiciaire   Pouvoir législatif   Première Guerre mondiale   Presse écrite   Randonnée   Recensement   Rivière Bosna   Rivière Miljacka   Royaume de Yougoslavie   Rroms   Russie   République fédérale socialiste de Yougoslavie   République serbe de Bosnie   Seconde Guerre mondiale   Serbie   Sidérurgie   Siège de Sarajevo   Ski   Soufisme   Station de radio   Textile   Tourisme   Tramway   Transport en commun   Travnik   Tremblement de terre   Treskavica   Trolleybus   Turc   Télévision   Université   XVIIe siècle   XVIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^