Port-Royal-des-Champs

Infos
Port-Royal est un ancien couvent cistercien sur la commune de Magny-les-Hameaux dans la Vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris, qui est à l’origine de quelques importants établissements.
Port-Royal-des-Champs

Port-Royal est un ancien couvent cistercien sur la commune de Magny-les-Hameaux dans la Vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris, qui est à l’origine de quelques importants établissements.

Port-Royal-des-Champs et le jansénisme

Les Petites Écoles Le couvent fut fondé en 1204, et le nom est attesté dès 1216, mais devint célèbre comme maison d’éducation après la réintroduction en 1609 de l'austérité de la discipline par l’abbesse Jacqueline Arnauld . La famille Arnauld lui accorda son patronage et, par la suite, le couvent fut dirigé par des membres de cette famille. En 1625, des religieuses créèrent à Paris un nouveau Port-Royal, qui fut appelé Port-Royal de Paris tandis que son aîné devenait Port-Royal-des-Champs. Sur le site primitif, plusieurs écoles furent fondées, connues sous le nom de Petites écoles de Port-Royal. Elles devinrent célèbres en raison de la qualité exceptionnelle de l'éducation qu’on y donnait. En 1634, Saint-Cyran en devint le directeur spirituel ; il était ami de Jansénius et, à partir de ce moment, les couvents et les écoles de Port-Royal se rattachèrent étroitement à cette école de théologie. L'atmosphère, faite d'étude sérieuse et de piété janséniste, attira quelques grandes figures de la vie culturelle. Racine fut élève de Port-Royal, et Pascal prit sa défense contre les Jésuites lors de la controverse janséniste. De plus, plusieurs membres importants de la cour étaient proches du jansénisme, comme le duc Louis Charles d'Albert de Luynes ou Roger du Plessis, duc de Liancourt. Les membres de la famille Arnauld s’étaient hissés à des emplois importants comme Simon Arnauld de Pomponne, ministre de Louis XIV. Cependant, à la suite de la querelle janséniste dans le catholicisme, les écoles de Port-Royal furent considérées comme entachées d'hérésie. En 1679, on interdit au couvent d'accepter des novices, ce qui le condamnait à disparaître. Le couvent lui-même fut supprimé par une bulle du pape Clément XI en 1708, les religieuses qui restaient furent expulsées de force en 1709 et les bâtiments eux-mêmes rasés en 1710.

Après la Révolution

Ruines de l'abbaye Entre 1710 et la Révolution française, le site du monastère resta la propriété du monastère Port-Royal de Paris. À la suite de la confiscation des biens du clergé, il fut vendu comme bien national en 1791. La ferme et la maison des Solitaires ont été vendues à un fermier. Cette partie du monastère est devenue propriété de l'État en 1951. L'autre partie, comportant principalement les ruines de l'abbaye proprement dite, fut vendue à une femme proche des milieux jansénistes, madame Desprez. Sa famille en fut propriétaire jusqu'en 1828, année où les jansénistes gérant la Boîte à Perrette, caisse de secours du mouvement, l'acquirent avec un autre janséniste, Louis Silvy. Celui-ci y installa des écoles gratuites destinées aux enfants de la région, écoles qui existèrent jusqu'en 1867. La Société de Port-Royal a ensuite racheté les lieux et les a administrés jusqu'en 2004 où elle les a confiés à la garde de l'État, par l'intermédiaire du Ministère de la Culture. Ainsi, l'intégralité du site de Port-Royal-des-Champs peut être visitée à l'heure actuelle. L'écrivain Charles Augustin Sainte-Beuve a rassemblé de très nombreux éléments sur l'histoire de Port-Royal. Ces éléments ont été présentés à l'Académie de Lausanne à partir de 1837 dans un cycle de conférences, et lui ont permis d'écrire le livre Port-Royal, en trois volumes, relatant une histoire très complète de l'abbaye. On peut encore voir les restes du couvent de Port-Royal dans la vallée de Chevreuse sur le territoire de la commune de Magny-les-Hameaux. L'abbaye de Port-Royal de Paris était en fait une annexe de Port-Royal-des-Champs.

Bibliographie

-Le Désert de la grâce de Claude Pujade-Renaud, Éditions Actes Sud, août 2007

Notes et références

==
Sujets connexes
Angélique Arnauld   Bien national   Blaise Pascal   Boîte à Perrette   Catholicisme   Charles Augustin Sainte-Beuve   Chevreuse   Clément XI   Cornelius Jansen   Duc de Luynes   Histoire de France au XVIIe siècle   Jansénisme   Jean Duvergier de Hauranne   Jean Racine   Lausanne   Louis Charles d'Albert de Luynes   Louis XIV de France   Magny-les-Hameaux   Paris   Petites écoles de Port-Royal   Port-Royal   Roger du Plessis, duc de Liancourt   Révolution française   Simon Arnauld de Pomponne   Société de Port-Royal   Vallée de Chevreuse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^