Constitution de l'an XII

Infos
Le sénatus-consulte organique du 28 floréal an XII, dit constitution de l’an XII, est le texte qui instaure le Premier Empire. Le Sénat conservateur le rédige à la demande du Premier consul à vie; qui est approuvée par plébiscite le 6 novembre 1804. Ce texte de 142 articles fondait un nouveau régime, le Premier Empire, et adaptait à ce régime les anciennes institutions.
Constitution de l'an XII

Le sénatus-consulte organique du 28 floréal an XII, dit constitution de l’an XII, est le texte qui instaure le Premier Empire. Le Sénat conservateur le rédige à la demande du Premier consul à vie; qui est approuvée par plébiscite le 6 novembre 1804. Ce texte de 142 articles fondait un nouveau régime, le Premier Empire, et adaptait à ce régime les anciennes institutions.

Le nouveau fondement de la souveraineté

Napoléon fonde sa légitimité sur la grâce de Dieu selon la théorie de droit divin tout en continuant à se réclamer du peuple. Il sera sacré par le Pape.

L'Empereur

Selon l'article 1, "Le gouvernement de la République est confié à un empereur qui prend le titre d'empereur des Français." Napoléon a choisi le titre d'Empereur et non celui de roi pour ménager la susceptibilité des révolutionnaires. Il a séduit Napoléon Ier par sa référence à Charlemagne et par le caractère d' "illimité". L'article 2 désigne le titulaire Napoléon Bonaparte, sans préciser l'essence de son pouvoir.

Dignité héréditaire

ART 3.La dignité impériale passe à la descendance directe de l'Empereur — à l'exclusion des femmes et de leur descendance selon le principe de primogéniture de l'ancien régime. Mais comme il n'a pas d'héritier, Napoléon Ier peut choisir son successeur par adoption parmi les enfants et les petits-enfants de ses frères. Cependant, ces enfants adoptifs doivent céder le pas à des descendants nés après leur adoption. L'adoption est la nouveauté : parce qu'il a institué l'Empire, Napoléon Ier revendique le droit d'en disposer à sa guise.

Reconstitution de la noblesse

Une nouvelle étape est franchie dans la reconstitution de la noblesse par la création de six grands dignitaires (grand électeur, archichancelier, architrésorier, archichancelier d'État, grand connétable, grand amiral) et de grands officiers d'Empire (dont seize maréchaux). Les dignitaires président les collèges électoraux. Tous les détenteurs de l'autorité sont appelés à prêter serment. Par là l'Empire affirme une différence avec la royauté : il revêt ce caractère de salut public.

Nouveautés institutionnelles

Sénat

Deux commissions sont créées au Sénat: la commission de la liberté individuelle sous la présidence de Lenoir-Laroche chargée d'examiner les arrestations arbitraires, et la commission de la liberté de la presse destinée à freiner les abus de la censure. En réalité ces commissions n'adressaient que des avis sans sanction aux ministres. ----- Catégorie:Institution du Premier Empire Catégorie:Constitution française Catégorie:1804 en:Constitution of the Year XII
Sujets connexes
Adoption   Charlemagne   Droit divin   Plébiscite   Premier Empire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^