Jacques Villeneuve

Infos
Jacques Villeneuve au Grand Prix des États-Unis en 2002 Jacques Joseph Charles Villeneuve (né le 9 avril 1971 à Saint-Jean-sur-Richelieu, Canada) est un pilote automobile canadien. Il a notamment remporté le championnat du monde de Formule 1 en 1997 et les 500 Miles d'Indianapolis en 1995. Jacques est le fils de Gilles Villeneuve, pilote de Formule 1 élevé au rang de mythe après sa mort accidentelle survenue lors des qualifications du Grand Prix de Belgique 1982. Son onc
Jacques Villeneuve

Jacques Villeneuve au Grand Prix des États-Unis en 2002 Jacques Joseph Charles Villeneuve (né le 9 avril 1971 à Saint-Jean-sur-Richelieu, Canada) est un pilote automobile canadien. Il a notamment remporté le championnat du monde de Formule 1 en 1997 et les 500 Miles d'Indianapolis en 1995. Jacques est le fils de Gilles Villeneuve, pilote de Formule 1 élevé au rang de mythe après sa mort accidentelle survenue lors des qualifications du Grand Prix de Belgique 1982. Son oncle Jacques Villeneuve a également connu une honorable carrière en Amérique du Nord au début des années 1980.

Biographie

Jacques passe son adolescence au collège Beau-Soleil de Villars-sur-Ollon (Suisse). C'est là que Jacques fait la connaissance de Craig Pollock, un Écossais professeur d'éducation physique et de ski qu'il retrouvera par hasard quelques années plus tard au Japon et qui deviendra son manager et ami.

1989-1995: les premières années

Jacques effectue ses débuts en sport automobile en Italie en 1989, dans le cadre de la Coupe Alfa. Puis, il dispute pendant deux saisons le championnat d'Italie de Formule 3. En 1992, il s'exile au Japon, où il participe au championnat local de Formule 3, avant de revenir en Amérique du Nord disputer le championnat de Formule Atlantique, discipline où son père et son oncle s'étaient particulièrement illustrés. C'est là que sa carrière décolle véritablement. À l'issue d'une unique saison marquée par 5 victoires, et grâce au soutien du cigarettier Player's, Jacques Villeneuve accède à la série CART. Cette première saison en CART est récompensée du titre honorifique de meilleur débutant de l'année ainsi que d'une première victoire, à Elkhart Lake (où son oncle avait signé son unique victoire en CART, 9 années plus tôt). En 1995, il va encore plus haut : sur le célèbre Indianapolis Motor Speedway, il remporte les 500 Miles d'Indianapolis puis s'adjuge en fin d'année le championnat.

1996-1998: arrivée victorieuse en Formule 1

Dès le début de la saison 1995, le nom de Villeneuve revient aux oreilles des dirigeants de la F1. Jacques Villeneuve commence ainsi à nouer plusieurs contacts, contacts qui débouchent pendant l'été sur un test avec l'écurie Williams-Renault. Le test est suffisamment convaincant pour que Villeneuve se voie offrir un volant de titulaire pour la saison 1996. Chez Williams-Renault en 1996. La saison 1996 commence par un coup de tonnerre puisque Villeneuve décroche la pôle position de son tout premier GP, à Melbourne en Australie. Avant lui, seuls Carlos Reutemann et Mario Andretti avaient réussi un tel exploit. En course, Villeneuve parvient à tenir la dragée haute à son équipier Damon Hill sur Williams avant de devoir s'incliner en vue de l'arrivée en raison d'une fuite d'huile. Villeneuve remporte son premier GP quelques semaines plus tard au Nurburgring dans le cadre du GP d'Europe, après avoir su résister en fin de course aux assauts de Michael Schumacher. La suite de la saison est plus délicate pour Villeneuve qui malgré trois autres victoires subit régulièrement la loi de Damon Hill, plus expérimenté. Villeneuve aborde toutefois l'ultime GP de la saison avec une petite chance mathématique d'être titré (avec 9 points de retard, il lui faut gagner et espérer un abandon de Hill). Jamais en position d'inquiéter Hill après un départ raté, Villeneuve renonce finalement après la perte d'une roue. En 1997, Villeneuve prend sa revanche. Malgré une voiture dominatrice, il commet plusieurs erreurs et doit attendre l'ultime GP de la saison à Jerez pour coiffer la couronne mondiale. Cet ultime GP est marqué par le duel épique entre Jacques Villeneuve et Michael Schumacher. Moins bien parti que son adversaire allemand qui le devance également d'un point au championnat, Villeneuve se lance dans une longue course poursuite avant de placer une attaque surprise sur la Ferrari de Schumacher, lequel tente vainement d'accrocher la Williams du Québécois. Villeneuve n'a plus alors qu'à se laisser glisser jusqu'à la troisième place pour s'assurer du titre mondial. En 1998, Williams ayant perdu le soutien officiel de Renault, Villeneuve n'est pas en mesure de faire honneur à son titre, et doit se contenter de quelques places d'honneur.

1999-2003: l'échec du projet BAR

Au volant d'une BAR en 2003. Villeneuve décide alors de donner une nouvelle orientation à sa carrière en partant rejoindre la toute nouvelle écurie British American Racing, co-fondée par son ami et manager Craig Pollock. Mais malgré des moyens importants, l'écurie BAR ne sera jamais à la hauteur de ses ambitions d'origine, et Villeneuve ne parviendra jamais à lutter pour la victoire. En 1999, sur la BAR-Supertec, il n'inscrit pas le moindre point. À partir de 2000, renforcées par un partenariat signé avec le motoriste japonais Honda, les BAR progressent dans la hiérarchie et Villeneuve réalise deux saisons (2000 et 2001) honorables, ponctuées de quelques podiums opportunistes. Mais fin 2001, le limogeage de Craig Pollock et son remplacement par David Richards fragilisent la position de Villeneuve au sein de l'écurie. Et tandis que le niveau des BAR-Honda repart à la baisse, ses performances jugées insuffisantes compte tenu de son salaire sont régulièrement montrées du doigt par le nouveau directeur de l'écurie. À la veille du dernier GP de la saison 2003, à l'issue d'une saison terne, perturbée par les conflits internes, et au cours de laquelle il a été régulièrement dominé par son équipier Jenson Button, Villeneuve est limogé par Richards.

2004-2006: année sabbatique et retour en F1

Grand Prix des États-Unis 2005. Sans volant pour la saison 2004, Villeneuve préfère observer une année sabbatique, attentif à d'éventuelles opportunités en F1, plutôt que de s'engager dans une autre discipline. Un choix payant puisqu'il est appelé en fin de saison par l'écurie Renault F1 Team pour remplacer Jarno Trulli à l'occasion des trois dernières courses de l'année. Cette expérience sera un échec, Villeneuve étant incapable de placer la Renault dans les points durant ces trois courses. Simultanément, il annonce son engagement pour la saison 2005 avec l'écurie Sauber-Petronas. En 2005, rapidement mis en difficulté par son jeune équipier Felipe Massa, Villeneuve parvient à hisser son niveau de performance au fil de la saison, ce qui lui permet de conserver son volant pour la saison 2006 au sein de l'écurie désormais appelée BMW Sauber, après son rachat par le constructeur bavarois. Il convient toutefois de noter que malgré le contrat dont il se prévalait, Villeneuve a du attendre un certain temps pour que BMW Sauber confirme sa présence, signe de la confiance limitée dont il jouit auprès de son nouvel employeur. Villeneuve sur la BMW Sauber en 2006 lors d'essais privés à Valence. Un bon début de saison 2006 au cours duquel il parvient à faire plus ou moins jeu égal avec son équipier Nick Heidfeld semble renforcer sa position au sein de l'équipe. Mais progressivement, il est rattrapé par les critiques, liées notamment aux performances du pilote essayeur Robert Kubica, jugées supérieures à celles des pilotes titulaires par son équipe. Au surlendemain du GP d'Allemagne (au cours duquel il s'est accroché avec son équipier au départ, avant de partir seul à la faute plusieurs tours plus tard et de taper violemment le mur de pneus), il annonce à son employeur qu'en raison de douleurs physiques consécutives à son accident, il n'est pas en mesure de disputer l'épreuve suivante, en Hongrie. BMW Sauber fait alors appel à Robert Kubica. Mais ce qui ne doit être qu'un simple intérim apparaît rapidement comme une véritable mise à l'essai du jeune pilote polonais, en vue d'un éventuel remplacement de Villeneuve jusqu'à la fin de la saison. Le lundi 7 août 2006, au lendemain du GP de Hongrie (marqué par des débuts convaincants de Kubica), l'écurie BMW Sauber confirme la mise à l'écart définitive de Villeneuve en publiant un communiqué dans lequel elle annonce avoir trouvé un accord avec le pilote québécois pour mettre un terme anticipé à son contrat.

L'après F1

Villeneuve au volant de la Peugeot 908 lors de la journée test des 24h du Mans. Sans volant en Formule 1, il s'est engagé avec le constructeur français Peugeot pour participer en 2007 aux 24 heures du Mans au volant du prototype Peugeot 908. En équipage avec Nicolas Minassian et Marc Gené, il occupait la deuxième place à moins de deux heures de l'arrivée avant d'être contraint à l'abandon sur casse moteur. Il a exprimé son désir de revenir dans la Sarthe en 2008, ce qui en cas de victoire lui permettrait de rejoindre dans l'histoire le Britannique Graham Hill, seul pilote à ce jour à avoir remporté la "Triple Couronne", c’est-à-dire le titre de champion du monde de F1, l'Indy 500 et Le Mans. Une deuxième participation au Mans de Villeneuve demeure en grande partie conditionnée par un éventuel programme en NASCAR, discipline à laquelle il tente d'accéder depuis la fin de sa carrière en F1. Fin 2006, les médias ont ainsi fait état de contacts entre le pilote québécois et l'écurie Roush Racing en vue d'un possible engagement dans le championnat Busch Series (la deuxième division de la NASCAR) qui fera pour la première fois étape en 2007 sur le tracé Gilles Villeneuve de Montréal. Cet engagement n'ayant pas eut lieu, Villeneuve s'est finalement engagé en septembre 2007 avec l'équipe Bill Davis Racing en Craftsman Truck Series (la troisième division de la NASCAR) avec en vue un programme complet en Nextel Cup (l'élite de la NASCAR) en 2008 avec une voiture Toyota et le 27, le numéro mythique des Villeneuve en course auto. Villeneuve a tellement impressionné en essais privé et en course de Trucks que la fédération de la NASCAR autorise Villeneuve à courir le 7 octobre 2007 sur le célèbre ovale de Talladega en Nextel Cup alors qu'il n'a même pas fait ses classes. Pour sa première course en Nextel Cup, il termine cette course à la 21 place, ce qui le place au 61 rang du classement général avec 100 points. Dans sa dernière course de l'année en Craftsman Truck Series mi-novembre 2007, Villeneuve marque ses premiers points de meneur en série NASCAR après s'être qualifié en troisième position. Dès le 17 février 2008 ce sera le grand saut en Cup pour le Daytona 500 première course de la saison.

Divers

-Jacques Villeneuve s'est marié le 29 mai 2006 à Aigle, en Suisseavec Johanna Martinez et ils ont eu leur premier enfant, Jules, le 14 novembre.
-Le 26 juin 2006, Jacques Villeneuve a lancé un "single" intitulé: Accepterais-tu ? qui lui vaudra quelques moqueries de Michael Schumacher. Le 19 février 2007, il a sorti son premier album : Private Paradise. Dans son café montréalais, il a interprété deux chansons devant une foule composée majoritairement de journalistes.http://www.cyberpresse.ca/article/20070219/CPARTS03/702190972/1017/CPARTS Les premières ventes ont été décevantes : au 9 mars 2007, seulement 233 copies ont été vendues dans la province de Québec et une trentaine hors province.http://www.cyberpresse.ca/article/20070309/CPARTS03/70309016/5020/CPARTS03
-Jacques Villeneuve est membre de la Promenade de renommée du Canada.
-En janvier 2007, il a acheté une demeure de 3 025 000 dollars canadiens à Westmount, banlieue la plus huppée et prestigieuse de Montréal.

Carrière

- 1990 - Formule 3 italienne
- 1991 - Formule 3 italienne
- 1992 - Formule 3 japonaise
- 1993 - Formule Atlantique
- 1994 - CART chez Players Green
- 1995 - CART chez Players Green
- 1996 - Formule 1 chez Williams-Renault
- 1997 - Formule 1 chez Williams-Renault
- 1998 - Formule 1 chez Williams-Mecachrome
- 1999 - Formule 1 chez BAR-Supertec
- 2000 - Formule 1 chez BAR-Honda
- 2001 - Formule 1 chez BAR-Honda
- 2002 - Formule 1 chez BAR-Honda
- 2003 - Formule 1 chez BAR-Honda
- 2004 - Formule 1 chez Renault (3 derniers GP en remplacement de Jarno Trulli)
- 2005 - Formule 1 chez Sauber-Petronas
- 2006 - Formule 1 chez BMW Sauber (12 GP, remplacé par Robert Kubica à partir du GP de Hongrie)
- 2007 - Sport-Prototypes chez Peugeot (abandon aux 24 heures du Mans 2007 sur la Peugeot 908 alors qu'il était en deuxième position.) Début en NASCAR.

Victoires en Championnat du monde de Formule 1

Honneurs

- 1994 - Recrue de l'année, série CART
- 1995 - Champion de la série CART
- 1995 - Gagnant des 500 miles d'Indianapolis
- 1995 - Trophée Lou Marsh (récompensant le sportif canadien de l'année)
- 1996 - Vice Champion du monde de Formule 1
- 1997 - Champion du monde de Formule 1 avec l'équipe Williams
- 1997 - Trophée Lou Marsh
- 1998 - Officier de l'Ordre national du Québec

Voir aussi

- Gilles Villeneuve, son père
- Jacques Villeneuve, son oncle
- Pilotes de Formule 1 : classement par année
- Pilotes de Formule 1 : classement par meilleurs tours
- Pilotes de Formule 1 : classement par podiums
- Pilotes de Formule 1 : classement par poles position
- Pilotes de Formule 1 : classement par victoires
- Pilotes de Formule 1 : classement par hat tricks

Sources et références

==
Sujets connexes
Aigle (Vaud)   Années 1980   Barcelone   British American Racing   Buenos Aires   Busch Series   Canada   Carlos Reutemann   Championnat du Japon de Formule 3   Championnat du monde de Formule 1 1995   Championnat du monde de Formule 1 1996   Championnat du monde de Formule 1 1997   Championnat du monde de Formule 1 1998   Championnat du monde de Formule 1 2001   Championnat du monde de Formule 1 2003   Championnat du monde de Formule 1 2004   Championnat du monde de Formule 1 2005   Championnat du monde de Formule 1 2006   Craftsman Truck Series   Craig Pollock   Damon Hill   David Richards   Daytona 500   Dollar canadien   Estoril   Felipe Massa   Formule 1   Formule 3   Gilles Villeneuve   Graham Hill   Grand Prix automobile d'Allemagne 2006   Grand Prix automobile d'Argentine 1997   Grand Prix automobile d'Autriche 1997   Grand Prix automobile d'Espagne 1997   Grand Prix automobile d'Europe   Grand Prix automobile d'Europe 1996   Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1996   Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 1997   Grand Prix automobile de Hongrie   Grand Prix automobile de Hongrie 1996   Grand Prix automobile de Hongrie 1997   Grand Prix automobile de Hongrie 2006   Grand Prix automobile des États-Unis 2005   Grand Prix automobile du Brésil 1997   Grand Prix automobile du Luxembourg 1997   Grand Prix automobile du Portugal 1996   Honda Racing F1 Team   Hungaroring   Indianapolis 500   Indianapolis Motor Speedway   Jacques Villeneuve (oncle)   Jarno Trulli   Jenson Button   Marc Gené   Mario Andretti   Mecachrome   Michael Schumacher   Mika Häkkinen   Montréal   Nick Heidfeld   Nicolas Minassian   Ordre national du Québec   Petronas (moteur)   Peugeot   Peugeot 908   Pilote (automobile)   Renault F1 Team   Renault Sport   Robert Kubica   Saint-Jean-sur-Richelieu   Sauber   Sport-Prototypes   Suisse   Supertec   Talladega   Toyota   Triple couronne en sport automobile   Trophée Lou Marsh   Villars-sur-Ollon   Westmount   Williams FW18  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^