Nicholas Georgescu-Roegen

Infos
Nicholas Georgescu-Roegen (Constanţa, Roumanie, 4 février 1906 - Nashville, Tennessee, 30 octobre 1994) est un mathématicien et économiste hétérodoxe américain, d'origine roumaine.
Nicholas Georgescu-Roegen

Nicholas Georgescu-Roegen (Constanţa, Roumanie, 4 février 1906 - Nashville, Tennessee, 30 octobre 1994) est un mathématicien et économiste hétérodoxe américain, d'origine roumaine.

Biographie

Nicolae Georgescu naît à Constanţa le 4 février 1906. Sa mère, issue d'une famille modeste, enseignait la couture dans une école de commerce pour filles ; son père, officier dans l'armée, meurt quand Nicolae a sept ans. Élève brillant, il reçoit une remarquable formation en mathématiques qui lui servit pour ses futurs travaux en théorie économique. En 1926, alors étudiant à l'université de Bucarest, il s'incrit ainsi à un séminaire sur les singularités des équations différentielles, sur l'enseignement duquel il se fondera pour l'un de ses plus importants articles, The Pure Theory of Consumer's Behaviour, publié en août 1936. Entre 1927 et 1930, il étudie à l'Institut de statistique de Paris dont il sort docteur en statistique. Sa thèse, publiée dans le Journal de la Société de statistique de Paris, a pour titre Le problème de la recherche des composantes cycliques d'un phénomèneJournal de la Société de statistique de Paris, octobre 1930, p. 5-52.. Son travail sur les phénomènes périodiques le convainc que les phénomènes sociaux ne pouvaient en aucun cas être décrites par les méthodes « mécaniques » de la statistique classique. Bien qu'il n'eût pris que deux cours d'économie à la Sorbonne, il aboutit à la conclusion que « les phénomènes économiques ne pouvaient être décrits par un système mathématique« Nicholas Georgescu-Roegen », in Philip Arestis and Malcolm Sawyer (eds.), A Biographical Dictionary of Dissenting Economists, London:Edward Elgar, p. 181. ». Alors qu'il suit les cours de Karl Pearson au University College de Londres (1930-1932), son travail suscite l'intérêt des économistes du Harvard Economic Barometer – probablement du fait de l'intervention de Pearson lui-même. Il obtient une bourse de la fondation Rockefeller pour participer à ce projet. Arrivé à Harvard au printemps 1934, il apprend que le Harvard Economic Barometer n'existe plus. Il demande alors un entretien à Joseph Schumpeter qui travaillait à l'époque sur ses Business Cycles. Cette rencontre fortuite l'amène à rejoindre l'équipe de Schumpeter qui comptait dans ses rangs Wassily Leontief, Edgar Hoover, Frank Taussig, Oskar Lange, Fritz Machlup, Gerhard Tintner, Nicholas Kaldor et Paul Sweezy« An Emigrant from a Developing Country: Autobiographical Notes I », in J. A. Kregel (ed.), Reflections of Eminent Economists, New York:Macmillan.. C'est durant cette intense période intellectuelle (1935-1936) que Nicholas Georgescu-Roetgen devient économiste : il publie quatre articles qui jettent les bases de sa théorie de l'utilité« Note on a Proposition of Pareto », Quaterly Journal of Economists 49: 706-714.« Marginal Utility of Money and Elasticities of Demand », Quarterly Journal of Economics 50, May: 533-539.« The Pure Theory of Consumer's Behaviour », Quaterly Journal of Economics 50, August: 545-593. et de la production« Fixed Coefficients of Production and the Marginal Productivity Theory », Review of Economic Studies XX, October: 40-49.. Il enseigne à l'université de Bucarest puis à l'Université Vanderbilt, Nashville aux États-Unis (et furtivement à l'Institut universitaire d'études du développement de Genève en 1974 et à Strasbourg, 1977-1978). Outre ses fonctions d'enseignant, il a occupé de nombreux postes dans la fonction publique roumaine.

Travaux

Il a entre autre contribué, en économie, à l'introduction du concept physique d'entropie. Ses travaux ont contribués de façon significative à l'élaboration de la bioéconomie, qui ouvre un pont entre sciences économiques, sciences biologiques (loi de l'évolution, néodarwinisme). À ce titre, il fait partie du courant évolutionniste des économistes. Mais il lie aussi sciences économiques et sciences physiques (thermodynamique), ouvrant la voie à l'économie thermodynamique. Son ouvrage majeur est The Entropy law and the Economic Process paru en 1971 dans lequel il écrit : The Entropy law and the Economic Process The Entropy law and the Economic Process Pour ses partisans, ces théories réconcilieraient économie et écologie en réintégrant la science économique dans la pensée scientifique contemporaine de la révolution industrielle et de la découverte de l'évolution biologique. Elles apporteraient un éclairage novateur et fécond dont les implications pratiques dépassent l'économie politique. Elles mettraient en évidence l'impossibilité de résoudre les problèmes environnementaux par le seul progrès scientifique et technologique. Jugeant l'économie libérale de la théorie néoclassique beaucoup trop mécanique, Georgescu-Roegen a mis en lumière la contradiction entre la deuxième loi de la thermodynamique, la loi de l'entropie - c'est-à-dire la dégradation inéluctable, suite à leur usage, des ressources naturelles utiles à l'humanité - et une croissance matérielle sans limites. Il appelait pour sa part à une décroissance économique - certains parlent aujourd'hui de « décroissance soutenable » - pour tenir compte de la loi physique de l'entropie. Certains critiques considèrent que mêler l'entropie au processus économique, caractérisé plutôt par des effets d'auto-organisation et d'adaptabilité, est précisément trop mécanique. Georgescu-Roegen manifestait la conviction que la joie de vivre est la véritable finalité de l'activité économique. Dans la préface à Analytical Economics, Paul Samuelson écrit : Pour Henri Guitton, « Georgescu-Roegen a voulu remédier à l'absence de pont reliant la physique théorique à l'économie. Il nous confie s'être lancé seul dans cette aventure, courant un risque dont il est sûr qu'il n'est pas vain... Novateur il le demeure, et un novateur souffre toujours au départ de sa solitude. Mais peut-être que maintenant, des disciples se joindront à lui pour poursuivre son avance ? » (Jacques Grinevald, « Révolution industrielle, technologie de la puissance et révolutions scientifiques, essai de bibliographie critique », Cahiers de l'IUED, 5, PUF, 1977, p. 20).

Publications

On trouve une chronologie des publications de Georgescu-Toegen et de leur traduction dans La Décroissance (voir plus bas la référence.)
- 1935, Fixed Coefficients of Production and the Marginal Productivit Theory, Review of Economics and Statistics
- 1936, The Pure Theory of Consumer's Behavior, Quaterly Journal of Economics
- 1966, Analytical economics. Issues and Problems. Cambridge, Harvard University Press. La Science économique : ses problèmes et ses difficultés, par N. Georgescu-Roegen, … Traduit par Mme F. Rostand, … Préface de P. Samuelson, … Préface de H. Guitton, … – Paris, Dunod, 1970. 23 cm, XV-300 p. (Collection du centre d’économétrie de la faculté de droit et des sciences économiques de Paris, association Cournot, dirigée par Henri Guitton.)
- 1971, The Entropy Law and the Economic Process. Traduction du chapitre 1 en français dans La décroissance - Entropie - Écologie - Économie, éd. 2006, ch. I, p.63-84.
- 1975. "Energy and Economic Myths", in The Southern Economic Journal, 1975, XLI, 3, p.347-381. Traduction française dans La Décroissance, éd. 2006, ch. II, p. 85-166.
- 1977. "The Steady Sate and Ecological Salvation: A Thermodynamic Analysis", in BioScience, Avril 1977, vol. 27, no4, p.266-270. Traduction française dans La Décroissance, éd. 2006, ch. II, p. 167-190.
- 1979. Demain la décroissance. Entropie, écologie, économie. Traduction, présentation et annotation Jacques Grinevald et Ivo Rens. Lausanne, Pierre-Marcel Favre, 1979. 21 cm, 157 p.
- 1983. La Loi de l'Entropie et l'évolution économique", Congrès des Économistes de Langue française, Strasbourg, 7 juin 1983.

Notes et références

Voir aussi

-Développement durable
-Décroissance soutenable
-Après-développement
-Liste des économistes célèbres ===
Sujets connexes
Après-développement   Auto-organisation   Bioéconomie   Bucarest   Constanţa   Développement durable   Entropie   Fondation Rockefeller   Fritz Machlup   Genève   Institut de Statistique de l'Université de Paris   Joseph Schumpeter   Karl Pearson   Mathématicien   Nashville   Nicholas Kaldor   Orthodoxie et hétérodoxie en économie   Paul Samuelson   Physique   Production   Roumanie   Révolution industrielle   Strasbourg   Tennessee   Thermodynamique   University College de Londres   Université Harvard   Université Vanderbilt   Utilité   Wassily Leontief  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^