René Levasseur

Infos
René Levasseur (1747-1834) est né à Sainte-Croix, partie de la commune du Mans aujourd'hui, le 27 mai 1747, mort au Mans, le 17 septembre 1834.
René Levasseur

René Levasseur (1747-1834) est né à Sainte-Croix, partie de la commune du Mans aujourd'hui, le 27 mai 1747, mort au Mans, le 17 septembre 1834.

Avant la Révolution

Chirurgien-accoucheur au Mans sous l' Ancien Régime, très marqué par ses opinions révolutionnaires et déshérité pour cela par un de ses oncles.

Sous la Révolution

René Levasseur fait partie de la municipalité du Mans en 1790 et de l'administration du district en 1791. Élu député de la Convention par le département de la Sarthe (1792), il vote la mort du roi lors du Procès de Louis XVI (janvier 1793), soutient la création du Tribunal révolutionnaire et se montre un des ennemis les plus féroces des Girondins, notamment les 31 mai et 2 juin 1793, soutenant ce jour que la loi exigeait que tous les gens suspects soient mis en état d'arrestation et que les Girondins étaient éminemment suspects en raison de leur hostilité à l'égard du peuple de Paris. En mission à l' Armée du Nord, il assiste à la victoire d'Honsdshoote (6-8 septembre 1793) et voit son cheval tué sous lui. Chargé de rétablir l'ordre à Beauvais et dans l'Oise, en octobre 1793, il est jugé trop modéré dans la répression et on lui adjoint André Dumont. Quoique dévoué à Maximilien de Robespierre, René Levasseur semble avoir été estimé trop mou et insuffisamment révolutionnaire par ce dernier, qui lui fait substituer Clémence pour réprimer les troubles dans le district de Gonesse, en Seine-et-Oise, au mois de novembre suivant. Il participe au vote de l'abolition de l'esclavage en février 1794. Un des "tombeurs" des Dantonistes ou Indulgents, René Levasseur est envoyé en avril 1794 rétablir l'ordre dans les Ardennes. De retour à Paris après l'élimination de Maximilien de Robespierre le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), il s'en prend aux « successeurs du tyran ». Il est impliqué dans l'insurrection de germinal et emprisonné jusqu'à l'amnistie votée par la Convention à sa séparation (1795).

Sous le Directoire le Consulat et le Premier Empire

Rendu à la profession de chirurgien, René Levasseur est contraint à l'exil en 1816, en tant que régicide, et revient mourir au Mans après l'avènement de Louis-Philippe Ier. Catégorie:Décès en 1834 Catégorie:Député de la Convention nationale Catégorie:Naissance en 1747 Catégorie:Personnalité politique de la Révolution française
Sujets connexes
Ancien Régime   Ardennes (département)   Armée du Nord   Beauvais   Convention nationale   Gonesse   Indulgents   Louis-Philippe Ier   Maximilien de Robespierre   Oise (département)   Paris   Procès de Louis XVI   Seine-et-Oise   Tribunal révolutionnaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^