Flamand occidental

Infos
Aire de répartion du flamand occidental. Le flamand occidental (West-Vla(a)ms ou Vlaemsch ou Vlaamsch, abrégé WVL) est un groupe de dialectes du néerlandais, langue appartenant au groupe germanique des langues indo-européennes. Le flamand occidental est parlé dans diverses parties des Pays-Bas, de la Belgique et de la France. Il existe un continuum linguistique entre le flamand occidental et plusieurs dialectes voisins, notamment avec le flamand orien
Flamand occidental

Aire de répartion du flamand occidental. Le flamand occidental (West-Vla(a)ms ou Vlaemsch ou Vlaamsch, abrégé WVL) est un groupe de dialectes du néerlandais, langue appartenant au groupe germanique des langues indo-européennes. Le flamand occidental est parlé dans diverses parties des Pays-Bas, de la Belgique et de la France. Il existe un continuum linguistique entre le flamand occidental et plusieurs dialectes voisins, notamment avec le flamand oriental.

Aire de répartition

Le flamand occidental est parlé par environ un million de personnes en Flandre occidentale (Belgique), environ dans l'ouest des Pays-Bas (dans le district de Flandre zélandaise, partie de la province de Zélande) et environ dans le nord de la France (arrondissement de Dunkerque dans le département du Nord). Les dialectes de la province néerlandaise de Zélande, réunis sous l'appellation de zélandais (Zeeuws), sont parfois classés sous l'appellation de « flamand occidental », mais cette classification est controversée, tant ces dialectes présentent plus de ressemblances avec le néerlandais qu'avec ce qui est habituellement désigné sous le nom de flamand occidental. Toutefois, les dialectes parlés dans le district de Flandre zélandaise sont habituellement considérés comme faisant partie du groupe des dialectes flamands occidentaux. Le continuum linguistique est toutefois probable entre ces dialectes et le néerlandais, si on peut imaginer (le peut-on?) un continuum entre une continuité géographique entre des "dialectes" et une continuité historique entre des "dialectes" (qui préexistaient la langue officielle) et cette langue officielle.

Particularités

Les différences essentielles entre le flamand occidental et le néerlandais résideraient dans des différences de prononciation, ainsi que dans un certain nombre d'emprunts lexicaux au français. Ainsi, il existe les mots velo (pour le néerlandais fiets, équivalent de vélo en français) ou encore frigo (pour le néerlandais koelkast, équivalent de réfrigérateur/frigo en français). En dehors du lexique, le flamand occidental présente quelques archaïsmes (plutôt des différences) par rapport au néerlandais officiel (Algemeen Nederlands ou AN) :
- pronoms anciens maintenus : « tu es » = gij zijt en flamand occidental ; je bent en Algemeen Nederlands ;
- double négation : « Je ne bois pas » = Ik EN drinke' NIET en flamand occidental ; Ik drink niet en Algemeen nederlands. Le participe passé ouest-germanique en 'ge-' devient 'e-' (que l'on retrouve dans la Keure d'Hazebrouck (y-). On ne peut pas dire que le ge- néerlandais DEVIENT e- puisque le néerlandais n'a commencé à exister lentement qu'à partir du ) ; ex : gedronken (« bu ») se prononce en Algemeen nederlands avec un G initial fort (comme la jota espagnole ou le CH allemand dans 'BaCH') ; en flamand standard (Belgique) avec le CH doux de l'allemand 'iCH' (représenté souvent en linguistique par 'ç') ; à l'ouest de la Belgique, ce 'G' devient 'h', et l'on confond alors 'hulp' et 'gulp'. En flamand occidental (donc en France), ce H disparaît complètement et le 'gedronken' devient 'edronken'. La déclinaison germanique, quasiment disparue en Algemeen nederlands et abolie dans l'orthographe depuis 1958, survit un peu en flamand occidental, quoique de façon irrégulière. La différence masculin/féminin reste très vivace en flamand occidental alors que les deux genres sont confondus en Algemeen nederlands (un peu comme en suédois et danois). Le mot wagen est masculin; c'est clair en flamand occidental car on dit met DEN wagen et non
-met'R wagen
(« avec la voiture »). Un Néerlandais hésitera entre masculin et féminin car il dira met DE wagen, DE étant masculin et féminin. En France, la réforme orthographique de la Taalunie n'a pas cours, et l'écriture du flamand occidental reste archaïque :
-« J'habite à Steene, rue Taerte »
-Algemeen nederlands : Ik woon in Steen, Taarte Straat
-Flamand occidental : Ik woon te Steene, Taerte Straete (k weunen nààr Steëne, Tààrte strààte en vrai flamand occidental)

Le flamand occidental en France

En France, le flamand occidental est listé par la Délégation générale à la langue française et aux langues de France comme l'une des 23 langues régionales de France métropolitaine. On le qualifie de West Vlaamsch. Pour les habitants de la zone flamandophone en France, le flamand occidental est langue maternelle jusqu'aux années 1940, après quoi il décline rapidement. L'Institut de la langue régionale flamande (ou Akademie Voor Nuuze Vlaamsche Tale) a pour vocation de le promouvoir. La courbe du déclin de la pratique du flamand au cours du vingtième siècle dans le Westhoek français (l'arrondissement de Dunkerque) peut être comparée à celle du déclin de la pratique du brabançon (appelé aussi flamand) à Bruxelles. Dans les deux cas, le français minoritaire avant 1900 est devenu largement majoritaire quelques décennies plus tard. Mais la comparaison s'arrête là. Les processus à l'œuvre ont relevé de causes et d'enjeux différents.

Voir aussi

- Flamand (dialecte) ==
Sujets connexes
Arrondissement de Dunkerque   Belgique   Brabançon (langue)   Bruxelles   Continuum linguistique   Danois   Dialecte   Délégation générale à la langue française et aux langues de France   Emprunt lexical   Flamand (dialecte)   Flandre zélandaise   France   Français   Institut de la langue régionale flamande   Langues indo-européennes   Langues régionales de France   Nord (département)   Néerlandais   Négation (linguistique)   Pays-Bas   Suédois   Union de la langue néerlandaise   Westhoek   Zélandais   Zélande  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^