Mencius

Infos
Mencius Mencius (en mandarin 孟子, Meng Zice nom a été latinisé par les jésuites), est un penseur chinois ayant vécu aux alentours de 380-289 av. J.-C. Il aurait étudié auprès d'un disciple de Zi Si, le petit-fils de Confucius. Se posant en défenseur des stricts enseignements du maître, il a combattu sans relâche les « hérésies extrémistes » des disciples de Mo Zi et de Yang Zhu. Sillonnant la Chine chaotique des Royaumes combattants à la recherche d'un
Mencius

Mencius Mencius (en mandarin 孟子, Meng Zice nom a été latinisé par les jésuites), est un penseur chinois ayant vécu aux alentours de 380-289 av. J.-C. Il aurait étudié auprès d'un disciple de Zi Si, le petit-fils de Confucius. Se posant en défenseur des stricts enseignements du maître, il a combattu sans relâche les « hérésies extrémistes » des disciples de Mo Zi et de Yang Zhu. Sillonnant la Chine chaotique des Royaumes combattants à la recherche d'un sage-roi capable de restaurer la paix, il a rencontré un grand nombre de princes de cette époque et leurs entretiens sont consignés dans le livre qui porte son nom, le Mencius, un des Quatre Livres formant, avec les Cinq Classiques, le corpus néo-confucianiste tel que défini par Zhu Xi, le grand réformateur des Song. Bien qu'il soit considéré traditionnellement comme son continuateur le plus orthodoxe, Mencius adapte aux réalités de son temps les enseignements de Confucius. Il utilise des arguments polémiques et défend que l'homme est né avec un sens moral inné, les circonstances seules l'empêchant de révéler cette bonté naturelle. Xun Zi, autre grand confucianiste pré-impérial, défendra l'inverse un peu plus tard. On raconte que la mère de Mencius déménagea trois fois pour trouver un voisinage convenable à l'éducation de son fils. Dans le quartier des fossoyeurs, Mencius enfant creusait des tombes miniatures, dans celui des abattoirs, il tuait les petits animaux ; ils finirent par s'installer près d'une école. Une autre anecdote tout aussi édifiante dans la carrière du jeune Mencius est souvent racontée aux enfants en Asie du Sud-Est. Un jour, sa mère, ayant élu domicile dans un endroit « convenable » pour l'éducation de son fils, était à son ouvrage - un métier à tisser. Elle vit le jeune garçon rentrer de l'école plus tôt que prévu. Sans mot dire, elle prit les ciseaux et coupa le beau morceau de tissu qu'elle était en train de réaliser. Le jeune Mencius lui demanda pourquoi ce geste de destruction d'un si bel ouvrage ! Ce à quoi sa mère rétorqua : « C'est exactement ce que tu es en train de faire ! » Aussitôt, l'enfant se confondant en excuses, retourna à l'école et devint le grand philosophe Mencius.

Notes

Catégorie:Œuvre philosophique Catégorie:Philosophe chinois cs:Mencius de:Mengzi en:Mencius es:Mencio he:מנזיוס hr:Mencije id:Mensius ja:孟子 ko:맹자 ms:Mencius nl:Mencius nn:Mencius no:Mencius pl:Mencjusz pt:Mêncio ru:Мэн-цзы sk:Meng-c’ sv:Mencius vi:Mạnh Tử zh:孟子 zh-classical:孟子
Sujets connexes
Asie du Sud-Est   Civilisation chinoise   Confucius   Dynastie Song   Jésuite   Latin   Mandarin (langue)   Mo Zi   Morale   Métier à tisser   Néo-confucianisme   Xun Zi   Zhu Xi   Zi Si  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^