Palais de l'Élysée

Infos
Le Palais de l’Élysée est le siège de la Présidence de la République française et la résidence officielle du Président de la République depuis la II République (1848 à 1851). Il est situé 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, dans le 8 arrondissement.
Palais de l'Élysée

Le Palais de l’Élysée est le siège de la Présidence de la République française et la résidence officielle du Président de la République depuis la II République (1848 à 1851). Il est situé 55 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, dans le 8 arrondissement.

Histoire

Entre la grande rue du Faubourg-Saint-Honoré, alors simple chaussée menant au village du Roule, et le Grand Cours (Champs-Élysées), l'architecte Armand-Claude Mollet possédait un terrain qu'il vendit en 1718 à Louis Henri de La Tour d'Auvergne, comte d'Évreux. Le contrat de vente prévoyait qu'Armand-Claude Mollet serait chargé d'y construire un hôtel, destiné à la résidence du comte d'Evreux. Édifié et décoré entre 1718 et 1722, l'hôtel fut aménagé selon les principes d'architecture en vogue à l'époque. Il reste l'un des meilleurs exemples du modèle classique. L'ordonnance des lieux permettra toutes les adaptations souhaitées par les propriétaires successifs. Le décor des salons de réception, bien que modifié au cours des siècles, a conservé l'essentiel de son aspect d'origine. À sa mort en 1753, le comte d'Évreux laissera un hôtel admiré de tous ses contemporains. Le roi Louis XV acheta l'hôtel pour en faire la résidence parisienne de la marquise de Pompadour. Après la mort de cette dernière, l'hôtel devint la propriété de la princesse Bathilde d'Orléans, belle-fille du prince de Condé, qui l'occupa jusqu'à la Révolution française. C'est à cette époque que le glacier Velloni l'occupa. À la fin du , l'hôtel prit son nom de Palais de Élysée par référence à la promenade toute proche (avenue des Champs-Élysées) . C'est sous le règne de Napoléon Bonaparte que son histoire fut liée à l'histoire de France. En 1816, l'Élysée entra définitivement dans les biens nationaux. L'entrée de l'Élysée vers 1900 Pendant le gouvernement provisoire de la II République, le Palais prit le nom d'« Élysée National », et l'Assemblée nationale l'assigna par décret comme résidence du Président de la République. En 1853, Napoléon III décida de la rénovation complète du palais par un nouvel architecte, Joseph-Eugène Lacroix. Les structures actuelles du palais proviennent pour l'essentiel de cette époque, et l'ensemble de ces travaux, qui s'achevèrent en 1867, constituent les derniers grands aménagements. Largement transformé au cours des siècles, le Palais de l'Élysée garde cependant une certaine cohérence architecturale. Au début de la présidence de Charles de Gaulle, ce dernier trouvant le palais peu adapté à la fonction, le transfert de la Présidence vers un autre lieu fut étudié, plus particulièrement vers les Invalides ou le château de Vincennes pour disposer de plus de place, assurer une meilleure sécurité et pouvoir y accéder par hélicoptère. Ce projet n'eut pas de suite, pas plus que celui de Valéry Giscard d'Estaing qui dit avoir songé à l'Ecole militaire en 1978 et celui de François Mitterrand qui, dès son investiture le 21 mai 1981, envisagea pareil transfert aux Invalides. La question est minoritairement débattue actuellement.

Architecture intérieure

Le rez-de-chaussée est parfaitement décrit sur le . Il comprend notamment le salon Murat, où se tient le Conseil des ministres, la Salle des Fêtes et le salon Napoléon III, où ont lieu les dîners d'État, le salon des Aides de camp, le salon des Portraits. Entrée du jardin à l'arrière du Palais Par l'escalier d'honneur, on atteint le premier étage où, par un vestibule dans lequel trônent les portraits en pied des anciens Présidents de la V République, on accède :
-au bureau du chef de l'État,
-à celui du secrétaire général de l'Élysée,
-à celui du directeur de cabinet (sauf sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing qui l'avait occupé lui-même, le trouvant plus agréable, et sous Nicolas Sarkozy, utilisé par son conseiller spécial Henri Guaino),
-à la salle de réunion utilisée par le Président de la République (ancien bureau du conseiller spécial Jacques Attali du temps de François Mitterrand) et passage obligé des visiteurs du chef de l'État),
-à l'antichambre du directeur de cabinet (ancien cabinet de toilette d'Eugénie de Montijo, future épouse de Napoléon III sous le nom d'impératrice Eugénie),
-aux secrétariats du Président, du secrétaire général et du directeur de cabinet. Dans les deux ailes entourant la cour d'honneur du Palais, se situent les bureaux des principaux collaborateurs du Président. D'autres, notamment l'état-major particulier, sont installés dans différents immeubles que possède la présidence de la République dans la rue de l'Élysée, où se trouvent également la crèche (à la disposition des enfants des collaborateurs), le mess (réservé aux collaborateurs du Président) et la cantine.

Organisation de la Présidence de la République à l’Élysée

désigne couramment la Présidence de la République, c'est-à-dire l'ensemble des collaborateurs du Président de la République française. La Présidence de la République s'organise ainsi :
- Sous la responsabilité du Secrétaire général de la Présidence de la République, assisté d'un secrétaire général adjoint : les conseillers, conseillers techniques et chargés de mission spécialisés par secteur de l'action politique et responsables de la liaison entre l'Elysée, Matignon et le ou les ministères concernés : conseiller social, conseiller économique, conseiller culturel, etc. C'est en quelque sorte un gouvernement-bis.
- Sous la responsabilité du directeur de cabinet, assisté d'un directeur-adjoint : le chef de cabinet, son adjoint et l'ensemble des services civils de la Présidence.
- Sous l'autorité d'un officier général (4 ou 5 étoiles), secondé par des officiers supérieurs ou généraux de chaque armée (terre, air, mer), l'état-major particulier (EMP) assiste et conseille le Président dans son rôle de chef des armées. Le rôle de l'EMP est notamment d'assurer la permanence opérationnelle des forces nucléaires (transmission de l'ordre de tir), de préparer les conseils de défense et d'assurer la liaison avec le ministère de la Défense et les forces armées.
- Sous l'autorité du conseiller diplomatique, la cellule diplomatique comprend le porte-parole et son adjoint et plusieurs conseillers techniques en charge des grands secteurs géographiques ou stratégiques.
- Sous l'autorité du secrétaire général du conseil de sécurité intérieure, créé en 2002, quelques collaborateurs en charge des questions de sécurité intérieure.
- Quelques collaborateurs dépendent directement et uniquement du Président. Leur titre est explicite : conseiller ou chargé de mission auprès du Président. La Présidence de la République comprend en outre un ensemble de services :
- Le secrétariat particulier du président.
- Le protocole, sous l'autorité du chef du protocole du ministère des Affaires étrangères (qui est toujours un diplomate), est chargé de l'organisation des cérémonies officielles et des déplacements du Président.
- Le commandant militaire du Palais de l'Élysée est un officier supérieur de gendarmerie ayant autorité sur les personnels militaires de la Présidence de la République : garde républicaine assurant le service d'honneur et la sécurité des accès, service automobile, etc.
- Le service de la correspondance présidentielle, sous l'autorité du chef de cabinet, assure la réponse à une grande partie des courriers adressés au chef de l'État.
- L'intendant du palais de l'Élysée est responsable de l'entretien des résidences présidentielles, des cuisines, lingerie, etc.

Bibliographie

- François d’Orcival, Le Roman de l’Élysée, Le Rocher, 2007 ==
Sujets connexes
Architecte   Avenue des Champs-Élysées   Bathilde d'Orléans   Charles de Gaulle   Chef d'état-major particulier du président de la République   Chef de cabinet   Château de Vincennes   Cinquième République   Classicisme   Conseil des ministres   Deuxième République (France)   Directeur de cabinet   Eugénie de Montijo   Force de dissuasion nucléaire française   France   François Mitterrand   Garde républicaine   Henri Guaino   Hélicoptère   Hôtel des Invalides   Jacques Attali   Joachim Murat   Joseph-Eugène Lacroix   Louis Henri de La Tour d'Auvergne   Louis V Joseph de Bourbon-Condé   Louis XV de France   Madame de Pompadour   Ministère de la Défense (France)   Monument historique (France)   Napoléon III   Nicolas Sarkozy   Paris   Président de la République   Président de la République française   Rue du Faubourg-Saint-Honoré   Révolution française   Valéry Giscard d'Estaing  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^