Métonymie

Infos
La métonymie (du grec metônumia, « changement de nom ») est une figure de rhétorique. C'est un cas particulier de la famille des figures que sont les tropes ou métasémèmes, figures par lesquelles un concept est dénommé à partir d'un mot désignant un autre concept. Dans le cas de la métonymie, cette substitution a lieu entre termes contigus à l'intérieur d'un même ensemble logique structuré en parties. La métonymie vise donc une relation privilégiée en
Métonymie

La métonymie (du grec metônumia, « changement de nom ») est une figure de rhétorique. C'est un cas particulier de la famille des figures que sont les tropes ou métasémèmes, figures par lesquelles un concept est dénommé à partir d'un mot désignant un autre concept. Dans le cas de la métonymie, cette substitution a lieu entre termes contigus à l'intérieur d'un même ensemble logique structuré en parties. La métonymie vise donc une relation privilégiée entre ces parties : la cause pour l'effet (dans un processus), ou le contenant pour le contenu (dans un ensemble), l'artiste pour l'œuvre, la nourriture typique pour le peuple qui la mange (dans une représentation idéologique de sa culture), la localisation pour l'institution qui y est installée. La métonymie remplace un mot A par un mot (ou une courte expression) B :
- A n'est pas explicité (il a disparu : il est remplacé par B)
- de même, la relation entre A et B n'est pas explicitée
- en outre, il n'y aucun mot-outil signalant l'opération. La métonymie est très fréquente, car elle est « économique » : elle permet une expression courte et frappante. Il s'agit même là d'une des façons les plus courantes dont les mots prennent de nouveaux sens. Dès que le nouveau sens s'est bien implanté, on ne peut bien sûr plus parler de figure de rhétorique : par exemple, un mot aussi courant que verre (au sens de récipient) a une origine métonymique, mais n'est plus un métasémème. On confond trop souvent la métonymie avec la synecdoque (où A « englobe » B, ou le contraire, tantôt sur le mode matériel tantôt sur le mode conceptuel). Exemples : « une lame » pour désigner un couteau ou un escrimeur (« c'est une fine lame »), ou « une voile » pour désigner un voilier.

Exemples

- B est le contenant de A : Ils burent un verre ensemble. À l'entrée des joueurs, le stade s'est levé.
- B est la matière dont est fait A : Par ce temps-là, mieux vaut mettre une petite laine.
- B est l'auteur de A : Je ne me lasserai jamais de lire un Zola ou un Maupassant.
- B est utilisé par A : Mon père est une sacrée fourchette ! Alors le premier violon de l'orchestre attaqua son solo. Le gouvernement présente son projet.
- B est le lieu où se trouve A : En France, le quai d'Orsay, pour le ministère des Affaires étrangères, l'Élysée, pour la Présidence de la République, Bercy pour le ministère de l'Économie et des Finances.

Voir aussi

- Synecdoque et métonymie
- Méronymie en Sémantique. ==
Sujets connexes
Concept   Grec ancien   Méronymie   Métasémème   Rhétorique   Synecdoque   Synecdoque et métonymie   Sémantique   Trope  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^