Neurotoxique

Infos
Un élément chimique ou d'origine biologique est dit neurotoxique s'il s'agit d'une toxine affectant le système nerveux des organismes qui entrent en contact avec lui. Un neurotoxique agit habituellement en perturbant ou de paralysant l'influx nerveux, en agissant notamment sur les émetteurs ou les récepteurs synaptiques. Le résultat est, en quelques minutes, voire en quelques secondes, des troubles de la vue et des autres sens, une perte du contrôle moteur (paraly
Neurotoxique

Un élément chimique ou d'origine biologique est dit neurotoxique s'il s'agit d'une toxine affectant le système nerveux des organismes qui entrent en contact avec lui. Un neurotoxique agit habituellement en perturbant ou de paralysant l'influx nerveux, en agissant notamment sur les émetteurs ou les récepteurs synaptiques. Le résultat est, en quelques minutes, voire en quelques secondes, des troubles de la vue et des autres sens, une perte du contrôle moteur (paralysie générale), éventuellement suivie d'une paralysie du muscle cardiaque et des muscles de la respiration, puis de la mort. Certaines molécules n'agissent que sur les animaux à sang chauds, d'autres sur les animaux à sang froid, d'autres dans les deux cas. De nombreux produits couramment utilisés ou produits par l'industrie sont des neurotoxiques certains : c'est par exemple le cas du plomb, du méthylmercure, de l'arsenic, des polychloro-biphényles (PCB) et de nombreux solvants organiques (toluène), ont une neurotoxicité connue qui affecte le développement. Ces produits sont actifs à très faibles doses sur le fœtus ou l'embryon avec des effets irréversibles. Des produits tels que le manganèse sous certaines formes, les fluorures et perchlorates sont suspectés de causer des troubles de la mémoire, du comportement ou des retards intellectuels. Lorsqu'ils sont utilisés par les militaires (dans les armes chimiques de type Sarin par exemple), ils sont souvent létaux, mais certains ne sont qu'incapacitants. La parade est le vêtement de protection, avec masque approprié, ou en cas d'exposition à un agent neurotoxique, l'injection d'une dose d'antidote dans les secondes qui suivent l'exposition. Les antidotes actuellement les plus utilisés sont constitués d'une combinaison d'atropine et d'avizafone. Un troisième agent antidote à combiner aux deux précédents est actuellement en cours d'étude au Canada, il s'agit d'une oxime appelée HI-6. Certains antidotes sont eux-même toxiques.

Sources, voies et types d'exposition

L'Homme ou l'animal y sont exposés via l'air, l'eau, les sols. Les neurotoxiques parviennent au cerveau ou au système nerveux après avoir été inhalé, ingérés et/ou en passant directement à travers la peau pour certains. Le fœtus et l'embryon y sont généralement beaucoup plus sensibles.

Plantes neurotoxiques

Certaines plantes sont neurotoxiques, telles l'hysope.

Voir aussi

- Arme chimique
- Toxicologie
- Écotoxicologie ==
Sujets connexes
Antidote   Arme chimique   Arsenic   Atropine   Canada   Cerveau   Embryon   Hysope   Mercure (chimie)   Mort   Oxime   Plomb   Sarin   Solvant   Système nerveux   Toluène   Toxicologie   Toxine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^