Médecine du travail

Infos
La médecine du travail est une spécialité médicale qui concerne la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. En effet, avec le développement de l'industrialisation, l'impact des conditions de travail sur la santé des travailleurs a pris une part de plus en plus importante, en particulier :
- risques d'accident liés à l'activité (chute de hauteur, erreur de manipulation de véhicules et engins de levage, risque d'écrasement et de plaie
Médecine du travail

La médecine du travail est une spécialité médicale qui concerne la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles. En effet, avec le développement de l'industrialisation, l'impact des conditions de travail sur la santé des travailleurs a pris une part de plus en plus importante, en particulier :
- risques d'accident liés à l'activité (chute de hauteur, erreur de manipulation de véhicules et engins de levage, risque d'écrasement et de plaies liés aux pièces en mouvement) ;
- risques liés à la posture : levage de charge, position assise durant une longue durée ;
- risques liés aux émanations de produits dangereux ;
- les problèmes liés au travail sur écran d'ordinateur. Cela a mené à la création d'une spécialité médicale axée sur :
- l'analyse des risques ;
- le conseil et la formation des employés et des travailleurs ;
- le contrôle de la santé des travailleurs.

La médecine du travail en France

En France, la médecine du travail est un service médical institué par la loi du 11 octobre 1946 pour toutes les entreprises du secteur privé au bénéfice de leurs salariés. La Loi du 26 décembre 1966 a étendu la médecine du travail à tous les salariés du secteur agricole et aux exploitants volontaires; elle est géré par la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Le médecin du travail est un spécialiste en pathologies professionnelles et hygiène industrielle. Il est titulaire d'un diplôme d'études spéciales de médecine du travail. L'accès à la formation se fait par la voie du concours de l'internat puis 4 années de formation théorique et pratique après le tronc commun de 6 ans. Souvent le médecin du travail suit des formations complémentaires : en ergonomie, psycho-dynamique du travail, épidémiologie, radio-protection, toxicologie, aerospatiale… Son rôle exclusivement préventif consiste à « éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail ». Pour ce faire, les activités des médecins du travail sont réparties entre des examens médicaux et des actions en milieu de travail (visites d'entreprises, évaluation des risques professionnels, propositions d'aménagement de poste, …) cette prévention peut se faire sur un mode individuel (au cours des consultations) ou collectif Les entreprises doivent disposer d'un médecin du travail, soit en adhérant à une association interentreprises de santé au travail, soit en créant leur propre service de santé au travail si la taille de l'effectif des salariés atteint 2 200 salariés ou nécessite 2 134 examens médicaux annuels. Depuis la création de l'institution, plusieurs décrets d'application ont fait évoluer les modalités pratiques de sa mise en œuvre. La partie législative est codifiée à l' et suivants du Code du travail et la partie réglementaire à l' et suivants du Code du travail. La médecine du travail est financée par les employeurs. Les partenaires sociaux exercent un contrôle sur son organisation et son fonctionnement. Actuellement, ce contrôle est défaillant, par insuffisance numérique de représentants syndicaux de salariés. Autres médecines du travail :
- la fonction publique d'État : la médecine de prévention ;
- la fonction publique hospitalière : la médecine du travail hospitalière ;
- la fonction publique territoriale : la médecine professionnelle et de prévention ;
- le secteur agricole: la médecine du travail en agriculture (l'accès à cet exercice nécessite d'être titulaire d'un CES, d'un DES de médecine du travail ou du diplôme de l'Institut National de Médecine Agricole (www.inma.fr)) ;
- le monde du spectacle : médecin du travail au centre médical de la Bourse. À noter : :
- une visite médicale à la médecine du travail est obligatoire à l'embauche, puis au maximum tous les deux ans, ainsi qu'après un arrêt de travail pour accident du travail de plus de 7 jours ou un arrêt pour maladie de plus de 21 jours ; en cas de risques spéciaux la visite d'embauche peut être obligatoire avant l'embauche et le suivi tous les 6 ou 12 mois. :
- le médecin du travail participe à la formation des sauveteurs-secouristes du travail, et à la rédaction du contenu de la trousse de pharmacie de l'entreprise. :
- le médecin du travail a le droit de visiter une entreprise sans prévenir pour inspecter les conditions d'hygiène et de sécurité ; il doit établir la fiche d'entreprise qui note les risques et la tenir à jour. :
- le nom et le numéro de téléphone du médecin du travail doivent être affichés dans l'entreprise, afin que les salariés puissent faire appel à lui pour faire par exemple constater des manquement aux obligations de l'employeur en matière d'hygiène et de sécurité.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Accident du travail   Code du travail (France)   France   Maladie professionnelle   Médecin du travail au centre médical de la Bourse  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^