Médaille de la Résistance

Infos
Médaille de la Résistance avec rosette La médaille de la Résistance française a été instituée, à Londres, par ordonnance du 9 février 1943 du général de Gaulle, « chef de la France combattante ». Son objet était de « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l'Empire et à l'étranger, auront contribué à la Résistance du peuple français contre l'ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940. » C'est la seconde, et
Médaille de la Résistance

Médaille de la Résistance avec rosette La médaille de la Résistance française a été instituée, à Londres, par ordonnance du 9 février 1943 du général de Gaulle, « chef de la France combattante ». Son objet était de « reconnaître les actes remarquables de foi et de courage qui, en France, dans l'Empire et à l'étranger, auront contribué à la Résistance du peuple français contre l'ennemi et contre ses complices depuis le 18 juin 1940. » C'est la seconde, et seule, décoration créée, après l'Ordre de la Libération, pendant la Seconde Guerre mondiale, par le général de Gaulle. La médaille de la Résistance française a été conférée à environ personnes vivantes, et à autres à titre posthume, appartenant aussi bien aux Français Libres qu'à la Résistance intérieure. Elle a été également attribuée à 18 collectivités territoriales (17 villes comme Lyon, Nantes, Brest ou encore l'Île-de-Sein, d'où partirent les marins pêcheurs en campagne qui furent les premiers, le 19 juin 1940, à répondre à l'appel du 18 juin, et au territoire de la Nouvelle-Calédonie), à 21 unités militaires des trois armées et à 15 autres collectivités (lycées, hôpitaux, couvents etc.). Elle comprend deux classes, les médaillés et les officiers de la Résistance, dont la médaille est décorée d'une rosette. ruban de la médaille de la Résistance La médaille de la Résistance française n'est plus attribuée depuis le 31 mars 1947, sauf au titre de la Résistance en Indochine, pour laquelle le délai a été prorogé jusqu'au 31 décembre 1947. La médaille de la Résistance française n'a été conférée que par décret du chef de la France combattante, du président du gouvernement provisoire de la République puis, à partir du 1947, du président de la République. Elle peut encore être attribuée, à titre posthume, dans les mêmes conditions, mais uniquement à des personnes tuées pendant la guerre.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Collectivité   Empire colonial français   France   Indochine française   Londres   Lyon   Nantes   Nouvelle-Calédonie   Ordre de la Libération   Président de la République   Rubans des décorations militaires et civiles françaises   Résistance (politique)   Seconde Guerre mondiale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^