Iaşi

Infos
Iaşi (anciennement en français Iassy, en hongrois Jászvásár, en allemand Jassy) est le chef-lieu du judeţ de Iaşi, l'ancienne capitale de la principauté de Moldavie, en Roumanie. Le nom se réfère à l'ancien peuple des Iazyges qui occupa le territoire au
Iaşi

Iaşi (anciennement en français Iassy, en hongrois Jászvásár, en allemand Jassy) est le chef-lieu du judeţ de Iaşi, l'ancienne capitale de la principauté de Moldavie, en Roumanie. Le nom se réfère à l'ancien peuple des Iazyges qui occupa le territoire au

Géographie

La ville se trouve sur le Bahlui, un affluent de la Jijea, qui se déverse dans le Prout. Elle s'étend sur sept collines, avec une altitude qui varie entre 40 m dans le bassin du Bahlui et 400 m des collines Păun et Repedea. Les principales collines sont Copou, Tătăraşi et Galata.

Villes voisines

- Vaslui (70 km S)
- Galaţi (250 km S)
- Botoşani (130 km NO)
- Suceava (150 km NO)
- Piatra Neamţ (150 km O)
- Focşani (220 km S)

Histoire

Iaşi est mentionné pour la première fois dans un privilège commercial émis en 1408 par le prince de Moldavie Alexandre I le Bon (Alexandru cel Bun). La légende place la fondation d'Iaşi dans des temps immémoriaux, lorsqu'un souverain de Valachie cria à un berger nommé Dediu de sortir de sa cabane pour lui parler. Il lui dit : Ieşi până afară să vorbim ceva! (Sors dehors, que nous puissions parler un peu) - Ieşi (Sors) se prononce en roumain presque comme le nom de la ville, Iaşi -. Du point de vue historique, le nom de la ville se réfère, d'après les spécialistes, à la présence en ces lieux d'un groupe d'Alains, qui portaient le nom d'Iaşi. Un petit nombre d'historiens considère que l'année 1395 aurait été celle de la création de la ville, celle-ci est inscrite dans l'église arménienne du vieux centre. Beaucoup d'événements importants pour les Roumains se sont passés à Iaşi, la capitale de la Moldavie, durant les trois siècles (1564-1862). Ici se trouvait la résidence permanente ou temporaire de Alexandru cel Bun, de Ştefan cel Mare, de Mihai Viteazul, de Alexandru IV Lăpusneanu, de Vasile Lupu, et d'autres voïvodes illustres de Moldavie. Un traité entre l'Empire russe et l'Empire ottoman a été signé à Iaşi en 1792. La ville a connu beaucoup de problèmes (elle a été pillée et incendiée par les Tatars et les Cosaques, elle a été détruite de manière importante pendant la Seconde Guerre mondiale), mais elle a pu renaître à chaque fois, et est devenu aujourd'hui une ville moderne. La ville fut le théâtre de l'un des plus violents pogroms de l'histoire, le pogrom d'Iaşi le 27 juin 1941. La vieille ville est comprise dans un quadrilatère limité par les rues actuelles Ştefan cel Mare (Grand-Rue), Alexandru Lăpuşneanu, la rue de l'Indépendance (le pont Podul Hagioaiei), Elena Doamna et Grigore Ghica (Rue-Russe), le noyau de la ville se trouve dans la zone du Palais de la Culture (cour princière) et rue Costache Negri (Rue-Vieille). Palais culturelMonastère La ville nouvelle s'est étendue dans toutes les directions, en englobant dans une premièere phase (aux ) les quartiers Copou, Sărărie, Ţicău, Tătăraşi, Ciurchi, Galata et partiellement Nicolina et Păcurari; dans une deuxième phase (au ) ont été inclus les quartiers Păcurari (nouvelle partie, à l'ouest), Nicolina (nouvelle partie, au sud, appelé aujourd'hui CUG), Frumoasa-Poitiers, Socola, Bucium, Canta, Mircea cel Bătrân, Alexandru cel Bun, Dacia et Grădinari, plus la Zone industrielle. 10 Renault R312 venus de France ont seront vendus par la RATP au reseau de Iassy en octobre et novembre 2007. 10 Saviem Sc10 ont egalement ete vendus au reseau de Iassy par la RATP. Sur les 10 Saviem Sc10 vendus par la RATP:8 seront reformes.

Population

- 1900 : 78 000 habitants
- 1992 : 345 000 habitants
- 2002 : 340 000 habitants

Institutions et lieux

Iaşi est la ville des grandes idées, de la première grande union, du premier spectacle théâtral en langue roumaine et du premier musée littéraire mémorial (Bojdeuca din Ţicău). Sur la colline de Copou se trouve la plus ancienne université de Roumanie, l'. Fondée en 1860 par décret par Alexandru Ioan Cuza, pour remplacer la vieille Académie de Mihai, elle compte aujourd'hui 15 facultés et plus de 35 000 étudiants. Le bâtiment principal, monument d'architecture, a été construit en 1896. On peut trouver aussi en ville des instituts d'enseignement supérieur : l'Université Agronomique, l'Université Technique, l'Université de Médecine et de Pharmacie et l'Université des Arts. Place Eminescu, durant l'entre-deux-guerres, on a construit le bâtiment de la Fondation Culturelle Royale, qui héberge aujourd'hui la Bibliothèque Centrale Universitaire Mihai Eminescu, avec un fonds documentaire d'à peu près un million de livres, dont certains sont très rares. Les principaux campus étudiants se trouvent être Tudor Vladimirescu (22 dortoirs), Titu Maiorescu (4 dortoirs), Târguşor-Copou (4 dortoirs), Codrescu (5 dortoirs et le complexe international) et Agronomie (2 dortoirs). On trouve aussi à Iaşi l'église des Trois Hiérarques, un témoignage des goûts esthétiques du grand souverain Basile le Loup (Vasile Lupu), la Cathédrale du Métropolite, le Palais de la Culture , la Maison Pogor avec la Table des Parapluies, les allées du Copou avec des senteurs de tilleuls et les échos du poème d'Eminescu le Tilleul, sans oublier le musée Mihai Eminescu, les maisons mémoriales "Mihail Sadoveanu", "George Toparceanu", "Mihail Codreanu", "Otilia Cazimir", et la bibliothèque universitaire "Mihai Eminescu".

Personnalités

À Iaşi ont vécu ou ont été formés des hommes comme les métropolites Varlaam et Dosoftei, les chroniqueurs Grigore Ureche, Miron Costin, Nicolae Milescu Spătarul et Ion Neculce, le savant de rénommée européenne Dimitrie Cantemir. D'ici se sont élevés Gheorghe Asachi, Mihail Kogalniceanu, Alexandru Ioan Cuza, Vasile Alecsandri, Alecu Russo, A. D. Xenopol, Vasile Conta, Titu Maiorescu, Mihai Eminescu, Ion Creangă, George Ibrăileanu, Mihail Sadoveanu, Nicolae Iorga, Marian Râlea, dr. C. I. Parhon, Horia Hulubei, Gr. Cobalcescu, Petru Poni, Radu Cernătescu, Otilia Cazimir, Ionel Teodoreanu, Costache Negruzzi, Alexandru Philippide, Theodor Pallady et Emil Racoviţă. Le seul Roumain qui a reçu un prix Nobel, George Emil Palade, est né à Iaşi.
-Dimitrie Cantemir, prince de Moldavie, conseiller du tzar Pierre le Grand et savant européen, membre de l'Académie des Sciences de Berlin au XVIIIe siècle
-Florica Musicescu pianiste et pedagogue
-Constantin Negruzzi, né à Iaşi en 1808, premier grand écrivain épique roumain
-Emil Racovita, né à Iaşi, biologue et explorateur à côté de Amundsen, fondateur de la biospéléologie
-Petru Poni, fondateur de l'école roumaine de chimie au
-Ion Ionescu de la Brad, a établi les bases des sciences agrotechniques en Roumanie, au début du
-Emil Pangrati, fondateur de l'école roumaine d'architecture
-Dimitrie Sturdza, prince né à Iaşi, premier ministre de la Roumanie (1901-1906)
-Anatol Vieru, né à Iaşi, un des plus grands compositeurs roumains du XXe siècle
-George Emil Palade, savant américain, né à Iaşi, prix Nobel de Médecine en 1974
-Adrian Marino, né à Iaşi, prix Herder en 1985, critique littéraire
-Mihai-Razvan Ungureanu, né à Iaşi, ministre des Affaires étrangères depuis 2005
-Daniel Pancu, né à Iaşi, footballeur Proffessionel évoluant actuellement à Bursaspor
-Dan Hanganu, né à Iaşi, architecte canadien.
-Benjamin Fondane, né Benjamin Wechsler le 14 novembre 1898 à Iaşi, mort gazé à Auschwitz-Birkenau le 3 octobre 1944. Poète, philosophe, dramaturge français d'origine roumaine.
-Dubi Zeltzer compositeur israëlien

Lieux touristiques

- le Palais de la Culture
- la Métropolie de Moldavie et de Bucovine
- le Théatre National
- le Palais Roznovanu
- le Monastère des Trois Saints Hiérarques
- la Maison Dosoftei - l'Eglise Saint Nicolas Domnesc
- l'Eglise Bărboi
- le Monastère Golia
- la Bibliothèque Centrale Universitaire
- l'Université Alexandre Jean Cuza
- le Parc Copou
- le Jardin Botanique
- le Monastère Cetăţuia
- la Bojdeuca Ion Creangă ==
Sujets connexes
Alains   Alexandre Jean Cuza   Alexandru IV Lăpusneanu   Allemand   Amundsen   Anatol Vieru   Architecture   Benjamin Fondane   Botoşani   Chimie   Cosaques   Dan Hanganu   Daniel Pancu   Dimitrie Cantemir   Emil Racoviţă   Empire ottoman   Focşani   Galaţi   George Emil Palade   Grigore Ureche   Hongrois   Ion Creangă   Johann Gottfried von Herder   Judeţ de Iaşi   Michel Ier le Brave   Mihai Eminescu   Mihail Kogalniceanu   Mihail Sadoveanu   Monastère de Varlaam   Nicolae Iorga   Piatra Neamţ   Pierre Ier de Russie   Pogrom   Prix Nobel   Prout (rivière)   Roumanie   Russie   Seconde Guerre mondiale   Suceava   Tatars   Theodor Pallady   Titu Maiorescu   Traité d'Iaşi   Valachie (principauté)   Vaslui   Voïvode  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^