Guerre civile

Infos
Une guerre civile ou, pour reprendre la terminologie utilisée en droit de la guerre, le conflit armé non international est la situation qui existe lorsqu'au sein d'un État, une lutte armée oppose les forces armées régulières à des groupes armés identifiables, ou des groupes armés entre eux, dans des combats dont l'importance et l'extension dépasse la simple révolte ou l'insurrection. Pour être considérées comme « guerre », les hostilités doivent atteindre un c
Guerre civile

Une guerre civile ou, pour reprendre la terminologie utilisée en droit de la guerre, le conflit armé non international est la situation qui existe lorsqu'au sein d'un État, une lutte armée oppose les forces armées régulières à des groupes armés identifiables, ou des groupes armés entre eux, dans des combats dont l'importance et l'extension dépasse la simple révolte ou l'insurrection. Pour être considérées comme « guerre », les hostilités doivent atteindre un certain degré d’intensité et se prolonger un certain temps. Ces deux critères permettent de distinguer la guerre civile des « troubles intérieurs » qui peuvent se caractériser par des actes de violence similaires mais qui ne présentent pas les particularités d’un conflit armé (émeute, insurrection, répressions, luttes de factions entre elles ou contre le pouvoir en place, par exemple). La localisation du conflit au sein d'un État distingue la guerre civile ainsi du conflit armé international, qui oppose les forces armées d’au moins deux États. L'origine d'une guerre civile peut être de toute nature : ethnique, religieuse, communautaire, sociale, économique, une autre guerre, politique, idéologique ou encore territoriale. Particulièrement dans ce dernier cas, une guerre civile pourra être considérée comme une guerre d'indépendance si elle a pour objectif la lutte contre une domination coloniale ou une occupation étrangère.

Concept moderne de la guerre civile

Comme la définition l'indique, le concept même de guerre civile participe de la notion d'État, on conçoit dès lors que ce soit particulièrement à partir du développement moderne de l'État-nation que les guerres civiles se sont développées, même si des guerres civiles ont existé dans l'Antiquité. Les premières guerres civiles modernes datent de la fin du et du : il s'agit surtout de guerres d'indépendance qui consacrent le principe de l'État-nation: États-Unis d'Amérique, Mexique, Grèce ou encore Cuba. Après une pause apparente marquée par les deux conflagrations mondiales, au début du , et alors que les conflits internationaux semblent se raréfier, les guerres civiles se sont multipliées, particulièrement après la fin de la deuxième Guerre mondiale:
- guerres d'indépendance ou de décolonisation: Indonésie (1945-1949), Algérie (1954-1962), ...
- guerres civile ou d'indépendance supportées ou fomentées par les États-Unis ou l'Union soviétique (les proxy wars de la guerre froide qui permettaient aux deux blocs d'assurer ou étendre leurs zones d'influence respectives): Grèce (1946-1949), Indochine (1946-1954), Angola (1975-1992), Mozambique (1979-1992), ...
- guerres civile ou d'indépendance ayant fait suite à l'écroulement du bloc soviétique: Croatie, Slovénie (1991), ...
- guerres civiles à caractère ethnique ou religieux: certains aspects des guerres de Yougoslavie, Rwanda, Tchétchénie, ... Cette dernière catégorie de conflit est particulièrement apparue dans la fin du , et semble être concomitante avec l'apparition d'une nouvelle forme de guerre civile qui ne serait plus une guerre "entre voisins" typiquement populaire (quoique l'engagement populaire n'y soit pas toujours aussi volontaire qu'on voudrait le croire ou que la geste révolutionnaire le voudrait) mais des "guerres contre les civils" où ces derniers deviennent en définitive la cible du conflit Eric Lair, "Colombie: une guerre privée de sens", Bulletin de l'Institut français des études andines, 2000, 29 (3): .

Statut de la guerre civile

Jusque 1949

Jusqu'au début du , la guerre civile est considérée comme une affaire strictement intérieure qui ressort du domaine réservé de l'État concerné, qui a de fait et de droit toute latitude pour traiter comme bon lui semble les factieux, en considérant par exemple les rebelles en armes comme de simples criminels et leur appliquer son droit pénal. La guerre civile pouvait cependant s'internationaliser (et se voir donc appliqué le droit de la guerre) par une « déclaration de belligérance ». Une telle déclaration de belligérance pouvait être faite
- par le gouvernement de l'État concerné. Cette procédure rarissime avait pour but, pour le dit État, de se dégager de sa responsabilité internationale pour les actes des rebelles, et n'avait lieu d'être que lorsque la rébellion était devenue trop forte. On relève cinq cas où ce type de déclaration a été faiteNotamment lors de la Guerre d'indépendance des États-Unis par l'Angleterre, pendant les guerres d'indépendance en Amérique du sud (Mexique, Colombie, ..) (1810-1824) par l'Espagne, pendant la Guerre de Sécession américaine, pour les États confédérés (1861-1865) par les États-Unis, pendant la guerre « des Mille Jours » en Colombie (1899-1902) par le pouvoir légal.
- par le gouvernement d'une État tiers. Cette procédure impliquait l'application du droit de la guerre dans les relations des rebelles avec l'État leur ayant reconnu la qualité de belligérant, et permettait donc une neutralité de l'État-tiers ainsi que l'établissement de relations diplomatiques et commercialesOutre un aspect "reconnaissance" de la rébellion. La reconnaissance de belligérance supposait essentiellement que les rebelles contrôlent un territoire et y exercent une autorité d'apparence souveraine, et se soumettent aux lois de la guerre . En dehors de la reconnaissance de belligérance, existait la possibilité de reconnaitre les rebelles comme des "insurgés", ce qui leur assurait de ne pas être traités comme des criminels par les États tiers leur ayant reconnu cette qualité.

Après les Conventions de Genève de 1949

La guerre d'Espagne notamment avait démontré l'insuffisance des outils juridiques internationaux s'appliquant aux guerres civiles. En 1949, on s'oriente donc, avec les Conventions de Genève, vers une définition objective du concept de guerre civile et des conséquences qui s'y attachent. L'article 3 vise à imposer l'application de garanties humanitaires minimales aux conflits armés non internationaux. Cet effort a été poursuivi par l'adoption, en 1977, du Protocole additionnel II aux Conventions de Genève, relatif aux conflits armés non internationaux. Enfin, l'article 8 des statuts de la Cour pénale internationale assimile aux crimes de guerre les violations des règles essentielles de conduite des conflits non internationaux.

Principales guerres civiles

- La tyrannie et la chute des Trente à Athènes entre -404 et -403
- La liste des Guerres civiles romaines (-88 au )
- La fitna, entre Muawiya et ‘Alî, en 656-657, avec les batailles du Chameau et de Siffin
- Guerre civile anglaise (1135-1154)
- Guerre de Gempei au Japon.
- Croisade des Albigeois, de 1209 à 1229, à l'encontre des Cathares, en France.
- Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons, entre l'assassinat de Louis Ier d'Orléans (1407) et le traité d'Arras (1435)
- Guerre des Deux-Roses, du en Angleterre
- Guerres de religion du en France
- Guerre de Trente Ans, opposant Catholiques et Luthériens du Saint Empire romain germanique entre 1618 et 1648
- Guerre civile anglaise (1642-1649)
- La Fronde, de 1648 à 1653
- Guerres de Vendée, de l'an I à IV (1793 à 1796) en France.
- Première guerre carliste en Espagne de 1833 à 1840
- Guerre du Sonderbund en Suisse en 1847
- Guerre de Sécession, de 1861 à 1865 aux États-Unis
- Semaine sanglante à la fin de la Commune de Paris en 1871.
- Guerre civile mexicaine, de 1910 à 1930
- Guerre civile russe de 1918 à 1921.
- Guerre civile chinoise, de 1928 à 1937, puis de 1945 à 1949
- Guerre civile espagnole, de 1936 à 1939
- Guerre civile grecque de 1946 à 1949
- Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire entre le 30 novembre 1947 et le 14 mai 1948
- Guerre civile congolaise de 1960 à 1965 qui mena à la prise du pouvoir par Mobutu Sese Seko
- Guerre civile du Guatemala de 1960 à 1996 après la chute du président Jacobo Arbenz Guzmán en 1954
- Guerre du Liban, de 1975 à 1991
- Guerres civiles au Rwanda de 1959 à 1996
- Guerre civile algérienne, de 1991 à 1997
- Guerre civile de Sierra Leone, de 1991 à 2002
- Dislocation de la Yougoslavie de 1991 à 2002
- Guerre civile en Afghanistan sous le gouvernement des moudjahidins et au temps des Taliban, de 1992 à 2001
- Guerre civile congolaise (Congo-Kinshasa) de 1996 à 1997 qui vit le remplacement de Mobutu par Laurent-Désiré Kabila
- Guerre civile congolaise (Congo-Brazzaville) de 1993 à 1999
- Guerre civile congolaise (Congo-Kinshasa) de 1998 à 2002, impliquant neuf pays.
- Guerre civile de Côte d'Ivoire (2002-2005)

Voir aussi

-Guerres de religion
-Groupes paramilitaires rebelles
-Guerre civile (roman)

Notes et références

Sources

-Robert Kolb, Le droit international public et le concept de guerre civile depuis 1945, Relations Internationales, n°105, Printemps 2001,
- sur le consacré aux Conventions de Genève
-Marie-Danielle DEMÉLAS-BOHY, « La notion de guerre civile en question », Clio, numéro 5/1997, Guerres civiles, . Guerre civile ar:حرب أهلية bg:Гражданска война bs:Građanski rat ca:Guerra civil cs:Občanská válka cy:Rhyfel cartref da:Borgerkrig de:Bürgerkrieg el:Εμφύλιος πόλεμος en:Civil war eo:Interna milito es:Guerra civil fi:Sisällissota gl:Guerra Civil he:מלחמת אזרחים hr:Građanski rat id:Perang saudara is:Borgarastríð it:Guerra civile ja:内戦 kn:ಅಂತಃಕಲಹ la:Bellum civile lb:Biergerkrich lt:Pilietinis karas nl:Burgeroorlog nn:Borgarkrig no:Borgerkrig os:Мидхæст pl:Wojna domowa pt:Guerra civil qu:Mamallaqtayuq maqanakuy ro:Război civil ru:Гражданская война simple:Civil war sk:Občianska vojna sl:Državljanska vojna sr:Грађански рат sv:Inbördeskrig tg:Ҷанги шаҳрвандӣ th:สงครามกลางเมือง uk:Громадянська війна ur:خانہ جنگی vec:Guera zsiviłe vi:Nội chiến wa:Guere civile yi:בירגער קריג zh:内战
Sujets connexes
Ali ibn Abi Talib   An IV   Angleterre   Antiquité   Athènes   Bataille de Siffin   Catholicisme   Colombie   Commune de Paris (1871)   Conventions de Genève   Cour pénale internationale   Crime de guerre   Crise congolaise   Crise de succession d'Espagne (1833-1846)   Croisade des Albigeois   Deuxième guerre du Congo   Droit de la guerre   Droit international humanitaire   Espagne   Fitna   France   Fronde (histoire)   Groupes paramilitaires rebelles   Guerre   Guerre civile (roman)   Guerre civile algérienne   Guerre civile anglaise (1135-1154)   Guerre civile chinoise   Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire   Guerre civile de Sierra Leone   Guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons   Guerre civile grecque   Guerre civile russe   Guerre d'Algérie   Guerre d'Espagne   Guerre d'Indochine   Guerre d'indépendance   Guerre d'indépendance cubaine   Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique   Guerre d'indépendance du Mexique   Guerre d'indépendance grecque   Guerre de Gempei   Guerre de Slovénie   Guerre de Sécession   Guerre de Trente Ans   Guerre de Vendée   Guerre des Deux-Roses   Guerre du Liban   Guerre du Sonderbund   Guerre froide   Guerres civiles romaines   Guerres de Yougoslavie   Guerres de religion (France)   Histoire de l'Afghanistan sous le gouvernement des moudjahidins   Histoire de l'Angola   Histoire de la Colombie   Histoire du Guatemala   Histoire du Mozambique   Histoire du Rwanda   Insurrection   Jacobo Arbenz Guzmán   Japon   Laurent-Désiré Kabila   Les Trente   Louis Ier d'Orléans   Luthéranisme   Mobutu Sese Seko   Muawiya Ier   Première guerre du Congo   Rwanda   Révolte   Révolution indonésienne   Semaine sanglante   Suisse   Taliban   Tchétchénie   Traité d'Arras (1435)   Union des républiques socialistes soviétiques  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^