Sengcan

Infos
Sengcan ( Seng-ts'an, jap. Sosan 僧燦) fut le troisième patriarche chinois de l'école bouddhiste T'chan, et le trentième depuis Bouddha. On situe sa mort aux alentours de 606 ap JC.
Sengcan

Sengcan ( Seng-ts'an, jap. Sosan 僧燦) fut le troisième patriarche chinois de l'école bouddhiste T'chan, et le trentième depuis Bouddha. On situe sa mort aux alentours de 606 ap JC.

Biographie

Le Sin sin ming (Xinxinming 信心銘 « Inscription sur la Foi en l'Esprit »), texte essentiel du T'chan sur le non-dualisme fondamental, lui serait attribué, ce qui est contesté par certains érudits. Ce troisième patriarche demeure assez mystérieux, à cause du contexte politique trouble de l'époque qui prend fin en 589, avec l'avènement de la dynastie des Sui. Seng-ts'an serait venu trouver le deuxième patriarche (Houei-k'o) qui s'était réfugié sur le mont Wan-kong dans l'Anhui à cause des persécutions menées en 574 et 577 par la dynastie des Tcheou du nord. Seng-ts'an souffrait alors de la lèpre, et lui aurait dit : « Mon corps souffre d'une maladie mortelle. Maître, veuillez me purifier de mes fautes ». Ce dernier répondit : « Apporte-les moi, je t'en purifierai ». Seng-ts'an garda le silence un moment, et répondit : « J'ai eu beau les chercher, je ne les ai pas trouvées ». Ce à quoi le patriarche répondit « C'est que je t'en ai déjà débarrassé ». Les textes racontent que Seng-ts'an dut simuler la folie et rester 10 ans caché sur le mont en attendant que la situation redevienne favorable à la propagation du bouddhisme. Il aurait rencontré son successeur, Daoxin, en 592. Peu après l'an 600, il se rendit au mont Lo-Feou dans la province de Guangdong.

Voir aussi

Sujets connexes
Anhui   Bouddha   Chan (bouddhisme)   Daoxin   Dynasties du Nord et du Sud   Guangdong   Huike   Sengcan   Sui   Zen  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^