KFOR

Infos
Insigne d'épaule de la KFOR armée allemande en 1999 Peugeot P4 d'une unité française de la KFOR Structure de la KFOR La force pour le Kosovo (abrégée le plus souvent en KFOR) est une force armée multinationale mise en oeuvre par l'OTAN dans la province serbe du Kosovo. La KFOR est placée sous le commandement d'un officier général d'un pays membre de l'OTAN.
KFOR

Insigne d'épaule de la KFOR armée allemande en 1999 Peugeot P4 d'une unité française de la KFOR Structure de la KFOR La force pour le Kosovo (abrégée le plus souvent en KFOR) est une force armée multinationale mise en oeuvre par l'OTAN dans la province serbe du Kosovo. La KFOR est placée sous le commandement d'un officier général d'un pays membre de l'OTAN.

Origine

La KFOR fut déployée à partir du 12 juin 1999 a l'issue de la guerre du Kosovo pour stabiliser la région, en vertu de la résolution n°1244 du conseil de sécurité de l'ONU dans le cadre de l'Opération Joint Guardian

Organisation

La KFOR est divisée en 5 forces opérationnelles qui s'occupent chacune d'une partie du Kosovo et comprend également une unité de carabiniers et gendarmerie, appelée MSU. L'une de ces forces opérationnelles, la Task force multinationale Nord (cf. carte), englobant la ville (hautement symbolique) de Mitrovica, est sous commandement français (cette force est commandée par le Brigadier General Eric Arnaud). L'effectif de la KFOR a atteint jusqu'à 50 000 personnels, provenant de 30 nations de l'OTAN et hors-OTAN (dont des éléments de l'armée russe et suisse). Actuellement il y a environ 18 000 militaires engagés dans cette mission.

Valeur opérationnelle

En dépit de moyens humains et matériels initiaux très importants, en régression constante depuis 2003, et un déploiement sur l'ensemble du territoire, la KFOR n'a jamais été en mesure d'assurer la sécurité effective et permanente des diverses communautés présentes dans cette province de Serbie peuplée à majorité d'albanais. 200 000 serbes ont été chassés dans les premières heures de l'entrée de la KFOR pendant l'été 1999 et plusieurs milliers ont été contraints de quitter leurs maisons depuis cette période en raison des menaces et des intimidations quotidiennes des albanais. En mars 2004 la KFOR n'a pas été en mesure de prévenir un pogrom anti-serbe au cours duquel plus de 5000 maisons et édifices cultuels orthodoxes ont été détruits ou incendiés. Bien que commandée par des officiers souvent brillants, encadrée par des cadres de valeur et servie par des soldats professionnels, cette force d'imposition de la paix n'est pas en mesure de garantir efficacement et durablement la sécurité au Kosovo. Ses moyens sont mal adaptés au terrain d'opération particulier de cette région propice aux opérations de déstabilisation des nombreux groupes paramilitaires qui opèrent semi clandestinement et font peser une menace permanente sur la sécurité des serbes contraints de s'autoprotéger dans leurs enclaves .

Commandants successifs de la KFOR

-Michael Jackson (, 12 juin 1999 - 8 octobre 1999),
-Klaus Reinhardt (, 8 octobre 1999 - 18 avril 2000),
-Juan Ortuño Such (, 18 avril 2000 - 16 octobre 2000),
-Carlo Cabigiosu (, 16 octobre 2000 - 6 avril 2001),
-Thorstein Skiaker (, 6 avril 2001 - 3 octobre 2001),
-Marcel Valentin (, 3 octobre 2001 - 4 octobre 2002),
-Fabio Mini ((, 4 octobre 2002 - 3 octobre 2003),
-Holger Kammerhoff (, 3 octobre 2003 - 1 septembre 2004),
-Yves de Kermabon (, 1 septembre 2004 - 1 septembre 2005),
-Giuseppe Valotto (, 1 septembre 2005 - 1 septembre 2006),
-Roland Kather (, 1 septembre 2006 - 1 septembre 2007),
-Xavier Bout de Marnhac (, 1 septembre 2007 - en poste). . ==
Sujets connexes
Armée suisse   Bundeswehr   Force opérationnelle   Forces armées de la fédération de Russie   Guerre du Kosovo   Kosovo   Kosovska Mitrovica   MSU   Marcel Valentin   Opération Joint Guardian   Organisation des Nations unies   Organisation du traité de l'Atlantique Nord   Xavier Bout de Marnhac   Yves de Kermabon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^