Paul-Marie Coûteaux

Infos
Paul-Marie Coûteaux lors d'un rassemblement de Philippe de Villiers à Toulouse en avril 2007 Paul-Marie Coûteaux à la manifestion du MPF devant l'Assemblée nationale, le 8 novembre 2005 (entouré de Jean-Baptiste Doat, et de Véronique Besse Paul-Marie Coûteaux (né le 31 juillet 1956 à Paris) est un écrivain et homme politique français. Il incarne la mouvance gaulliste au sein de la mouvance souverainiste. Il est le fils d'André Couteaux, écrivain comique (adapté au
Paul-Marie Coûteaux

Paul-Marie Coûteaux lors d'un rassemblement de Philippe de Villiers à Toulouse en avril 2007 Paul-Marie Coûteaux à la manifestion du MPF devant l'Assemblée nationale, le 8 novembre 2005 (entouré de Jean-Baptiste Doat, et de Véronique Besse Paul-Marie Coûteaux (né le 31 juillet 1956 à Paris) est un écrivain et homme politique français. Il incarne la mouvance gaulliste au sein de la mouvance souverainiste. Il est le fils d'André Couteaux, écrivain comique (adapté au cinéma par Philippe de Broca pour Un monsieur de compagnie et adaptateur du roman de Claude Tillier pour Mon oncle Benjamin d'Edouard Molinaro).

Biographie

Paul-Marie Coûteaux, ancien élève de l'Institut d'études politiques de Bordeaux, est titulaire d'une maîtrise en droit public et d'un DEA en relations internationales. Il est également ancien élève de l’ENA, promotion Henry-François d'Augusseau (1982) en compagnie de Jean-Marie Messier. Diplomate de formation, gaulliste, il dirige un temps la revue doctrinale Une certaine idée, éditée par le RPR. Il publie en 1998 Traité de savoir-disparaître à l’usage d'une vieille génération, essai en forme de pamphlet contre Mai 68. Il fut conseiller dans différents cabinets, celui de Michel Jobert de 1981 à 1983, de Philippe de Saint-Robert de 1984 à 1987, de Jean-Pierre Chevènement entre 1998 et 1991, de Boutros Boutros-Ghali de 1991 à 1993 puis de Philippe Seguin à l’Assemblée nationale de 1993 à 1996. En 1999, il rejoint Charles Pasqua lors de sa scission avec le RPR et est élu député européen sur la liste conduite par Charles Pasqua et Philippe de Villiers. Membre du Rassemblement pour la France fondé par Pasqua, il finit par quitter ce parti. En 2001, il crée l’Entente souverainiste, qui devient en 2003 le RIF, parti politique qui dénonce « la démission conjointe de ceux qui ont en charge l'intérêt national et le bien commun des Français ». Lors de la campagne présidentielle 2002, il soutient activement la candidature de Jean-Pierre Chevènement. À la suite de la présence au second tour de Jean-Marie Le Pen, il n'appela pas à voter Chirac tout comme William Abitbol et Florence Kuntz, ce qui lui valut d'être exclu du Pôle républicain. En 2004, il conserve son mandat de député européen, élu sur la liste MPF conduite par Philippe de Villiers. En 2005, il fait campagne pour un « non » souverainiste de droite dans la campagne référendaire sur le Traité établissant une Constitution pour l'Europe. Le 7 novembre 2005, il exige du gouvernement une attitude plus ferme face aux émeutiers. Il estime que Nicolas Sarkozy devrait démissionner prenant en compte ce qu'il définit comme l'échec d'une politique qui depuis 2002 a substitué la question de l’ordre à celle de l'immigration et qui valoriserait l'islam (propositions d'autoriser le financement des mosquées et de donner le droit de vote aux immigrés au niveau municipal). En 2002, il créé une lettre d'actualité mensuelle, La lettre de l’Indépendance, qu'il complète en 2006 en créant la revue trimestrielle Les Cahiers de l'Indépendance, consacrée à des analyses de fond et d'envergure. À l’occasion du second tour des élection présidentielle française de 2007, il appelle à voter blanc, contrairement à Philippe de Villiers, qui « invite ses électeurs » à voter pour Nicolas Sarkozy afin de « faire barrage à la gauche ». Le 13 juin 2007, il s’étonne que le MPF appelle à voter UMP. Il appelle les « souverainistes » à voter pour les candidats prônant le « non » au projet de traité établissant une Constitution pour l'Europe, notamment Marie-Françoise Bechtel (deuxième circonscription de l'Indre), Marine Le Pen (quatorzième circonscription du Pas-de-Calais), Jean-Pierre Chevènement (deuxième circonscription du Territoire-de-Belfort), Vincent Peillon (troisième circonscription de la Somme), Georges Sarre (deuxième circonscription de la Creuse). Membre d'ATTAC, interview dans Metro (mai 2005), et ayant des sympathies pour le souverainisme de l'Action française, il est également connu pour être, comme Jean-Pierre Chevènement et Charles Pasqua, un fervent partisan du néo-jacobinisme, prônant le retour à un État centralisateur. Après être intervenu très régulièrement dans le Libre Journal de Philippe de Saint-Robert sur Radio Courtoisie, il a pris la direction d'un Libre Journal de la nuit (tous les mercredis de 21 h 30 à 23 h 30).

Œuvres

- Clovis, une Histoire de France, Lattès, 1996
- L’Europe vers la guerre, Michalon, 1997
- Traité de savoir disparaître à l'usage d'une vieille génération, Michalon, 1998
- La puissance et la honte, Michalon, 1999
- De Gaulle philosophe, tome 1 : Le Génie de la France, Lattès, 2002
- Un petit séjour en France, Bartillat, 2003
- Ne laissons pas mourir la France (avec Nicolas Dupont-Aignan), Albin Michel, 2004
- Être et parler français, Perrin, 2006

Voir aussi

===
Sujets connexes
Action française   Assemblée nationale (France)   Boutros Boutros-Ghali   Charles Pasqua   Claude Tillier   Deuxième circonscription de l'Indre   Deuxième circonscription de la Creuse   Droit public   Député européen   France   Georges Sarre   Institut d'études politiques de Bordeaux   Islam   Jean-Marie Le Pen   Jean-Marie Messier   Jean-Pierre Chevènement   Marine Le Pen   Michel Jobert   Mon oncle Benjamin   Mosquée   Mouvement pour la France   Nicolas Sarkozy   Paris   Philippe de Broca   Philippe de Saint-Robert   Philippe de Villiers   Pôle républicain   Quatorzième circonscription du Pas-de-Calais   Radio Courtoisie   Rassemblement pour l'indépendance et la souveraineté de la France   Rassemblement pour la France   Rassemblement pour la République   Référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe   Souverainisme   Toulouse   Traité de Rome de 2004   Troisième circonscription de la Somme   Un monsieur de compagnie   Vincent Peillon   Véronique Besse   William Abitbol  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^