Idéalisme allemand

Infos
L'idéalisme allemand est le nom générique que l'on a donné à un ensemble de philosophies développées en Allemagne à la fin du XVIIIè siècle et au début du XIXè siècle. Ses principaux représentants sont : Johann Gottlieb Fichte, Schelling et Hegel.
Idéalisme allemand

L'idéalisme allemand est le nom générique que l'on a donné à un ensemble de philosophies développées en Allemagne à la fin du XVIIIè siècle et au début du XIXè siècle. Ses principaux représentants sont : Johann Gottlieb Fichte, Schelling et Hegel.

Une étiquette contestable

Mais il y a de grandes différences entre leurs pensées, et de nombreux débats entre eux, contrairement à ce que cette dénomination unique (et rétrospective) peut laisser croire. Cette étiquette très vaste permet de les distinguer à la fois :
- des philosophies qui les précèdent :
- René Descartes
- Leibniz et Wolff
- empirisme de John Locke, George Berkeley, David Hume
- des philosophies qui leur succèdent :
- matérialisme historique de Karl Marx ;
- Arthur Schopenhauer
- Friedrich Nietzsche

Traits communs

Le premier témoignage de l’Idéalisme allemand est un texte appelé le plus ancien programme de l’Idéalisme allemand ("Das älteste Systemprogramm des deutschen Idealismus"). Même si sa date est à peu près certaine (1797), on s’est longtemps demandé qui en était l’auteur : Hegel, Hölderlin, Schelling furent évoqués. On penche aujourd’hui pour Hegel. Le point commun de tous les philosophes de l’Idéalisme allemand est qu’ils reprennent et dépassent tout à la fois la pensée kantienne. Ils tentent tout comme Kant de dépasser et de refonder la métaphysique traditionnelle au travers de la morale et de l’esthétique (cf. la célèbre première lettre de l’Idéalisme allemand). Mais ils veulent aussi corriger ce qui leur semble être erroné chez Kant. Hegel par exemple affirmera toujours la possibilité d’une métaphysique spéculative malgré ce qu’affirme Kant. Ils lui reprennent en outre un certain nombre d’idées par exemple que la subjectivité est un des fondements de toute philosophie. Ils suivent de ce point de vue Kant pour lequel la subjectivité est le fondement de la philosophie transcendantale (cf. §16 de la "Critique de la raison pure"). Fichte et Hegel redévelopperont cette idée au travers du concept de Moi chez Fichte et d’esprit chez Hegel.

Idéalisme allemand et Aufklärung

L'idéalisme allemand correspond à la fin des Lumières allemandes (l'Aufklärung). Kant, Fichte, Schelling, Hegel ont été fascinés par la Révolution française. On raconte que Kant aurait interrompu sa promenade quotidienne, pour l'unique fois de sa vie, en voulant se renseigner sur l'évolution de la révolution. Quant à Hölderlin, Schelling et Hegel, on dit qu'ils auraient planté un arbre de la liberté lorsqu'ils étaient séminaristes au Stift de Tübingen.

Critiques

La critique de l'idéalisme reposera essentiellement sur le fait qu'en prétendant dépasser l'opposition entre métaphysique et empirisme, elle a rétabli la métaphysique en y soumettant l'expérience tout entière. Catégorie:Histoire de la philosophie cs:Německý idealismus da:Tysk idealisme de:Deutscher Idealismus en:German idealism fa:فلسفه کلاسیک آلمان fi:Saksalainen idealismi hu:Német idealizmus it:Idealismo tedesco ja:ドイツ観念論 ko:독일 관념론 nl:Duits idealisme no:Tysk idealisme ru:Немецкая классическая философия ta:டாய்ட்ச் கருத்தியம் zh:德国唯心主义
Sujets connexes
Arthur Schopenhauer   Critique de la raison pure   David Hume   Empirisme   Esthétique   Friedrich Nietzsche   George Berkeley   Johann Gottlieb Fichte   John Locke   Karl Marx   Matérialisme historique   Morale   Métaphysique   René Descartes   Révolution française   Schelling   Siècle des Lumières   Subjectivité   Tübingen   Wolff  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^