Concours Eurovision de la chanson

Infos
Logo du concours Eurovision de la chanson Le Concours Eurovision de la chanson est un concours annuel qui eut lieu pour la première fois le 24 mai 1956 à Lugano en Suisse. Ce concours est retransmis par la télévision à travers l'Europe. Plus récemment, il fut aussi retransmis ailleurs dans le monde (par exemple en Australie et aux États-Unis), mais aussi sur Internet. Le nom de ce concours vient du réseau télévisé Eurovision, conduit par l'Union européenne de radio-t
Concours Eurovision de la chanson

Logo du concours Eurovision de la chanson Le Concours Eurovision de la chanson est un concours annuel qui eut lieu pour la première fois le 24 mai 1956 à Lugano en Suisse. Ce concours est retransmis par la télévision à travers l'Europe. Plus récemment, il fut aussi retransmis ailleurs dans le monde (par exemple en Australie et aux États-Unis), mais aussi sur Internet. Le nom de ce concours vient du réseau télévisé Eurovision, conduit par l'Union européenne de radio-télévision (UER) dont l'audience potentielle est d'un milliard de téléspectateurs. Le concours est ouvert à tout pays membre actif de l'UER, ce qui inclut des pays comme l'Algérie, l'Égypte, Israël, le Liban, la Libye, le Maroc, la Syrie, ou la Tunisie — qui ne font pas partie de l'Europe. Ainsi, Israël et la Turquie envoient des candidats respectivement depuis 1973 et 1975, tandis que le Maroc a participé à une seule occasion, en 1980. Le premier concours eut lieu en 1956 et sept pays participèrent (trois autres furent disqualifiés pour cause d'inscription tardive). Les sept pays étaient la France, l'Allemagne de l'Ouest, l'Italie, les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique et la Suisse. Ils furent rejoints l'année suivante par le Royaume-Uni, le Danemark et l'Autriche, puis en 1959 par Monaco. En 1980, il est à noter la seule participation à ce jour du Maroc, qui finit avant-dernier. Le 1 janvier 1993, l'OIRT (Organisation Internationale de Radio et Télévision), qui siégeait à Prague et qui gérait le réseau Intervision, fusionne avec l'UER. Ce statut permet aux radiodiffuseurs de l'Est de prendre part au Concours Eurovision de la Chanson, avec les radiodiffuseurs de l'Ouest. Le morceau repris pour l'indicatif de connexion en Eurovision, pour les événements rassemblant plusieurs radiodiffuseurs, notamment pour le Concours Eurovision de la Chanson, est l'ouverture orchestrale du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, redécouvert par Carl de Nys en 1953.

Règlement

Le Concours Eurovision de la Chanson, organisé par l'Union européenne de radio-télévision, a été créé en 1956 suite au succès du Festival de Sanremo qui existait depuis quelques années et se déroulait à Sanremo. Actuellement c’est le plus grand concours musical au monde réunissant chaque année plus d’une quarantaine de pays (nombre en augmentation quasi constante).

Abandon progressif des jurys nationaux et de l'orchestre

Les règles exercées par les différents jurys (qui ne peuvent pas voter pour eux-même) ont varié selon les époques. autrefois, les opérations de dépouillement étaient fastidieuses. Mais on a aussi reproché aux derniers jurys exprimant leur vote de les modifier au fur et à mesure de l’avancement des scores. Cela a été évité partiellement par l’Eurovision qui a obligé les jurys à communiquer secrétement leurs votes sous le contrôle d’huissiers mandatés dans chaque pays, avant que ceux-ci soient annoncés publiquement par chacun d’eux pendant la retransmission. Mais les téléspectateurs ont longtemps pensé que les votes étaient truqués à la fin du dépouillement pour favoriser la solidarité régionale. La conservation de la longue procédure d’annonce à l’antenne des résultats pays par pays reste toutefois demandée par les chaînes qui veulent maintenir un « suspense » jusqu’au bout sur le vainqueur final. En 1997 on a assisté à l'introduction du télévote qui permettait aux téléspectateurs de voter eux-mêmes par téléphone. Le télévote est aujourd’hui la seule référence pour le vote et est couplé avec les votes par SMS (qui aident aussi les chaînes à financer leur participation et leur diffusion du concours). Depuis 1956, le chant était exécuté en direct et accompagné d'un orchestre. En 1999, pour réduire les frais d'organisation, l'orchestre disparaît. La musique doit impérativement être sur une bande son et les instruments durant une prestation sont utilisés fictivement. Les voix enregistrées sur bande sonore sont par contre interdites.

Restriction du nombre de chansons présentées par chaque pays

Pour garantir une émission adequat en durée, lors de la première édition en 1956, chaque pays présentait deux chansons. Dès 1957, avec l'arrivée de trois nouveaux participants, on limita chaque pays à une chanson. Par tradition (plus que par obligation) ce morceau devait être chanté dans une des langues nationales du pays, uniquement parce que cela favorisait le soutien des téléspectateurs pour « leur » représentant, et les ventes nationales des titres présentés (largement diffusés sur les radios nationales avant le concours).

Restriction puis réouverture du choix de la langue

En 1966, est introduite la règle imposant l'interprétation des chansons dans l'une des langues nationales. Cette règle fut à nouveau abandonnée de 1973 à 1976, et depuis 1999, quand des pays participants dont ils sont les seuls représentants se sont plaints du manque de compréhension de leur langue (et de sa sonorité spécifique) par les autres pays devant voter pour eux. Ainsi, nombre de pays parlant une langue « minoritaire » dans le concours choisissent maintenant de concourir avec une chanson dans une langue majoritaire, souvent l’anglais, ou intègrent des refrains en anglais.

Augmentation du nombre de participants et présélections

La participation continua à augmenter jusqu'aux années 1980. Au fil du temps, les règles ont été adaptées pour limiter le nombre de finalistes (le vote en finale devenant « interminable » pour les chaînes retransmettant le concours) et faire ainsi face à l’adhésion dans l’Eurovision des nouveaux pays indépendants du bloc de l’Est :
- En 1993, une première présélection entre les 7 nouveaux pays adhérents à l’Eurovision a eu lieu : Estonie, Roumanie, Slovaquie, Hongrie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Croatie ; les trois qualifiés furent les anciennes républiques de la Yougoslavie.
- En 1994 et 1995, les pays les mieux classés l'année précédente étaient automatiquement qualifiés ; les autres pays étant relégués pendant un an. Ce qui permit l'arrivée de 7 nouveaux pays de l'est en 1994 : Estonie, Roumanie, Slovaquie, Lituanie, Hongrie, Russie et Pologne (qui finit à une surprenante seconde place dès sa première participation).
- En 1996, l’Eurovision tente de lever cette inégalité, et une sélection audio entre tous les pays désirant participer (29) eut lieu, ce qui élimina le Danemark (qui aura un succès international avec la chanson éliminée), et surtout l’Allemagne, gros apport financier de l'Eurovision. Les autres éliminés étaient Israël, la Hongrie, la Roumanie, la Russie et l'ex-République yougoslave de Macédoine dont c'était la première tentative de participation. Cette exclusion a causé de sérieux ennuis financiers aux organisateurs de la finale de l’édition 1996, car ils se sont vus privés des droits de rediffusion basés sur les recettes publicitaires qui auraient été générées sur les chaines et radios allemandes.
- En 1997, les qualifiés étaient choisis selon un classement établi sur une moyenne des cinq années précédentes. Pour éviter tout problème de financement, le « Big 4 » fut créé : l’Allemagne, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni seront qualifiés d’office pour la compétition de l’année suivante, quels que soient leurs résultats.

Introduction des demi-finales

- Et depuis 2004, c'est une demi-finale qui permet à tous les pays de participer, se déroulant deux ou trois jours avant la finale :
- les participants de la finale sont le « Big 4 »,
- les dix meilleurs pays classés en finale l’année précédente, et
- les dix meilleurs de la demi-finale opposant tous les autres pays candidats.
- Le Big Four (France, Royaume-Uni, Espagne et Allemagne) et
- le gagnant du concours précédent (qui gagne le droit d’organiser le concours en y concourant, mais peut se désister de l’organisation et de l’accueil des demi-finales et de la finale).
- Tous les autres pays candidats devront passer par une des deux demi-finales (dont la répartition sera tirée au sort).
- Un nouveau systéme de vote pourrait etre mis en place (avec la restriction des voix des pays ne participant à l'epreuve concernée par les votes) (les demi-finalistes non qualifiés auraient un impact moins fort sur la finale, mais conserveraient les mythiques 12 points, le comptage reprendrait à 6 points) Tout ces points sont des rumeurs, d'autres sont veritablement envisagée (les deux demi finales est la seule mesure probablement appliquable en 2009 de source de l'UFG) On note quand même que le système du « Big 4 » a un sérieux défaut : en finale, l'attribution des points par un pays est fait très majoritairement par les téléspectateurs utilisant le télévote. Or, l’Eurovision (et la presse des autres pays) a très mal expliqué aux téléspectateurs les raisons du privilège accordé. Ainsi, depuis que le système est en place, les notes accordées par les autres pays au « Big 4 » ne correspondent plus à la réalité du concours, et les 4 pays du Big 4 n'obtiennent que quelques points voire plus aucun de la part des autres pays, alors qu’ils en obtiennent entre eux : le public des autres pays « boycottent » le Big 4 qui n’a pas à passer par les demi-finales. Cette tendance ne fait que s'accentuer. Pour l’instant, aucune solution possible n’a été retenue par l’Eurovision permettant de maintenir à la fois l’équité du concours, et son équilibre financier.

Nombre et qualification des interprètes

Le règlement actuel prévoit que chaque pays ne peut avoir plus de 6 interprètes sur scène et que ceux-ci doivent être âgés de 16 ans au moins à la date de la demi-finale du Concours (soit le 10 mai pour 2007). Aujourd'hui il n'y a plus de restrictions concernant la langue de la chanson. La nationalité du ou des interprète(s) n'a jamais été définie par le règlement international. Pour ne citer que les cas les plus importants, l’australienne Olivia Newton-John a représenté le Royaume-Uni et la canadienne Céline Dion a représenté la Suisse. De la même façon, Johnny Logan, qui représentait l’Irlande en 1980 et qui remporta le concours, était australien.

Liste des gagnants depuis 1956

Par année

Notes :
- En 1969, il y eut 4 vainqueurs ex æquo étant donné qu’il n’y avait pas de règle en cas d’égalité ; un tirage au sort désigna les Pays-Bas comme organisateur de l’édition de 1970.
- La chanson gagnante de 1975, Ding-Dinge-Dong, du groupe Teach-In, porte plusieurs titres différents selon les 45 tours : Dinge-Dong en France, Ding-a-Dong au Royaume-Uni.
- En 1991, à la fin du vote, la France et la Suède étaient premiers à égalité avec 146 points ; pour départager les ex æquo, on devait compter le nombre de notes à douze points et le nombre de notes à dix points (les deux notes maximales) que les autres pays leur avaient attribués ; la France et la Suède avaient reçu un nombre égal de notes de douze points, en revanche la Suède avait 5 fois la note de dix points contre 2 fois pour la France : la Suède fut donc proclamée vainqueur. Actuellement la règle pour départager un éventuel ex æquo à la première place est le nombre de notes reçues par les pays concernés (que ce soit un ou douze). Si à l'issue de ce compte il reste toujours deux pays ou plus ex æquo on recherchera le nombre de 12 points reçus par chacun d’eux, puis le nombre de dix points, huit, sept, et ainsi de suite jusqu'à un. Si au terme de cette procédure un ex æquo subsiste, alors tous les pays concernés seront déclarés vainqueurs.

Par nombre de victoires

- 7 victoires : Irlande (1970, 1980, 1987, 1992, 1993, 1994, 1996)
- 5 victoires : France (1958, 1960, 1962, 1969, 1977), Luxembourg, Royaume-Uni
- 4 victoires : Pays-Bas, Suède
- 3 victoires : Israël
- 2 victoires : Suisse, Danemark, Italie, Espagne, Norvège
- 1 victoire : Autriche, Monaco, Allemagne, Belgique, Yougoslavie, Estonie, Lettonie, Turquie, Ukraine, Grèce, Finlande, Serbie

Actes notables et incidents

Chanteurs célèbres ayant participé au concours

Des chanteurs célèbres s’y sont essayés, et s’en sont tirés avec des scores plutôt bons pour la plupart. Citons tout de même :
- Belgique :
- Jean Vallée en 1970 avec Viens l'oublier (8), en 1978 avec L'amour ça fait chanter la vie (2)
- Telex en 1980 avec
Eurovision (19)
- Sandra Kim en 1986 avec J'aime la vie (1)
- Philippe Lafontaine en 1990 avec MacédoMienne (12)
- Urban Trad en 2003 avec Sanomi (2)
- KMG's en 2007 avec Love Power (26 en 1/2)
- Espagne :
- Julio Iglesias en 1970 avec Gwendolyne (4 ex aequo)
- Mocedades en 1973 avec Eres tu (2)
- Betty Missiego en 1979 avec Su cancion (2)
- Las Ketchup en 2006 avec Un bloody Mary (21)
- Finlande :
- Lordi en 2006 avec Hard Rock Hallelujah (1)
- France
- Mathé Altéry en 1956 avec Le temps perdu et Dany Dauberson en 1956 avec Il est là (2 ex aequo). Pour cette première édition de l'Eurovision, les pays présentaient chacun deux chanteurs, et le public ne participait pas au vote.
- Paule Desjardins en 1957 avec La belle amour (2)
- André Claveau en 1958 avec Dors, mon amour (1)
- Jean Philippe en 1959 avec Oui, Oui, Oui, Oui (3)
- Jacqueline Boyer en 1960 avec Tom Pillibi (1)
- Jean-Paul Mauric en 1961 avec Printemps (Avril carillonne) (4)
- Isabelle Aubret en 1962 avec Un premier amour (1), en 1968 avec La source (3)
- Alain Barrière en 1963 avec Elle était si jolie (5)
- Rachel en 1964 avec Le chant de Mallory (4)
- Guy Mardel en 1965 avec N'avoue jamais (3)
- Dominique Walter en 1966 avec Chez nous (16)
- Noëlle Cordier en 1967 avec Il doit faire beau là-bas (3)
- Isabelle Aubret en 1968 avec La source (3)
- Frida Boccara en 1969 avec Un jour un enfant (1)
- Guy Bonnet en 1970 avec Marie Blanche (4)
- Serge Lama en 1971 avec Un jardin sur la terre (10)
- Betty Mars en 1972 avec Come-Comedie (11)
- Martine Clémenceau en 1973 avec Sans toi (15)
- Nicole Rieu en 1975 avec Et bonjour à toi l'artiste (3)
- Catherine Ferry en 1976 avec Un, deux, trois (2)
- Marie Myriam en 1977 avec L'oiseau et l'enfant (1)
- Joel Prevost en 1978 avec Il y aura toujours des violons (3)
- Anne-Marie David en 1979 avec Je suis l'enfant soleil (3)
- Profil en 1980 avec Hé, Hé, M'sieurs Dames (11)
- Jean Gabilou en 1981 avec Humanahum (3)
- Guy Bonnet en 1983 avec Vivre (8)
- Annick Thoumazeau en 1984 avec Autant d'amoureux que d'étoiles (8)
- Roger Bens en 1985 avec Femme dans ses rêves aussi (10)
- Cocktail Chic en 1986 avec Europiennes (17)
- Christine Minier en 1987 avec Les mots d'amour n'ont pas de dimanche (14)
- Gérard Lenorman en 1988 avec Chanteur de charme (10)
- Nathalie Pâque en 1989 avec J'ai volé la vie (8)
- Joëlle Ursull en 1990 avec White and black blues (2 ex-æquo), paroles par Serge Gainsbourg
- Amina en 1991 avec C'est le dernier qui a parlé qui a raison (2), mais 1 ex-aequo au nombres de points.
- Kali en 1992 avec Monté la riviè (8)
- Patrick Fiori en 1993 avec Mama Corsica (4)
- Nina Morato en 1994 avec Je suis un vrai garçon (7)
- Nathalie Santamaria en 1995 avec Il me donne rendez vous (4)
- Dan Ar Braz en 1996 avec Diwanit Bugale (Que naissent les enfants) (19)
- Fanny en 1997 avec Sentiments, songes (7)
- Marie Line en 1998 avec Où aller (24)
- Nayah en 1999 avec Je veux donner ma voix (19)
- Sophia Mestari en 2000 avec On aura le ciel (23)
- Natasha Saint-Pier en 2001 avec Je n'ai que mon âme (4)
- Sandrine François en 2002 avec Il faut du temps (5) ( Marie-Florence Gros Patrick Bruel Rick Allison )
- Louisa Baïleche en 2003 avec Monts et merveilles (18)
- Jonatan Cerrada en 2004 avec À chaque pas (15)
- Ortal en 2005 avec Chacun pense à soi (23)
- Virginie Pouchain en 2006 avec Il était temps (22)
- Les Fatals Picards en 2007 avec L'amour à la française (22 ex æquo avec 19 points)
- Israël :
- Ofra Haza en 1983 avec Hi (2)
- Duo Datz en 1991 avec Kan (3)
- Dana International en 1998 avec Diva (1)
- Italie :
- Domenico Modugno en 1958 avec Nel blu dipinto di blu (Volare) (3)
- Massimo Ranieri en 1973 avec Chi sara' con te (13)
- Al Bano et Romina Power en 1985 avec Magic Oh Magic (7)
- Umberto Tozzi et Raf en 1987 avec Gente di mare (3)
- Toto Cutugno en 1990 avec 1992 : Insieme (1)
- Luxembourg :
- Michèle Arnaud en 1956 avec Ne crois pas et Les Amants de minuit (2 ex aequo)
- Camillo Felgen en 1960 avec So laang we's du do bast (13), en 1962 avec Petit bonhomme (3)
- Jean-Claude Pascal en 1961 avec Nous les amoureux (1), en 1981 avec C'est peut-être pas l'Amérique (11)
- Nana Mouskouri en 1963 avec A force de prier (8)
- Hugues Aufray en 1964 avec Dès que le printemps revient (4)
- France Gall en 1965 avec Poupée de cire, poupée de son (1), paroles et musique par Serge Gainsbourg
- Michèle Torr en 1966 avec Ce soir, je t'attendais (10)
- Vicky Leandros en 1967 avec L'amour est bleu (4)
- Chris Baldo & Sophie Garel en 1968 avec Nous vivrons d'amour (11)
- Romuald en 1969 avec Catherine (11)
- David-Alexandre Winter en 1970 avec Je suis tombé du ciel (12)
- Monique Melsen en 1971 avec Pomme, pomme, pomme (13)
- Vicky Léandros en 1972 avec Après toi (1)
- Anne-Marie David en 1973 avec Tu te reconnaîtras (1)
- Ireen Sheer en 1974 avec Bye bye I love you (11 ex-æquo)
- Jürgen Marcus en 1976 avec Chansons pour ceux qui s'aiment (14)
- Anne-Marie Besse en 1977 avec Frère Jacques (16)
- Baccara (Mayté Mateos, Maria Mendiola) avec Parlez-vous français (7)
- Jeane Manson en 1979 avec J'ai déjà vu ça dans tes yeux (13)
- Sophie et Magaly en 1980 avec Papa pingouin (9)
- Margot, Franck Olivier, Chris Roberts, Malcolm Roberts, Ireen Sheer, Diane Salomon en 1985 avec Children, Kinder, Enfants (13)
- Plastic Bertrand en 1987 avec Amour amour (21)
- Lara Fabian en 1988 avec Croire (4)
- Céline Carzo en 1990 avec Quand je te rêve (13)
- Lituanie
- LT United en 2006 avec We Are The Winners (6)
- Moldavie:
- Natalia Barbu en 2007 avec Fight (10)
- Monaco :
- François Deguelt en 1960 avec Ce soir-là (3)
- Colette Deréal en 1961 avec Allons, allons les enfants (10)
- Françoise Hardy en 1963 avec L'amour s'en va (5 ex-æquo)
- Romuald en 1964 avec Où sont-elles passées ? (3), en 1974 avec Celui qui reste et celui qui s'en va (4)
- Minouche Barelli en 1967 avec Boum badaboum (5) ; paroles et musique par Serge Gainsbourg
- Séverine en 1971 avec Un banc, un arbre, une rue (1)
- Peter McLane & Anne-Marie Godart en 1972 avec Comme on s'aime (16)
- Marie en 1973 avec Un train qui part (8)
- Sophie en 1975 avec Une chanson c'est une lettre (13)
- Michèle Torr en 1977 avec Une petite Française (4)
- Russie :
- Alla Pugacheva en 1997 avec Primadonna (15)
- Tatu en 2003 (3
- Dima Bilan en 2006 (2)
- Serbie
- Zeljko Joksimovic en 2004 avec Lane Moje (2)
- Marija Šerifović en 2007 avec Molitva (1)
- Suède
- ABBA 1974 avec Waterloo (1) (et une première tentative en 1973 avec Ring Ring, mais termineront 3 en sélection suédoise)
- Carola en 1983 Främling (3), 1991 Fångad Av En Stormvind (1) et 2006 avec Invicible (5)
- Suisse :
- Lys Assia en 1956 avec Refrain (1)
- Géraldine Branagan en 1967 avec Quel cœur vas-tu briser? (Dernière)
- Patrick Juvet en 1973 avec Je vais me marier Marie (12)
- Céline Dion en 1988 avec Ne partez pas sans moi (1)
- DJ Bobo en 2007 avec Vampires are alive (éliminé en 1/2 finale)
- Ukraine :
- Ruslana en 2004 avec Wild Dances (1)
- Tina Karol en 2006 avec Show Me Your Love (7)
- Verka Serduchka en 2007 avec Dancing Lasha Tumbai (2)

Influence de la rivalité et des conflits israélo-arabes sur la diffusion

En participant au Concours Eurovision de la chanson, chaque chaîne de télévision en compétition s'engage à retransmettre la manifestation dans son intégralité (demi-finale et finale). C'est pourquoi le Liban, en 2005, après avoir annoncé sa première participation, s'est retiré de la compétition. La chaîne de télévision libanaise qui devait retransmettre l’événement, ne pouvait se soumettre au règlement car la loi libanaise interdit toute référence à l’État hébreu, puisque Israël n’est pas reconnu par le Liban. La chanson retenue était Quand tout s’enfuit, interprétée en français par Aline Lahoud. Ce n’est pas la première fois que ce style d’incident arrive. En 1978, la télévision de Jordanie (JRTV) retransmet l’émission en direct, mais au passage de la chanson israélienne, la chaîne décide de diffuser une image de fleurs. Quand il y a eu la certitude de la victoire israélienne, la diffusion des votes fut interrompue pour diffuser un film américain. Le lendemain, la Belgique, représentée par Jean Vallée qui avait terminée deuxième, fut annoncée comme gagnante par les services d’informations de Jordanie.

Critiques

Style musical trop formaté pour l’Eurovision

Certains téléspectateurs critiquent le fait que la majorité des chansons de l’Eurovision sont formatées et ne traduisent pas la réalité de la scène musicale. On note toutefois que ce formatage est en voie notable de régression, et que ce sont majoritairement les nouveaux pays participants qui ont apporté la fraicheur et l'originalité dans le concours. Des critiques ont pu être adressées dans le fait de faire concourir des candidats proposant une pop’ assez consensuelle, ceci afin de plaire au plus grand nombre de télespectateurs issus de cultures et de pays différents. Cette critique est toutefois à tempérer au regard de gagnants des dernières années dont Dana International pour Israel en 1998, et Lordi pour la Finlande en 2006.

Le problème de la langue

Nombre de téléspectateurs critiquent aussi que la plupart des participants ne chantent pas dans leur langue maternelle (voir la colonne "langues" dans le tableau des participants). Pourtant si cette restriction a été levée, c’était à la demande majoritaire des nouveaux pays parlant souvent des langues nationales minoritaires, non représentées parmi les autres pays devant voter pour eux.

Votes de voisinages et influence inter-culturelle

Les statistiques des votes montrent une forte tendance des voteurs à privilégier des pays proches avant la qualité musicale intrinsèque, ce qui créé un biais dans les résultats. Les organisateurs tempèrent cette objection par le fait que s'il existe des votes de voisinage, c'est que ces pays sont culturellement proches et donc à même de voter pour des pays partageant les mêmes goûts. On note l’influence assez certaine de la solidarité régionale, surtout parmi les anciens pays du « Bloc de l'Est. » Toutefois cette solidarité pourrait être accentuée par le système de sélection pour la finale qui privilégie les 4 grands pays (qui d’autre part appartiennent à des cultures en forte concurrence).

Alliances géographiques persistantes

200px Comme dit précédemment pour les votes de voisinages, on voit une vraie alliance pour les pays de l’est mais il existe aussi des alliances de l’ouest (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, France, Monaco, Allemagne, Autriche, Suisse), en rajoutant la Grèce et la Turquie, une alliance du sud (Espagne, Portugal, Italie) et une alliance du nord-ouest (Royaume-Uni et Irlande, ce qui leur a permis par ailleurs de prendre quelques points mais de garder toujours les 2 dernières places de la finale). Nombre de ces zones d’alliance influant sur le concours correspondent aux aires de proximité linguistique ou historique. Il existe aussi un apport de points non négligeable de l'Allemagne à la Turquie, due à l'importante communauté turque dans ce pays.

Neutralité des retransmissions télévisées

La solidarité inter-régionale exprimée dans les votes ne s’exerce plus beaucoup entre les grands pays et participants historiques, malgré l'insistance souvent exprimée par les journalistes commentant l’évènement dans chaque pays. La neutralité des commentaires lors de la transmission de la finale est d’autant plus difficile à tenir que la retransmission montre les expressions de nationalisme des concurrents et de leurs partisans dans la salle (même si alors les opérations de votes sont normalement closes quand vient la longue phase de dépouillement) que les téléspectateurs retiennent fortement d’année en année.

Le Concours Eurovision de la chanson junior

En 2003, l'Union européenne de radio-télévision créa le « Concours Eurovision de la chanson junior ». Ce concours permet à des enfants de 10 à 15 ans de participer à l’Eurovision. À la différence de du Concours Eurovision « historique », les enfants doivent avoir écrit eux-mêmes la chanson (paroles et musique), ne pas avoir été en collaboration sur un projet artistique professionnel (CD, DVD, concert…), être de la nationalité du pays qu’ils représentent et la chanson doit être dans la langue du pays qui la présente.

Histoire de l’Eurovision junior et le MGP Nordic

L'ancêtre de ce Concours Eurovision junior est le MGP Nordic, le Concours nordique de la chanson junior. Les Danois, ayant trouvé l’idée intéressante, décidèrent donc de créer en 2002 un concours test, le MGP Nordic. Le but était le même que dans les finales nationales, les concurrents représentant l’un des trois pays scandinaves (Suède, Norvège et Danemark). Razz, un des participants danois, gagna cette édition. Par la suite ces pays nordiques laissèrent de côté cette première édition du MGP pour courir dans le cadre de l’Eurovision l’année suivante. Mais en 2006, ils se sont retirés de l’Eurovision junior pour organiser à nouveau entre eux une nouvelle édition du MGP Nordic en novembre à Stockholm. La chaîne suédoise, TV4 a repris le flambeau de l’Eurovision junior et en 2006 a attribué le meilleur classement à la Suède.

Les vainqueurs du Concours Eurovision junior

Il est à noter les bonnes performances de l’Espagne qui se classa deuxième en 2003 et 2005, et première en 2004.
- En 2003, 16 pays participaient à la première édition organisée à Copenhague au Danemark. La chanson gagnante était la chanson présentée par la
- interprétée par Dino : Ti si moja prva ljubav (« Tu es mon premier amour »).
- En 2004, 18 pays participants à Lillehammer en Norvège et c'est l’
- qui remporte la palme avec l’artiste María Isabel et Antes muerta que sencilla (« Plutôt morte que normale »).
- En 2005, 17 participants à Hasselt en Belgique. La
- l’emporte avec Мы вместе (« On est ensemble ») par Ksenia Sitnik. La chanteuse Lindsay fut la seule à chanter en français parmi les candidats.
- En 2006, 15 pays participaients à Bucarest
- Nastya et Masha Tolmacheva avec le titre echa(
Printemps'').
- En 2007, le concours aura lieu le 8 décembre 2007 à Rotterdam aux Pays-Bas. A noter que la France n'a participé à ce concours qu'en 2004 (6eme sur 18)

Voir aussi

===
Sujets connexes
ABBA   Al Bano   Alain Barrière   Algérie   Alla Pugacheva   Allemagne   Allemagne de l'Ouest   Allemand   Alphabeta   Amina Annabi   Amsterdam   André Claveau   André Popp   Anglais   Anne-Marie David   Années 1980   Athènes   Australie   Autriche   Baccara (groupe)   Belgique   Belgrade   Benny Andersson   Bergen (Norvège)   Betty Mars   Betty Missiego   Birmingham   Björn Ulvaeus   Bloc de l'Est   Bobbysocks   Bosnie-Herzégovine   Brighton   Brotherhood of Man   Bruxelles   Bucarest   Bucks Fizz   Camillo Felgen   Canada   Cannes   Carl de Nys   Carola   Carola Häggkvist   Catherine Ferry   Charlie McGettigan   Chris Baldo   Chris Roberts   Colette Deréal   Concours Eurovision de la chanson   Concours Eurovision de la chanson 1956   Concours Eurovision de la chanson 1957   Concours Eurovision de la chanson 1958   Concours Eurovision de la chanson 1959   Concours Eurovision de la chanson 1960   Concours Eurovision de la chanson 1961   Concours Eurovision de la chanson 1962   Concours Eurovision de la chanson 1963   Concours Eurovision de la chanson 1964   Concours Eurovision de la chanson 1965   Concours Eurovision de la chanson 1966   Concours Eurovision de la chanson 1967   Concours Eurovision de la chanson 1968   Concours Eurovision de la chanson 1969   Concours Eurovision de la chanson 1970   Concours Eurovision de la chanson 1971   Concours Eurovision de la chanson 1972   Concours Eurovision de la chanson 1973   Concours Eurovision de la chanson 1974   Concours Eurovision de la chanson 1975   Concours Eurovision de la chanson 1976   Concours Eurovision de la chanson 1977   Concours Eurovision de la chanson 1978   Concours Eurovision de la chanson 1979   Concours Eurovision de la chanson 1980   Concours Eurovision de la chanson 1981   Concours Eurovision de la chanson 1982   Concours Eurovision de la chanson 1983   Concours Eurovision de la chanson 1984   Concours Eurovision de la chanson 1985   Concours Eurovision de la chanson 1986   Concours Eurovision de la chanson 1987   Concours Eurovision de la chanson 1988   Concours Eurovision de la chanson 1989   Concours Eurovision de la chanson 1990   Concours Eurovision de la chanson 1991   Concours Eurovision de la chanson 1992   Concours Eurovision de la chanson 1993   Concours Eurovision de la chanson 1994   Concours Eurovision de la chanson 1995   Concours Eurovision de la chanson 1996   Concours Eurovision de la chanson 1997   Concours Eurovision de la chanson 1998   Concours Eurovision de la chanson 1999   Concours Eurovision de la chanson 2000   Concours Eurovision de la chanson 2001   Concours Eurovision de la chanson 2002   Concours Eurovision de la chanson 2003   Concours Eurovision de la chanson 2004   Concours Eurovision de la chanson 2005   Concours Eurovision de la chanson 2006   Concours Eurovision de la chanson 2007   Concours Eurovision de la chanson 2008   Copenhague   Corinne Hermès   Corry Brokken   Croatie   Céline Carzo   Céline Dion   Dan Ar Braz   Dana (chanteuse)   Dana International   Danemark   Danois   Dave Benton   Dima Bilan   Domenico Modugno   Dominique Walter   Dublin   Eddy Marnay   Ehud Manor   Eimear Quinn   Espagne   Espagnol   Estonie   Europe   Eurovision   Fanny   Finlande   France   France Gall   Francfort-sur-le-Main   Français   François Deguelt   Françoise Hardy   Frida Boccara   Gali Atari   Gigliola Cinquetti   Grèce   Guy Bonnet   Guy Mardel   Géo Voumard   Gérard Lenorman   Göteborg   Hard Rock Hallelujah   Harrogate   Hasselt (Belgique)   Helsinki   Herreys   Hilversum   Hongrie   Hubert Giraud   Hugues Aufray   Hébreu   Internet   Ireen Sheer   Irlande   Irlande (pays)   Isabelle Aubret   Israël   Italie   Italien   Izhar Cohen   Jacqueline Boyer   Jacques Datin   Jean-Claude Pascal   Jean-Paul Mauric   Jean-Pierre Bourtayre   Jean Vallée (musique)   Jeane Manson   Joel Prevost   Johnny Logan   Jonatan Cerrada   Jordanie   Joëlle Ursull   Julio Iglesias   Jérusalem   Jürgen Marcus   Kali   Katrina and the Waves   Kiev   Ksenia Sitnik   L'Allemagne et le Concours Eurovision de la chanson   L'Espagne et le Concours Eurovision de la chanson   L'Oiseau et l'enfant   LT United   La France et le Concours Eurovision de la chanson   La Haye   Langue nationale   Lara Fabian   Las Ketchup   Lausanne   Le Royaume-Uni et le Concours Eurovision de la chanson   Lenny Kuhr   Les Fatals Picards   Lettonie   Liban   Libye   Lillehammer   Linda Martin   Lindsay Daenen   Lituanie   Londres   Lordi   Louisa Baïleche   Lugano   Lulu (chanteuse)   Luxembourg (pays)   Luxembourg (ville)   Lys Assia   Madrid   Malmö   Marc-Antoine Charpentier   Margot   Marie-Florence Gros   Marie (chanteuse)   Marie Myriam   Marija Naumova   Marija Šerifović   Maroc   Martine Clémenceau   María Isabel   Massiel   Massimo Ranieri   Mathé Altéry   Maurice Vidalin   Michèle Arnaud   Michèle Torr   Milk and Honey   Millstreet   Minouche Barelli   Mocedades   Moldavie   Molitva   Monaco   Munich   Nana Mouskouri   Naples   Nathalie Pâque   Nathalie Santamaria   Nayah   Niamh Kavanagh   Nicole Hohloch   Nicole Rieu   Nina Morato   Norvège   Norvégien   Noëlle Cordier   Néerlandais   Ofra Haza   Olivia Newton-John   Olsen Brothers   Ortal   Oslo   Paris   Patrick Fiori   Patrick Juvet   Paul Harrington   Pays-Bas   Philippe Lafontaine (chanteur)   Pierre Cour   Pierre Delanoë   Plastic Bertrand   Pologne   Profil (groupe)   Rachel   Riva (groupe de musique)   Rome   Romina Power   Romuald Figuier   Rotterdam   Roumanie   Royaume-Uni   Russie   Rīga   Salomé (chanteuse)   Sandie Shaw   Sandra Kim   Scandinavie   Secret Garden   Serbe   Serbie   Serbo-croate   Serge Gainsbourg   Serge Lama   Sertab Erener   Short message service   Slovaquie   Slovénie   Sophie (chanteuse)   Sophie Garel   Soul Militia   Stig Anderson   Stockholm   Suisse   Suède   Suédois   Syrie   Séverine (chanteuse)   Tallinn   Tanel Padar   Te Deum   Teach-In   Teddy Scholten   Telex   Tina Karol   Toto Cutugno   Tunisie   Turquie   Télévision   Udo Jürgens   Ukraine   Ukrainien   Umberto Tozzi   Union européenne de radio-télévision   Urban Trad   Verka Serduchka   Vicky Léandros   Vienne (Autriche)   Virginie Pouchain   Vline Buggy   Yougoslavie   Yves Dessca   Zagreb  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^