Essai

Infos
En littérature, un essai est une œuvre de réflexion débattant d'un sujet donné selon le point de vue de l'auteur. Contrairement à l'étude, l'essai peut être polémique ou partisan. C'est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique, mais il y a également des essais dans d'autres domaines : essais historiques, essais scientifiques, essais politiques, etc... L'auteur d'un essai est appelé essayiste. Le terme « essai » est dérivé du latin
Essai

En littérature, un essai est une œuvre de réflexion débattant d'un sujet donné selon le point de vue de l'auteur. Contrairement à l'étude, l'essai peut être polémique ou partisan. C'est un genre littéraire qui se prête bien à la réflexion philosophique, mais il y a également des essais dans d'autres domaines : essais historiques, essais scientifiques, essais politiques, etc... L'auteur d'un essai est appelé essayiste. Le terme « essai » est dérivé du latin exagium, un poids ou appareil de mesure.

Historique

Le genre des essais existe depuis l'Antiquité. Ce genre a été rendu célèbre au par Michel de Montaigne. Dans ses Essais, il aborde de nombreux sujets d'étude du point de vue strictement personnel. On a souvent remarqué qu'il accordait une telle importance à cet angle d'approche qu'il y décrit par le détail ses propres sensations, perceptions et, parfois, ses maladies. Mais cette approche lui permet de fonder une réflexion philosophique extrêmement féconde. Il lance un genre qui inspirera au philosophe et homme politique anglais Francis Bacon des Essais de morale et de politique (1597).

But de l'essai

Tout d'abord, l'essai est une prise de parole. L'auteur assume sa parole, souhaite la découvrir. Il se donne voix en passant par la voie du texte.
- Se donner voix : dire les choses et n'importe quelle chose, créer son propre sens et le proposer (se situer).
- Une voix donnée à l'autre : l'essai est un écrit à la fois près de l'ego et altruiste qui peut être à la fois très réaliste ou complètement utopique ou idéaliste (désir de communication).
- la voix du texte : le texte va révéler le sens, comme la plupart des écritures littéraires (la présence de l'implicite est une caractéristique du langage littéraire).
- écrire pour dire, pour connaître le monde.
- écrire pour commenter et expliquer le réel.
- écrire pour préciser sa place dans le monde et pour donner sa vision du monde.
- une expérience, une naissance, en philosophie : une phénoménologie (conscience au monde individuelle qui vise à rejoindre un savoir plus vaste)
- une écriture qui vise une connaissance : se connaître dans et avec le monde. Se découvrir en précisant sa pensée = dans le texte même cela engendrera une forme d’errance, un centre et des digressions (texte idéologique personnel). Engagement (politique, social, humain, existentiel, vital)


- regard sur le réel, choix du sujet, le choix du langage et la forme de l’essai
- s'interroger.
- explorer la réalité concrète, historique, sociale, universelle, personnelle
- liberté d’expression et de sujet (du banal au crucial, de la bagatelle à l'essentiel)
- pas exhaustif = une quête, une proposition, plus qu'une recherche exhaustive.
- un point de vue, séduction
- perception qui suggère même dans son désir de dire ou de faire connaître à l'autre - notion de message

Dans le texte


-Grande variété dans l’expression, on peut retrouver du soliloque, de l'argumentation, de l'évocation, de l'information, de la critique, de la description, du portrait, de la narration, de l’anecdote, de la maxime, de la pensée, des exemples ou des illustrations, du dialogue, etc. Tout ceci est mélangé.

Voir aussi

#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^