Carabot

Infos
Insigne des Carabots Les Carabots étaient un groupe de sans-culottes constitué à Caen en Normandie lors de la Révolution française. Les Carabots provenaient de la milice bourgeoise qui s’était constituée dans leur ville dès les premiers jours de la Révolution. Équipés de fournitures saisies au château de Caen, elle prit le nom de Garde nationale et ses membres prirent des grades de sous-officiers qui les firent surnommer « carabots » (par une assimilation
Carabot

Insigne des Carabots Les Carabots étaient un groupe de sans-culottes constitué à Caen en Normandie lors de la Révolution française. Les Carabots provenaient de la milice bourgeoise qui s’était constituée dans leur ville dès les premiers jours de la Révolution. Équipés de fournitures saisies au château de Caen, elle prit le nom de Garde nationale et ses membres prirent des grades de sous-officiers qui les firent surnommer « carabots » (par une assimilation malveillante de caporaux avec carabot : malfaiteur, pillard), terme de dérision dont ils choisirent de se faire gloire : « Titre équivalent à celui de Sans-Culottes : épithète burlesque qui avait été donnée par l’aristocratie dédaigneuse au commencement de la Révolution aux sous-officiers de la garde nationale à cause de leur ardent amour pour la liberté, et qu’ils ont conservée précieusement » (Procès-verbal de la réunion des Carabots de Caen du 12 février 1793). À la dissolution de leur troupe, désirant rester ensemble, un peu à la façon d’une association d’anciens combattants, ils formèrent un club mi-civil mi-militaire destiné à cet effet qui procédait à des parades en uniforme, avec tambours et drapeau. Les Carabots portaient pour insigne un brassard au bras gauche avec la devise en forme de rébus : « L’exécution de la loi ou la … » surmontant une tête de mort. En juin-juillet 1793 lors de l’insurrection fédéraliste, les Carabots se joignirent aux Girondins. Enrôlés dans l’armée fédéraliste du général de Wimpffen, ils furent défaits à Vernon. Le 8 août 1793, la Convention prononça la dissolution des Carabots.

Références

- Robert Patry, Une Ville de province, Caen pendant la Révolution de 1789, Condé sur Noireau, Charles Corlet, 1983
- Christine Peyrard, « Carabots et Jacobins à la conquête de l’opinion », dans Claude Mazauric (dir.), La Révolution et l’homme moderne, Paris, Messidor, 1988, p. 123-131

Sources

- Frédéric Vaultier, Souvenirs de l'insurrection normande, dite du Fédéralisme, en 1793, Caen, Le Gost-Clérisse, 1858, p. 126-45 ==
Sujets connexes
Caen   Convention nationale   Georges Félix de Wimpffen   Insurrections fédéralistes   Normandie   Rébus   Révolution française   Sans-culotte   Vernon (Eure)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^