Ofra Haza

Infos
Ofra Haza (Hébreu: עפרה חזה, IPA ) est une chanteuse isaraélienne née le 19 novembre 1957 à Tel Aviv et décédée le 23 février 2000, elle est issue d'un milieu très modeste originaire du Yémen. Comme dans le cas de beaucoup de citoyens de confession juive dans les pays arabes, sa famille a émigré en Israël dans le contexte de la crise au Proche-Orient. Si elle fit ses premiers pas dans une troupe théâtrale à l'âge de 12 ans, sa carrière
Ofra Haza

Ofra Haza (Hébreu: עפרה חזה, IPA ) est une chanteuse isaraélienne née le 19 novembre 1957 à Tel Aviv et décédée le 23 février 2000, elle est issue d'un milieu très modeste originaire du Yémen. Comme dans le cas de beaucoup de citoyens de confession juive dans les pays arabes, sa famille a émigré en Israël dans le contexte de la crise au Proche-Orient. Si elle fit ses premiers pas dans une troupe théâtrale à l'âge de 12 ans, sa carrière connu surtout son essor après son service militaire, sur la scène de la variété israélienne. Il peut être noté ses premiers albums à l'instar de Shir Hashirim Besha'Ashum'Im (1978), Al Ahavot Shelanu (1980) et Bo Nedaber (1981) qui lui conférèrent une popularité croissante avant de contribuer à la faire désigner comme représentante de son pays lors du concours Eurovision de l'année 1983. Une compétition artistique au bout duquel elle fut classée deuxième des résultats, avec son titre intitulé Chai. Cet exploit dynamisa sa reconnaissance musicale en Israël mais permit aussi d'étendre sa notoriété à l'étranger. Cependant, il fallu attendre 1985 et l'alliance musicale entre des arrangements pop, de la musique traditionnelle et des chants religieux (textes du rabbin Shalom Shabazi du ), sur l'album Yemenite songs, pour assister à une véritable consécration internationale. À ce sujet, le titre Im in Alu a conservé le sommet des charts musicaux occidentaux durant de longues semaines et Ofra Haza devient une habituée des plateaux de télévision. Suivront d'autres albums à vocation internationale à l'instar de Shaday et de Desert Wind, qui l'ont amené à travailler aux États-Unis et y effectuer des tournées de promotion. Parmi ses plus célèbres collaborations, il convient de retenir notamment la participation au morceau précurseur de la musique électronique contemporaine, Pump up the volume du groupe M/A/R/R/S (1987), Paid in Full d'Eric B. & Rakim (article anglais) ainsi que le titre Temple of love, touched by the hand of Ofra avec les britanniques Sisters of Mercy (1992), et surtout Daw Da Hiya en duo avec Iggy Pop. Elle a également travaillé avec Lou Reed et chanté avec d'autres artistes dans Give Peace A Chance en 1991. Son duo avec Paula Abdul avait connu un très grand succès aussi . On raconte qu'elle aurait refusé un duo avec Michael Jackson . En 1994, elle marque son retour sur la scène israélienne avec l'album Kol Haneshama, au style plus traditionnel et composé de ballades. Une nouvelle consécration nationale lui fut réservée ainsi qu'une notoriété jamais démentie, qui la fit se faire inviter par le Premier Ministre Yitzhak Rabin afin de chanter lors de la cérémonie de l'octroi du prix Nobel de la paix ladite année. Par la suite, elle collabora également au projet des bandes musicales du dessin-animé Le Prince d'Égypte ainsi que du film, The Governess. Sa vie fut cependant interrompue de manière inopinée à l'âge de 42 ans, Ofra Haza mourut au mois de février 2000 de complications immunitaires par contraction du virus VIH. Sa famille avait refusé à l'époque de dévoiler la cause de son décès, avoir le SIDA étant très mal vu dans les régions du Moyen Orient. On dit qu'Ofra elle même tenait à ce que sa maladie reste sercrète. Ses derniers jours dans une clinique étaient vécues comme un véritable drame en Israël, son état de santé était suivi heure par heure par les télévisions nationnales. La patiente admise pour pneumonie pesait moins de 30 kilos, on rapporte que son mari Doron Ashkenazi l'avait sequestrée dans leur maison pendant longtemps, toxicoman, il l'aurait lui même infecté du virus qu'elle a dépisté bien trop tard et qu'elle pensait honteux, cloîtrée chez elle, elle se mourait à petits feux refusant même d'admettre sa condition. Doron, qui avait avant vidé les comptes bancaires d'Ofra, est mort en 2001 d'une overdose. Du parcours d'Ofra Haza, le Premier Ministre de l'époque, Ehud Barak, dira qu'elle incarnait la « success story à l'israélienne ».

Discographie

Albums
- 1974 - Ahava Rishona (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
- 1976 - Ve-hutz Mizeh Hakol Beseder (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
- 1977 - Atik Noshan (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
- 1978 - Shir HaShirim Besha'ashu'im (with Shechunat Hatikvah Workshop Theatre)
- 1980 - Al Ahavot Shelanu
- 1981 - Bo Nedaber
- 1982 - Pituyim
- 1982 - Li-yeladim (Children's Songs)
- 1983 - Hai
- 1983 - Shirey Moledet 1
- 1984 - Bayt Ham
- 1984 - Shirey Teyman (aka Yemenite Songs or Fifty Gates of Wisdom)
- 1985 - Yemenite Songs
- 1985 - Adamah
- 1985 - Shirey Moledet 2
- 1986 - Yamim Nishbarim
- 1987 - Shirey Moledet 3
- 1988 - Shaday
- 1988 - Yemenite Love
- 1989 - Desert Wind
- 1992 - Kirya
- 1993 - Oriental Nights
- 1994 - Kol Haneshama
- 1995 - Queen in Exile (Unreleased)
- 1997 - Ofra Haza
- 1998 - At Montreux Jazz Festival (Live - recorded 1990) Compilations
- 1987 - Album HaZahav (Golden Album)
- 2000 - Manginat Halev (Greatest Hits)
- 2004 - Manginat Halev 2

Soundtracks

- 1990 - Wild Orchid
- 1994 - La Reine Margot (Queen Margot)
- 1998 - The Prince of Egypt
- 1998 - The Governess

Lien externe

- (en français)
- (en anglais)
- (en hébreu) Catégorie:Chanteuse israélienne Catégorie:Participant au concours Eurovision de la chanson Catégorie:Naissance en 1957 Catégorie:Décès en 2000 ar:عوفرة حازة cs:Ofra Haza de:Ofra Haza en:Ofra Haza eo:Ofra Haza es:Ofra Haza fi:Ofra Haza he:עפרה חזה hr:Ofra Haza hu:Ofra Haza it:Ofra Haza nl:Ofra Haza pl:Ofra Haza pt:Ofra Haza ru:Хаза, Офра sv:Ofra Haza tr:Ofra Haza
Sujets connexes
Acteur   Chanteur   Concours Eurovision de la chanson 1983   Cuisinier   Ehud Barak   Hébreu   IPA   Iggy Pop   Israël   Le Prince d'Égypte   Lou Reed   M/A/R/R/S   Michael Jackson   Paula Abdul   Piano   Pop (musique)   Prix Nobel   Sisters of Mercy   World music   Yitzhak Rabin   Yémen  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^