Caméos d'Hitchcock

Infos
Les caméos d'Alfred Hitchcock sont réputés. En effet, le réalisateur avait pour habitude d'apparaître de façon fugace et variée dans ses propres films.
Caméos d'Hitchcock

Les caméos d'Alfred Hitchcock sont réputés. En effet, le réalisateur avait pour habitude d'apparaître de façon fugace et variée dans ses propres films.

Liste des caméos d'Alfred Hitchcock

- Les Cheveux d'or (The Lodger - 1926) : Alfred Hitchcock apparaît deux fois
-au début du film, assis de dos dans le bureau d'un journal.
-Puis durant les dix dernières minutes, le deuxième badaud, qui porte une casquette, en partant de la droite, lorsque la police arrête le colocataire.
- Chantage (Blackmail - 1929) : perturbé par un enfant alors qu'il tente de lire dans le métro.
- Meurtre (Murder - 1930) : à la 60 minute, il passe dans la rue devant la maison du meurtre.
- À l'est de Shanghai (1932 - Rich and Strange)
- Numéro dix-sept (1932 - Number Seventeen)
- Le Chant du Danube (1934 - Waltzes from Vienna)
- L'Homme qui en savait trop (1934 - The Man who Knew Too Much)
- Les 39 marches (The 39 Steps - 1935) : à la 7 minute, dans la rue, il croise Robert Donat et Lucie Mannheim qui entrent au théâtre.
- Quatre de l'espionnage (1936 - The Secret Agent)
- Agent secret (1936 - Sabotage)
- Jeune et innocent(Young and Innocent - 1937) : photographe à la sortie du tribunal.
- Une femme disparaît (The Lady Vanishes - 1938) : il fume une cigarette à Victoria Station à Londres.
- La Taverne de la Jamaïque (1939 - Jamaica Inn)
- Rebecca (Rebecca - 1940) : vers la fin du film, il passe derrière George Sanders et le policeman qui l'a interpellé.
- Correspondant 17 (1940 - Foreign Correspondent) : à la 5 minute, il lit le journal dans la rue, lorsque qu'il croise Joel McCrea quittant l'hôtel.
- Soupçons (1941 - Suspicion) : à la 45 minute, il poste une lettre.
- Joies matrimoniales (1941 - Mr. and Mrs. Smith) : il croise Robert Montgommery dans la rue, en face de son immeuble.
- Cinquième Colonne (1942 - Saboteur) : à la 60 minute dans une rue de New York lorsque la voiture du saboteur s'arrête, il est dans un kiosque à journaux.
- L'Ombre d'un doute (1943 - Shadow of a Doubt) : à la 5 minute, dans le train pour Santa Rosa, de dos, il joue aux cartes (sa main contient tous les piques).
- Lifeboat (Lifeboat - 1943) : en photo dans une publicité pour un régime amaigrissant (qu'il suivait au moment du tournage) dans un journal se trouvant dans le canot de sauvetage.
- La Maison du docteur Edwardes (Spellbound - 1945) : vers la 40 minute, il sort de l'ascenseur à l'Empire Hotel, portant un étui à violon et fumant une cigarette.
- Les Enchaînés (Notorious - 1946) : à la 60 minute, invité, à la grande réception organisée chez Alex Sebastian, il boit du champagne.
- Le Procès Paradine (The Paradine Case - 1947) : il descend du train à Cumberland Station, portant un étui à violoncelle.
- La Corde (1948 - The Rope) :
-tout au début du film, après le générique, il traverse la rue;
-vers la fin, une enseigne au néon clignotante reproduit la célèbre silhouette de la série télévisée.
- Les Amants du Capricorne (1949 - Under Capricorn) : Alfred Hitchcock apparaît deux fois
-lors de la réception donnée par le gouverneur,
-puis sur les marches de l'escalier du palais du gouverneur.
- Le Grand Alibi (1950 - Stage fright) : passant dans la rue, il se retourne, son regard croise celui de Jane Wyman.
- L'Inconnu du Nord-Express (Strangers on a Train - 1951) : à la 5 minute, à la gare de Metcalf, il monte dans le train avec une contrebasse.
- La Loi du silence (I Confess - 1953) : à la fin du générique, sa silhouette traverse le haut d'un escalier.
- Le Crime était presque parfait (Dial M for Murder - 1954) : à la 13 minute, faute de pouvoir apparaître en mouvement dans une intrigue presque entièrement en huis clos, il fait tout de même une apparition statique, sur la photo de classe collée au mur, que Tony Wendice montre au prétendu capitaine Lesgate, parmi les anciens élèves attablés en compagnie dudit Wendice et de C.A. Swan.
- Fenêtre sur cour (Rear Window - 1954) : au début du film, dans l'appartement du pianiste, il remonte une pendule.
- Mais qui a tué Harry ? (The Trouble with Harry - 1955) : vers la 20 minute, il passe devant la limousine de l'acheteur de tableaux, à l'exposition en plein air de John Forsythe.
- La Main au collet (1955) : à la 10 minute, Georges Robert qui se sauve de sa villa, s'assoit sur la banquette arrière du bus, découvre une cage à oiseaux à sa droite et Alfred Hitchcock à sa gauche.
- L'homme qui en savait trop (The man who knew too much - 1956) : à gauche de l'écran, de dos dans la foule du marché de Marrakech.
- Le Faux Coupable (1956 - The Wrong Man) : il parle dans le prologue (c'est le seul film où il parle).
- Sueurs froides (Vertigo - 1958) : à la 11 minute, il passe devant le chantier naval, portant un étui de forme curieuse (probablement d'un instrument de musique de type cornet).
- La Mort aux trousses (North by Northwest- 1959) : à la 3 minute, il court derrière un autobus qu'il rate.
- Psychose (Psycho - 1960) : à la 6 minute, il passe, coiffé d'un chapeau texan, sur le trottoir devant l'agence immobilière où travaille Marion Crane.
- Les Oiseaux (The Birds - 1963) : au début du film, il sort de l'oisellerie avec deux fox-terriers en laisse (les siens propres, pour l'anecdote) quand Mélanie y entre.
- Pas de Printemps pour Marnie (Marnie - 1964) : à la 5 minute, sort de sa chambre d'hôtel, pénètre dans un couloir après que Marnie y est passée.
- Le Rideau déchiré (1966) : à la 4 minute, assis dans le hall de l'Hôtel d'Angleterre, il berce un bébé sur ses genoux. Dans un second plan, immédiatement après, le bébé n'est plus là et Hitchcock essuie son pantalon. On est supposé deviner pourquoi !
- L'Étau (Topaz - 1969) : à la 30 minute, il est poussé sur un fauteuil roulant à l'aéroport, se lève, serre la main d'un homme, et sort du champ.
- Frenzy (Frenzy - 1972) : à la 3 minute, spectateur du rallye, au milieu de la foule, chapeau melon sur la tête, il est le seul à ne pas applaudir.
- Complot de famille (1976 - Family Plot) : à la 41 minute, il apparaît en ombre chinoise derrière la porte vitrée du bureau des "Certificats de naissances et décès".

Apparitions posthumes

- Psychose II (Psycho II - 1983) : dans une chambre vide du motel Bates, l'ombre de la silhouette d'Hitchock apparaît furtivement sur un placard avant que la lumière ne la fasse disparaître.

Voir aussi

- Catégorie:Alfred Hitchcock en:List of Hitchcock cameo appearances it:Lista dei cameo di Alfred Hitchcock ru:Камео Альфреда Хичкока
Sujets connexes
Agent secret (film)   Alfred Hitchcock   Caméo   Chantage (film, 1929)   Cinquième Colonne   Complot de famille   Correspondant 17   Fenêtre sur cour   Frenzy   Jeune et innocent   Joies matrimoniales   L'Homme qui en savait trop (film, 1934)   L'Ombre d'un doute   L'Étau   La Corde   La Loi du silence   La Main au collet   La Maison du docteur Edwardes   La Mort aux trousses   Le Chant du Danube   Le Crime était presque parfait   Le Faux Coupable   Le Grand Alibi   Le Procès Paradine   Le Rideau déchiré   Les 39 marches   Les Amants du Capricorne   Les Cheveux d'or   Les Enchaînés   Les Oiseaux (Hitchcock)   Lifeboat   Mais qui a tué Harry ?   Meurtre (film)   Numéro dix-sept   Psychose (film)   Psychose II   Quatre de l'espionnage   Rebecca (film, 1940)   Soupçons   Sueurs froides  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^