Cao Xueqin

Infos
Cao Xueqin 曹雪芹 Cao Xueqin (1724 ? Zhou Ruchang :Cao Xueqin . p.230-233 ou 1715 ?Zhang Yiquan :Hong lou meng juan 1. p.2 cité dans l'introduction à Le Rêve dans le pavillon rouge. par Li Tche-Houa et jacqueline Alézzaïs.La Pléiade 1979- 1763 ? 1764?Zhang Yiquan. Ibid. ) est un écrivain chinois actif sous le règne de l'empereur Qianlong de la dynastie des Qing. Descendant d'une grande famille déchue, il écrivit le grand roman Rêve dans le Pavillon rouge (
Cao Xueqin

Cao Xueqin 曹雪芹 Cao Xueqin (1724 ? Zhou Ruchang :Cao Xueqin . p.230-233 ou 1715 ?Zhang Yiquan :Hong lou meng juan 1. p.2 cité dans l'introduction à Le Rêve dans le pavillon rouge. par Li Tche-Houa et jacqueline Alézzaïs.La Pléiade 1979- 1763 ? 1764?Zhang Yiquan. Ibid. ) est un écrivain chinois actif sous le règne de l'empereur Qianlong de la dynastie des Qing. Descendant d'une grande famille déchue, il écrivit le grand roman Rêve dans le Pavillon rouge (紅樓夢) qu'il laissa inachevé et qui fut publié plusieurs années après sa mort.

La dynastie Cao

On sait peu de choses sur Cao Xuequin, mais on a davantage de renseignements sur la dynastie Cao. Originaires de Liaoyang dans le Liaoning Introduction au Rêve dans le pavillon rouge. La Pleiade. p XII, plusieurs générations de Cao ont habité Shenyang, subdivision de la Mandchourie la plus proche de la Chine. Les deux localités subsistent encore aujourd'hui.
-Cao Shixuan Le père du trisaïeul du romancier, Cao Shixuan , était commandant en chef de la garnison de Shenyang sous la dynastie des Ming, place dont s'emparèrent les Jurchen fondateurs de la dynastie Jin, en 1621 et qui passa sous le commandement de Tong Yangxing, fondateur de la nouvelle dynastie ( 1630) .Le capitaine Cao Shixuan, incorporé à la bannière blanche mandchoue, rejoignit Pékin en 1644 , et après que le dernier empereur Ming se fut pendu sur la colline de Jingshan (Bellevue), les Cao se trouvèrent désormais rattachés à la maison impériale du nouveau souverain : Shunzhi.Cao Shixuan devint préfet de Datonglocalitéx subsistant actuellement sous le même nom. Pleiade .P XIII
-Cao Zhenyan Fils du précédent. Il exerça la fonction d'instructeur militaire des troupes des Jurchen, (1630).
-Cao Xi Fils ainé du précédent ( 1630 ?- 1684 )et également le bisaïeul du romancier, était l' époux de Dame Sun, gouvernante du jeune empereur (Xuanye) Kangxi (monté sur le trône à l'âge de huit ans) .Nommé au poste d'intendant des soieries impériales de Nankin, il garda cette fonction pendant vingt ans. Considéré comme un haut dignitaire en province, il voyageait en palanquin et fournissait la cour non seulement en soieries mais aussi en informations sur la population , l'administration etc., par voie de rapports secrets
-Cao Yin Fils ainé du précédent et grand-père du romancier était le compagnon d'études du jeune empereur Xuanye (Kangxi) .Nommé par lui capitaine de la garde impériale à Pékin, il succéda à son père comme intendant des soieries impériale à Nankin de 1692 à 1712.Ibid . p XIV. Il partagea avec son beau frère Li Xu le monopole de l'intendance des soieries qui fit leur fortune.La fille aînéenom pas mentionné de Cao Yin épousa un prince madchou de la bannière rouge bordéeles Cao étaient de la bannière blanche. L'empereur réunisssait alors les trois bannières supérieures: jaune, jaune bordée et blanche , et de trois bannières inférieures : rouge, rouge borcée, bleue et bleue bordée, et sa deuxième fille un autre prince mandchou. peinture chinoise 1729 Cao Yin était à la fois poète, collectionneur et éditeur de beaux livres. Il se lia d'amitié avec de nombreux poètes et dramaturges, ce qui devant exercer plus tard une grande influence sur la formation littéraire de son petit fils Cao Xueqin. Les visites que l'empereur rendit à son grand père sont évoquées dans Le Rêve dans le pavillon rouge bien que Cao Xueqin était trop jeune à l'époque pour y assister. On suppose qu'il s'est inspiré de récits et descriptions familiales.
-Cao Yong Fils unique du précédant succéda à son père au poste d'intendant des soieries de Nankin en 1712. Mais il mourut trois ans plus tard, avant même la naissance de son héritier Cao Fu que sa grand mère adopta.
-Cao Fu La mort de l'empereur Kangxi, ami des Cao, entraîna un changement de situation radical pour eux. le nouvel empereur (Yongzheng) fit contrôler leurs comptes, destituer les deux intendants Li Xu et Cao Fu. Le premier fut exilé en Mandchourie et mourut en 1729, l'autre se retrouva dans le dénuement. Toutefois l'empereur laissa aux Cao leur logement et quelques serviteurs.
-Cao Xueqin Fils de Cao Fu.

Graphies du nom de l'auteur et significations

Selon l'encyclopédie LarousseT.II, p. 1747, Cao Xueqin peut aussi s'écrire : Ts'ao Siue-K'in, tandis que le dictionnaire des auteursLaffont-Bompiani. p.539), offre la graphie : Ts'ao Tchan et le surnom Siue K'in. Le nom social de l'écrivain était Qinfu (jardin des cressons) que lui-même a transformé en Xueqin ( cresson sous la neige), le vocable qin signifiant en chinois soit : celeri , soit cressonLa Pleiade. p. XXII.op. cité. Ces détails sont utiles pour suivre des traces parfois effacées.

Biographie de Cao Xueqin

L'auteur connut à la fois la grandeur et le déclin de la famille Cao. Né dans l'opulence de cette dynastie de mandarins, Cao Xueqin (membre d'une des huit bannières mandchoues) vécut dans le luxe jusqu'en 1728, époque pendant laquelle il travailla dans une des manufactures de textiles impériales. Mais l'empereur Qianlong acheva la ruine de la famille commencée par son prédécesseur l'empereur Yongzheng, et il confisqua tous leurs biens au prétexte qu'ils avaient contracté des dettes envers le gouvernementla famille Cao étant classée dans les hauts dignitaires, l'empereur lui rendait plusieurs visites par an, ce qui occasionnait des dettes pharaoniques que les Cao pouvaient scombler par le négoce (trafic ?) des soieries. Ce négoce leur étant interdit, il ne leur restait plus que les dettes. Ibid . p XVII. Réduits à la plus profonde misère, les Cao quittèrent le Sud du pays et Xueqin s'installa dans un quartier pauvre de la banlieu Ouest de Pékinoù il vécut seul, en reclus. Voici le portrait que fait de lui l'écrivain mandchou Yu Rui ( ou Si Yuan zhai) dans son ouvrage Au gré du pinceau devant la croisée du jujubier J'ai appris, grâce à des amis, parents par alliance de l'auteur, qu'il avait une taille corpulente, un teint sombre, un bagou exceptionnel, à la fois élégant et amusant; que tout de qu'il évoquait faisait naître le printemps. Suspendu toute la journée à ses récits extraordinaires, l'auditoire n'éprouvait jamais de lassitude. C'eeset de là que vient le merveilleux de son livreZao Chuanf xian bi, p. 23. fac-similé Pékin- Shanghai. 1957, cité par La Pleiade. volume I

L'Œuvre et sa découverte

Notes et références

Catégorie:Écrivain chinois Catégorie:Décès en 1763 de:Cao Xueqin en:Cao Xueqin eo:Cao Xueqin es:Cao Xueqin fi:Cao Xueqin sv:Cao Xueqin vi:Tào Tuyết Cần zh:曹雪芹
Sujets connexes
Chine continentale   Datong   Dynastie Jin   Kangxi   Le Rêve dans le pavillon rouge   Liaoning   Liaoyang   Mandchourie   Palanquin   Pékin   Qianlong   Shenyang   Shunzhi   Yongzheng  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^