Casablanca

Infos
Casablanca ( addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en arabe dialectal marocain - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays, elle est située sur la côte Atlantique à environ 80 km au sud de la capitale du pays, Rabat. C'est la première ville et agglomération du pays en terme de population. Ses habitants se nomment les Bédaouis en arabe, et les Casablancais en français
Casablanca

Casablanca ( addar al-baïda en arabe classique - dar beïda en arabe dialectal marocain - littéralement « maison blanche ») est la plus grande ville du Maroc. Capitale économique du pays, elle est située sur la côte Atlantique à environ 80 km au sud de la capitale du pays, Rabat. C'est la première ville et agglomération du pays en terme de population. Ses habitants se nomment les Bédaouis en arabe, et les Casablancais en français

Étymologie

Le nom de Casablanca , doit son appellation au fait que, jadis, les marins portugais qui longeaient cet endroit, l'identifiaient par une petite maison blanche juchée sur la colline d'Anfa, « La Casa Branca ». De fil en aiguille et avec les idiomes locaux, cela a fini par donner Casablanca.

Histoire

Les découvertes archéologiques à Sidi Abderrahman (sortie sud de Casablanca) attestent d'un peuplement du site depuis la préhistoire. Il semble qu'Anfa était occupée par des pêcheurs berbères depuis la plus haute Antiquité, époque à laquelle l'endroit sert d'escale aux navires phéniciens en route pour les îles Purpuraires au large d'Essaouira. Au Moyen-Age Anfa fait partie du royaume des Berghouattas, du nom d'une secte hétérodoxe qui dominait toute la région de la Chaouia, avant d'être prise par les Almohades en 1188. Sous la dynastie des Mérinides, le port prospère grâce aux relations commerciales avec la péninsule ibérique, mais le déclin du pouvoir de Fès amène les habitants d'Anfa à se rendre indépendants et à multiplier des raids de piraterie sur les côtes Portugaises. En représailles, les Portugais, en 1468, décident d'attaquer la ville avec 50 navires et 10 000 hommes. Les habitants d'Anfa, n'étant pas en mesure de défendre la ville, la désertent définitivement pour se rapatrier sur Rabat et Salé. La ville détruite, restera inhabitée pendant trois siècles. En 1770, le sultan Mohamed Ben Abdallah qui venaient de perdre alors la ville de Mazagan (El Jadida), décide de reconstruire cette place pour la préserver d'un débarquement Portugais. La ville est appelée "Dar El Beida" (maison blanche) ou casa blanca (en espagnol). D'emblée, le sultan la dote d'une mosquée, d'une médersa et d'un hammam. À partir du , la ville se développe grâce à l'accroissement de l'industrie du textile, et Casablanca deviendra l'un des plus grands fournisseurs de laine du bassin méditerranéen. En 1860 la ville comptait habitants pour habitants à la fin des années 1880. La ville décide donc de se doter d'un port moderne, aidée par la France, détrônant ainsi Tanger comme premier port marocain dès 1906. La population sera en 1921 de dû en grande partie aux bidonvilles. Président Roosevelt et Premier ministre Churchill. En juin 1907, les Français développent le réseau ferroviaire près du port mais celle-ci passait à travers un cimetière, ce qui eu pour conséquence des émeutes entre les travailleurs français et les résidents. La France envoie des troupes pour rétablir l'ordre et prend le contrôle de la ville et établit un protectorat. Durant les années 1940 et les années 1950, de nombreuses émeutes anti-occupation ont lieu dont un attentat au marché central de Casablanca le jour de Noël 1953 (18 morts). Entretemps, elle fut un port stratégique durant la Seconde Guerre mondiale pendant laquelle elle accueillit la conférence de Casablanca (sommet anglo-américain de 1943). Le 2 mars 1956, la France reconnut l'indépendance du Maroc, la ville développe alors le tourisme et devient le pôle économique du pays (bien que Rabat reste la capitale). L'histoire récente de la ville est marquée par un série d'attentats. Les plus meurtriers sont ceux du 16 mai 2003, qui font 45 morts « Arrestation d'un Marocain soupçonné d'être impliqué dans les attentats de Casablanca et Madrid » dans Le Monde du 09/03/2007, et une centaine de blessés, attentats qui eurent un lien avec Al-Qaida. En 2007, plusieurs attentats-suicides touchent à nouveau Casablanca, dans un cybercafé le 11 mars ; trois autres dans le quartier de Farah le 10 avril « Casablanca, de nouveau la cible de kamikazes », dans Le Monde avec l'AFP du 10/04/2007, ; le 14 avril, deux hommes se font exploser à Moulay-Youssef, on ignore leur objectif, puisque il y a trois cibles potentielles : le consulat de Belgique, un centre culturel Américain et une synagogue.

Urbanisation

La métropole est délimitée par la mer à l'ouest mais s'étend de plus en plus au nord, à l'est et au sud. L'urbanisation et l'architecture de Casablanca sont marquées par différents styles, allant du néo-mauresque jusqu'à l'art-déco, puisqu'elle fut durant plusieurs décennies une " ville laboratoire " pour les grands architectes du monde. D'autre part, la ville a vu la multiplication de projets gigantesques, comme la mosquée Hassan II et le "Twin Center Casablanca". La ville se distingue également par une medina qui constitue son coeur historique. Elle est entourée d'une muraille et plusieurs portes dont la plus connue, la porte de Marrakech permettent l'accès.

Quartiers principaux

Arrondissements

Quartiers

Démographie

Lors du dernier recensement de 2004, Casablanca comptait habitants, ce qui en fait une des villes les plus peuplées du Maghreb. La région du Grand Casablanca, incluant les villes de Mohammédia, Ain Harrouda et les deux provinces Médiouna et Nouaceur, regroupe sur km² environ 3, 9 millions d’habitants (2005) Thomas Brinkhoff : The Principal Agglomerations of the World..

Économie

Casablanca est la capitale économique du Maroc . Cette ville, premier pôle industriel du pays, concentre 55% des unités productives et près de 60% de la main d'oeuvre industrielle. À elle seule, elle emploie 39% de la population active du Maroc et représente 35% de la consommation éléctrique nationale. Première place financière du Royaume et du Maghreb, elle est le siège de nombreuses entreprises nationales et internationales ainsi que de multinationales pour la région Afrique du Nord et Afrique de l'Ouest. Sa bourse est l'une des plus dynamique d'Afrique et se classe première du Maghreb, troisième d'Afrique après celles de Johannesbourg et du Caire et troisième du Monde Arabe après celles de Riyad et du Caire avec une capitalisation de 60 milliards de dollars. Les jetées du port de Casablanca symbolisent le dynamisme et l'ouverture de la cinquième ville et du deuxième port du continent africain. D'ici partent les cargaisons de céréales et surtout de phosphates dont le Maroc est le premier exportateur mondial.

Infrastructures de transport

Casablanca est dotée d'une autoroute urbaine de 22 km qui dessert la ville sur un axe Nord-Sud et d'une autoroute de contournement (A5) d'une longueur de 33, 5 km qui donne naissance à 3 axes majeurs du pays : l'autoroute Casablanca-Rabat (A3), l'autoroute Casablanca-Marrakech (A7) et l'autoroute Casablanca-El Jadida (A6). Cette ville constitue le noeud autoroutier le plus important du pays. La ville est également desservie par l'aéroport le plus important du Maroc et du Maghreb, l'Aéroport international Mohammed V - Nouasser, situé à près de 30 km du centre-ville. Véritable hub pour la compagnie nationale Royal Air Maroc avec ses 3 terminaux d'une capacité de 11 millions de passagers, il est desservi par 45 compagnies aériennes et relié à 70 destinations internationales. L'aéroport a vu transiter plus de 5 millions de passagers en 2006. Il dispose également de 2 terminaux frets d'une capacité de 150 000 t/an. Casablanca est desservie par Al Bidaoui, un réseau express régional ferroviaire (RER) comprenant huit stations : Ain Sebaa, Casa Voyageurs, Mers sultan, Oasis, Facultés, Ennassim, Bouskoura et l'aéroport Mohammed V. Un TNR (train navette rapide) dessert également la banlieue Nord de Mohammédia et Bouznika et la banlieue Sud de Berrechid. Le réseau de Casablanca est en partie assure par des Renault R312 venus de Paris. Le Plan de Déplacement Urbain, finalisé en 2006, prévoit, dans le cadre du projet Casa 2010, le développement d'un réseau de transport de masse comprenant notamment deux lignes de métro, trois lignes de tramway et une ligne de RER. Ce réseau pourrait voir le jour dès 2010. Le port de Casablanca avec 54% du trafic portuaire national est le premier port du Maroc et le quatrième d'Afrique. Il traite chaque année plus de 20 millions de tonnes de marchandises et 500 000 conteneurs. La ville de Casablanca dispose de 2 gares principales, Casa-Port et Casa-Voyageur qui enregistrent 8 millions de passagers annuellement.

Groupes scolaires et lycées

Sports

Football

- Wydad de Casablanca (en couleur rouge), en abrégé WAC (champion du Maroc pour la seizième fois lors de la saison 2006 dont 5 fois avant l'indépendance)
- Raja de Casablanca (en couleur verte), en abrégé RCA (vainqueur de la Ligue des champions Arabes pour la saison 2006) L'emblème du RCA est l'aigle. Son public vient des quartiers populaires de Casablanca et certains quartiers chics. L'emblème du WAC est l'oie. Son public vient de certains quartiers aisés de Casablanca en y ajoutant l'ancienne médina et le centre ville. Ces deux clubs ont toujours produit les meilleurs joueurs de l'équipe nationale (Abdelmajid Dolmy, Baddou Zaki, Aziz Bouderbala, Mustapha Haddaoui, Noureddine Naybet, Salaheddine Bassir...). Une rivalité féroce est à noter entre les supporters du WAC et du RCA. Les matchs de derby sont généralement des journées exceptionnelles à Casablanca étant donné le fait que le stade principal (Stade Mohamed V) se trouve en plein centre ville. Cette rivalité engendre des provocations qui entraînent des actes de violences entre les supporters des deux clubs. Lors de matchs régionaux, des rixes éclatent dans la rue entre les plus fervents supporters de chacun des deux groupes.
- le Rachad Bernoussi habillé en bleu et blanc cette équipe de la banlieue du Sidi Bernoussi evolue en GNF II.
- le TAS de Casablanca habillé en jaune et noir équipe de la banlieue du Hay mohammedi qui évolu en GNF II marocaine

Divers

La célèbre mosquée Hassan II, de Casablanca La grande mosquée Hassan II y a été construite entre 1986 et 1993. Il s'agit -- après La Mecque -- de la deuxième mosquée la plus grande au monde, et le plus grand minaret au monde (200 m). Le , complexe de cinéma situé dans le quartier d'Ain Diab, c'est le plus grand cinéma en Afrique avec 14 salles de cinéma, et disposant du 2 plus grand écran de cinéma dans le monde après celui de Los Angeles.

Lieux à visiter


- Parc de la Ligue Arabe et le parc Yasmina ;
- Musée de la Villa des Arts ;
- Place Mohammed V : autour de cette place se dresse la wilaya de Casablanca dont le campanile d'inspiration toscane attire les regards ainsi que le Palais de justice d'inspiration arabo-andalouse et une grande fontaine ;
- La médina (Bab Marrakech) ;
- Les nombreuses façades « Art déco », notamment le long de l'avenue Mohammed V, boulevard 11 janvier etc. ;
- Le marché central ;
- La corniche et ses plages (Aïn Diab) ;
- Le marabout de Sidi Abderrahman ;
- Derb Ghallef : un grand marché aux puces, une sorte de caverne d'Ali Baba en plein air ;
- Twin Center Casablanca : deux tours jumelles de 28 étages et hautes de 115 mètres comprenant un centre commercial (le plus grand du Maroc et du Maghreb) de 130 boutiques sur 5 niveaux, en plein coeur du Maarif, le quartier du shopping à Casablanca ;
- Festival du Boulevard des jeunes musiciens, festival de concert de musique annuel à Casablanca ;
- Festival de Casablanca, festival annuel organisé par la municipalité.
-Parc d'atraction pour enfant "Sindibad" a la sortie de la ville en face de la plage

Personnalités nées à Casablanca

Casablanca est une ville qui foisonne de personnes célèbres ou en vues. Elle a vu naître divers chanteurs, footballeurs, écrivains, intellectuels ou encore animateurs de télévision.

Jumelages et partenariats

Jumelages
-
-
-
-
-
-
- (mars)
-
-
-
-
- Accords de coopération
- (27 juin) Sources : , , , , .

Galerie photo

Image:twin_casablanca.jpg|Vue du centre ville: les Twin Centers, Boulevard Zerktouni Image:Boulevard de Paris, Casablanca.jpg|Vue sur le Boulevard de Paris dans le centre ville. Image:Casablanca-Conference.jpg|Conférence Casablanca Image:Casablanca1950s.jpg|Casablanca dans les années 1950

Notes et références

Voir aussi


- Al Bidaoui ==
Sujets connexes
Abdelmajid Dolmy   Agence France-Presse   Ain Chock   Ain Diab   Ain Harrouda   Al-Qaida   Al Bidaoui   Amérique   Anfa   Années 1880   Années 1940   Années 1950   Arabe   Art déco   Attentats du 16 mai 2003 à Casablanca   Aziz Bouderbala   Aéroport   Aéroport international Mohammed V - Nouasser   Aïn Sebaâ   Belgique   Belvedere (Casablanca)   Berrechid   Bidonville   Bourgogne (Casablanca)   Bouznika   Californie (quartier)   Conférence d'Anfa   Derb Ghallef   Derb sultane   El Jadida   Farah   Festival   Festival de Casablanca   Festival du Boulevard des jeunes musiciens   France   Franklin Delano Roosevelt   Fès   Grand Casablanca   Habous (Casablanca)   Hammam   Hay Mohammadi   Juin   La Mecque   Le Monde   Les Roches Noires   Los Angeles   Maghreb   Maroc   Marocain   Maârif   Mohammed III du Maroc   Mohammed Sajid   Mohammédia   Mosquée   Mosquée Hassan II   Médersa   Mérinides   Métro de Casablanca   Noureddine Naybet   Noël   Oasis (Casablanca)   Océan Atlantique   Portugais   Portugal   Province de Médiouna   Province de Nouaceur   Rabat   Rachad Bernoussi   Raja de Casablanca   Réseau express régional   Salaheddine Bassir   Salé   Sbata   Seconde Guerre mondiale   Sidi Maârouf   Sidi Moumen   Sidi el bernoussi   Stade Mohamed V   Synagogue   TAS de Casablanca   Tanger   Tramway   Ville   Winston Churchill   Wydad de Casablanca  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^