Union démocratique croate

Infos
L’Union démocratique croate ou Communauté démocratique croate (en croate: Hrvatska Demokratska Zajednica, HDZ) est un parti politique croate fondé en 1989 par des dissidents nationalistes croates menés par Franjo Tuđman. Le HDZ est un des deux principaux partis politiques en Croatie. Il est membre associé du Parti populaire européen. Au niveau international, il est membre de l'Union démocratique internationale.
Union démocratique croate

L’Union démocratique croate ou Communauté démocratique croate (en croate: Hrvatska Demokratska Zajednica, HDZ) est un parti politique croate fondé en 1989 par des dissidents nationalistes croates menés par Franjo Tuđman. Le HDZ est un des deux principaux partis politiques en Croatie. Il est membre associé du Parti populaire européen. Au niveau international, il est membre de l'Union démocratique internationale.

Histoire

Le HDZ a été fondé de manière presque clandestine en 1989 par des nationalistes croates dissidents menés par Franjo Tuđman lorsque le multipartisme en Yougoslavie était encore embryonnaire. Le parti profita du discrédit relatif de la Ligue des Communistes de Croatie, dont le chef Ivica Račan avait pourtant opté pour la social-démocratie. Tuđman et les fondateurs du parti bénéficièrent d'un large soutien financier de la part des Croates expatriés, dont beaucoup soutenait les idées des Oustachis et de l'ancien État indépendant de Croatie, mais aussi des services secrets allemands et autrichiens Cette influence se retrouva au HDZ qui appela au rétablissement de la Croatie dans ses frontières naturelles et historiques. Celles-ci auraient inclues la Bosnie-Herzégovine jusqu'a la rivière Drina ainsi que les territoires que la Commission Djilas avait attribué en 1945 à la Serbie et au Monténégro. Les sympathisants du mouvement Oustachi furent formellement invités à participer à première conférence du HDZ. L'Union démocratique croate a été au pouvoir de 1990 a 2000 (présidence de la République et majorité parlementaire). Pendant ce mandat, la Croatie devint indépendante (1991, fut reconnue internationalement (1992) et du faire face à la Guerre de Croatie (1991-1995). Aux élections parlementaire croate de 1990, le HDZ obtint une majorité relative des sièges au parlement croate. Le peuple Croate vit dans les idées du HDZ à la fois un moyen de sortir du communisme et de la Yougoslavie mais aussi et surtout une réponse au nationalisme serbe de Slobodan Milošević. L'Élection présidentielle croate de 1992 porta Franjo Tuđman au poste de Président de la république de Croatie, poste qu'il occupa jusqu'à sa mort en 1999. Malgré son recrutement divers et le fait que nombre de ses dirigeants étaient d'anciens Partisans, le HDZ fut assez impopulaire parmi les minorités serbes qui y virent une résurgence du mouvement Oustachi, ce phénomène étant amplifié par la propagande en Serbie et auprès des Serbes de Croatie, majoritairement en Dalmatie du nord et dans certaines parties de l'ancienne frontière militaire des Habsbourg. Le HDZ mena la Croatie du communisme au capitalisme. Les gouvernements du HDZ menèrent des privatisations. Franjo Tuđman avoua que son but était de créer une nouvelle élite Croate de 200 familles qui auraient élevé le niveau de vie de la majorité des Croates. Le HDZ au pouvoir privatisant l'industrie croate fut critiqué et accusé pour avoir accordé des passe-droits au profit des anciens profiteurs de guerre. A la fin des années 1990 le parti perdit en popularité, notamment en raison des échecs politiques comme lors de la crise de Zagreb et d'une situation socio-économique allant en se dégradant. Lors des Elections parlementaires croate de 2000, la HDZ, bien que restant le premier parti de Croatie, fut battu par une coalition de centre-gauche et de centre-droit. Cette défaite fut suivie par celle de l'Election présidentielle Croate de 2000 ou le candidat du HDZ Mate Granić fut battu par Stjepan Mesić. Pendant la période 2000-2003, beaucoup pensèrent que le parti HDZ ne pourrait pas se relever. Mate Granić ainsi que Vesna Škare Ožbolt, quittèrent le parti pour former le parti de centre-droit Centre démocratique (Demokratski centar, DC). Le HDZ se renforça lorsque le TPIY commença à rechercher et à inculper les décideurs de l'armée croate ce qui entraina de nombreuses protestations en Croatie. Bien que le HDZ et son nouveau leader Ivo Sanader prirent part à ces évènements, ils se détachèrent des idéologies les plus extrêmes. Par ailleurs, le Parti social libéral croate (HSLS) s'affirma comme étant de droite ce qui fit passer Ivo Sanader pour un centriste en comparaison. En 2002, Ivić Pašalić, leader de la branche dure du HDZ associée au excès de la l'ère Tuđman, s'opposa à Sanader à la tête du parti, l'accusant de trahir la mémoire de Tuđman. Contre toutes attente, mais du fait du soutien de Branimir Glavaš et du soutien implicite de la Croatie libérale, Ivo Sanader conserva la direction du parti et Pašalić quitte le HDZ pour former le Bloc Croate (Hrvatski Blok, HB). Ainsi Sanader débarrassa le parti des ses branches extrêmes et le HDZ devint un parti réformé. Il parvient à rendre le HDZ crédible comme une alternative au gouvernement d'Ivica Račan, qui stagnait entre indécision et luttes internes.

Le parti aujourd'hui

Idéologie

En terme d'idéologie, les leaders du HDZ se sont tout d’abord définis comme un parti de Droite et Tuđman se disait inspiré par Margaret Thatcher. Plus tard, le parti se définit comme de centre-droite et comme Chrétien démocrate. La seule idéologie officielle était la réconciliation nationale, une idée qui gagnait le support des Croates partisans comme de la droite extrémiste se réclamant des Oustachis. En pratique, cette idéologie justifia une réhabilitation au moins informelle des Oustachis et une justification implicite de leur idéologie. Ceci spécialement lorsque Gojko Šušak, le ministre de la défense croate à la tête de la branche extrême du HDZ gagna le support de Tuđman. Stjepan Mesić et Josip Manolić refuse cette tendance et quitte le parti en [1994. Il formèrent le parti Démocrates indépendants croate (Hrvatski nezavisni demokrati, HND). Ces tendances furent apaisées après la guerre et le HDZ devint un partie conservateur et Chrétien-démocrate.

Derniers résultats électoraux

Le parti détient la majorité parlementaire depuis 2003 et il a formé un Gouvernement. Aux élections parlementaires croates de 2003 le parti obtient 33, 9% de vote et gagne 66 des 151 siège du parlement. Il forme une coalition avec le Centre démocratique (DC) le Parti libéral social croate (HSLS), le Parti autonome et démocratique serbe (SDSS : Samostalna demokratska srpska stranka) et le parti des retraités (HSU) (Hrvatska Stranka Umirovljenika). Le gouvernement d'Ivo Sanader poursuit les réformes pour l'entrée dans l'Union européenne, notamment l'aide au retour des réfugiés, la reconstruction des maisons détruites, favorise le droit des minorités, la coopération avec le TPIY et la consolidation de l'économie Croate. Malgré cela, l'ouverture des négociations quand à l'entrée de la Croatie dans l'Union européenne sont repoussé en 2005 sur la base de la non-coopération de la Croatie avec le TPIY sur le cas du général croate Ante Gotovina. Ces évènements accroissent l'Euroscepticisme en Croatie qui affecte le soutien au HDZ. ==
Sujets connexes
Ante Gotovina   Bosnie-Herzégovine   Capitalisme   Centre démocratique   Communisme   Crise de Zagreb   Croate   Croatie   Dalmatie   Drina   Démocrates indépendants croate   Démocratie chrétienne   Euroscepticisme   Franjo Tuđman   Habsbourg   Ivica Račan   Ivo Sanader   Margaret Thatcher   Monténégro   Oustachis   Parti politique   Parti populaire européen   Serbe   Serbie   Slobodan Milošević   Social-démocratie   Stjepan Mesić   Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie   Union démocratique internationale   Union européenne   Yougoslavie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^