Manufacture nationale de Sèvres

Infos
Pierres à moudre La Manufacture nationale de Sèvres est une des plus célèbres manufactures de porcelaine en Europe, et dont le siège est à Sèvres, France. À l'origine, la manufacture produisait une porcelaine tendre, mais suite à la découverte en 1768 par deux chercheurs de la manufacture du premier gisement de kaolin sur le sol français, près de Limoges, la porcelaine dure est commercialisée à Sèvres dès 1770. Elle fut successivement, au fil des régimes polit
Manufacture nationale de Sèvres

Pierres à moudre La Manufacture nationale de Sèvres est une des plus célèbres manufactures de porcelaine en Europe, et dont le siège est à Sèvres, France. À l'origine, la manufacture produisait une porcelaine tendre, mais suite à la découverte en 1768 par deux chercheurs de la manufacture du premier gisement de kaolin sur le sol français, près de Limoges, la porcelaine dure est commercialisée à Sèvres dès 1770. Elle fut successivement, au fil des régimes politiques, manufacture royale, impériale ou nationale. Toujours en activité, la Manufacture a su évoluer avec son temps et sa production est principalement destinée à l'État. Cependant, compte tenu de l'exceptionnelle qualité des objets qu'elle produit, elle attire un nombre important de collectionneurs, tant étrangers que français.

Histoire

En 1740, une manufacture de porcelaine est fondée à Vincennes grâce au soutien de Louis XV et de Madame de Pompadour. En 1756, la manufacture est transférée à Sèvres dans un bâtiment construit à l'initiative de Madame de Pompadour, à proximité de son château de Bellevue. Long de 130 mètres et haut de quatre étages, il est édifié entre 1753 et 1756 par l'architecte Lindet à l'emplacement de la ferme dite « de la Guyarde ». De part et d'autre du pavillon central, surmonté, à l'étage des combles, d'un fronton sans sculpture portant l'horloge de l'ancienne Verrerie royale, le bâtiment se développe sur deux longues ailes terminées, aux deux extrémités, par des pavillons d'angle. Le pavillon central est précédé d'une cour dite du public, fermée par une grille en fer forgé. Face à la manufacture est aménagée une demi-lune pour permettre le stationnement des carrosses des visiteurs. Au rez-de-chaussée, le bâtiment renfermait les réserves de terres, le bûcher et les dépôts de matières premières. Le premier étage abritait les ateliers de moulage, de plâtrerie, de sculpture et de gravure ainsi que les fours. Au deuxième étage se trouvaient les sculpteurs, tourneurs, réparateurs et garnisseurs. Enfin, l'étage sous comble abritait les peintres, doreurs, animaliers et figuristes. Cette manufacture est rattachée à la Couronne en 1759.

Les femmes à la Manufacture royale de porcelaine

A la Manufacture de Vincennes, en plein développement, en 1748, on crée une "fleurisserie" composée d'une vingtaine de jeunes filles sous la direction de Mme Gravant. Elle sera en activité jusqu'en 1753 où l'on interdira les femmes au sein de la Manufacture; Sèvres comptera en 1756, deux cents employés de sexe masculin. « … les rares femmes qui continuèrent de travailler à Vincennes puis à Sèvres, après cela , le firent désormais chez elles, apportant et reprenant chaque jour, en dépit des risques de casse, les ouvrages délicats de peinture ou de brunissage » Bleu de Sèvres (1759-1769), Jean-Paul Desprat, ed. du Seuil, Paris, juin 2006.

Aujourd'hui

La Manufacture nationale de Sèvres est aujourd'hui un service à compétence nationale du ministère français de la culture et de la communication dont la mission, identique depuis ses origines en 1740, est de produire des objets de céramique d’art selon des techniques artisanales, que ce soit des rééditions de modèles anciens ou bien des créations contemporaines. Elle assure la diffusion de sa production à la fois destinée aux besoins de l’État et à la vente commerciale et se charge de promouvoir la recherche technologique et artistique dans le domaine de la céramique.

Artistes

En raison de sa réputation d'excellence et de son prestige, la manufacture a toujours su attirer les meilleurs artistes de son temps. Parmi les plus connus, on peut noter :
-François Boucher
-Giovanni Claudio Ciambellano dit Duplessis père,
-Étienne Maurice Falconet
-Louis Boizot
-Alexandre-Théodore Brongniart
-Charles Percier
-Alexandre-Évariste Fragonard, fils du peintre célèbre.
-Auguste Rodin
-Alexandre Sandier
-Hector Guimard
-Emile-Jacques Rulhmann
-Henri Rapin
-Émile Decoeur
-Jean Mayodon
-Jean Arp
-Étienne Hajdu
-Pierre Alechinsky
-Alexander Calder
-Serge Poliakoff
-François-Xavier Lalanne
-Louttre
-Arthur-Luis Piza
-Pierre Buraglio
-Erik Dietman
-Adrian Saxe
-Betty Woodman
-Roberto Matta
-Richard Peduzzi
-Ettore Sottsass
-Arman
-Yayoi Kusama
-Louise Bourgeois
-Philippe Xhrouet ou "Xhrowet, Secroix" et Marie-Claude-Sophie Xhrouet
-Théodore Deck, devenu directeur de la Manufacture nationale de Sèvres en 1887

Voir aussi

Notes et références

===
Sujets connexes
Alexander Calder   Alexandre-Évariste Fragonard   Arman   Auguste Rodin   Charles Percier   Château de Bellevue   Céramique   Ettore Sottsass   Europe   France   François Boucher   Hector Guimard   Jean Arp   Kaolin (géologie)   Limoges   Louis Boizot   Louis XV de France   Louise Bourgeois   Madame de Pompadour   Manufacture   Ministère de la Culture (France)   Musée national de Céramique   Philippe Xhrouet   Pierre Alechinsky   Pierre Buraglio   Porcelaine   Richard Peduzzi   Roberto Matta   Serge Poliakoff   Sèvres   Théodore Deck   Vincennes   Yayoi Kusama  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^