Robert Aron

Infos
Robert Aron (25 mai 1898 au Vésinet - 19 avril 1975 à Paris) est un écrivain français, auteur d'essais politiques et d'ouvrages historiques. Fils du fondé de pouvoir d'un agent de change, Robert Aron est issu d'une vieille famille de la bourgeoisie juive originaire de l'est de la France, il fut élève au lycée Condorcet. Mobilisé à la fin de la Première Guerre mondiale, il part pour le front où, officier, il est blessé en 1918. Agrégé de lettres après la guerre,
Robert Aron

Robert Aron (25 mai 1898 au Vésinet - 19 avril 1975 à Paris) est un écrivain français, auteur d'essais politiques et d'ouvrages historiques. Fils du fondé de pouvoir d'un agent de change, Robert Aron est issu d'une vieille famille de la bourgeoisie juive originaire de l'est de la France, il fut élève au lycée Condorcet. Mobilisé à la fin de la Première Guerre mondiale, il part pour le front où, officier, il est blessé en 1918. Agrégé de lettres après la guerre, il n'enseigne pas et entre aux éditions Gallimard. Secrétaire pendant un temps de Gaston Gallimard, il se lance aussi dans le journalisme cinématographique, à La Revue du cinéma, et dans le journalisme politique, au service étranger de la Revue des Deux Mondes. Sa fréquentation des milieux surréalistes, la création, avec Antonin Artaud et Roger Vitrac, du théâtre Alfred Jarry comme son intérêt pour le cinéma traduisent sa curiosité pour les expressions les plus modernistes et les plus provocantes de l'avant-garde littéraire et artistique de l'après-guerre. Toutefois, quelque peu déçu par ses premières expériences, sa vie va prendre un nouveau cours lorsqu'une rencontre fortuite l'amène, en 1927, à retrouver un ancien condisciple du lycée Condorcet, Arnaud Dandieu. Il entreprend avec celui-ci un travail systématique de recherches philosophiques et politiques qui se traduira au début des années 1930 par la publication de trois ouvrages : Décadence de la nation française (1931), Le Cancer américain (1931) et La Révolution nécessaire (1933). Ces recherches constituent une des principales bases théoriques sur laquelle se crée à partir de 1930 le groupe l'Ordre nouveau, qui, avec Esprit, constitue l'une des manifestations les plus originales du courant personnaliste des non-conformistes des années 30. En collaboration étroite avec Arnaud Dandieu, puis seul, après le décès brutal de celui-ci en 1933, Robert Aron prend une part très active à toutes les activités et manifestations de L'Ordre nouveau jusqu'à la disparition du mouvement en 1938. Par la suite, Robert Aron continuera à rattacher les activités qui seront les siennes à cet engagement initial. En 1940, la mobilisation interrompt ses activités éditoriales à la NRF (où il écrit depuis 1922). En 1941, il est victime d'une des premières opérations d'arrestation collective dirigée contre les juifs et est interné au camp de Mérignac prés de Bordeaux. Relâché, il est interdit de séjour à Paris et s'installe à Lyon, où il est mêlé, par l'intermédiaire de son ami Jean Rigaut, aux préparatifs du débarquement américain en Afrique du Nord. Après celui-ci, grâce notamment à l'aide que lui apporte Jean Jardin, un ancien de L'Ordre Nouveau, alors directeur de cabinet de Pierre Laval, il parvient à gagner Alger, où il fait partie des premières équipes administratives du général Giraud puis du général de Gaulle. Avec Lucie Faure et Jean Amrouche, il y fonde la revue La Nef, dont il restera un des animateurs jusqu'en 1952. En 1944-1945, il contribue à la création du mouvement La Fédération et restera jusqu'à sa mort un militant actif du Mouvement fédéraliste français, collaborant régulièrement au mensuel Le XXe siècle Fédéraliste et participant à diverses initiatives en faveur de la création d'une fédération européenne, qui l'amènent à se retrouver aux côtés de certains anciens responsables de L'Ordre Nouveau, comme Alexandre Marc ou Denis de Rougemont. Ayant repris après la Libération des activités éditoriales, notamment à la Librairie académique Perrin puis aux éditions Fayard, Robert Aron entreprend, à partir de 1950, un important travail de recherches historiques portant sur l'histoire contemporaine de la France, avec, notamment, Histoire de Vichy (1956), Histoire de la Libération (1959), Histoire de l'Epuration (1967-1975). Par ailleurs, son agnosticisme des années 1930 ayant fait place à un retour à la foi juive, Robert Aron va, après 1945, consacrer une part importante de sa réflexion aux questions religieuses et au dialogue entre juifs et chrétiens. En 1974, Robert Aron est élu membre de l'Académie française et c'est à la veille de sa réception qu'il meurt subitement, le 19 avril 1975.

Œuvres

- Décadence de la nation française, 1931, avec Arnaud Andrieu.
- Le Cancer américain, 1931, avec Arnaud Andrieu.
- La Révolution nécessaire, 1933, avec Arnaud Andrieu.
- Dictature de la liberté, Paris Grasset, 1935.
- Retour à l'Eternel, Albin Michel, 1946.
- Principes du Fédéralisme, Le Portulan, 1948, avec Alexandre Marc.
- Les Frontaliers du Néant, Editions de Flore, 1949.
- Histoire de Vichy, Fayard, 1954, avec Georgette Elgey.
- Ce que je crois, Grasset, 1955.
- Histoire de la libération, Fayard, 1959.
- Les Années obscures de Jésus, Paris, Grasset, 1960.
- Le Dieu des origines, des cavernes au Sinaï, Librairie académique Perrin, 1964.
- Les grands dossiers de l'histoire contemporaine, Paris, Pocket, 1965.
- Nouveaux grands dossiers de l'histoire contemporaine, Paris, Pocket, 1967.
- Le Socialisme Français face au marxisme, Grasset, 1971.
- Histoire de l’épuration. Tome 1 : « De l’indulgence aux massacres, novembre 1942-septembre 1944 », Fayard, Paris, 1967. Tome 2 : « Des prisons clandestines aux tribunaux d’exception, septembre 1944-juin 1949 », Fayard, Paris, 1969. Tome 3-1 : « Le monde des affaires, 1944-1953 », Fayard, Paris, 1974. Tome 3-2 : « Le monde de la presse, des arts, des lettres..., 1944-1953 », Fayard, Paris, 1975.
- Discours contre la Méthode, Plon, 1974, Préface d'Arnaud Dandieu. ==
Sujets connexes
Académie française   Afrique du Nord   Agnosticisme   Alexandre Marc   Alger   Antonin Artaud   Avant-garde   Bordeaux   Charles de Gaulle   Denis de Rougemont   Esprit (revue)   Fayard (édition)   Gaston Gallimard   Georges Izard   Georgette Elgey   Henri Giraud (général)   Jean Amrouche   Jean Jardin   Le Vésinet   Libération (histoire)   Lycée Condorcet   Lyon   Maurice Rheims   Mérignac (Gironde)   Non-conformistes des années 30   Ordre nouveau (personnalisme)   Paris   Pierre Laval   Première Guerre mondiale   Roger Vitrac  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^