Gauche (politique)

Infos
En politique, la gauche désigne les mouvements qualifiés de progressistes. La gauche comprend la social-démocratie, le socialisme, le communisme, le mouvement libertaire et l'anarchisme.
Gauche (politique)

En politique, la gauche désigne les mouvements qualifiés de progressistes. La gauche comprend la social-démocratie, le socialisme, le communisme, le mouvement libertaire et l'anarchisme.

Origine

La notion politique de gauche, par opposition à droite, est née en France au moment de la Révolution française. À l'Assemblée nationale, au moment des premières discussions constitutionnelles, les opposants au droit de veto royal se regroupaient à gauche de l'hémicycle, tandis que les partisans du pouvoir royal en formaient l'aile droite. Bien qu'historiquement datées et géographiquement situées, les notions de gauche et droite allaient rapidement se répandre au cours des et en Europe, pour ensuite structurer la vie politique de la plupart des pays démocratiques de la planète. On notera toutefois que la première assemblée nationale française a aussi utilisé une autre disposition : la « gironde », en bas, pour les proches du pouvoir et la « montagne », en haut, plus loin dans l'hémicycle. Autres tableaux sur le clivage gauche-droite de 1789 à nos jours.

Périmètre

Selon les pays et les circonstances, le terme liberal ne prend pas le même sens. Un liberal anglo-saxon se situe à "gauche" sur l'échiquier politique. La liberté économique reste alors fondamentale, le clivage entre libéraux et conservateurs se situe au niveau des moeurs ( cellules souches, clonage, droits des minorités aux États Unis ; multiculturalisme, services publiques au Royaume Uni). En Europe et surtout en France, un libéral est considéré à droite dans le parlement, car le terme recouvre un sens d'abord économique ( désengagement de l'État, désendettement, baisses des charges sur les entreprises, mise en avant de la valeur travail...) ; la gauche à l'inverse prône une politique plus interventionniste, redistributive, plus égalitaire. La social-démocratie, considérée comme le courant de la gauche moderne (ou en vogue) en Europe cherche ainsi à concilier efficacité économique (par une insertion dans la mondialisation) et justice sociale. On retrouve ici, sous-jacent, le vieux débat sur la rôle du travail dans l'existence des hommes : le travail libérateur et structurant dans une vision de droite depuis le début du , et un travail aliénant, facteur de domination, dans une vision socialiste, et marxiste. Ce clivage tend à s'estomper depuis les années 1980, l'idée d'une "société de loisirs", et sans travail ayant quasiment disparue avec la fin des 30 Glorieuses. Finalement, conservatisme et progressisme désignent plutôt le positionnement quant aux moeurs. Le clivage droite/gauche (PS, SPD...) est depuis quelques années remis en cause sur les deux échelles (économie, société) concernant certains des anciens grands débats sociétaux comme l'acceptation du capitalisme, l'Europe, l'insécurité ou le désendettement. Il reste souvent présent quant au travail ( valeur, temps hebdomadaire), à la redistribution des richesses, à l'écologie, à l'immigration.... Selon les points de vue, les extrêmes font ou non partie de la gauche et de la droite. Tant pour des raisons de fond que pour des raisons politiciennes, les « modérés » d'un bord ont tendance à rejeter leurs extrêmes et donc affirmer que non ; le politicien expérimenté étant même capable d'affirmer tout à la fois que le parti extrémiste n'est pas de sa famille politique mais que l'électeur extrémiste en est. Vu de l'autre bord, les différences paraissent moins marquées, et selon les considérations politiciennes locales (selon qu'on cherche à diviser ou à diaboliser l'adversaire) on séparera ou au contraire on rapprochera les extrêmes des « modérés ».

Cartographie

En France

En France en 2007, les principaux partis classés à gauche sont :
- le Parti socialiste (PS)
- le Parti communiste français (PCF)
- les Verts
- le Parti Radical de Gauche (PRG)
- le Mouvement républicain et citoyen (MRC) Il existe d'autres partis ou mouvements non représentés au Parlement :
- Initiative Républicaine (IR)
- les Alternatifs, anciennement l'Alternative rouge et verte (AREV)
- la Coordination nationale de la gauche républicaine (CNGR)
- Mouvement pour une alternative républicaine et sociale (MARS)
- l'Alternative unitaire pour une gauche antilibérale
- Alternative citoyenne, en Île-de-France, et mouvements similaires dans certaines régions Les principales organisations d’extrême gauche (ou considérées comme telles) :
- Extrême gauche en France
- Ligue communiste révolutionnaire
- Lutte ouvrière
- Parti des travailleurs
- Alternative libertaire
- Coordination des groupes anarchistes
- Fédération anarchiste D'autre part, il existe de nombreuses associations plus on moins importantes, comme le Mouvement de l'utopie concrète comportant (voire dirigées par) des militants politiques déclarés, ou au contraire méfiantes à l'égard du système politique actuel. Il faut mentionner aussi des associations de droit ou de fait qui ne veulent pas avoir de rôle électoral, mais ont contribué à la campagne pour le « non de gauche » au référendum sur le projet de Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005 : Fondation Copernic, ATTAC, PRS, collectifs du non (dont certains s'intitulent maintenant « collectifs du 29 mai »), qui appartiennent à la gauche antilibérale. Le Parti socialiste unifié (fondé en 1960) s'est auto-dissout en 1989 pour rejoindre l'Alternative rouge et verte (AREV). Des spécialistes de l'histoire politique, ont souhaité distinguer trois gauches françaises, sur le même modèle que celui de René Rémond pour la droiteRené Rémond, Les Droites en France, 1982. :
-la gauche girondine, attachée à une République décentralisée, et où l'État serait un arbitre entre les différentes forces sociales (Michel Rocard…)
-la gauche jacobine, favorable à une République centralisée et à un État acteur de la vie économique et sociale (Jean-Pierre Chevènement…)
-la gauche sans-culotte, par nature contestataire (LO, LCR…). Le PS oscillerait entre les gauches girondine et jacobine. Le PCF, entre les gauches jacobine et sans-culottes. Les "anarchistes de gauche" se situeraient quant à eux, à la frontière des gauches girondine et sans-culotte.

Au Canada

Au Canada, on retrouve :
- Le Parti Libéral du Canada
- Le Nouveau Parti démocratique
- Le Parti vert du Canada
- Le Parti marxiste-léniniste du Canada
- Le Parti communiste du Canada
- Le Bloc québécois Au Québec, on retrouve :
- Le Parti québécois
- Le Parti communiste du Québec reconnu par le directeur des élections en 2006
- Le parti vert du Québec
- Le parti Québec solidaire
- Le Parti marxiste-léniniste du Québec Autrefois :
- Rassemblement pour l'indépendance nationale

En Belgique

Partis de la gauche radicale :
- Ligue Communiste révolutionnaire (LCR) : section belge de la IVe Internationale (Secrétariat unifié).
- Mouvement pour une alternative socialiste (MAS) / LSP (MAS néerlandophone)
- Parti communiste belge (PC)
- Parti du travail de Belgique (PTB, PVDA en Flandre)
- Bloc marxiste-léniniste (Bloc-ML) Sur la gauche radicale belge :
- Extrême gauche en Belgique
- Mouvement maoïste en Belgique Partis de la gauche démocratique :
- Parti socialiste (PS)
- Ecolo

Aux États-Unis

- Parti démocrate (généralement défini en Europe comme parti du centre, ou du centre-gauche)

Notes et références

==
Sujets connexes
Alternative libertaire   Alternative rouge et verte   Anarchisme   Bloc marxiste-léniniste   Bloc québécois   Canada   Centrisme   Collectifs du 29 mai   Communisme   Coordination des groupes anarchistes   Coordination nationale de la gauche républicaine   Droite (politique)   Ecolo   Extrême gauche   Extrême gauche en Belgique   Extrême gauche en France   Fondation Copernic   France   Fédération anarchiste   Féminisme   Gauche antilibérale   Gauche caviar   Gauche et droite en politique   Gironde (Révolution française)   Histoire de la gauche française de 1919 à 1939   Jean-Pierre Chevènement   Les Droites en France   Les Verts (France)   Libertaire   Ligue communiste révolutionnaire   Ligue communiste révolutionnaire (Belgique)   Lutte ouvrière   Maoïsme   Marxisme   Michel Rocard   Montagne (Révolution française)   Mouvement de l'utopie concrète   Mouvement maoïste en Belgique   Mouvement pour une alternative républicaine et sociale   Mouvement pour une alternative socialiste   Mouvement républicain et citoyen   Mouvement social   Mouvements et partis politiques   Nouveau Parti démocratique   Parti communiste du Canada   Parti communiste du Québec   Parti communiste français   Parti des travailleurs (France)   Parti du travail de Belgique   Parti démocrate (États-Unis)   Parti marxiste-léniniste du Canada   Parti marxiste-léniniste du Québec   Parti québécois   Parti socialiste (Belgique)   Parti socialiste (France)   Parti socialiste unifié   Parti vert du Canada   Parti vert du Québec   Progressisme   Québec   Québec solidaire   Rassemblement pour l'indépendance nationale   René Rémond   Révolution française   Social-démocratie   Socialisme   Trotskisme  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^