Nome (Alaska)

Infos
Localisation Nome City en septembre 1899 (La ville avait alors deux mois d'existence) Panorama de la ville Climat local Nome est une ville située dans le Nome Census Area à l'extrême pointe Ouest de l'Alaska. D'après le recensement de 2000, la population est de 3 505 habitants.
Nome (Alaska)

Localisation Nome City en septembre 1899 (La ville avait alors deux mois d'existence) Panorama de la ville Climat local Nome est une ville située dans le Nome Census Area à l'extrême pointe Ouest de l'Alaska. D'après le recensement de 2000, la population est de 3 505 habitants.

Histoire

End of Iditarod race monument à Nome Statue de Balto à Anchorage Vieille barge apportée de San Francisco pour la recherche de l'or. Elle n'aurait servi qu'un an La côte ouest de l'Alaska a été occupée par les chasseurs inuits depuis la préhistoire, mais il ne semble pas qu'une communauté se soit jamais spécifiquement installée sur le site de Nome. La ville s’est créée suite à la découverte d’or en 1898 par le Norvégien Jafet Lindeberg et deux Suédois, Erik Lindblom et John Brynteson, à Anvil Creek (crique de l’enclume). La nouvelle s’est répandue cet hiver là dans les champs aurifères du Klondike engendrant une ruée vers l’or ; en 1899 Nome avait une population de 10 000 personnes. La découverte d'or dans le sable des plages de cette partie du littoral en 1899 s’est fait connaître jusqu’au sud des États-Unis, attirant une seconde vague de milliers de chercheurs d’or et de commerçants qui ont afflué à Nome au printemps 1900 à bord de bateaux à vapeur venant des ports de Seattle et de San Francisco. Dans l’année même, une ville champignon essentiellement constituée de tentes s’élevait sur les plages et sur la côte encore boisée et s’étendait sur 48 km (30 milles), du cap Rodney au cap Nome. De 1900 à 1909 la population estimée a atteint 20 000 âmes (contre 12 488 en 1900, selon le recensement américain), faisant à cette époque de Nome la plus grande ville de l'Alaska. Au début de cette période, l'armée américaine chargée de contrôler la zone expulsait à chaque automne tout habitant ne disposant pas d’un logement (ou des moyens d’en louer un) afin que l'hiver rigoureux n’emporte pas ceux qui ne pouvaient pas se loger. L'origine du nom est incertaine. Nome provient peut-être d'un point situé à 19 km de la ville ou bien il évoquerait la ville norvégienne éponyme. Le nom de Cape Nome est une erreur de copie d’un cartographe britannique qui recopiait les annotation manuscrites d'une carte faite par un officier britannique ayant exploré le détroit de Béring. L'officier avait écrit " ? Nom " à côté du cap qui n’était pas nommé. Le cartographe a confondu l'annotation avec "C. Nome", qui aurait pu signifier « Cape Nome ». Des conflits importants et trafics d’influence ont porté sur les droits miniers, qui ont donné lieu à des romans et films dont l’un avec John Wayne et Marlène Dietrich. Des incendies en 1905 et en 1934 et de violentes tempêtes en 1900, 1913, 1945 et 1974 ont détruit une grande partie de l’architecture typique de l’époque de la ruée vers l'or à Nome. L'avion : Lors de la Seconde Guerre mondiale, Nome était le dernier arrêt des vols aériens entre les États-Unis et l'Union soviétique. La piste d'atterrissage est toujours en service. Elle a été construite par des troupes stationnées là. Un Birchwood (reste de hangar) a été confié à un groupe local en vue de le restaurer. Orpaillage : Le total d'or officiellement exploité à Nome a été d'au moins 3, 6 millions d'onces, ce qui s’est fait de manière souvent anarchique, avec des dégâts encore visibles sur l’environnement. A.H Koschman and M.H. Bergendahl (1968) Principal Gold-Producing Districts of the United States, US Geological Survey, Professional Paper 610, p.18. La ville est connue pour avoir été frappée, l'hiver 1925, par une épidémie de diphtérie. Alors que la glace et un blizzard persistant empêchaient tout envoi de sérum par avion ou bateau, un traîneau parvint à rejoindre Nome avec le sérum salvateur. Le dernier musher du relais s'appelait Gunnar Kaasen et le leader des chiens Balto. Ce dernier possède une statue, réalisée par F.G. Roth, près du zoo de Central Park, New York, et une autre dans le centre d'Anchorage, Alaska. Chaque année, la course de traîneaux Iditarod ou Route du sérum ou « course de la miséricorde » commémore cet évènement. Un dessin animé, Balto, propose une interprétation de cet évènement du point de vue du chien.

Voir aussi

- arctique, Alaska
- Inuit ===
Sujets connexes
Alaska   Anchorage   Arctique   Balto   Balto (film)   Central Park   Dessin animé   Diphtérie   Klondike   Musher   New York   Nome (Alaska)   Orpaillage   San Francisco   Seattle   Seconde Guerre mondiale   Sérum   Ville champignon  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^