Il faut sauver le soldat Ryan

Infos
Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan) est un film américain réalisé par Steven Spielberg, sorti en 1998.
Il faut sauver le soldat Ryan

Il faut sauver le soldat Ryan (Saving Private Ryan) est un film américain réalisé par Steven Spielberg, sorti en 1998.

Synopsis

6 juin 1944, jour historique du débarquement en Normandie et début de la libération de l'Europe de l'Ouest. Ce matin du 6 juin, les troupes alliées se préparent à débarquer sur les plages normandes dont Omaha Beach qui sera surnommée Bloody Omaha, "Omaha La Sanglante". Sur ce secteur, un ennemi non prévu la 352ème division d'infanterie allemande, est arrivée du front de l'Est peu de temps avant sur la zone de débarquement d'Omaha, que la Résistance n'avait pas réussi a repérer, et qui était la plus aguerrie de toutes les D.I allemandes dans le Cotentin… De plus, les bombardements aériens et navals alliés ont été aussi inefficaces et la vague d'assaut américaine va devoir affronter des défenses allemandes quasi intactes. Le capitaine Miller qui est le chef d'une section de rangers fait partie des troupes de débarquement américaines sur Omaha. Il est accompagné du sergent Horvarth, le tireur d'élite Jackson et d'autres membres de son unité. Lorsqu'ils débarquent, ils sont de la première vague d'assaut. C'est un véritable carnage sous un déluge de feu ahurissant. Mais Miller parvient miraculeusement à s'en sortir vivant. Mais à quel prix ? Il en ressort choqué mais déterminé. Une fois la plage nettoyée et la tête de pont établie avec la jonction avec Utah Beach, le capitaine se voit confier une mission de premier ordre. Sur les plages, deux des quatre frères Ryan sont mort au combat. Un à Omaha Beach et l'autre sur Utah Beach. Le troisième est mort, en Nouvelle-Guinée dans la guerre du Pacifique. Quant au quatrième, qui fait partie de la 101e division aéroportée américaine, on ne sait pas s'il a survécu à son largage sur le Cotentin en territoire ennemi. Le but de Miller et de son unité est clair : ramener le première classe Ryan à sa famille en vie... Une expédition part alors à sa recherche à travers le bocage normand. Entre-temps plusieurs questions se posent : est ce que le première classe Ryan est en vie et s'il ne l'est pas, pourquoi risquer des vies pour un seul homme présumé disparu ? Une mise en scène réaliste et tristement choquante, au souvenir des soldats qui se sont battus en France pour libérer l'Europe de l'emprise nazie. Une démonstration de cohésion de groupe au beau milieu d'une guerre faisant ses derniers pas.

Idée originale

Le film est inspiré par l'histoire vraie des frères Niland, soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale même si le scénario du film est une grande partie de la fiction.

Fiche technique

-Titre : Il faut sauver le soldat Ryan
-Titre original : Saving Private Ryan
-Réalisation : Steven Spielberg
-Scénario : Robert Rodat
-Montage : Michael Kahn
-Photographie : Janusz Kaminski
-Musique : John Williams
-Pays :
-Lieux de tournage :
-Calvados
-Curracloe Beach et County Wexford
-Hatfield, Londres et Thame Park
-Format : Panavision, Technicolor, 35 mm (certaines scènes en 16 mm), 1:85.1 (couleurs, son Dolby numérique, DTS, SDDS)
-Genre : drame, guerre
-Durée : 170 minutes
-Budget : 70 millions de $
-Dates de sortie :
- : 24 juillet 1998
- : 5 septembre 1998 (Festival du cinéma américain de Deauville)
- : 30 septembre 1998
-Interdit aux (-12) ans

Distribution

-Tom Hanks : Capitaine John H. Miller
-Tom Sizemore : Sergent Michael Horvath
-Edward Burns : Soldat 1 classe Richard Reiben
-Matt Damon : Soldat 1 classe James F. Ryan
-Barry Pepper : Soldat 1 classe Daniel Jackson
-Adam Goldberg : Soldat 1 classe Stanley Mellish
-Vin Diesel : Soldat 1 classe Adrian Caparzo
-Giovanni Ribisi : Irwin Wade
-Jeremy Davies : Caporal Timothy E. Upham
-Leland Orser : lieutenant DeWindt
-Ted Danson : le capitaine Fred Hamill
-Bryan Cranston : colonel Bryce
-Dennis Farina : lieutenant colonel Anderson

Récompenses


-5 Oscars 1998 (Cérémonie en Mars 1999)http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscars_du_cin%C3%A9ma_1998
- Meilleur film
- Meilleur réalisateur: Steven Spielberg
- Meilleur montage : Michael Kahn
- Meilleur Son: Gary Rydstrom, Gary Summers, Andy Nelson, Ronald Judkins
- Meilleur Mixage: Gary Rydstrom et Richard Hymns
- Golden Globes 1999 : meilleur film, meilleur réalisateur
- Blockbusters 1999 : meilleur acteur :Tom Hanks
- 10 nominations aux British Academy Film Awards
- Meilleur Producteur de la Guild of America

Autour du film

- Premier jour de tournage : 27 juin 1997.
- 2000 armes (réelles ou fictives) sont utilisées pour le tournage de la scène du débarquement.
- 90 % des plans sont tournés en caméra portée (à l'épaule ou Steadycam).
- 60 % des couleurs sont retirées lors du développement de la pellicule, qui a en outre subit un Procédé sans blanchiment.

Réalisme et erreurs des scènes du film

Il faut sauver le soldat Ryan a reçu de très bonnes critiques sur le réalisme des scènes de combat. Plusieurs des acteurs principaux du film dont Edward Burns, Barry Pepper, Vin Diesel, Giovanni Ribisi et Tom Hanks ont dû suivre un entraînement militaire de plusieurs jours, reproduisant les conditions rencontrées par les soldats américains lors de la bataille de Normandie pour se préparer à leurs rôleshttp://www.rzm.com/pvt.ryan/production/scenes/bootcamp.html. La séquence reproduisant le débarquement à Omaha Beach fut élue "meilleure scène de bataille de tous les temps" par le magazine américain Empire. Filmée en Irlande (originellement Steven Spielberg souhaitait filmer la majeure des scènes extérieures en Normandie mais a dû y renoncer pour des raisons fiscales, seule la séquence dans le cimetière américain de Colleville-sur-Mer y a été tournée), la scène a coûté 11 millions de dollars et impliqua plus de 1000 figurants qui étaient pour la plupart des réservistes de l'armée irlandaise. Les barges de débarquement incluaient 2 exemplaires de la Seconde Guerre mondiale. 20 à 30 personnes amputées furent figurantes pour jouer les soldats grièvement blessés lors de ce débarquement. Des caméras sous-marines furent utilisées pour montrer les soldats, dans l'eau, touchés par les rafales allemandes (on estime à Omaha que plus d'un quart des pertes américaines est dû aux noyades). Il existe néanmoins quelques erreurs sur certaines scènes. Certaines, selon Steven SpielbergSaving Private Ryan, The Men, The Mission, The Movie : A Steven Spielberg Movie by Steven Spielberg. Newmarket Press 1998, sont volontaires pour renforcer l'aspect dramatique de moments du film, d'autres comme par exemple pour les blindés allemands le sont pour des raisons techniques.
-Dans la scène qui se déroule dans le petit village sous la pluie de Neuville-au-Plain on peut voir des pommes à terre, à côté d'une charrette renversée : c'est un anachronisme car les pommes ne sont pas récoltées en juin.
-Dans la scène qui se déroule dans le village de Ramelle : la présence d'un clocher après une attaque allemande est très improbable étant donné que toutes les positions élevées, et donc avantageuses, étaient systématiquement détruites avant d'entrer dans un village. Jackson et Parker prennent un gros risque en prenant position dans ce clocher car à l'époque, détruire les positions élevées (telles que les silos à grain etc.) est l'objectif - non-officiel - principal autant pour les Alliés que pour les Allemands.
- Dans la scène avant que le médecin se fasse tuer, on voit la troupe de soldats et on en compte 8, alors que dans cette partie, il ne devrait y en avoir que 7 car ils viennent de perdre un de leurs compagnons.
-Le char allemand Tigre I que l'on voit dans le village de Ramelle est monté sur un châssis de char russe T-34. Cet "arrangement" s'explique par l'impossibilité de disposer d'un authentique Tigre I en état de marche. Il faut d'ailleurs reconnaître que le "maquillage" du char russe est fait avec soin. Historiquement parlant, faire figurer des Tigre face à des soldats américains en Normandie est une erreur. Au moment où se déroule l'action du film, la première unité équipée de Tigre présente en Normandie, le 101ème bataillon SS de chars lourds, combat face aux britanniques autour de Villers-Bocage. Les chars du film portent l'emblème de cette unité.
- La 2e Division SS “Das Reich, ” apparaît dans le film lors de la bataille de Ramelle. La division Das Reich ne fut engagée en Normandie à la fin juin. Certes face aux troupes américaines, mais bien après l'action du film. Il aurait été plus approprié de faire apparaître la 17ème division SS "Götz von Berlichingen" par exemple.
- Les ponts de la rivière Merderet n'étaient pas un objectif de la 101e division aéroportée mais de la 82e.http://www.6juin1944.com/assaut/aeropus/en_index.php

Notes

==
Sujets connexes
Adam Goldberg   Barry Pepper   Bataille de Normandie   Bocage   Bryan Cranston   Calvados   Campagnes du Pacifique   Char de combat   Cimetière américain de Colleville-sur-Mer   Dennis Farina   Dolby   Edward Burns   Festival du cinéma américain de Deauville   Frères Niland   Giovanni Ribisi   Irlande   Janusz Kaminski   Jeremy Davies   John Williams (compositeur)   Leland Orser   Londres   Mars (mois)   Matt Damon   Michael Kahn   Neuville-au-Plain   Omaha Beach   Pellicule photographique   Pomme   Procédé sans blanchiment   Ranger   Steven Spielberg   T-34   Ted Danson   Tom Hanks   Tom Sizemore   Utah Beach   Vin Diesel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^