Jean-Marc Rouvière

Infos
Jean-Marc Rouvière (né le 24 avril 1958 - ) est un écrivain français auteur notamment de deux essais de philosophie religieuse. Jean-Marc Rouvière est l'un des animateurs de l'Association Vladimir Jankélévitch. C'est ainsi qu'il a codirigé en 2003 les rencontres du centenaire de la naissance de ce philosophe au Centre international de Cerisy-la-Salle. En décembre 2005, il a également co-organisé à Paris un colloque sur V. Jankélévitch, actuel et inactuel à
Jean-Marc Rouvière

Jean-Marc Rouvière (né le 24 avril 1958 - ) est un écrivain français auteur notamment de deux essais de philosophie religieuse. Jean-Marc Rouvière est l'un des animateurs de l'Association Vladimir Jankélévitch. C'est ainsi qu'il a codirigé en 2003 les rencontres du centenaire de la naissance de ce philosophe au Centre international de Cerisy-la-Salle. En décembre 2005, il a également co-organisé à Paris un colloque sur V. Jankélévitch, actuel et inactuel à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm.

Œuvres

- Brèves méditations sur la création du monde (L'Harmattan, Paris 2006) : Dans Genèse le fait de dire est par lui-même générateur de choses dont la beauté est déjà dans la beauté des mots qui les font être simplement en les désignant. La naïveté enfantine qui consiste à croire qu’il suffit d’inventer un nom pour que la chose ainsi nommée se mette à exister, cette puérilité a rang de vérité première lorsque c’est Dieu qui somme les choses à être. C’est par l’impact de la Parole sur le non-être qu’advient le fait-d’être pour la matière, les animaux et les plantes dans la profusion et l'allégresse. En nommant les choses, Dieu a fait le bonheur du monde. Le discours sibyllin mais tout-puissant de Dieu dit la floraison de l’étant sous toutes ses guises, sauf toutefois l’alpha du Ciel-et-la-Terre et l’oméga de l’espèce humaine qui furent créés sans souffler mot (…) Il nous reste dans la foi en la révélation à lire et relire Genèse 1 non comme un traité de cosmologie ou de sciences de la terre mais dans toute sa puissance heuristique quant à la puissance d’amour du Créateur. Extraits sur le site Google Recherche de livre. Recensions :
- « on lira ces six chapitres dépourvus de lourdeur comme autant d'excursions stimulantes vers l'abîme de l'acte créateur (...) ces brèves méditations offrent l'occasion de quelques randonnées personnelles sur de si hauts sommets. » (Michel Demaison, in Lumière & Vie n°270, avril-juin 2006).
- « Ce bref mais consistant ouvrage se motive dans l'obligation qu'il y a de rappeler le rôle de tout premier ordre de joué, dans la pensée biblique, par la notion de Création. » (René Grasset in Foi & Vie mars 2007).
- Le silence de Lazare, méditation sur une résurrection (Desclée de Brouwer, Paris 1996) : Comment comprendre la Résurrection de Lazare à travers le symbole qu'elle exprime ? En grec, le mot sumbolon désignait d'un objet brisé la moitié que l'on présentait comme signe de reconnaissance. Les deux parties étaient assemblées pour s'assurer de l'identité du porteur. Or les deux moitiés de l'existence de Lazare ne peuvent s'emboîter pour former un seul existant. Entre elles, restera la séparation de la mort jusqu'au jour glorieux de la Pâque de tous les hommes. Souvenons-nous des paroles de Bossuet : les corps morts « ressusciteront pour ne mourir plus et que la mort, dit le Saint-Esprit sera noyée dans l'abîme pour ne paraître jamais ; et la mort ne sera plus » (Sermon sur la mort).
- Ouvrage collectif : Vladimir Jankélévitch, l'empreinte du passeur (issu du colloque international de Cerisy-la-Salle, mai 2003), co-dirigé avec Françoise Schwab, paru aux Ed. Le Manuscrit, avril 2007. Vladimir Jankélévitch fut de tous les combats de son siècle (Résistance, mémoire de l'indicible) joignant, en philosophe engagé, philosophie et histoire vécue. Par son désir de faire reconnaître le primat absolu de la morale, il aura mené le combat de notre siècle, c'est pourquoi son œuvre survivra aux climats changeants de la philosophie. Ce colloque fait le point sur l'apport de sa personnalité et de ses œuvres autour de trois thèmes principaux : la philosophie, la musique, l'engagement dans le siècle. Ainsi se trouve diversement mise en lumière sa pensée morale qui nous ramène à ce qu'il privilégiait entre tout : une vie vécue selon l'ordre du cœur puisque ce dernier et lui seul constitue la vraie structure d'acte de sa philosophie. ==
Sujets connexes
Cerisy-la-Salle   Création (théologie)   Essai   Jacques-Bénigne Bossuet   Lazare   Philosophie   Résistance intérieure française   Vladimir Jankélévitch  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^