Point critique (thermodynamique)

Infos
Prérequis : il est conseillé, pour la bonne compréhension de ce premier graphique et de tout ce qui va suivre, de commencer par connaître les notions élémentaires d'état liquide, d'état gazeux, et de "point triple". Bref rappel : un corps passe de l'état liquide à l'état gazeux par une transition de phase. Dans le diagramme p=f\left( T \right) représentant les phases d'un corps pur en fonction de sa température et de la pression à laquelle il est soumis, ces deux
Point critique (thermodynamique)

Prérequis : il est conseillé, pour la bonne compréhension de ce premier graphique et de tout ce qui va suivre, de commencer par connaître les notions élémentaires d'état liquide, d'état gazeux, et de "point triple". Bref rappel : un corps passe de l'état liquide à l'état gazeux par une transition de phase. Dans le diagramme p=f\left( T \right) représentant les phases d'un corps pur en fonction de sa température et de la pression à laquelle il est soumis, ces deux états sont séparés par une courbe de "coexistence des deux états" qui part du point triple situé en bas à gauche du graphique traditionnel appelé "diagramme de phase" : Image:TransitionPhaseTP.png Pour chaque corps, il existe une pression, une température et une masse volumique dites "critiques" (exemple de l'eau : température critique = 374.15 °C, pression critique = 221.2 bars). Le point de la courbe où ces trois valeurs sont réunies est appelé le "point critique" du corps. Au point critique du corps, la transition de phase entre l'état liquide et l'état gazeux est impossible, la masse volumique des deux états du corps considéré étant désormais de même valeur à partir de ce point, de même que l'indice de réfraction à l'état gazeux et celui à l'état liquide. Et ce quel que soit l'état précédent (liquide ou gazeux) du corps. Un corps réunissant ces trois conditions dites critiques de température, de pression, et de masse volumique" est dit en "état critique". Toute élévation supplémentaire d'un des trois paramètres au-delà de sa valeur critique (donc au-delà du point critique) conduit à l'état qualifié de "supercritique" dans lequel le corps ne peut donc physiquement être ni liquide ni gazeux. C'est l'état que l'on observe dans la partie haute de ce graphique tridimensionnel Volume/Température/Pression ci-dessous. Image:TransitionPhase.png (V: Volume, T: Température, P: Pression) Chaque corps chimique possède donc un "point critique" caractérisé par une température critique, une pression critique, et une masse volumique (ou un volume massique) critique. Fait remarquable : si l'on considère un changement d'état à une température constante très proche du point critique, on voit qu'une différence de pression "faible" produit un changement de volume "important". La courbe représentant la relation pression/volume à la température critique est tangente à la surface de changement d'état, qui est une surface réglée cylindrique d'axe parallèle à celui des volumes ; elle est donc au point de tangence parallèle à cet axe : la compressibilité est infinie au point critique, une différence de pression infime provoque alors des variations de volume et de densité sensibles. Les propriétés dépendant de la densité (constante diélectrique, indice de réfraction) sont mal définies dans cet état de la matière, les fluctuations statistiques deviennent macroscopiques : le fluide se comporte vis à vis de la lumière comme un brouillard concentré ; on parle de "phénomène d'opalescence critique". Ce phénomène de "contournement du point critique" est particulièrement exploité en microscopie électronique pour sécher totalement un échantillon sans le détruire. Historiquement, la description de ces fluctuations par Einstein et Smoluchowski fut une étape importante du triomphe des théories atomistes. Image:IsothermesAndrews.png On peut faire assez facilement l'expérience dite de "contournement du point critique" qui consiste à transformer un corps de la phase liquide à la phase gazeuse, puis en une phase fluide "super critique" (sans qu'il ait cette fois de transition visible), puis à nouveau en phase liquide ! A noter que les gaz organiques (alcanes ou alcènes par exemple) ont aussi un point critique.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Albert Einstein   Diagramme de phase   Gaz   Gaz parfait   Liquide   Masse volumique   Mouvement brownien   Opalescence critique   Point triple   Pression   Température   Transition de phase  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^