Prosper Mérimée

Infos
Prosper Mérimée Prosper Mérimée, né à Paris le 28 septembre 1803 et mort à Cannes le 23 septembre 1870, est un écrivain, historien et un archéologue français . Mérimée aimait le mysticisme, l’histoire et l’inhabituel. Il a été influencé par la fiction historique popularisée par Walter Scott et par la cruauté et les drames psychologiques d’Alexandre Pouchkine. Souvent, les histoires qu’il raconte sont pleines de mystères et ont lieu à l'étranger, l'Es
Prosper Mérimée

Prosper Mérimée Prosper Mérimée, né à Paris le 28 septembre 1803 et mort à Cannes le 23 septembre 1870, est un écrivain, historien et un archéologue français . Mérimée aimait le mysticisme, l’histoire et l’inhabituel. Il a été influencé par la fiction historique popularisée par Walter Scott et par la cruauté et les drames psychologiques d’Alexandre Pouchkine. Souvent, les histoires qu’il raconte sont pleines de mystères et ont lieu à l'étranger, l'Espagne et la Russie étant des sources d'inspiration fréquentes. Une de ses nouvelles a inspiré l’opéra Carmen.

Biographie

Prosper Mérimée, qui fut reçu avocat, a étudié le droit ainsi que de nombreuses langues : grec, arabe, anglais et russe. Il est l’un des premiers traducteurs de la langue russe en français. En 1834, il succède à Ludovic Vitet comme inspecteur général des Monuments historiques et c'est à ce moment qu'il demanda à Viollet le Duc d'effectuer une de ses premières restaurations d'édifice en France. Le père de Prosper Mérimée occupait la fonction de secrétaire dans le même établissement. Il conserve cette fonction jusqu’en 1860. Il a effectué tous ses voyages avant la fin de l’installation du chemin de fer. Il est élu membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1843, et de l'Académie française en 1844. Ayant pris fait et cause pour son ami le comte Libri, Mérimée est condamné à quinze jours de prison et à mille francs d'amende et écroué le 4 juillet 1852 à la Conciergerie. Son décès avait été déclaré dans toute la capitale alors qu'il n'était pas encore mort. Un démenti paru dans Le Figaro a finalement détruit la rumeur. En 1830, Mérimée rencontre en Espagne la Comtesse De Montijo avec laquelle il sympathise. Quand la fille de la comtesse devient l’impératrice Eugénie en France en 1853, Mérimée devient sénateur.

Œuvres

-Le Théâtre de Clara Gazul : supercherie littéraire présentée comme la traduction de pièces espagnoles par un certain Joseph Lestrange (1825)
-La Guzla (1827)
-Tamango (1829)
-La Jacquerie (1828)
-Chronique du règne de Charles IX, roman (1829)
-Mateo Falcone (1829)
-Mosaïque (1833) : recueil de nouvelles
-Les âmes du purgatoire (1834) : l'histoire du pêcheur Juan de Maraña
-Notes de voyages (1835-40) : décrivant son voyage à travers la Grèce, l’Espagne, la Turquie et la France.
-La Vénus d'Ille (1837)
-Colomba (1840) : une de ses nouvelles les plus célèbres qui relate l’histoire d’une jeune Corse poussant son frère à venger la mort de leur père
-Carmen (1845) : la fameuse nouvelle qui servit de base à l'opéra de Georges Bizet en 1875
-Dictée de Mérimée écrite en 1857 à la demande de l’impératrice Eugénie.
-Lokis (1869), inspiré d’une légende lituanienne : l’histoire d’un être né d’une femme et d’un ours.
-La Chambre bleue (1866)
-Lettres à une inconnue (1874) : une collection de lettres de Mérimée à Jenny Dacquin publiées après sa mort.
-Noël (1875) ;Traductions du russe
- La Dame de pique ("Пиковая дама"), Les Bohémiens ("Цыганы"), Le Hussard ("Гусар"), de Alexandre Pouchkine (1852).
- L'Inspecteur général ("Ревизор") de Nicolas Gogol (1853).
- Le Coup de pistolet ("Выстрел") de Pouchkine (1856).
- Apparitions ("Призраки") de Ivan Tourgueniev (1866).

La base Mérimée

À partir de 1834, Prosper Mérimée commence à faire recenser sur l'ensemble du territoire français les ensembles architecturaux remarquables. En son honneur, le ministère de la Culture et de la Communication a créé la base Mérimée, qui recense l'ensemble des monuments historiques et, au-delà, le patrimoine architectural remarquable.

La critique

- Le critique Charles Du Bos (1882-1939) juge inimitable son naturel dans la

Sources Litteraires

Mérimée et la médecine par Charlotte Fruton (Thèse de doctorat en médecine - 1938) ==
Sujets connexes
Académie des inscriptions et belles-lettres   Académie française   Alexandre Pouchkine   Base Mérimée   Cannes   Carmen (nouvelle)   Carmen (opéra)   Charles Du Bos   Charles Nodier   Chronique du règne de Charles IX   Colomba (nouvelle)   Conciergerie   Dictée de Mérimée   Droit   Espagne   France   Français   Georges Bizet   Grec moderne   Guglielmo Libri Carucci dalla Sommaja   Histoire   Historien   Impératrice Eugénie   Ivan Tourgueniev   La Chambre bleue   La Vénus d'Ille   Lokis   Louis de Loménie   Ludovic Vitet   Mateo Falcone   Monument historique (France)   Mosaïque (livre)   Mysticisme   Nicolas Gogol   Nouvelle   Noël   Opéra (musique)   Russie   Tamango   Walter Scott  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^