Baronnage anglo-normand

Infos
Les possessions normandes au XIIe siècle Le baronnage anglo-normand correspond principalement à la noblesse du duché de Normandie qui a reçu des terres en Angleterre à partir du temps de Guillaume le Conquérant après la bataille de Hastings d'octobre 1066. Comme les Varègues dans la Russie kiévienne des s, il s'agit d’une noblesse d’origine étrangère vis-à-vis d’une population autochtone largement majoritaire, anglo-saxonne et danoise notamment en ce qui conce
Baronnage anglo-normand

Les possessions normandes au XIIe siècle Le baronnage anglo-normand correspond principalement à la noblesse du duché de Normandie qui a reçu des terres en Angleterre à partir du temps de Guillaume le Conquérant après la bataille de Hastings d'octobre 1066. Comme les Varègues dans la Russie kiévienne des s, il s'agit d’une noblesse d’origine étrangère vis-à-vis d’une population autochtone largement majoritaire, anglo-saxonne et danoise notamment en ce qui concerne l’Angleterre. Ses membres ont pour origines, essentiellement les tenants-en-chef de la principauté normande, et souvent des Normands issus de la famille ducale (Rollonides) mais également des nobles issus des contingents mercenaires extérieurs. En effet, en plus des Normands, de nombreuses troupes de mercenaires arrivant de régions même de pays divers participent à la conquête normande de l'Angleterre : des (Bretons, des Flamands, des Picards, des Angevins, des Manceaux, des Poitevins, et des Bourguignons, jusqu'à des Germains et des Normands d'Italie, attirés par l'appât du gain, à la recherche de butin et, pourquoi pas, même de terres pour rester définitivement en pays conquis. La réalisation en 1086 du « Domesday Book » (ou le « Livre du Jugement Dernier ») permet de localiser avec précision l'implantation en Angleterre conquise et soumise de cette nouvelle noblesse qui érige rapidement forteresses, donjons et châteaux (constructions jusque-là inexistantes chez les Anglo-Saxons) pour garantir sa sécurité et montrer surtout son autorité envers la population autochtone. Cependant, assez vite, cette nouvelle classe dirigeante du pays conquis tend à se rendre de plus en plus rebelle et indépendante vis-à-vis du pouvoir royal.

Principales familles anglo-normandes

Ces puissantes familles du Moyen Âge anglo-normand, parmi tant d'autres, par leurs possessions partagées entre le continent et l'Angleterre, doivent fréquemment faire des choix lors des nombreux conflits qui opposent les héritiers du Conquérant. Cependant avec la bataille de Tinchebray (1106), le sentiment d'être Normand ou « Anglais » commence peu à peu à apparaître. Ce sentiment ne cesse de s'accentuer durant les décennies qui suivent. De plus, beaucoup de ces familles se révoltent régulièrement contre le gouvernement royal « anglais », et en particulier celles bien implantés aux frontières du Nord, loin de Londres, et qui n'hésitent pas à s'allier et à se mêler aux grandes familles d'origines celtiques d'Écosse, de Galles et d'Irlande contre les rois anglo-normands. Ces familles, bien implantées en pays celtiques, loin du pouvoir royal, adoptent même progressivement les mœurs claniques, dès la seconde moitié du surtout. En 1204, avec la conquête du duché de Normandie par le roi de France Philippe Auguste, la scission est complète entre les branches normandes et les branches anglo-normandes, désormais anglaises.

Repères chronologiques

-1066 : Invasion normande de l'Angleterre ; bataille de Hastings ;
-1086 : rédaction du Domesday Book à l'instigation de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie et roi d'Angleterre ;
-28 septembre 1106 : bataille de Tinchebray opposant deux des fils du Conquérant : Robert Courteheuse, duc de Normandie et son frère cadet Henri Beauclerc, roi d'Angleterre ;
-25 novembre 1120 : naufrage de la Blanche-Nef avec à son bord des dizaines de nobles anglo-normands. L'unique fils du roi Henri Beauclerc y trouve également la mort d'où les problèmes de succession ;
-1135-1154 : guerre civile entre partisans d'Étienne de Blois et partisans de Mathilde l'Emperesse, fille de Beauclerc.
-1204 : rattachement du duché de Normandie au royaume de France.

Voir aussi

-Partage de l'Angleterre en 1066 ;
-Domesday Book (1086) ;
-Compagnons de Guillaume le Conquérant ;
-Anglo-normand (langue) ;
-Littérature anglo-normande ;
-Baronnage italo-normand : sur les Normands en Méditerranée. Catégorie:Noblesse anglaise Catégorie:Noblesse de Normandie Catégorie:Normandie médiévale de:Anglonormannen en:Anglo-Norman
Sujets connexes
Angleterre   Anglo-Saxons   Anglo-normand (langue)   Anjou   Baronnage italo-normand   Baronnie   Bataille de Tinchebray   Blanche-Nef   Blois   Bourgogne   Celtes   Compagnons de Guillaume le Conquérant   Comté de Flandre   Danemark   Domesday Book   Duché de Normandie   Famille Carteret   Famille Dévereux   Famille Fitzalan   Famille Fitzurse   Famille Giffard   Famille Giroie   Famille Goz   Famille Mortimer   Famille Saint-Clair   Famille d'Ivry   Famille de Bailleul   Famille de Beauchamp   Famille de Beaumont   Famille de Bellême   Famille de Bourg   Famille de Clare   Famille de Crépon   Famille de Grandmesnil   Famille de Montaigu   Famille de Montbray   Famille de Montgommery   Famille de Tosny   France   Guerre civile anglaise (1135-1154)   Guillaume le Conquérant   Henri Ier d'Angleterre   Irlande   Italie   Kiev   Le Mans   Liste des ducs de Normandie   Liste des souverains anglais   Littérature anglo-normande   Londres   Maison de Montfort-sur-Risle   Mathilde l'Emperesse   Mercenaire   Moyen Âge   Noblesse   Normands   Partage de l'Angleterre en 1066   Pays de Galles   Picardie   Poitou   Rollonides   Royaume de France   Rus' de Kiev   Varègue  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^