Mauléon (Deux-Sèvres)

Infos
Mauléon est une commune française, située dans le département des Deux-Sèvres et la région Poitou-Charentes.
Mauléon (Deux-Sèvres)

Mauléon est une commune française, située dans le département des Deux-Sèvres et la région Poitou-Charentes.

Géographie

Histoire

Mauléon est située sur un éperon rocheux entouré de la Vallée de l'Ouin et qui s'oppose au Mont-gaillard (Château-gaillard) et au quartier de Saint-Jouin. En 1080, le nom de Mauléon apparait dans les premières chartes de l'Abbaye de la Trinité. Mauléon est un fief de la famille qui porte le même nom, Le plus connu est Savary Ier, sénéchal du poitou, troubadour, poète, corsaire et preneur de ville. Notamment, il s'empara de Niort en 1205 pour Jean sans Terre. Au , Mauléon va appartenir aux vicomtes de Thouars. Mauléon était très disputée pendant les guerres de religion car c'était un lieu stratégique. En 1587, Henri de Navarre va s'emparer de Mauléon. Et la ville sera prise six fois de suite, tantôt par les huguenots, tantôt par les catholiques. En 1642, le château (remparts, tours...) qui domine l'éperon sera démantelé par Richelieu très soucieux de la réunification du pays encore trop attaché à ses traditions selon lui. En 1716, le vicomte de la Trémoille vend la baronnie au marquis de la Flocellière, Gilles de la Granges de Surgères. Vingt ans plus tard, ce dernier revend la baronnie au Duc Alexis Madelaine Rosalie de Châtillon, gouverneur du dauphin, fils de Louis XV. Usant de son influence à la cour, il donna à Mauléon son nom, c'est ainsi que Mauléon devint pour un temps Châtillon-sur-Sèvres (un Duché-Pairie) alors que cette dernière, la Sèvre nantaise, ne passe qu'à 8 kilomètres environ. En 1965, les communes de Saint-Jouin sous Châtillon et de Châtillon-Sur-Sèvres vont se réunir et devenir une seule et même commune sous l'ancien vocable de Mauléon.

Administration

Démographie

Lieux et monuments

L'Abbaye de la Sainte-Trinité

Fondée vers la fin du , l'Abbaye de la Trinité de Mauléon de l'ordre de Saint Augustin devient rapidement le principal centre religieux de la contrée. Les moines réguliers vont s'installer dans l'Abbaye jusqu'en 1540. Ensuite les moines commendataires prendront la relève. En 1660 L'Abbaye de la Trinité entrera dans la congrégation de France des Génovéfains dont le siège se trouvait à l'Abbaye de Sainte Geneviève à Paris. Les guerres de religion vont précipiter son déclin et elle sera malheureusement pillée plusieurs fois à la fin du XVIe siècle. Restaurée tant bien que mal par les frères Cardinaux D'Escoubleau de Sourdis au XVIIe siècle, Finalement, c'est vers la moitié du que l'on reconstruit entièrement l'abbaye de la Trinité sur un plan de "fer à cheval" dont la façade mesure plus de 65 mètres de long. Ruinée après la Révolution, l'Abbaye de la Trinité ne sera pas épargnée par les guerres de vendées au . L'histoire de l'Abbaye s'éteindra en 1806 avec son dernier prieur. Vendue comme bien national en 1803, elle sera rachetée en 1813 par la commune de Châtillon-sur-Sèvre pour y installer : hôtel de ville, palais de justice, gendarmerie et asile pour enfants. Les sœurs de la Sagesse qui s'occupent de l'Asile, ont fondée une très jolie petite Chapelle néo-gothique. Aujourd'hui encore, l'ancienne Abbaye abrite l'hôtel de ville. A la place de la gendarmerie se trouve la poste et à la place de l'Asile pour enfant, le musée du BRHAM. L'Abbaye de la Trinité, construite dans la pierre locale qui est le granit est de style néo-gothique. Le premier niveau est perçé de grandes baies éclairant un grand couloir qui autrefois servait de corridor qui rappel le cloître. Le second niveau possède aussi de belles fenêtres à bordure de pierres en saillis. Un joli balcon en fer forgé décore l'entrée principale et l'on peut encore apercevoir le blason du Duc de Châtillon surmonté de la couronne ducale et du collier de l'Ordre du St Esprit

L'Église de la Sainte Trinité

Fondée au XIIe siècle, l'église de la Trinité sera également ruinée par les guerres de religion au et incendiée pendant les guerres de Vendée. En 1793, D'Elbée sera élu Généralissisme des Insurgés dans l'église de la Trinité. Elle sera agrandie au de trois travées et restaurée. L'Église de la Sainte Trinité possède une jolie façade harmonique qui date de 1854 (restaurations). Son ancien portail roman a été réutilisé comme porte d'entrée du presbytère. La nef est un vaste volume scandé de piliers rectangulaires. Son abside a des pans coupés revêtus de boiseries réalisés en 1835 sur le modèle des stalles de la Cathédrale d'Angers. L'église va connaître un autre événement historique : suite à la loi de décembre 1905 sur la séparation de l'église et de l'État. Le 14 février 1906, une altercation entre les gendarmes de Cholet qui viennent faire l'inventaire et les Châtillonnais va éclater.Des traces sur les portes de l'église en témoignent encore et montrent "les blessures" des catholiques. Depuis le début de l'année 2006 l'église de la Trinité subit un grand chantier de restauration : voûtes, charpentes, murs ...

Personnalités liées à la commune

-Henri de La Rochejacquelein.
-Savary Ier de Mauléon.

Voir aussi

- Communes des Deux-Sèvres ==
Sujets connexes
Angers   Arrondissement de Bressuire   Canton de Mauléon   Chef-lieu   Cholet   Communauté de communes Delta-Sèvre-Argent   Communes des Deux-Sèvres   Deux-Sèvres   France   Guerres de religion (France)   Mauléon   Niort   Paris   Poitou-Charentes   Savary Ier de Mauléon   Surgères   Sèvre nantaise   Vicomte de Thouars   XIIe siècle   XVIIe siècle   XVIe siècle  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^