Justin Germain Casimir de Selves

Infos
Justin de Selves Justin Germain Casimir de Selves, né à Toulouse le 19 juillet 1848 et mort en 1934, est un homme politique français. Commandeur de la Légion d'honneur en 1890, officier de l’instruction publique et dignitaire de plusieurs ordres étrangers. Marié le 31 juillet 1872 à Félicie Camille Garrisson (décédée avant lui), fille du sénateur du Tarn-et-Garonne Gustave Garrisson, dont 2 fils : Gustave et René.
-Neveu de Charles de Freycinet, ancien min
Justin Germain Casimir de Selves

Justin de Selves Justin Germain Casimir de Selves, né à Toulouse le 19 juillet 1848 et mort en 1934, est un homme politique français. Commandeur de la Légion d'honneur en 1890, officier de l’instruction publique et dignitaire de plusieurs ordres étrangers. Marié le 31 juillet 1872 à Félicie Camille Garrisson (décédée avant lui), fille du sénateur du Tarn-et-Garonne Gustave Garrisson, dont 2 fils : Gustave et René.
-Neveu de Charles de Freycinet, ancien ministre de la guerre, il venait à peine de terminer ses études d'avocat lorsque éclata la guerre de 1870.
-Lors de la Guerre franco-allemande de 1870 :
-Il partit dans la deuxième armée de la Loire au 21 corps d'armée Commandée par le Général Jaurès, dans la 3 Division d'Infanterie du Général de Villeneuve et du général Guillon, à la 1 Brigade du Lieutenant-Colonel Stephani, comme lieutenant dans le 1 Bataillon du 78 régiment de mobiles (Vendée, Lot-et-Garonne, Gironde).
-Il y fut nommé capitaine après le combat de Chartres le 21 octobre 1870.
-Il fut ensuite secrétaire de son oncle Charles de Freycinet, à ce titre il fit parti de la délégation du Gouvernement de la Défense nationale envoyée à Tours pour coordonner l'action en province sous les ordres d'Adolphe Crémieux, ministre de la Justice, accompagné par Alexandre Glais-Bizoin et l'amiral Fourichon. M. de Selves était appelé à la direction des services administratifs au ministère de la guerre, oû son oncle Charles de Freycinet était délégué, à Tours. En janvier 1871, devant l'avance des armées allemandes, il suit le Gouvernement de la Défense nationale qui se replie à Bordeaux et fut chargé, dans cette ville, de la direction de la sous-intendance, comprenant Toulouse, Montauban et Aurillac.
-Après la Première Guerre mondiale, M. de Selves, qui est docteur en droit à la Faculté de Toulouse, se fit inscrire au barreau de Montauban. Il occupa bientôt, dans ce chef-lieu, une des premières place et devint, tout jeune encore, bâtonnier de l’ordre des avocats en 1871.
-Ensuite, Préfet du Tarn-et-Garonne de 1880 à 1882,
-Préfet de l'Oise (du 1882 au 16 mai 1882),
-Préfet de Meurthe-et-Moselle ( 1885),
-Préfet de la Gironde (1885),
-Directeur général des Postes et Télégraphes du 21 janvier 1890 à 1896. En cette qualité, M. de Selves, peu de temps après son installation, présida la Conférence internationale qui se tint à Paris du 1 mai au 15 juin 1890. En 1891, il représentait la France au Congrès postal universel de Vienne, ou il présida la commission des colis postaux, valeurs déclarées, livrets d’identité etc.
-Nommé, par le cabinet Jules Méline, préfet de la Seine (du 23 mai 1896 à 1911), en remplacement d'Eugène Poubelle.
-Sénateur du Tarn-et-Garonne de 1909 à 1927. Il occupa ensuite plusieurs fonction au sein du gouvernement de la République sous la présidence d'Armand Fallières :
-Ministre des affaires étrangères dans le cabinet de Joseph Caillaux (à ce poste : successeur de Jean Cruppi et prédécesseur de Raymond Poincaré), du 27 janvier 1911 au 9 janvier 1912, lors de le Coup de force d'Agadir ( 1911), il se montra favorable à un raidissement face à l'Allemagne mais son président du conseil, attaché au contraire à la détente des rapports franco-allemands, négocia par-dessus la tête du ministre avec le conseiller de l'ambassade d'Allemagne à Paris et confident de Guillaume II.
-Il fut encore ministre de l'intérieur dans le cabinet Raymond Poincaré (à ce poste : successeur de Maurice Maunoury et prédécesseur de Camille Chautemps), du 29 mars 1924 au 14 juin 1924.
-Il devint président du Sénat, sous la Troisième République (à ce poste : successeur de Gaston Doumergue et prédécesseur de Paul Doumer), du 19 juin 1924 au 14 janvier 1927. Il fit aboutir le projet du métropolitain de Paris.
-Élu membre libre de l'Académie des beaux-arts au fauteuil n° 9 en 1910. La plus petite avenue de Paris, l'Avenue de Selves dans le 8 arrondissement, porte son nom. D'une longueur de 110 mètres, l'avenue donne sur les Champs Élysées.

Publications

-Avant-propos à La Politique allemande par le Prince Bernhard von Bülow. Traduit de l'allemand par Maurice Herbette.
-Notice sur la vie et les travaux de M. Anatole Gruyer Paris, 1910

Généalogie

Selves, branche de Sarlat :
-1 Jean de Selves, dont :
-1.1 Jean Selves, ou Selva, bourgeois à Sarlat, marié vers 1550 à Monde de Colly, dont :
-1.1.1 Léonard Selves, marchand et bourgeois à Sarlat, vivant en 1580, marié à Jeanne Viveilhe, dont :
-1.1.1.1 Jean Selves, marchand et bourgeois à Sarlat, marié à Berthe de Moreaus, dont :
-1.1.1.1.1 Lagier Selves, marchand et bourgeois à Sarlat, marié 2 fois : A) à Guelonne de Saint-Clarle 21 janvier 1616, dont 1 fils, Pierre puis B) marié à Monde d’Aoustier de Plaçon, décédée le 28 juin 1660, dont 1 fils, Jean :
-1.1.1.1.1 A Pierre Selves, conseiller du roi en l’élection de Sarlat, marié deux fois : 1°) marié à Françoise de Rupe, dont :
-1.1.1.1.1 A 1 Jean Selves, avocat, † à 28 ans
-1.1.1.1.1 A 2 Peyronne Selves, marié à M. Laquilhe, élu à Sarlat
-1.1.1.1.1 B 1 Jean Selves, dit de Selve, conseiller du roi au présidial de Sarlat, marié le 30 août 1677 à Claude de Gérard-Latour, dont 4 enfants, 1 fils et 2 filles, Marc-Antoine, Monde, Jeanne et Catherine :
-1.1.1.1.1 B 1.1 Marc-Antoine de Selve de Plançon, marié à Catherine de Fajol, fille d’un avocat du roi, dont :
-1.1.1.1.1. B 1.1.1 Jean-Baptiste de Selve, officier d’infanterie, premier consul de Sarlat, marié à Marie-Louise de Bouillé vers 1760 à Bayonne, dont fille unique :
-1.1.1.1.1. B 1.1.1.2 Marie de Selve, mariée le 18 février 1783 à Jean Selves, d’une autre famille qui suit :
-1.1.1.1.1 B 1.2 Monde de Selve, religieuse
-1.1.1.1.1 B 1.3 Jeanne de Selve, supérieure des Filles de la foi à Agen
-1.1.1.1.1 B 1.4 Catherine de Selve, mariée en 1693 à Marc-Antoine de Suau, vice-sénéchal.
-1 Aymar de Selves, conseiller au présidial de Sarlat, marié le 5 février 1657 à Françoise d’Aymerique, fille d’Eymeric, lieutenant général criminel au présidial de Sarlat, dont :
-1.1 Aymar de Selves, conseiller au présidial de Sarlat, marié à Cécile de Surguier, dont :
-1.1.1 Jean de Selves, conseiller au présidial de Sarlat, marié à Claude de Béniè, dont :
-1.1.1.1 Antoine de Selves, né à Sarlat le 29 janvier 1717, † à Sarlat le 14 janvier 1795, conseiller pair doyen au présidial de Sarlat, marié à Marie-Marguerite Salinié, dont au moins :
-1.1.1.1.1 Jean de Selves, né le 14 janvier 1756 à Sarlat, † le 1 novembre 1818 à Sarlat, avocat en parlement, commissaire du Gouvernement au tribunal de Sarlat (1801), conseiller général de la Dordogne (1800-1806), député de la Dordogne (mai 1815), procureur impérial au tribunal de Sarlat (1804-18..), marié à Marie de Selves le 18 février 1783, dont dix-huit enfants, entre autres :
-1.1.1.1.1.1 Antoine Jean Jérôme Hubert de Selves, né le 15 février 1795, avocat, dont :
-1.1.1.1.1.1.1 Ernest, avocat, maire de Sarlat, conseiller général de la Dordogne, marié et mort sans postérité vers 1882
-1.1.1.1.1.2 Jean Jérôme Germain, né le 20 août 1789 à Sarlat, † vers 1860 sans postérité, lieutenant-colonel, chevalier de la légion d’honneur
-1.1.1.1.1.3 Pierre Joseph de Selves, né le 27 janvier 1791, † jeune
-1.1.1.1.1.4 Antoine Jean Jérôme Justin de Selves, né le 27 janvier 1791 à Sarlat, lieutenant à la légion du Tarn et Garonne (5 novembre 1817), marié à Catherine Elisabeth Suchet, dont 2 fils, Jacques Joseph Gustave et Jean Justin Thomas :
-1.1.1.1.1.4.1 Jacques Joseph Gustave de Selves, né le 25 juin 1820 à Toulon, contrôleur des tabacs, marié à Mlle de Saulces de Freycinet, décédée le 19 septembre 1861à Labesque, dont deux fils : Justin et Frédéric :
-1.1.1.1.1.4.1.1 Justin Germain Casimir de Selves, né le 19 juillet 1848 à Toulouse, avocat, ancien secrétaire de M. de Freycinet (1870-1871), préfet, directeur général des Postes (1890-1896), préfet de la Seine (1896), commandeur de la légion d’honneur, marié à Gabrielle Félicie Garrisson, fille du sénateur Camille Garrisson, le 31 juillet 1872, dont deux fils :
-1.1.1.1.1.4.1.1.1 Gustave de Selves
-1.1.1.1.1.4.1.1.2 René de Selves, blessé mortellement renversé par un tramway à Sarlat en 1911, décédé peu après à Paris.
-1.1.1.1.1.4.2 Jean Justin Thomas de Selves, † le 31 janvier 1886, capitaine d’infanterie, marié le 12 décembre 1861 à Marie Rochon, dont deux filles :
-1.1.1.1.1.4.2.1 X de Selves
-1.1.1.1.1.4.2.2 X de Selves
-1.1.1.1.1.4.1.2 Frédéric de Selves, agent commercial de la Cie des chemins de fer du midi, marié et dont :
-1.1.1.1.1.4.1.2.1 Henri de Selves
-1.1.1.1.1.4.1.2.2 Jeanne de Selves
-1.1.1.1.1.5 Jérôme de Selves, mort jeune
-1.1.1.1.1.6 Lucien Antoine de Selves, † le 2 décembre 1828 à Buenos Aires, Argentine, sans alliance
-1.1.1.1.1.7 Françoise Marie de Selves, mariée à M. Bouffanges
-1.1.1.1.1.8 Marie Marguerite de Selves, mariée à Bertrand de Grézel
-1.1.1.1.1.9 Marguerite Henriette de Selves, religieuse
-1.1.1.1.1.10 Marguerite Augustine de Selves, mariée à M. Barrain
-1.1.1.1.1.11 Madeleine de Selves, religieuse
-1.1.1.1.1.12 Marguerite de Selves, religieuse
-1.1.1.1.1.13 Marguerite Françoise de Selves, née en 1808, mariée à M. Lacoste d’Escayrac
-1.1.1.1.1.14 Madeleine de Selves, née le 6 janvier 1810, mariée à M. de Maison
-1.1.1.1.2 Pierre de Selves
-1.1.1.1.3 Jean Jérôme de Selves, † le 8 janvier 1807, prêtre
-1.1.1.1.4 Cécile de Selves
-1.1.2 Thérèse de Selves, abbesse des Clarisses de Sarlat en 1715
-1.2 Marie de Selves, supérieure de Saint-Claire à Sarlat

Voir aussi :

-Familles Selve(s), de Selve(s), généalogies

Sources

-La Grande Encyclopédie dite de Berthelot, 1885-1902, t. 29, p. 951-952.
-Borel d'Hauterive, Annuaire de la noblesse de France, 1899, p. 254-256.
-Institut de France, Le Second Siècle 1895-1995, liste des académiciens, t. II, grand in-4° de 782 pages. Catégorie:Ministre français des Affaires étrangères Catégorie:Ministre français de l'Intérieur Catégorie:Président du Sénat français Catégorie:Ancien sénateur de la Seine Catégorie:Préfet français Catégorie:Académie des Beaux-Arts Catégorie:Naissance en 1848 Catégorie:Décès en 1934 en:Justin de Selves es:Justin Germain Casimir de Selves
Sujets connexes
Académie des beaux-arts (France)   Adolphe Crémieux   Alexandre Glais-Bizoin   Armand Fallières   Aurillac   Avenue de Selves   Avenue des Champs-Élysées   Bernhard von Bülow   Bordeaux   Camille Chautemps   Charles de Freycinet   Chartres   Coup de force d'Agadir   France   Gaston Doumergue   Gironde   Gouvernement de la Défense nationale   Guerre franco-allemande de 1870   Guillaume II d'Allemagne   Jean Cruppi   Joseph Caillaux   Jules Méline   Liste des ministres français de l'Intérieur   Liste des ministres français des Affaires étrangères   Lot-et-Garonne   Légion d'honneur   Maurice Maunoury   Meurthe-et-Moselle   Montauban   Oise (département)   Paris   Paul Doumer   Postes, télégraphes et téléphones (France)   Poubelle   Première Guerre mondiale   Président   Présidents du Sénat français et chambres assimilées   Raymond Poincaré   Seine (département)   Sénat   Tarn-et-Garonne   Toulouse   Tours   Troisième République  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^