Liste de films non pornographiques contenant des actes sexuels non simulés

Infos
La représentation de la sexualité dans le cinéma non pornographique a été longtemps interdite (notamment aux États-Unis par des lois fédérales). Dans les années 1960, le cinéma a commencé à pousser les limites de ce qu'on avait le droit de montrer sur un écran. Bien que la grande majorité des séquences sexuelles sont simulées dans le cinéma non pornographique, il existe de rares exemples où les cinéastes ont autorisé ou demandé à leurs acteurs de s'adonner à de véritable
Liste de films non pornographiques contenant des actes sexuels non simulés

La représentation de la sexualité dans le cinéma non pornographique a été longtemps interdite (notamment aux États-Unis par des lois fédérales). Dans les années 1960, le cinéma a commencé à pousser les limites de ce qu'on avait le droit de montrer sur un écran. Bien que la grande majorité des séquences sexuelles sont simulées dans le cinéma non pornographique, il existe de rares exemples où les cinéastes ont autorisé ou demandé à leurs acteurs de s'adonner à de véritables actes sexuels de différentes sortes. La différence entre ces films et les films pornographiques est que l'essentiel de ces films n'est pas pornographique malgré ces séquences isolées. Malgré cela, la sortie de ce genre de films est souvent accompagnée de controverses et certains n'ont pu sortir au cinéma qu'en version censurée avant de proposer la version non censurée lors de sa sortie en VHS ou DVD. Notons qu'un film est généralement classé pornographique dès lors qu'il montre un sexe masculin en érection mais nous n'incluerons pas ici les exceptions contenant un sexe en érection sans aucun acte sexuel. Rappelons aussi qu'en France, il y eut une brève période entre l'abolition de la censure en 1974 (après l'élection de Giscard) et l'entrée en vigueur de la loi X en janvier 1976 durant laquelle de nombreux films pornographiques sont sortis en salle sans le moindre problèmeVoir par exemple le dossier "Les nouvelles frontières du X" dans la revue Première, n°362, avril 2007.. Ceux-ci ne seront évidemment pas listés ici.

Films contenant des actes sexuels explicites non simulés

Les films suivants, classés comme non pornographiques, contiennent des actes sexuels visuellement explicites et considérés comme non simulés. Néanmoins il existe de nombreuses controverses quant à la véracité de ces affirmations.
- On nous appelle les mods (1968) (Dom kallar oss mods), film documentaire de Jan Lindqvist et Stefan Jarl, suit de jeunes hippiesSelon , il s'agit du premier film grand public à inclure une pénétration non simulée.
- Sweet Sweetback's Baadasssss Song (1971) - Melvin Van Peebles, réalisateur et acteur du film, dit avoir contracté une maladie sexuellement transmissible durant le tournage et avoir reçu pour cela des compensations professionnelles Le film fut d'abord classé X selon le site . Voir aussi .
- Turkish Délices (1973) de Paul Verhoeven contient des scènes explicites.
- Emmanuelle (1974) – une danseuse asiatique s’insère une cigarette dans le vagin et en expulse ensuite la fumée.
- Flesh Gordon (1974) est une parodie érotique de Flash Gordon, non classé comme film pornographique. Il y a une scène où on aperçoit une orgie à l'arrière plan, les très courtes scènes de masturbations réciproques et de fellations sont explicites. (mais uniquement dans la V.O)
- L'Empire des sens (1976) (Ai no corrida) - plusieurs séquences non simulées, notamment l'introduction d'un œuf dans le vagin de l'actrice et la fellation (jusqu’à éjaculation) entre Eiko Matsuda et Tatsuya Fuji Voir par exemple le dossier "Le sexe à l'écran, des mots aux images", dans la revue Synopsis, n°20, juillet-août 2002..
- Caligula (1979) - il existe plusieurs versions du film dont certaines contiennent des pénétrations et des éjaculations non simulées et explicites. Néanmoins aucune des têtes d'affiche du film de Tinto Brass n'a été impliquée dans ces séquences. Paragraphe Les scènes de Guccione sur
- L'Ange et la Femme (1978) - Scènes de fellation et de pénétration impliquant Carole Laure et Lewis Furey, avec également éjaculation facialeUne encyclopédie du nu au cinéma, p404 (voir bibliographie)..
- Emmanuelle V (1985) - Deux versions de ce film sont sorties dont une version hardcore contenant plusieurs séquences non simulées (mais aucune n'impliquant l'actrice principale Monique Gabrielle).
- Le Diable au corps (1986) (Il Diavolo in corpo) - fellation pratiquée par Maruschka Detmers sur Federico PitzalisFilms à scandale!, p101 (voir bibliographie)..
- L’Orchidée sauvage 2 (1992) (Wild Orchid II: Two Shades of Blue) – dans la version longue, une séquence montre un vibromasseur inséré dans un vagin.
- L'uomo che guarda (1994) – l’actrice Cristina Garavaglia insère un cigare dans son vagin dans cette réalisation de Tinto Brass.
- Camping Cosmos (1996) - le film montre Lolo Ferrari en train de lire Tintin au Congo pendant qu'elle est pénétrée par Claude Semal qui ressemble à Tintin. Cela se passe dans la caravane sur la plage avec la musique de l'hymne soviétique en fond sonore.
- La Vie de Jésus (1997) de Bruno Dumont contient un plan de pénétration non simulé.
- Les Idiots (1998) (Idioterne) - plusieurs scènes non simulées, mais tournées par des doublures, acteurs de films pornographiques (les pénétrations ont été censurées par des cartons noirs dans la plupart des sorties anglophones)
- Seul contre tous (1998) – la version longue contient environ 25 secondes d’images pornographiques.
-Romance - (1999) Caroline Ducey prend le sexe de Sagamore Stévenin dans sa bouche (fellation non complète) et le sexe en érection de Rocco Siffredi à pleine main. La véracité de la pénétration de Rocco Siffredi sur Caroline Ducey a par ailleurs été disputée (par la réalisatrice Catherine Breillat et Caroline Ducey), mais confirmée par Rocco Siffredi. Des actes sexuels non simulés (pénétrations, éjaculation) sont effectués par des acteurs de porno dans une scène.
- Guardami (1999) – fellation réalisée par Elisabetta Cavallotti. L’actrice insère aussi un tissu dans son vagin lors d’une séquence de strip-tease.
- La donna lupo (1999) - fellation réalisée par Loredana Cannata.
- Pola X (1999) – pénétration non simulée entre Guillaume Depardieu et Yekaterina Golubeva. Il y a effectivement une fellation et une pénétration. La question est de savoir si ces scènes sont doublées.
- L'Humanité (1999) de Bruno Dumont contient deux scènes de sexe explicites. Séverine Caneele, debout, masturbe son sexe devant Emmanuel Schotté. Autre scène, le sexe de Séverine Caneele est filmé en gros plan dans la même prise de vue que le tableau de Gustave Courbet L'Origine du monde.
-Sade : (2000) Daniel Auteuil introduit ses doigts dans le vagin du personnage d'Isild Le Besco (doublée par une actrice de films pornographiques).
- Baise-moi (2000) – de nombreuses scènes non simulées impliquant Karen Lancaume et Raffaëla Anderson. Le film a été interdit ou classé comme pornographique dans plusieurs pays, parfois provisoirement (Australie par exemple).
- Le Centre du monde (2001) (The Center of the World) de Wayne Wang – l’actrice porno Alisha Klass, qui joue une danseuse, insère une sucette dans son vagin.
- Intimité (2001) (Intimacy) - fellation (non complète) de Kerry Fox sur Mark Rylance .
- Le Pornographe (2001) – scène de tournage d’un film pornographique (dont le réalisateur est interprété par Jean-Pierre Léaud) avec pénétration et éjaculation impliquant Ovidie.
- Irréversible (2002) – on peut apercevoir des actes sexuels non simulés à l’arrière-plan: actes homosexuels dans le club au début et une fellation pendant la soirée. Par contre, la scène du viol de Monica Bellucci est bel et bien simulée.Paragraphe La violence la plus accrue sur
- Ken Park (2002) – L'actrice Tiffany Limos joue une scène sexuelle avec deux acteurs où l’on voit clairement une fellation non simulée. Plusieurs autres scènes non simulées sont visibles.
- The Brown Bunny (2003) - à la fin du film, Chloë Sevigny pratique une fellation sur Vincent Gallo (qui est son compagnon dans la vie), apparemment jusqu’à éjaculation. Toutefois, après avoir vu la première du film à Cannes (qui fit scandale), la réalisatrice Claire Denis, a déclaré devant plusieurs personnes avoir identifié le phallus apparaissant dans cette scène comme une prothèse. Selon Denis, qui avait dirigé Gallo dans le film Trouble Every Day, il s'agirait d'un des accessoires du film, que Gallo aurait dérobé. Cette anecdote est mentionnée dans le documentaire Bienvenue à Cannes, de Richard Schickel, ainsi que par Dave Kehr sur .
- 9 Songs (2004) - multiples scènes non simulées entre Kieran O'Brien et Margo Stilley, dont une montrant une éjaculation.Paragraphe Casting sur
- Anatomie de l'enfer (2004) – pénétration non simulée entre Rocco Siffredi et le personnage joué par Amira Casar. Selon la réalisatrice Catherine Breillat une doublure a été utilisée pour les scènes trop intimes du personnage d’Amira Casar. La séquence d'ouverture du film montre une fellation entre hommes mais il est difficile de dire si l’acte a réellement été réalisé.Voir (Entretien réalisé pour l'émission de cinéma Désaxés, diffusée sur Radio libertaire le 1 février 2004)
- Antares (2004) – fellation, courte mais sans doute bien réelle réalisée par Petra Morzé. L'acteur est en demi-érection avant la fellation cachée par les cheveux de l'actrice.
- All About Anna (2005) – Production Zentropa - scènes non simulées impliquant l’actrice Gry Bay et Eileen Daly. Plusieurs fellations, dont une jusqu'à éjaculation pratiqué par Eileen Daly. Plusieurs Pénétrations aussi impliquant les actrices Gry bay et Eileen Daly sont visibles.
- Batalla en el cielo (2005) de Carlos Reygadas montre des fellations et une éventuelle pénétration impliquant Anapola Mushkadiz, ainsi que d'autres scènes non simulées entre d'autres acteurs secondaires du filmParagraphe Retour sur une scène-choc sur .
- Destricted (2006) est un film collectif réfléchissant sur la pornographie et la sexualité à l'écran, avec pour point commun d'inclure du scène explicite dans chaque segment. Ce film inclue donc plusieurs scènes non simulées, notamment dans les segments réalisés par Larry Clark et Gaspar Noé.
- Shortbus (2006) de John Cameron Mitchell contient plusieurs séquences non simulées dont une scène d'auto-fellation.
- Lust, caution (2007) de Ang Lee contient de nombreuses scènes torrides qui, selon des insinuations du réalisateur, seraient en partie non simuléesVoir par exemple le par Le Point (9 septembre 2007).. En tout cas, les scènes ont incité les Américains à le classer NC-17 . pour son contenu à caractère sexuel.

Note sur les rumeurs

Il existe de nombreux films qui sont supposés inclure des actes non simulés, soit par l’intermédiaire de rumeurs, soit par affirmation d’un acteur ou membre de l’équipe, même si rien n’est assez explicite à l’écran pour permettre d’affirmer ou d’infirmer ces hypothèses. Certains cas n’impliquent d’ailleurs pas de pénétration mais d’autres actes sexuels. La liste étant trop longue et subjective (n'importe qui peut inventer une rumeur dès qu'il existe une scène sexuelle dans un film !), il est préférable de ne pas citer d'exemple ici.

Films montrant d’autres actes sexuels non simulés n'impliquant pas de pénétration

- I am curious (Yellow) (Jag är nyfiken - en film i gult) (1967)- Lena Nyman embrasse et joue avec le pénis de son partenaire.
- Les Insatisfaites Poupées érotiques du docteur Hitchcock (La bestia uccide a sangre freddo) (1970) de Fernando Di Leo inclue un bref gros plan montrant un sexe féminin masturbé.
- Sweet Movie (1974)- Carole Laure prend en main le pénis de son partenaire et le passe sur son visage. L'actrice avait obtenu la suppression de cette séquence pour la distribution en France ainsi qu'une autre où elle apparaît nue sur un lit, les jambes écartées face à la caméraFilms à scandale!, p97 (voir bibliographie)..
- Une vraie jeune fille de Catherine Breillat (1975) - On y voit une éjaculation dans un mouchoirUne encyclopédie du nu au cinéma, p63 (voir bibliographie).. L'héroïne se masturbe. D'autre part, notons qu'on la voit uriner (le gros plan étant assez explicite pour que ce ne soit pas simulé).
- L'Homme qui venait d'ailleurs (1976) - Adrienne Larussa prend en main le pénis de son partenaire et lui parle comme dans un micro.
- 1900 (1976) - Stefania Casini masturbe Gérard Depardieu et Robert De Niro
- Spetters (1980) – L’actrice Renée Soutendijk carresse le pénis d’un acteur dans ce film de Paul Verhoeven.
- The Seven Spiritual Laws of Sex (1999) – La playmate de Playboy Victoria Zdrok masturbe un acteur.
- Um Copo de Colera (1999) - L'actrice brésilienne Julia Lemmertz reçoit une véritable éjaculation sur ses seins et son visage (mais le "donneur" n'est pas l'acteur du film, mais son mari)
- La mécanique des femmes (2000) - Florence Loiret joue avec le pénis de son partenaire, le mesure.
- Dog Days (2001) (Hundstage) - Claudia Martini semble pratiquer une fellation non simulée durant une séquence de triolisme. Le visionnage du film au ralenti montre qu'en fait Claudia Martini se penche à côté du sexe en érection de l'acteur, qui se masturbe, mais ne pratique pas réellement la fellation.
- Innocents - The Dreamers (2003) – L’actrice Eva Green est montrée baissant le slip d’un acteur pour saisir la photographie papier d'elle-même et donc collée contre le pénis de l'acteur, ceci dans la version longue, ce qui n'est pas en tant que tel un "acte sexuel non simulé".
- Statross le Magnifique (2007) - L'acteur Illmann Bel se masturbe au début du film en écoutant de la musique et éjacule au moment où il voit apparaître un fantôme qui ressemble à un membre du Ku Klux Klan.

Films pornographiques ressortis dans la distribution non pornographique

Avant l’arrivée de la vidéo, les films pornographiques sortaient parfois dans des cinémas non pornographiques. Dans certains cas, les scènes de pénétrations pouvaient avoir été retirées ou remplacées mais dans certains cas le film sortait dans sa version non censurée.
- Gorge profonde (1972) (Deep Throat) – ressortie non censurée.
- Café Flesh (1982) – une version alternative de ce film porno de science fiction est sortie dans les cinémas (R-rated aux USA).
- Dixie Ray, Hollywood Star (1983) – version censurée sous le titre It's Called Murder, Baby (R-rated aux USA).
- Night Trips (1989) – montré dans plusieurs festivals de films.

Films contenant des extraits de films pornographiques préexistants

- Extension du domaine de la lutte (1999) de Philippe Harel, adapté de Michel Houellebecq - plusieurs extraits.
- Fight Club (1999) de David Fincher - des passages subliminaux (sous la forme d'une seule image de temps à autres) sont insérés par le personnage principal, qui est (entre autre) projectionniste. par un effet de mise en abyme, on comprend par la suite que le film (fight club) lui même a été modifié de cette manière.
- La Pianiste (2001) de Michael Haneke - Isabelle Huppert se rend dans une cabine de sex shop. On peut voir une fellation sur un extrait du film qu'elle visionne.

Voir aussi

Bibliographie

-Alain Bergala, Jacques Déniel et Patrick Leboutte (dir.), Une encyclopédie du nu au cinéma, éditions Yellow Now, 1993.
-Jean-Luc Douin, Films à scandale!, Éditions du Chêne, 2001.

Notes et références

Les références suivantes ne décrivent pas systématiquement les détails évoqués dans l'article mais ils confirment au moins la présence d'actes sexuels non simulés dans les films en question. Non pornographiques contenant des actes en:List of mainstream films with unsimulated sex
Sujets connexes
Alisha Klass   All About Anna   Amira Casar   Anatomie de l'enfer   Ang Lee   Antares (film)   Australie   Auto-fellation   Baise-moi   Batalla en el cielo   Bruno Dumont   Café Flesh   Caligula (film)   Camping Cosmos   Carlos Reygadas   Carole Laure   Caroline Ducey   Catherine Breillat   Chloë Sevigny   Cigare   Claire Denis   Claude Semal   DVD   Daniel Auteuil   David Fincher   Eiko Matsuda   Emmanuelle   Eva Green   Extension du domaine de la lutte   Fantôme   Fellation   Fernando Di Leo   Fight Club (film)   Film pornographique   Flash Gordon   Flesh Gordon   Florence Loiret   France   Gaspar Noé   Gorge profonde (film)   Gry Bay   Guillaume Depardieu   Gustave Courbet   Gérard Depardieu   Hymne de l'Union soviétique   Innocents - The Dreamers   Intimité (film)   Irréversible (film)   Isild Le Besco   Jean-Pierre Léaud   John Cameron Mitchell   Karen Lancaume   Ken Park   Kerry Fox   Ku Klux Klan   L'Empire des sens   L'Homme qui venait d'ailleurs   L'Humanité (film)   L'Origine du monde   La Pianiste (film)   La Vie de Jésus (film)   Larry Clark   Le Diable au corps (film, 1986)   Le Point   Lena Nyman   Les Idiots   Lewis Furey   Lolo Ferrari   Lust, caution   Margo Stilley   Maruschka Detmers   Melvin Van Peebles   Message subliminal   Michael Haneke   Michel Houellebecq   Monica Bellucci   Motion Picture Association of America   Ovidie   Patrick Leboutte   Paul Verhoeven   Philippe Harel   Playboy   Pola X   Première (magazine)   Prothèse   Radio libertaire   Renée Soutendijk   Robert De Niro (acteur)   Rocco Siffredi   Romance (film, 1999)   Sade (film, 2000)   Sagamore Stévenin   Seul contre tous   Sexualité   Shortbus   Spetters   Statross le Magnifique   Sucette   Sweet Sweetback's Baadasssss Song   Séverine Caneele   Tatsuya Fuji   The Brown Bunny   Tintin   Tintin au Congo   Tinto Brass   Triolisme   Trouble Every Day   Turkish Délices   Une vraie jeune fille   Vagin   Valéry Giscard d'Estaing   Victoria Zdrok   Video Home System   Vincent Gallo   Wayne Wang   Zentropa  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^