Jean de Fabrègues

Infos
Jean de Fabrègues est un intellectuel et journaliste catholique, né en 1906 et mort en 1983. Membre très jeune du mouvement l'Action Française, sa formation le situe au carrefour du maurrassisme sur le plan politique, du néothomisme sur le plan philosophique, du catholicisme social sur le plan économique et social. Quelques semaines secrétaire de Charles Maurras, il s'éloigne de l'Action Française en prenant la tête de plusieurs revues intellectuelles, Réaction po
Jean de Fabrègues

Jean de Fabrègues est un intellectuel et journaliste catholique, né en 1906 et mort en 1983. Membre très jeune du mouvement l'Action Française, sa formation le situe au carrefour du maurrassisme sur le plan politique, du néothomisme sur le plan philosophique, du catholicisme social sur le plan économique et social. Quelques semaines secrétaire de Charles Maurras, il s'éloigne de l'Action Française en prenant la tête de plusieurs revues intellectuelles, Réaction pour l'ordre, La Revue du siècle, La Revue du XXe siècle qui l'amènent à se situer, entre 1930 et 1935, dans la mouvance du personnalisme des non-conformistes des années 30. En 1936, il crée et co-dirige avec Thierry Maulnier la revue mensuelle Combat, puis, en 1939, avec le patronage de Gabriel Marcel, la revue Civilisation. Prisonnier en 1940, il est appelé, après sa libération en 1941, à participer à diverses activités en relation avec la politique de la jeunesse du régime de Vichy, au mouvement culturel Jeune France, à la revue Idées. Il anime un Comité d'aide aux prisonniers, au sein duquel François Mitterrand, qui était alors un de ses familiers, va créer et recruter une partie des cadres du Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés. Jusqu'à la Libération, il dirige l'hebdomadaire catholique Demain qu'il a fondé au début de 1943. Après 1945, il devient rédacteur en chef de l'hebdomadaire France Catholique, dont il est ensuite le directeur jusqu'en 1969. Il participe aussi, dès sa création en 1945, aux activités du groupe de La Fédération qui va être l'une des expressions du fédéralisme européen et crée des rencontres réunissant journalistes catholiques allemands et français. Il est également l'auteur de plusieurs essais, notamment sur François Mauriac et Georges Bernanos dont il avait été proche dans l'entre-deux-guerres. Il meurt d'un accident de la circulation en 1983.

Bibliographie

- Michel Bergès, Vichy contre Mounier. Les non-conformistes face aux années 40, Economica
- Véronique Chavagnac, Jean de Fabrègues et la Jeune Droite catholique, Éditions du Septentrion, 2000
- Nicolas Kessler, Histoire politique de la Jeune Droite (1929-1942), L'Harmattan, 2001.
- Jean-Louis Loubet del Bayle, Les non-conformistes des années 30, Point-Seuil, 2001
- Jean-Louis Loubet del Bayle, "Une dissidence de l'Action Française", in Histoire et Littérature au XXe Siècle, Presses du Mirail, 2003. ==
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^