Junkers Ju 88

Infos
Junkers Ju-88 Conçu en Allemagne en 1935 par Junkers en tant que bombardier moyen et rapide, le Junkers Ju 88 fut l'appareil le plus polyvalent de la Luftwaffe et probablement de toute l'histoire de l'aviation. Le Junkers Ju 88 entra en service dans la Luftwaffe en 1939. Avion à voilure médiane de construction entièrement métallique, rapide, maniable et apprécié des équipages, le Ju 88A fut employé à la fois pour le bombardement en piqué, le bombardement horizontal e
Junkers Ju 88

Junkers Ju-88 Conçu en Allemagne en 1935 par Junkers en tant que bombardier moyen et rapide, le Junkers Ju 88 fut l'appareil le plus polyvalent de la Luftwaffe et probablement de toute l'histoire de l'aviation. Le Junkers Ju 88 entra en service dans la Luftwaffe en 1939. Avion à voilure médiane de construction entièrement métallique, rapide, maniable et apprécié des équipages, le Ju 88A fut employé à la fois pour le bombardement en piqué, le bombardement horizontal et le torpillage. Il fut utilisé de manière intensive dans les opérations menées par l'Allemagne au-dessus de la France, de la Belgique, de l'Angleterre, des Balkans, de la Méditerranée et de l'Union Soviétique. Du Ju 88A de base furent extrapolées de nombreuses variantes, dont la dernière, le Ju 88S, affichait une vitesse de pointe de 615 km/h. Beaucoup de versions virent le jour, dont les chasseurs Ju 88C (jour et nuit), Ju 88R (idem) et Ju 88G (nuit) qui disposaient des premiers radars embarqués et les avions de reconnaissance Ju 88D et Ju 88T, ainsi que d'autres variantes moins importantes (Ju 88H). Presque 15 000 Ju 88 furent produits durant la Seconde Guerre mondiale. Des Ju 88 furent employés comme composante inférieure du système Mistel. Le Ju 88 est l'un des rares avions ayant combattu en première ligne du premier au dernier jour de la guerre (pour la Luftwaffe, les autres sont l'Ar 196, le Bf 109, le Bf 110, le He 111, le Ju 52 et le Ju 87).

Caractéristiques techniques

Ju 88 A-4

-Utilisation : bombardier capable de bombarder en piqué
-Envergure : 20, 08 m
-Longueur : 14, 40 m
-Hauteur : 4, 85 m
-Surface alaire : 54, 5 m²
-Moteurs : deux Junkers Jumo 211 J V12 de 1 410 ch chacun
-Vitesse maximale : 470 km/h
-Plafond pratique: 8 200 m
-Autonomie : 2 730 km (sans bombes)
-Masse max. au décollage : 14 000 kg
-Équipage : quatre
-Armement :
-Cinq mitrailleuses cal. 7, 92 mm MG 81
-Une mitrailleuse cal. 13 mm MG 131
-Jusqu'à 500 Kg de bombes à l'intérieur (dix bombes de 50 Kg)
-Jusqu'à 3 000 Kg de bombes à l'extérieur :
-
-Quatre supports sous les ailes pour des bombes d'un poids jusqu'à 1 000 Kg (vers l'intérieur) et 500 Kg (vers l'extérieur)

Ju 88 C-6 (1942-44)

Utilisation : Chasseur-bombardier/Attaque au sol (Zerstörer) (C-6a) et chasseur de nuit (C-6b)
-Envergure : 20, 08 m
-Longueur : 14, 36 m
-Hauteur : 5, 05 m
-Surface alaire : 54, 53 m²
-Charge alaire : 224 kg/m²
-Moteurs : deux Junkers Jumo 211 J V12 de 1 410 ch chacun
-Masse en charge : 12 332 kg
-Vitesse maximale : 494 km/h à 5300 m
-Plafond max. : 9 900 m
-Vitesse ascensionnelle : 540 m/min
-Autonomie : 1 050 km (sans réservoirs additionnels)
-Armement C6a : :Un canon de 20 mm MG FF/M et trois mitrailleuses MG 17 dans le nez :une mitrailleuse mobile de 7.92 mm MG 81Z (MG 81 jumelée) ou une mitrailleuse de 13 mm MG 131 tirant vers l'arrière ::en option dans la gondole ventrale : deux canons MG FF/M frontaux (Attaque au sol) ou ::en option dans la gondole ventrale : une mitrailleuse de 7.92 mm MG 81Z ou de 13 mm MG 131 tirant vers l'arrière (chasseur-bombardier) ::500 kg de bombes à l'intérieur, jusqu'à 2 000 Kg à l'extérieur (chasseur-bombardier)
-Armement C-6b : :Trois canons de 20mm MG FF/M dans le nez et la nacelle ventrale ainsi que trois mitrailleuses de 7.92mm MG 17 dans le nez :une mitrailleuse mobile de 7.92 mm MG 81Z (MG 81 jumelée) ou une mitrailleuse de 13 mm MG 131 tirant vers l'arrière :en option (plus tard courant) deux canons de 20 mm MG 151/20 dans le fuselage tirant vers l'avant-haut à 60°
-Radar C-6b : :modèles initiaux éventuellement sans radar ou avec appareil de vision infra-rouge :FuG 202 Lichtenstein B/C (fin 1942)m FuG 212 Lichtenstein C1 (mi-1943), FuG 220 Lichtenstein SN2 (début 1944) :FuG 350 Naxos-Z en tant que récepteur radar passif

Ju 88 G-6 (1944-45)

-Utilisation : chasseur de nuit
-Longueur : 15, 55 m (16, 50 m avec le radar)
-Hauteur : 4, 85 m
-Envergure : 20, 08 m
-Surface alaire : 54, 53 m²
-Charge alaire : 239 kg/m²
-Moteurs : deux Junkers Jumo 213 A V12 de 1 750 ch chacun
-Vitesse maximale : 625 km/h
-Plafond max. : 10 000 m
-Vitesse ascensionnelle : 505 m/min
-Autonomie : 2 250 km (avec réservoirs additionnels)
-Masse max. au décollage : ~14 500 kg
-Armement : :Quatre canons de 20 mm MG 151/20 frontaux et une mitrailleuse mobile de 13 mm MG 131 tirant vers l'arrière-haut :Deux canons de 20 mm MG 151/20 dans l'arrière du fuselage tirant vers l'avant-haut à 60°
-Radar (actif) : :FuG 220 Lichtenstein SN2 (Standard), certains éventuellement avec FuG 228 Lichtenstein SN3 (tardif / très rare) ou :FuG 218 Neptun V/R avec détection de chasseurs de nuit ennemis :Modèles très tardifs avec FuG 240 "Berlin" (avril/mai 1945, environ 30 exemplaires construits / modifiés))
-Radar (passif) : :FuG 350 Naxos-Z pour la détection d'émissions "H2S" :FuG 227 Flensburg pour la détection d'émissions "Monica"

Autres versions

-Ju 88 D : avion de reconnaissance, dérivé de la série A, avec une plus grande autonomie ou équipement photo, vitesse max. env. 560 km/h,
-Ju 88 H : chasseur grand rayon d'action, pour missions au-dessus de la mer - fuselage rallongé.
-Ju 88 P : destructeur de bombardiers, modification de bombardiers de la série A, avec des canons de 37, 50 et 75 mm, peu d'exemplaires construits suite à des problèmes techniques.
-Ju 88 R : chasseur de nuit amélioré, fuselage du C-6 avec des moteurs BMW 801.
-Ju 88 S : bombardier rapide avec un nez aérodynamique en verre et sans gondole, donc avec moins d'armement défensif et avec des moteurs BMW 801 (vitesse max. env. 600 km/h, utilisation prévue au-dessus de l'Angleterre et le front de l'ouest; disponible à partir du printemps 1944)
-Ju 88 T : avion de reconnaissance, dérivé du Ju 88 S, peu d'exemplaires construits.
-Ju 188 : évolution vers bombardier (A-1 &. E-1) / torpilleur 188 (E-2) / Avion de reconnaissance (D &. F)
-Ju 288 : évolution vers bombardier / avion de reconnaissance (moteur : Jumo 222, qui ne fut jamais produit en série) en tant que participation de Junkers au programme de bombardiers "B". Un échec total.
-Ju 388 : évolution vers bombardier / avion de reconnaissance / chasseur de nuit pour des hautes altitudes Catégorie:Bombardier Catégorie:Avion militaire de la Seconde Guerre mondiale Catégorie:Avion militaire allemand cs:Junkers Ju 88 de:Junkers Ju 88 en:Junkers Ju 88 es:Junkers Ju 88 fi:Junkers Ju 88 gl:Junkers Ju 88 it:Junkers Ju 88 ja:Ju 88 (航空機) nl:Junkers Ju 88 no:Junkers Ju 88 pl:Junkers Ju 88 ru:Юнкерс Ю 88 sr:Јункерс Ју 88А sv:Junkers Ju 88 tr:Junkers Ju 88
Sujets connexes
Allemagne   Angleterre   Autonomie   Bombardier (avion)   Charge alaire   Envergure   Heinkel He 111   Junkers   Junkers Ju 52   Junkers Ju 87   Luftwaffe   Messerschmitt Bf 109   Messerschmitt Bf 110   Radar   Seconde Guerre mondiale   Surface alaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^