Oswald Boelcke

Infos
Oswald Boelcke était un pilote allemand, as de la Première Guerre mondiale (né le 19 mai 1891 à Giebichstein près de Halle, Allemagne - mort le 28 octobre 1916 près de Bapaume, France)
Oswald Boelcke

Oswald Boelcke était un pilote allemand, as de la Première Guerre mondiale (né le 19 mai 1891 à Giebichstein près de Halle, Allemagne - mort le 28 octobre 1916 près de Bapaume, France)

Biographie

Débuts dans l'aviation

Engagé en 1911 comme élève officier (Fahnenjunker) au bataillon de télégraphie n° de Coblence, il passe en mai 1914 dans l'unité de combat aérien de l'armée de Terre allemande (Fliegertruppe des Heeres) après avoir suivi une formation de pilote dans l'école de Halberstadt. Il vole d'abord comme observateur sur la ligne de front dans le groupe aérien (Fliegerabteilung) 13. Après diverses mutations, il est nommé en été 1915 à Douai où il fait la connaissance de Max Immelmann. Il remporte sa première victoire en combat aérien le 4 juillet 1915 contre un Morane Bullet. À sa huitième victoire remportée avec Immelmann, l'empereur Guillaume II leur décerne la plus haute distinction prussienne pour courage face à l'ennemi (médaille Pour le Mérite, surnommée Blauer Max/Max Bleu en raison de sa couleur et en hommage à Max Immelmann). En mars 1916, au début de la bataille de Verdun, est créée le Kampf Einsitzer Kommando (KEK, groupe de combat sur monoplance) Sivry, embryon des futurs Jagdstaffel (Jasta), Jagdgeschwader et cirque volant. Elle était composée de cinq pilotes de combat et placée sous son commandement.

Boelcke réforme les escadrilles

Dans les semaines qui précédent la bataille de la Somme en 1916, l'état-major allemand se rend compte qu'il perd la supériorité aérienne face aux avions Nieuport et qu'une réorganisation des forces aériennes s'impose. Boelcke se voit confier cette tâche et est alors rappelé d'urgence d'une mission dans les Balkans pour laquelle il était parti suite à la mort d'Immelmann. Son idée consiste à reformer les unités alors composées d'éléments mixtes. Chaque escadrille comprenait 12 avions répartis en deux groupes de six, subdivisés eux-mêmes en deux sous-groupes de trois. Leur tâche était d'abattre les avions de reconnaissance ennemis. Promu au grade de capitaine, il est autorisé à choisir les pilotes de sa première escadrille. La Jasta 2 est créée officiellement le 10 août 1916. Il est responsable non seulement du choix des pilotes mais aussi de leur formation et du matériel utilisé. Le 17 septembre 1916 est considéré comme la date officielle de la création de l'escadrille royale de Prusse. Pendant la formation des nouveaux pilotes, il était le seul à pouvoir voler. On raconte qu'il décollait au petit matin, le soleil dans le dos, pour pouvoir abattre un avion ennemi en profitant de l'aveuglement des pilotes adverses venant de l'ouest. Lorsqu'il revenait le menton noirci par la poudre, on savait qu'il avait été victorieux. Il perfectionna la technique d'attaque frontale, volant face à l'adversaire qu'à ce que celui-ci effectue un dégagement par une manœuvre en évasive et se présente à lui sous son côté le plus vulnérable.

Sa dernière mission

Boelcke finit par être très vite connu de l'adversaire et les Britanniques savaient où le trouver. Ils bombardèrent plusieurs fois son aérodrome près de Lagicourt. Le 28 octobre 1916, il avait déjà effectué cinq missions avec son escadrille lorsqu'un nouvel appel du front parvint à 16 h 30. Dix minutes plus tard, lui et cinq autres pilotes décollaient avec leurs Albatros D.II. Ils engagèrent un combat aérien avec deux Airco DH.2 de la 24 escadrille pilotés par les lieutenants Knight et McKay. Boelcke attaqua un avion sans remarquer que son ami le sous-lieutenant Erwin Böhme avait choisi la même cible. La partie inférieure du fuselage de son avion touche l'aile supérieure gauche de l'avion de Boelcke et tous deux s'écrasent au sol. Böhme survit à l'accident tandis que Boelcke meurt sur le coup. Dans sa hâte, il avait omis d'attacher sa ceinture, ce qui aurait pu lui sauver la vie. Les Britanniques larguèrent par la suite au-dessus du front une gerbe en son honneur. Sa tombe de trouve à Dessau. Boelcke a édicté plusieurs règles fondamentales du combat aérien : le Dicta Boelcke. Certaines sont toujours applicables de nos jours. C'est une liste de règles fondamentales applicables en combat aérien.

Le Dicta Boelcke

Le Dicta Boelcke est une liste de règles fondamentales applicables en combat aérien, formulé par Oswald Boelcke durant la Première Guerre mondiale.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Airco DH.2   Albatros D.II   Allemagne   Bapaume   Bataille de la Somme   Coblence   Escadrille   France   Guillaume II d'Allemagne   Halberstadt   Halle (Saxe-Anhalt)   Max Immelmann   Nieuport (aéronautique)   Pour le Mérite   Première Guerre mondiale  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^